Chrétienté et Islam : la concurrence libre et non faussée bafoué par l’UE

Publié le 12 octobre 2020 - par - 3 commentaires - 576 vues

Chrétienté et Islam : Le principe de la concurrence libre et non faussée de l’UE est bafoué par le pape Bergoglio qui en fait un argument de défense de l’invasion migratoire anti-nationale et ultra-libérale pour les super-profits des multinationales. Pour que la Chrétienté et l’Islam puissent se voir garantie une concurrence loyale, dans une compétitivité saine et équilibrée, et afin d’entretenir l’effort d’innovation, les promoteurs de la Chrétienté et de l’Islam doivent respecter le concept indispensable et irréfutable du libéralisme de l’UE inventé par le Traité de Maastricht de 1992, le principe de la “concurrence prétendument libre et non faussée”.

Présenté comme “le système” protecteur de l’intérêt bien compris des consommateurs de religion, le Traité de Maastricht sert d’argument fondateur aux islamistes pour presser les législateurs de les laisser faire en dérégulant, en simplifiant, en autorisant des mosquées, et encore des mosquées, et plus encore.

À écouter les islamistes promoteurs de l’Islam, il ne s’agit pas de laisser faire n’importe quoi ! Faisons leurs confiance et c’est bien ce qu’ont fait la très grande majorité des gouvernements de l’UE, pour leur laisser le plus de latitude possible pour mener à bien sans entraves l’islamisation de la France et de l’Europe.

Mais la réalité des faits avec l’islamisation de la France et de l’Europe démontre que les principes de la “concurrence prétendument libre et non faussée” de l’UE sont à l’exact opposé de tout ce que prétendaient défendre la très grande majorité des gouvernements de l’UE. Là où l’usurpation est manifeste, c’est lorsque l’on observe que de nombreux activistes démontrent une volonté largement répandue et farouche de créer une hégémonie de l’Islam, la main-mise des pays musulmans sur le marché des religions, contrevenant ainsi à l’un des fondements à la base de la “libre concurrence” qu’ils cherchent tous à fausser par de nombreuses manipulations et de nombreux artifices. Le soi-disant système concurrentiel de l’Islam dans l’UE est atomisé !

Fratelli Tutti, la très médiocre propagande islamo-gauchiste de Bergoglio, est une démonstration, et le Vatican n’est pas le seul État européen dont les pratiques bafouent le schéma de la “libre concurrence”.

Chrétienté et Islam : Avec Bergoglio, on en est loin de la libre concurrence non faussée !

Édouard Husson, atlantico.fr : Fratelli Tutti : la bien médiocre copie du pape François ! Tous frères, mais dans le Christ ? “Fratelli Tutti” (“Tous frères”) porte sur la fraternité humaine et la solidarité. La médiocre copie de Bergoglio débute, par un malheureux contresens historique, un anachronisme en voulant raconter le célèbre épisode de la rencontre de 1219 entre Saint François d’Assise et le sultan Malik El-Kamil. Bergoglio veut absolument y voir une manifestation précoce de la tolérance moderne, alors qu’un historien médiéviste soulignerait que l’intention de Frère François était de convertir son interlocuteur musulman au christianisme !

Saint Bonaventure, le disciple du Poverello qui raconte l’histoire, insiste sur la manière dont, en pleine guerre entre les Croisés et les Musulmans, Saint François, qui était disposé au martyre, a en fait été capable d’amadouer son interlocuteur, à défaut de le faire adhérer au christianisme. Bergoglio est fâché avec l’histoire, comme il est fâché avec la chrétienté et l’organisation de la vie religieuse de l’Église catholique en Occident ! Il écrit : Aujourd’hui, derrière la muraille de la ville antique, il y a l’abîme, le territoire de l’inconnu, le désert.

Comment peut-il ignorer à ce point combien, dans la cité antique, la muraille était vécue positivement. Elle préservait de la guerre de tous contre tous. Elle créait de l’ordre. À l’intérieur de ses murs, on s’efforçait de vivre selon la loi, le nomos. Bergoglio est très imprégné de la vision soixante-huitarde pour qui la frontière représente de nouvelles barrières qu’il faut abolir : Quiconque élève un mur, quiconque construit un mur finira par être un esclave dans les murs qu’il a construits, privé d’horizons. Il lui manque l’altérité ! (???)

Bergoglio est enfermé dans sa vision marxiste, à l’opposé de la distinction antique entre civilisation et barbarie, entre ordre politique et chaos ! Dans la philosophie politique antique, il ne peut pas y avoir de loi stable sans délimitation d’un territoire à l’intérieur duquel elle est appliquée. Il y a vraiment de quoi être agacé par le mélange de vague et d’arbitraire dans la pensée de Bergoglio ! Un politicien pur jésuite sans culture !

Édouard Husson : Bergoglio n’est pas un cancre sympathique. C’est un pédant ! Bergoglio déteste une idée d’unité du peuple et de la nation, imprégnée de diverses idéologies, [qui] crée de nouvelles formes d’égoïsme et de perte du sens social sous le prétexte d’une prétendue défense des intérêts nationaux !

Il y a pour lui de bonnes identités et des mauvaises, une unité politique acceptable et une qui le serait moins, sans que l’on comprenne le critère qui permettrait d’établir la différence. Bergoglio écrit après une diatribe anti-Trump : Il n’y a pire aliénation que de faire l’expérience de ne pas avoir de racines, de n’appartenir à personne. Une terre sera féconde, un peuple portera des fruits et sera en mesure de générer l’avenir uniquement en donnant vie à des relations d’appartenance entre ses membres, dans la mesure où il crée des liens d’intégration entre les générations et les diverses communautés qui le composent. Les groupes fermés et les couples (normaux) sont des formes d’égoïsme et de pure auto-préservation ! Le racisme selon Bergoglio est un virus qui mute facilement et qui, au lieu de disparaître, se dissimule, étant toujours à l’affût ! Le monde développé est menacé par tous les dangers du populisme, de l’individualisme et du capitalisme !

Bergoglio continue : Les groupes populistes fermés défigurent le mot peuple puisqu’en réalité ce dont ils parlent, ce n’est pas le vrai peuple. Un peuple vivant et ayant un avenir est ouvert de façon permanente à de nouveaux migrants intégrant celui qui est différent. Impossible de comprendre comment Bergoglio définit un peuple, une catégorie mythique qui escamote laborieusement le vrai peuple, réel et concret !

C’est pourquoi le grand Imam Ahmad Al-Tayyeb et Bergoglio ont demandé aux artisans de la politique internationale et de l’économie mondiale de s’engager sérieusement pour répandre la culture de la tolérance, de la coexistence et de la paix et d’intervenir dès que possible pour arrêter l’effusion de sang innocent !

Édouard Husson : Un pape ne devrait pas dire cela ! Fratelli Tutti est tiré d’une inspiration soumise à une autorité de l’Islam : Le grand imam Ahmad Al-Tayyeb et moi-même n’ignorons pas les avancées positives réalisées dans les domaines de la science, de la technologie, de la médecine, de l’industrie et du bien-être, en particulier dans les pays développés. Mais, le grand imam Ahmad Al-Tayyeb et moi-même soulignons que, avec ces progrès historiques, grands et appréciés, se vérifient une détérioration de l’éthique, qui conditionne l’agir international, et un affaiblissement des valeurs spirituelles et du sens de la responsabilité. Ben voyons !

Bergoglio ne tire sûrement pas son propos d’une inspiration du discours de Ratisbonne prononcé il y a une dizaine d’années par Benoît XVI, tout imprégné de l’idée que l’Islam se distinguait fondamentalement du christianisme par l’incapacité dans laquelle la religion musulmane était de faire une place à l’élaboration autonome d’un raisonnement, un logos, au besoin élaboré contre Dieu dans un contexte post-chrétien.

Tout l’effort des papes, pour répondre aux injustes attaques des Lumières (accusant les catholiques d’obscurantisme), a consisté à rappeler sans cesse le lien intrinsèque qui existe entre l’ouverture de l’esprit humain, le développement de la science, le libre exercice de la raison, l’effort de civilisation, d’une part, et le christianisme d’autre part. Toute notre modernité a été inventée par le christianisme. Les Lumières l’ont oublié et même nié. Les papes, depuis la Révolution française, n’ont cessé de le rappeler. Bergoglio est le premier pape à croire aux balivernes de Voltaire, quand le philosophe déiste se met à parler du christianisme !

Bergoglio a choisi de porter ostensiblement le nom du Poverello (le pauvre), ce qui peut expliquer par analogie la pauvreté crasse du discours de politique générale du très progressiste pape jésuite !

Jorge Mario Bergoglio a fait sa formation jésuite dans les années 1960. Il a respiré ce qu’on a appelé l’esprit du Concile (souvent très éloigné de la lecture authentique des textes de Vatican II proposée par Paul VI, Jean-Paul 1er, Jean-Paul II et Benoît XVI). Le texte très pauvre et très médiocre du pauvre Bergoglio relève de l’enfouissement des années 1970 et non d’un texte intelligent, riche et cultivé, de niveau pontifical.

80 % du texte ne contient aucune référence spécifiquement chrétienne. Pourquoi ? Car la lettre de Bergoglio s’adresse à toutes les personnes de bonne volonté, quelles que soient leurs convictions religieuses. C’est pourquoi Bergoglio présente la propagande islamo-gauchiste de Fratelli Tutti de manière à ce que tous les citoyens du monde non-chrétien puissent se laisser interpeller par elle ! Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Plus encore que Laudato Si, son texte consacré à l’environnement, Fratelli Tutti rompt avec ce qu’est une encyclique, à savoir une lettre pontificale portant sur un sujet de foi ou l’éclairage, par la foi, d’une grande interrogation contemporaine. Que penser, par exemple, d’une déclaration marxiste comme : Tant que notre système économique et social produira encore une seule victime et tant qu’il y aura une seule personne mise à l’écart, la fête de la fraternité universelle (laïque des loges maçonniques) ne pourra pas avoir lieu !

Tutti Fratelli, un texte interminable et filandreux digne de la copie ratée d’un étudiant de Sciences Po !

Bergoglio vient après un extraordinaire enchaînement d’une quinzaine de papes de premier plan, de Pie VI, qui brava la Terreur révolutionnaire à Benoît XVI, théologien d’exception. Bergoglio est au bord de la rupture avec l’enseignement de ses prédécesseurs. Le caractère fondamental de la propriété privée, toujours réaffirmé depuis Léon XIII, en particulier face au socialisme, est ici réduit à sa vision marxiste. Les textes produits par Bergoglio sont à la fois prolixes et peu théologiens. C’est un fait qu’il ne restera pas grand-chose de Fratelli Tutti, la très médiocre propagande islamo-gauchiste de Bergoglio ! Cela pose un sérieux problème car avec Bergoglio, on n’atteint très rarement le niveau même très inférieur du magistère authentique, car le vrai pape digne de ce nom est là, normalement, pour soutenir ses frères évêques et conforter les fidèles !

Tutti fratelli in Cristo : Tous frères, à la fin, dans le Christ, telle doit être l’espérance d’un chrétien.

La Vengeance du très médiocre Bergoglio, sous-Pape islamo-gauchiste en diable !

Digne de l’anti-France de Macron pour promouvoir le Grand Remplacement et imposer la république islamique de France, Bergoglio est bien le frère naturel des loges maçonniques et de Macron gay-friendly.

Édouard Husson : Quant au pape, l’explication est simple. Constatant que l’Europe est désormais très largement dé-christianisée, plutôt qu’accepter un continent athée (un territoire où on vivrait sans Dieu), ce qui serait un exemple désastreux, Bergoglio préfère punir l’Europe par le Grand Remplacement Islamique !

Faut dire qu’il de puissants alliés au sein de l’UE dominée par l’hégémonie germanique de Merkel !

Aurélien Marq, Causeur : Fratelli Tutti : l’encyclique hors-sol du Pape. Son attaque en règle contre les nations est malvenue. Fratelli Tutti “dans sa traduction française officielle” : Les barbares et les fanatiques sont nos frères humains, laissez-les détruire votre civilisation pendant que je jouis de la contemplation de ma propre générosité et de votre martyr ! Sous les applaudissements d’Al-Azhar, instance inféodée à l’Islam théocratique, Bergoglio a déclaré obsolètes Saint Augustin et Saint Thomas d’Aquin, excusez du peu !

Entre l’éthique de conviction et l’éthique de responsabilité, entre les grands principes abstraits et leurs conséquences concrètes, Bergoglio se réfugie dans les seuls principes, sans proposer de véritables critères de discernement pour les appliquer à la complexité du réel, et tant pis pour les conséquences ! Bergoglio n’aurait rien de mieux à proposer qu’une caricature, ne voyant que le martyr comme alternative à l’égoïsme et à la prédation ! Bergoglio frappe sa coulpe marxiste sur la poitrine des autres : L’humilité ne peut s’enraciner dans le cœur qu’à travers les humiliations ! Si quelqu’un te frappe sur une joue, présente-lui aussi l’autre. Si quelqu’un prend ton manteau, ne l’empêche pas de prendre également ta tunique. Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas ton bien à celui qui s’en empare (en te volant !). (tiré de Luc 6, 29-30)

L’université Al-Azhar, une instance de référence de l’islam sunnite, a salué publiquement l’encyclique Fratelli Tutti. Elle avait déjà qualifié d’acte criminel la réédition des caricatures de Charlie. Son Grand Imam, Ahmed Al-Tayeb, avait déclaré en 2016 que les savants de l’islam et les imams des quatre écoles juridiques (du sunnisme) considèrent que l’apostasie est un crime et sont d’accord pour affirmer que l’apostat doit renoncer à son apostasie ou être tué : Le sang d’un musulman qui atteste qu’il n’y a de dieu qu’Allah et que je suis le Messager de Dieu est illicite sauf dans trois cas : l’homicide volontaire, le fornicateur qui a déjà connu le mariage et l’apostat qui quitte l’islam et la Communauté musulmane. (Sahih d’Al Boukhari). Ahmed Al-Tayeb a affirmé qu’il était malvenu de demander des comptes à Al-Azhar au sujet de cette mise à mort des apostats, dans la mesure où en Égypte il y a des athées qui passent à la télévision et ne sont pas tués ! (???)

Chrétienté et Islam : Le principe de la concurrence libre et non faussée appliqué aux religions au sein de l’Union européenne peut-il évoluer vers une concurrence équitable en Europe soumise à la très médiocre propagande islamo-gauchiste de Bergoglio ? Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Chrétienté et Islam : Le principe de la concurrence libre et non faussée est bafoué par l’UE et Bergoglio !

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Maximilien

Ce pape est fou !!!

patphil

la formation d’imams français subventionné par le gouvernement pour qu’ils ne soient plus inféodés à des pays étrangers!
j’exige que les curés aient droit au même traitement pour qu’ils ne soient pas inféodés à une puissance étrangère (le vatican) idem pour les rabbins trop soumis à israel, idem pour les lamas (bien que le tibet n’existe plus)

patphil

le gouvernement subventionne la formation d’imams de france en france
j’exige que les curés soient aussi formés par un institut gouvernemental pour qu’ils ne soient pas inféodés à un pays étranger (le vatican)
j’exige que les rabbins soient formés en france par un institut français pour ne plus être inféodés à un pays étranger (israel) et les lamas itou (même si le tibet n’existe plus)

Lire Aussi