Chloroquine, prisonniers libérés : le gouvernement nous protège !

Le gouvernement en place a décidément toutes les audaces. Ce tollé général contre le Pr Raoult, soutenu soit dit en passant par de nombreuses sommités médicales, tant au niveau national qu’international, est pour le moins, troublant. Ceux qui ont pris la responsabilité d’interdire le seul traitement qui à ce jour donne des résultats encourageants ont la mémoire courte et le bon sens absent. Ils ont beau vitupérer, hurler, clamer le manque de sérieux, faire les gros yeux, s’indigner que les protocoles de recherche n’aient pas été respectés, ils devraient se souvenir du Médiator commercialisé par les laboratoires Servier en 1976, responsable de 2 000 décès. Le Distilbène responsable d’anomalies génitales et de cancers et ce sur trois générations. Le Vioxx, véritable tueur en série qui a rapporté environ 10 millions USD. Tous ces médicaments furent testés dans les règles de l’art et suivant les fameux protocoles imposés par l’AMM. On n’a pas raison parce qu’on hurle plus fort. Les personnes s’enrichissant grâce aux firmes pharmaceutiques (45 milliards d’euros de 2008 à 2018), invoquent le principe de précaution. Nous ne pouvons que les remercier d’une telle sollicitude à notre égard. Toutefois, ne s’agirait-il pas d’un principe de précaution pour ne pas perdre d’argent ?

D’autre part, dans le cas où les traitements proposés par le Pr Raoult pourraient être dangereux, pourquoi avoir laissé ces médicaments en libre circulation pendant des décennies ? Pourquoi avoir laissé les militaires qui partaient en mission en Afrique encourir le risque d’ingérer ce « poison » ?

C’est d’une telle énormité qu’on peut raisonnablement penser que ces gens nous font une farce. Non, hélas, c’est sérieux. Le gouvernement nous protège. Pas de masques, pas de gel ; pas de dépistage, pas de traitement. Tous les jours on nous fait des annonces terrifiantes. Il est important de maintenir ce climat anxiogène afin de contrôler le peuple. À la moindre révolte, ils nous sortiront une deuxième vague, et hop, tous à la niche !

On peut s’étonner que le gouvernement n’ait pas pris les mêmes mesures drastiques que pour les attentats, à savoir allumer des bougies, se recueillir, prier, clamer l’Amour Universel, tendre l’autre joue et à répétition. En France, ça ne rigole pas ! Aujourd’hui, des milliers de fichés « S » circulent librement sur le territoire. Quand on pense qu’il suffit d’une vingtaine d’hommes armés, entraînés et déterminés (ils sont tout cela) pour mettre une ville comme Paris à feu et à sang, cela fait froid dans le dos… Mais pas de panique, le gouvernement a la situation bien en mains, qu’on se le dise. Effectivement, c’est vrai d’une certaine manière. Le gouvernement cède à tout afin de conserver son électorat. N’oublions pas que la diversité est une chance. C’est bien vrai, mais surtout une chance pour les « divers » !

Pour le peuple, c’est une question de point de vue : subir des violences est un avantage dans la mesure où cela incite les gens à pratiquer un sport de combat. Risquer de se faire violer encourage les femmes à pratiquer la course à pied, payer des impôts pour nourrir la racaille, c’est s’entraîner à la générosité et au désintéressement, être victime du racisme anti-Blanc est une façon d’élargir son niveau de conscience ainsi que sa capacité à pardonner. Rien que du positif ! Certaines mauvaises langues protestent aveuglément car ils ne voient pas la chance que leur apporte cette diversité. Que voulez-vous, il y en a qui ne sont jamais contents… Dieu merci, le gouvernement veille sur nous et décide pour nous. Tout va bien, Allah nous protège ! S’il nous punit, c’est pour notre bien. Si on ne peut plus faire confiance aux dieux, où allons-nous ?

Christian Gerber

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. On vit dans un monde de pitres criminels.
    Ils le savent et leur fin est proche.

  2. chloroquine : l’armée en a commandé par milliers de doses!
    France Info : achats de chloroquine par l’armée française

    • Hier, au info TF1 vite fait on nous a sorti que les quelques 1098 marins du Charles de Gaulle était guéris, mais on n’a pas dit comment, bizarre non ! Serait-ce par hasard avec le traitement du Pr Raoult ?

      • France « info » a affirmé que ce n’était pas grâce du traitement du professeur Raoult. En gros, d’après cette radio, trop souvent mensongère, ils auraient guéri tout seul.
        C’est possible, mais il ne faut pas oublier que cette chaîne partisane a clairement pris parti contre la chloroquine.

        • Bien sûr que l’on peut guérir tout seul : le corps est programmé pour ça, pour peu qu’ on n’entrave pas ses efforts à coups d’antiviraux meurtriers.

    • Sauf que la chloroquine sous le nom de Nivaquine, est utilisée par l’armée depuis 70 ans pour toutes ses OPEX. Elle a servi en Indochine, en Algérie et dans toutes les opérations en Afrique.
      Vous feriez mieux de vous demander pourquoi elle a été interdite au public à peine quelques jours avant le début de l’épidémie.

  3. Tous ces salopards devront être jugés pour répondre de leurs abus, fautes et crimes. Je n’exclue pas la torture pour leur délier la langue et les faire avouer

  4. C’était le voix de la Thaïlande ! Monsieur Gerber ne doit pas trop souffrir du confinement vu qu’il n’est pas en France. Mais c’est bien gentil de prendre soin de ses compatriotes…

    • En ce moment il vaut mieux être en Thaïlande qu’en France !

      • Tout à fait d’accord, mais de là à venir nous pondre des articles, d’ailleurs sans intérêt puisque simples compilations d’autres articles, et vivre au loin depuis des années, c’est sûr que le tram à St Denis, il ne doit pas le prendre souvent. Moi non plus, j’ai fui la région parisienne où j’ai dû vivre 40 ans.

Les commentaires sont fermés.