Christian Gerondeau, la religion écologiste : dénoncer l’imposture…

Pendant des dizaines d’années, Trofim Lyssenko a pu faire croire à Staline, aux Russes, que la « vernalisation » – exposer les semences au froid et à une forte humidité – pouvait tripler ou quadrupler le rendement des graines de blé. Il n’a eu aucune preuve à fournir. La famine a régné…

Presque un siècle plus tard, on se demande comment pareille escroquerie a pu se maintenir et on pense au dictateur sanguinaire Staline. Les Russes affamés ne se sont pas révoltés, les scientifiques russes ont vite compris que la vérité ne triompherait pas. Tout le monde avait peur !

 Plus personne ne croit aux théories de Lyssenko et l’Occident n’a pas d’avatar de Staline à craindre. Pourtant, l’Occident prête foi à des théories qui n’ont pas plus de fondement que celles de Lyssenko. Les scientifiques occidentaux n’ont pas peur du goulag mais se plient au « consensus scientifique » pour s’éviter des ennuis et les citoyens n’ont pas la possibilité de mettre en doute ce qu’on leur présente chaque jour comme vérité (pourquoi chaque jour s’il y avait du vrai ?)

Vous avez compris : il s’agit du « réchauffement climatique anthropique ». Pas besoin de preuves : quelques photos suffisent et des changements tout à fait normaux, habituels sur notre planète, sont présentés comme des exceptions et on prolonge des graphiques pour nous montrer que nous entrons dans une période d’horreur, qu’il est plus que temps de réagir ! Les modèles mathématiques du GIEC remplacent… les mesures.

Ce qui serait comique si ce n’était si dangereux pour notre civilisation, c’est que l’Europe se sent responsable du « réchauffement climatique par le CO2 anthropique » alors que son CO2 représente à peine 10 % du CO2 rejeté et, surtout, que les pays émergents en produisent chaque année plus, qu’il est impossible de l’éviter à moins de condamner à la misère totale les trois quarts de l’humanité

Alors ? Faut-il trembler devant une vision apocalyptique de l’avenir de la planète ? S’instruire serait peut-être plus utile et je recommande la lecture du livre dont le titre complet est La religion écologiste. Climat, CO2, hydrogène : la réalité et la fiction à tous ceux qui cherchent la vérité sans avoir nécessairement de grandes compétences scientifiques. Le style est agréable, clair, sobre et le texte est uniquement basé sur des faits que chacun peut vérifier.

Non, le « il y a consensus (1), donc c’est vrai » n’a pas sa place ici mais bien une exceptionnelle densité d’informations. Il est impossible de résumer pareille mine de renseignements et je ne puis que conclure en disant : lisez si vous aimez la vérité, lisez si vous n’aimez pas qu’on se moque de vous, de votre avenir et l’avenir de vos enfants (2).

Un tout petit extrait de l’introduction : Les générations futures se demanderont avec étonnement comment, pendant plus de trois décennies, oubliant l’enseignement des Lumières, notre monde a pu en revenir à des comportements médiévaux, et la plupart des dirigeants de la planète et des multiples organisations internationales et nationales dont la raison d’être est d’œuvrer pour le bien de l’humanité, succomber aveuglément à la séduction d’idées revêtant l’apparence de la logique plutôt que de faire confiance à la réalité des faits et des chiffres. p.18

Mia Vossen

(1) En science, le consensus n’a jamais établi une loi.

(2) Les inondations récentes en Belgique sont attribuées au « changement climatique » alors qu’il y en a toujours eu et qu’il risque d’y en avoir plus dans l’avenir à cause du manque de prévoyance de nos « responsables ». Nous devons connaître la vérité, nous devons préserver l’avenir !

image_pdf
0
0

26 Commentaires

  1. Cette Rousseau incarne la France des gauchistes qui détestent son propre pays c’est vraiment le pays des Francons

    • Aux dernières nouvelles, Mélanchon veut fermer tous les réacteurs nucléaires très rapidement.
      Aussi con que les écolos-dingos

  2. J’ai vu la Rousseau, déjà qu’elle est moche, en plus elle bafouille et elle postillonne dans tous les azimuts. C’est pas un masque qu’il faut, mais un pare-brise avec essuie-glace incorporé. Elle est responsable des trois quarts des contaminations.

  3. ceux qui veulent imposer la dictature climatique sont les mêmes que ceux qui imposent la dictature vaccinale : il servent de puissants lobby : faire peur, mentir sur des chiffres, faire taire les opposants à leurs théories sujettes à caution (GIEC), opposants scientifiques jamais invités sur aucun plateau tv : tous ces imposteurs sont à combattre énergiquement

    • Et les mêmes qui ont imposé la dictature anti-voitures tel ce triste Gérondeau en 1973 et années suivantes (limitations de vitesse, premiers radars, etc.)

      • à Anton. : Avant les limitations de vitesse , il y avait 16 000 morts par an sur les routes , plus 100 000 bléssés graves avec séquelles . Or il y avait 2,5 fois moins de circulation que maintenant.
        Actuellement : 4 000 morts par an .

  4. Le « réchauffement climatique anthropique » est la religion de la secte mondialiste, constituée de communistes criminels génocidaires reconvertis dans l’écologie qui tente de rentrer dans la Polis, comme un voleur, par la cheminée, après avoir été chassée par la porte. Les escrologistes, cryptocommunistes révolutionnaires entristes « recyclés » dans l’écologie, tentent une énième prise d’otage abjecte de l’humanité pour encore et toujours l’asservir à leur idéologie criminelle, monstrueusement totalitaire; ce qui ne leur a pas réussi sous la terreur génocidaire de l’Union soviétique défunte.

  5. Quelle grâce cette sandrine rousseau se prenant pour une vahiné. C’est gonflé. Toujours avec son air niais, elle a l’air encore plus conne (féminin !!!!) que d’habitude. C’est pas peu dire.

    • à Astrid. : À la primaire des écolos-dingo , j’ai voté pour S. Rousseau parce que si elle avait été candidate à la présidentielle nous aurions été débarrassés de ces connards .
      Malheureusement , je n’ai pas été assez nombreux .

  6. Le cheval de bataille des « Ecolos-dingos » : Le CO² (Gaz Carbonique)
    Ce très méchant gaz serait responsable du trou dans l’ozone, laissant « complaisamment » passer les rayons « mal faisant » de ce salopar de soleil !….
    Enfin une chose qui me fait rire… jaune !
    D’autant que les connards qui nous prêchent ce qui précède nous pourrissent également la vie et que nous sommes ainsi toujours plus rackettés…
    Les raisons :
    1 – Ils donnent toujours plus de fausses raisons pour que les politicards-maffieux
    entretiennent la PEUR auprès des citoyens et se posent en SAUVEURS !
    2 – Ils vivent ROYALEMENT à nos crochets, alors que nous sommes déjà envahis de
    populations indésirables !
    3 – Mais surtout LE CO² est PLUS LOURD que L’AIR et ne peut se trouver dans la
    stratosphère !

  7. Mine de rien, un mooc sur l’ethique scientifique existe, par l’universite de Bordeaux, ce qui tend a verifier que les grands garcons scientifiques ne sont pas a l’abri de zozoter.
    Je ne suis pas (encore) alle verifier si Philippe Maurice pouvait les subjuguer, ou ttes autres raisons d « errer ». Mais peut-etre vais je m’inscrire.

  8. Christian Gerondeau est un anti-consensus scientifique et anti-ANTI-GIEC notoire qui n’a absolument aucune expertise en climatologie et est donc la risée de la communauté scientifique quand il parle du climat.
    Mia Vossem devrait expliquer comment elle arrive à ne pas tenir compte du fait que 95% des spécialistes du climat valide le conclusions et recommendations du GIEC.
    L’OBJECTIVITÉ COMMANDE LA COMPÉTENCE ,LA RIGUEUR ET L’HONNÊTETÉ INTELLECTUELLE POUR BIEN RENDRE COMPTE DE LA RÉALITÉ.
    EN SOMME UN ARTICLE REFLÉTANT LES BIAIS DE CONFIRMATIO DE SON AUTEUR .
    « Le consensus scientifique est le meilleur indicateur de vérité que nous ayons »

    https://www.larecherche.fr/histoire-des-sciences/%C2%AB-le-consensus-scientifique-est-le-meilleur-indicateur-de-v%C3%A9rit%C3%A9-que-nous

    • Gérondeau, ce polytech qui savait tout en 1973, jusqu’à nous affirmer que dans dix ans il n’y aurait plus de pétrole…Ce HF était délégué à la sécurité routière et pour économiser des bouts de chandelles, soit quelques litres d’essence, avait interdit toutes les compétitions automobiles en France (ce WE a lieu le championnat de France des rallyes dans l’Indre !) et c’est ce genre de « savant » qui continue nous donner des leçons 50 ans après ses prévisions bidons. De plus il a eu le culot de se faire bombarder président des automobiles-clubs français après avoir sacquer les tous les automobilistes également en 1973 (90km/h sur toutes les routes et 130 sur les autoroutes).

    • Les 95 % de scientifiques en question font peut-être comme les scientifiques russes. C’est ainsi que se perpétuent des escroqueries, par la peur de se démarquer et d’avoir des ennuis …

    • @ Karulo,

      « Mia Vossem devrait expliquer comment elle arrive à ne pas tenir compte du fait que 95% des spécialistes du climat valide le conclusions et recommendations du GIEC. »

      La réponse à votre affirmation peut être trouvée dans une autre question que l’on pourrait formuler de la façon suivante : Pourquoi existe-t-il un « large consensus » scientifique et médical international au sujet des thérapies proto-vaccinales contre le Sars-Cov-2 et cela malgré les preuves statistiques accablantes, de plus en plus nombreuses, concernant leurs effets iatrogéniques notoires, voire létaux ?

      Conclusion : Mia Vossen a rason d’affirmer qu’un consensus, aussi large soit-il, n’a jamais constitué, et ne constituera jamais, le commencement d’un début de loi scientifique.

      • NON, consensus n’est pas science! Mais même des scientifiques – des professeurs d’université – osent dire « c’est vrai parce qu’il y a consensus ». A quand un vrai enseignement???

    • Heureusement que Gérondeau est anti-consensus, puisqu’un consensus ne fait pas une vérité, par définition.
      Le consensus dans le conte d’Andersen « les habits neufs de l’empereur » était que les vêtements de l’empereur étaient magnifiques. Manque de pot, c’était un gros mensonge, et des passions humaines banales : le conformisme, la lâcheté ordinaire… empêchaient les gens de confesser la vérité.
      Cette parabole a eu des illustrations pratiques maintes fois dans l’Histoire : Lyssenko, les opposants à Galilée, le chirurgien autrichien Semmelweis (père du… lavage des mains !) moqué par ses pairs, etc.

      Votre plaidoyer pro-consensus est en réalité un plaidoyer pro-pensée unique et anti-démocratie scientifique.

      Répéter les mêmes choses comme un perroquet ne les rend pas plus vraies.

    • Donc, d’après vous, il a tout faux, le GIEC, création de milliardaires et scientifiques tous sympathisants ou militants mondialistes et communistes au sein de l’ONU, fonctionne de manière démocratique, et pratique la plus grande objectivité scientifique dans le choix des études retenues, et il n’y a strictement rien de politique et de géopolitique dans son fonctionnement?
      Déja, son vrai nom est Intergovernemental Panel on Climate Change, c’est une affaire de gouvernements, géré par des diplomates et politiciens, il n’y a pas ou très peu d’experts scientifiques dans le Groupe (panel). Le E d’experts du français n’apparait pas dans le nom officiel en anglais, c’est une invention de communiquants.

  9. A la tête d’une université, Elle veut reconstruire la France et pour cela vit avec un déconstruit, pas étonnant que les universités françaises se déglinguent.

  10. gouvernement par la peur , discours écolo pour susciter la peur
    gouvernement par la coercition (passe nazitaire) et mesures écolos punitives

  11. Suite … des enfants même s’ils n’ont pas les moyens de les nourrires.
    Alors il faut leur envoyer de l’aide pour éviter les famines et les morts.
    C’est un cercle vicieux.

  12. Le climat de la terre a toujours varié. Machiavel qui n’était pas un scientifique a écrit que de tous temps un vieillard constatait un changement de climat par rapport à celui de son enfance et jeunesse.D’un autre côté si la terre n’avait pas de mécanismes naturels de régulation de sa température, il n’y aurait plus de vie sur terre.Le vrai danger pour l’humanité est la surpopulation qui fait diminuer les ressources alimentaires et disparaitre les espèces animales.
    Les espèces éteintes ne reviendront pas. Quand les oiseaux auront complètement disparu, les insectes proliféreront et détruiront les récoltes.
    La surpopulation n’est pas imputable aux blancs mais aux africains et aux asiatiques.La population de l’Afrique a été multipliée par 20 en un peu plus d’un siècle et les africains font

  13. Il n’y a pas de consensus scientifique sur le pseudo réchauffement anthropique, contrairement à ce que rabâchent en boucle les merdias.
    Plus de 31.000 scientifiques du monde entier, dont une majorité de Ph.D et une brochette de Nobel, dénoncent cette imposture dans l’Oregon Petition rédigée en 1998 et toujours ouverte à de nouveaux signataires. Certains, anciens repentis du GIEC !
    Le GIEC succursale du NWO ne peut aligner que 600 scientifiques subventionnés, aux publications aussi rares qu’ incohérentes, mais omniprésents dans les merdias.
    https://www.wikiberal.org/wiki/Oregon_Petition

    • MERCI vzc!!! Non, je ne suis ni climatologue ni même scientifique MAIS je me renseigne auprès d’un mari mathématicien orienté physique appliquée – qui ne risque plus son job comme tant de béni oui-oui – et j’ai eu PLAISIR à lire Gerondeau qui réussit à présenter simplement ce que mon mari – et tant d’autres retraités ne craignant plus ou non retraités ayant des ennuis – explique de manière un peu trop savante. Et je ne puis qu’insister: LISEZ CE LIVRE SIMPLEMENT VRAI OU TOUT PEUT ETRE VERIFIE!

    • L’Oregon Petition n’est pas crédibl
       » …. deux membres de l’Académie nationale des sciences, ont répondu à Jacoby dans l’ International Herald Tribune, décrivant la pétition comme une « farce » en partie parce que « les signataires sont répertoriés sans titre ni affiliation permettant une évaluation de leurs références. » Myanna Lahsen a déclaré : « En supposant que tous les signataires aient déclaré leurs informations d’identification avec précision, les climatologues agréés figurant sur la liste sont très peu nombreux ». Le problème est aggravé, note Lahsen, car des personnes critiques vis-à-vis de la pétition « ont ajouté des noms factices pour illustrer le manque de responsabilité de la pétition »  »
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Global_Warming_Petition_Project

      • TRISTE de voir à quel point on se croit obligé de cacher la vérité, d’inventer 36 trucs pour imposer une « vérité » qui a pour mérite de tenir les gens tranquilles en les ruinant (energiewende p.ex.). Et je relis « 1984 » d’Orwell…. suggère à TOUS les gens instruits de se renseigner vraiment au lieu d’avaler ce que Big Brother répète.

Les commentaires sont fermés.