Christine a eu mille fois raisons de rendre publiques ces menaces insupportables

Publié le 13 septembre 2010 - par
Share

Je ne me suis pas manifestée jusqu’à présent pour ne pas surcharger votre messagerie mais je suis vos activités au jour le jour. Je me décide à envoyer un mot après avoir lu le tout dernier Riposte Laîque pour vous dire que Christine a eu mille fois raison de rendre public les menaces qu’elle reçoit. Je la remercie pour cela, car il fallait un courage supplémentaire pour le faire. Elle a l’étoffe, la vaillance et la générosité de nos anciennes héroïnes qui, un peu partout dans la mémoire française, ont encouragé les combattants ou pris elle-mêmes les armes.

Ce qui me paraît important dans le bilan à tirer des manifestations (et compte tenu du compte-rendu fait par chaque ville dans le journal), c’est qu’elles révèlent, à ceux qui béatement pensaient que nous étions toujours chez nous en République, couverts par les « Droits de l’Homme », l’état réel de la France.

Personnellement, je le sais depuis très longtemps, mais on ne me croit pas quand je le dis.

C’était donc important, pour ouvrir les yeux des Français encore plus grand, qu’après les menaces sur les Apéros qui ont abasourdi le monde, Christine révèle les menaces qu’elle reçoit. Peut-on encore parler de République et de Droits de l’Homme ? Peut-on encore ignorer que nous sommes à peine chez nous et que des terroristes et des fascistes font la loi ?

Il était vraiment temps que le mur de silence soit percé pour que chacun réalise que nous avons très peu de temps pour marquer des points et organiser la riposte, car il n’est évidemment pas question, pour aucun Français je pense, de baisser les bras. Je crois qu’il faut que chacun retrempe son âme dans le patriotisme non seulement de la Résistance, mais de la Révolution française qui a tenu tête à toute l’Europe coalisée contre la Patrie. A cette époque, révolutionnaire et patriote étaient synonymes.

Je crois qu’on ne réalise pas à quel point nous somme trahis par nos élites. Je ne veux pas faire de parallèle avec cette période de la Révolution, mais il y a vraiment beaucoup d’analogies, notamment dans l’offensive d’un parti séduit par le « libéralisme  » anglais qui justifiait surtout la soif de liberté des « possédants » et des financiers. Ceux d’aujourd’hui n’ont pas hésité, comme on sait, à s’assoir sur un référendum pour arriver à leur fin. Quant à notre Président, on se demande s’il est le chef de file des traîtres ou s’il est lui-même dominé par eux et sous leur coupe.

D’autre part, c’est bien d’avoir axer la lutte contre la charia et, honnêtement, peu de Français peuvent être en désaccord avec cet objectif. Je n’en vois pas un seul qui peut dire oui à cette horreur à moins d’être devenu musulman. Et c’est là le problème. Car, interdiction ou non de la charia, du moment qu’il y a des mosquées, il y a des prédicateurs qui la prêchent ! Ils font pression sur les Français d’origine maghrébine ou africaine qu’ils soient ou non adeptes de l’Islam, et la terreur fait et fera le reste. Mais ce n’est pas du ressort d’une association que de lutter sur ce terrain et demander l’interdiction de la charia est très bien.

Je me permets donc de faire quelques remarques mais que vous avez dû vous faire déjà.

Nous avons à faire à quelque chose dont peu de monde en France a idée, dont peuvent avoir idée les Algériens qui ont eu à faire au terrorisme des djihadistes chez eux, et peut-être des Français qui se sont trouvés dans l’armée pendant la guerre d’Algérie. Il ne faut pas compter sur la police pour nous protéger. D’ores et déjà, des assassins peuvent tuer impunément et ils le font tous les jours. Les Français qui n’en peuvent plus de voir cette provocation permanente que l’islam lance à notre République, ont envie d’en découdre et ne supportent plus ce qu’ils ressentent comme notre lâcheté. Il ne faudrait pas se retrouver dans une situation où les islamo-fascistes vont encore pouvoir nous narguer, protégés par l’UE et nos propres lois ! Il me semble qu’il faudrait, au début, mener des luttes où nous sommes sûrs de gagner, tout en nous renforçant jusqu’à être capable d’affronter les islamo-fascistes sans protection policière. Ce n’est pas supportable de devoir déguerpir devant eux tête basse. Ce n’est pas une bonne idée de s’exposer à avoir un policier par manifestant ! Mieux vaut, me semble-t-il, rassembler les patriotes dispersés d’abord dans un lieu fermé, et même un lieu privé jusqu’à ce qu’ils soient organisés et capables d’affronter des islamo-fascistes. Et les dirigeants de Résistance républicaine, tant qu’ils sont si peu nombreux, doivent faire attention à leur sécurité, car il ne s’agit plus de bravoure personnelle, mais d’efficacité. Bref, autant la manif à Paris était juste et bien conçue, autant les manifs de province étaient prématurées et inadaptées.

Néanmoins, cette fois, elles ont eu le mérite, comme je l’ai dit, de révéler l’importance de l’emprise islamique chez nous et ce faisant, de secouer un peu plus les Français.

Merci encore à toute votre équipe au nom de tous les Français qui sont, pour une raison ou une autre, incapables (maladie, âge, éloignement) de s’impliquer à fond dans cette lutte avec vous.

Sonia Vanerian

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.