Chouette ! Mes impôts vont servir à payer la réserve parlementaire des députés

calculls

Bon! On y est ! C’est Septembre ! Le facteur va sonner pour vous remettre une missive urgente de Bercy et vous aller prendre un rendez-vous illico-presto chez votre charlatan de médecin avec prélèvement de 1€ pour vous faire prescrire des pilules roses non remboursées avec un prélèvement de 1€50 à déduire de votre prochain remboursement. A condition d’être encore vivant après lecture du courrier mentionné ci-dessus. Hé oui une rupture d’anévrisme ne pardonne pas, ni à 80 ans ni à vingt ans. Il n’y a pas d’âge pour recevoir un papier CERFA et payer la dîme.

Puisque nous sommes à l’heure des règlements de comptes, y compris ceux de Jérome Lesyeuxdanslesyeux qui avait quelques habitudes en Suisse et à Singapour, il faut se pencher sur la caculatrice, prendre deux ou trois aspirations, une aspirine (et encore 1€ de perdu), une vitamine, le document de Bercy-Beaucoup, environ deux litres de café bien noir, un ordinateur avec connexion Internet surveillée par la NSA et on y va dans la joie et la bonne humeur.

A quoi servent nos impôts ? Là est la question.

Et bien figurez-vous qu’ils servent entre autre à financer la réserve parlementaire et pas seulement à l’inauguration de centres culturels surmontés d’un minaret. Qu’est ce que c’est dont que la réserve parlementaire? Simple: 130.000€/an par député et sénateur. Avec 577 députés et 348 sénateurs soit un total de (sortons la calculatrice: 577+348 – 20% pour la retraite +- 19,6% de TVA) ça nous donne dans les 925 parlementaires, que multiplie 130.000€, ça nous donne 120.250.000€/an. Fichtre! Diantre! ma calculatrice vient de fumer, elle avait l’habitude de faire + une fois par mois et – 4 à 5 fois par jour alors lui demander de faire des calculs à 9 chiffres…

Bon revenons à nos moutontribuables; 120.250.000€ partent chaque année dans une obscurité quasi-totale. Notez au passage que cette «réserve» n’a pas d’existence légale. A l’automne 2012, Claude Bartolone avait décidé de faire oeuvre de transparence à l’avenir, même si certains députés de gauche ou de droite avaient déjà rendu public l’usage de leur réserve. Il avait aussi décidé d’une répartition plus équitable à raison de 130.000 euros pour un député de base. Elle reste plus importante pour les présidents de l’Assemblée et du Sénat et les présidents de commission dans les deux chambres.

Nous sommes presque à l’automne 2013 et la transparence de Don Bartolone est tellement transparente que personne ne la voit. Tout de même plus de 120.250.000€ ça représente 96.200 salaires au SMIC/mois et si votre calculatrice fume encore (oui je sais c’est dangerous pour la santé) je vous donne le chiffre ça représente 8016,666666 employés à l’année. Si vous avez un chômeur dans la famille prenez des précautions telles que ranger la tronçonneuse sous cadenas avant de lui annoncer la nouvelle.

Mais je sens que je vous agace avec mes petits calculs, 120 millions c’est quoi ? Même pas une goutte d’eau dans nos 1.800 milliards et plus de dette nationale (ça veut dire vous). Il fait encore beau, Manuel ne m’a pas encore coupé le gaz pour chauffer la piscine et j’ai jeté les clefs de la boite aux lettres. Profitons de la piscine tout évitant de penser que les parlementaires voteront prochainement pour définir le montant de la réserve parlementaire pour 2014…

Philippe LEGRAND

 

image_pdf
0
0