Chômage : Rebsamem ou l’art de se foutre des Français

Publié le 31 juillet 2015 - par - 5 commentaires - 1 233 vues
Share

Rebsamem« Il ne s’agit pas d’inverser la courbe du chômage, il faut faire diminuer le nombre de chômeurs. ». L’auteur de l’article « L’énigme spécial vacances de François Rebsamen », se demande comment diminuer le nombre de chômeurs sans inverser la courbe du chômage ?

De la même façon, le gouvernement remboursera la dette, en embauchant des fonctionnaires sans s’attaquer aux privilèges de la caste politico-administrative, tout en empruntant pour payer tout ça.

Il pourra tout aussi bien rétablir la sécurité en laissant entrer les immigrés tout en fermant les prisons pour libérer les délinquants.

Il mettra fin au terrorisme en construisant des mosquées pour accueillir plus de musulmans et en formant des imams.

Il respecte la liberté de parole et d’opinion en cherchant à faire taire ceux qui le dérangent, tout en subventionnant les médias aux ordres.

Il s’attaque à la finance internationale en empruntant aux banques pour payer les intérêts de la dette.

Il va réussir à sauver les agriculteurs en maintenant les sanctions contre la Russie et en obéissant aux injonctions d’Obama via Bruxelles.

Il relancera l’Economie en signant le traité TAFTA.

Il soignera mieux les sans dents grâce à la médecine à deux vitesses qu’il met en place.

Bon, on arrête là, la liste des bienfaits hollandesques serait trop longue. Reste plus qu’à le réélire, puisque la courbe du chômage s’inversera de manière durable, faute de chômeurs.

Marc Larapède

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Cemoameme

François Rebsamen est un usurpateur, et un lèche cul sans retenue

Cemoameme

François Rebsamen

Chafoin

Quand on voit les résultats obtenus en pleine lumière ministérielle, par ces personnages il faudrait surtout qu’il soit réélus à aucun poste, mais il faut en socialie occuper le terrain à tous prix, comme Mme Andrieux et bien d’autres qui en plus ont été condamnés.

raminagrobis49

comme d’hab il ne raconte que des conneries mais je pense que la rentrée va être très dur pour lui et ses con génères

Marino

LE SCAN POLITIQUE – Alain Millot, le maire de Dijon est mort lundi. François Rebsamen, qui a dirigé la ville entre 2001 et 2014 veut reprendre son mandat local tout en restant au gouvernement dans un premier temps.
Le ministre du « Travail » François Rebsamen sera candidat à la mairie de Dijon et à la communauté urbaine pour succéder à Alain Millot, décédé lundi. L’élection se tiendra lors d’un conseil municipal prévu le 10 août, a indiqué jeudi son cabinet.

François Rebsamen n’a cependant pas l’intention de quitter le gouvernement aussitôt élu…..

Trop fort le Ministre du chômage… pour lui c’est le plein emploi ou du moins, une double rémunération !