Christian Vanneste lynché par les khmers, les ignorants et les lâches

Publié le 16 février 2012 - par - 2 301 vues
Traduire la page en :

Hier soir, au moment de boucler notre envoi de RL 238 bis, nous avons, nous l’avouons, hésité quelques minutes à publier le texte d’Alain Dubos, intitulé “M. Vanneste, toute vérité n’est pas bonne à dire”. Nous ne doutions pas une seule seconde de la justesse des propos de notre rédacteur.

Nous savions également que Christine Tasin avait raison de s’indigner, tout en prenant ses distances avec le député de l’UMP, qui, manifestement, a quelques comptes à régler avec les associations homosexualistes.

D’ailleurs, ce matin, Éric Zemmour mettait définitivement les pendules à l’heure, sur RTL, donnant, historiquement, totalement raison à Christian Vanneste, et parlant de la victoire des ignorants et des lâches.

[dailymotion xoqbqj]

Le vrai problème n’est-il pas la dictature de la bien-pensance, qui rend fou tout le monde politique, qui tremble à l’idée de se faire lyncher comme l’a été, toute la journée d’hier, le député UMP du Nord, qui est passé pour un nouveau professeur Faurisson. Pourquoi Copé et Sarkozy se débarrassent-ils avec si peu d’élégance d’un des leurs ? Parce qu’ils ont peur d’être accusés par les khmers roses Harlem Désir, Dominique Sopo, par les khmers verts Jean-Vincent Placé ou Cécile Duflot, ou par les khmers rouges Mélenchon-Besancenot, de complaisance avec un négationniste, rien de moins.

Pourquoi Louis Aliot, du Front national, a-t-il joué dans le même registre que celui, habituel, des socialistes ? Tout simplement par tactique, mais aussi par prudence. Le FN ne voulait pas laisser passer l’occasion de taper sur un membre de la Droite Populaire, qui ne cache pas qu’il reprend les thèmes du parti de Marine Le Pen pour ramener des électeurs déçus du FN dans le giron de l’UMP. D’autre part, le compagnon de Marine Le Pen ne voulait certainement pas, par son silence, voir reprendre les procès en sorcellerie d’un Sopo, affirmant de manière crapuleuse que “Marine Le Pen avait un problème avec la Shoah”. Donc, peu importe pour le FN que Vanneste dise des choses justes ou pas, l’essentiel était d’ouvrir le parapluie.

On ignore si Vanneste sera exclu de l’UMP pour avoir – peut-être avec des arrière-pensées – affirmé des faits historiquement justes. Mais la journée du mercredi 15 février, à quelques heures de la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy, illustre la nécessité de s’émanciper au plus vite de la dictature du politiquement correct.

Celle-ci pèse tellement que même nous, à Riposte Laïque, qui avons la réputation de nous pas nous laisser intimider par les maître-censeurs, nous avons hésité quelques minutes à  accomplir notre devoir de ré-information, par crainte d’ouvrir une nouvelle brèche contre nous, voire de nous prendre un nouveau procès. C’est dire l’ampleur du désastre !

Au fait, ceux qui ont sali Vanneste toute la journée, y compris dans son propre parti, lui présenteront-ils des excuses, ou bien vont-ils le traiter d’imbécile, en lui disant que dorénavant, il devra fermer sa gueule, surtout pour dire des choses historiquement justes !

Lucette Jeanpierre    

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi