Chrétienne et croyante, je n’ai pas d’ordre à recevoir d’un pape islamo-collabo

Publié le 12 décembre 2014 - par - 2 468 vues
Share

DRAPEAUMai 68 fut l’occasion de passer presque 3 mois en Touraine. Je repris le chemin des sœurs à la rentrée et un nouveau prêtre. J’étais une catholique ni fanatique ni hystérique. J’ai reçu la faveur Divine d’avoir « la Foi du petit enfant ».  Lors d’une confession, j’eus une altercation avec le prêtre dont les propos me semblèrent « vicieux ». Quelques jours plus tard, lors d’une Messe, au moment du sermon, le masque tomba. Devant une assistance médusée, il se déchaîna contre notre milieu social, nos parents et nous-mêmes, nous traitant de sales petites bourgeoises, gosses de riches et j’en passe. Les élèves étaient tétanisées et les sœurs abasourdies, leurs visages exprimaient une surprise totale. Le silence pesait sur l’assemblée. Soudain, prise d’une rage incontrôlable, d’une colère qui venait des entrailles, je me levais et m’adressais à cet individu « Qui êtes-vous pour juger ? Qui êtes-vous pour accuser des gens dont vous ignorez tout ? Êtes-vous seulement prêtre ? Je sors ».

Ayant le soutien de mes parents, j’obtins de ne plus avoir affaire à lui. Ce fut ma première grosse divergence. J’en eus ensuite avec la Principale de ma section et ce plusieurs fois. Je contestais certains propos, rejetais la délation qu’elle tentait de nous imposer, récusais et m’opposais à des partis pris politiques, refusais de participer à des manifestations internes. Mais j’avais le soutien de mes parents et je voyais régulièrement un prêtre que j’aimais beaucoup. Je restais donc catholique malgré ces exemples peu reluisants. À la fin de l’année scolaire, je demandais à mes parents à changer d’institution, ne supportant plus le gauchisme affiché. La réaction des sœurs fut abjecte. Elles virèrent mes deux petites sœurs.

De ce jour-là, il y eut une fêlure qui se termina par une rupture à l’âge de 19 ans.

Alors aujourd’hui, âgée de 63 ans, je n’ai pas d’ordre à recevoir d’un pape que je ne reconnais plus, qui demande qu’on accueille encore plus d’extra-européens, qui est islamo-collabo, qui prétend que la Méditerranée devient un cimetière, ce dont je me tape, qui n’ose même pas prononcer le mot islam etc.

Qu’il se promène donc dans les rues des villes européennes pour voir les enburquinées, les enqamisés, les barbus… alors que les chrétiens n’ont même plus la possibilité de porter soit une croix catholique ou protestante autour du cou sans se sentir menacés chez eux. Alors que tant de chrétiens d’Orient sont persécutés par l’EI qu’il n’ose nommer distinctement. Quant aux clergés d’Europe, qu’ils soient protestants, anglicans (La Reine Elizabeth, chef de L’Église D’Angleterre n’a rien fait pour défendre son peuple et sa Foi), israélites pour peu qu’ils ressemblent à celui de France … veules et lâches.

Je suis restée chrétienne et croyante  en notre culture selon la tradition européenne.

Aujourd’hui, des crétins gauchos veulent assassiner nos traditions (libre pensée) en empêchant les crèches d’être installées dans les mairies, les conseils généraux et autres. Cette laïcité militante de gauche Messieurs les Laïcards extrémistes, est anti-française comme vous d’ailleurs. Vous ne dites rien contre les voiles, les burkas, etc. mais contre les crèches, vous vous déchainez. Pauvres imbéciles. Vous n’avez aucune culture, aucune intelligence et surtout pas le respect de votre propre pays.

Tout comme l’ersatz qui sévit dans un billet le matin sur France Inter à 08h55 qui insulte les chrétiens et tous ceux qui ne pense pas comme elle. Remarquez, elle est allée à bonne école . Source OJIM :

« La mère de l’humoriste, est condamnée à deux ans de prison, dont 18 mois avec sursis, pour avoir promis, contre rémunération, des titres de séjour à des immigrés clandestins. Faux titres de séjour qui n’ont jamais été remis à ceux qui les ont payés.

Ancienne adjointe au maire de Trappes, la mère de l’ersatz  a été reconnue coupable de « trafic d’influence » et « abus de confiance » par le tribunal de Grande Instance de Versailles. Une affaire familiale qui fait tache pour S. qui aime à se présenter comme la défenderesse des valeurs « citoyennes », la petite sœur des pauvres et des déshérités de la société… »

Tous les jours, enfin pour ceux qui regardent encore la daube du Service Public Audio-Visuel, ou qui écoutent leurs radios propagandistes, je les invite à lire :

http://www.valeursactuelles.com/societe/radio-france-quand-les-cathos-sont-discrimines-49541

http://www.valeursactuelles.com/delinquance-et-diversite-49576

Alors Français de France, vous les sales « racistes » qui refusez de laisser polluer votre culture, vos racines, votre Histoire, votre langue, résistez à la pollution de Radio France. Oubliez lors du paiement de votre taxe d’habitation, la seconde ligne.

Une résistance musclée s’impose désormais.

Aziliz Ty Kern

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.