Christine condamnée : une justice de classe contre une femme du peuple

Publié le 31 mars 2017 - par - 11 commentaires - 1 483 vues
Share


J’ai assisté, depuis plus de cinq années, à tous les procès de Riposte Laïque et de Christine Tasin, quand ils se déroulent à Paris. J’étais en 2012 devant la 17e Chambre pour Pascal Hilout et Pierre Cassen, puis en 2014 devant la Cour d’Appel.

J’étais à celui de Caroline Alamachère, qui lui a coûté 9.500 euros d’amende et de dommages et intérêts. Et j’étais à celui de Christine, sur les violences des migrants à Calais. Puis à celui de la même Christine, sur « Islam assassin ». Puis enfin à celui de Pierre, le 22 mars dernier, où ses adversaires s’évertuaient à prouver qu’il était bien le responsable de publication, coupable d’avoir autorisé la diffusion de deux textes de Maxime Lepante, qui prônait l’expulsion de tous les musulmans adeptes de la charia (pléonasme).

La présidente de la 17e Chambre, Fabienne Siredey-Garnier, et ses adjoints, avaient relaxé Christine, suite à ses propos sur la violence des migrants de Calais. Ils avaient relaxé Georges Bensoussan, qui avait dit que dans les pays arabo-musulmans, les enfants tétaient l’antisémitisme au sein de leur mère. Mais cette fois, ils ont donc condamné Christine à 1500 euros d’amende, et à verser 2000 euros aux deux associations plaignantes, la Licra, auteur du signalement, et la LDH, venue chercher, au dernier moment, sa part du butin.

http://ripostelaique.com/islam-assassin-les-juges-ont-utilise-le-coran-pour-condamner-christine-tasin.html

Christine, avec ses mots, explique en quoi le verdict est scandaleux. Les juges ont utilisé des textes du Coran pour justifier la condamnation, rien de moins. Mais le pire est ailleurs.

Je me souviens, au procès de Pascal et Pierre, ce dernier avait fait une subtile nuance entre musulmans et islamistes, pour expliquer que le premier, selon lui, préférait les lois de la République à celles de l’islam, alors que le second mettait en avant la charia plutôt que la loi des hommes. Et malgré cela, il avait été condamné pour incitation à la haine, au nom d’une démarche prétendument globalisante.

Cette fois, Christine avait pris la même précaution, en parlant des « vrais musulmans ». Elle avait expliqué que ceux-ci, s’ils voulaient respecter les textes sacrés de l’islam, devaient soumettre par la violence, la ruse ou la force les non-musulmans. Et cette fois encore, les juges ont condamné l’accusée, sans craindre le ridicule. Ils ont estimé qu’elle avait dit que tous les musulmans étaient des criminels en puissance, puisqu’ils devaient appliquer des textes appelant à tuer les infidèles !

La logique de tout cela est implacable. En France, vous pouvez dire : « Catholicisme assassin ». « Capitalisme assassin ». « Communisme assassin ». « Athéisme assassin ». Personne ne vous traînera devant les tribunaux pour incitation à la haine contre un groupe de personnes en raison de son appartenance à un Etat, une Nation, une ethnie ou une religion. Mais dès que vous dites « Islam assassin », vous êtes accusé d’inciter à la haine contre les musulmans, puisque derrière le dogme, il y a les hommes.

Et je ne peux penser que ce texte où Christine critiquait, sans animosité, un article de Fabienne Siredey-Garnier sur ce qu’elle appelait une justice à deux vitesses, ait pu avoir une influence quelconque sur sa condamnation…

http://resistancerepublicaine.eu/2017/02/07/fabienne-siredey-garniere-qui-preside-la-17eme-chambre-sinquiete-dune-justice-a-deux-vitesses/

Le verdict de la 17e Chambre revient à interdire toute critique de l’islam. Donc, à appliquer les lois de la charia.

C’est le premier scandale du verdict rendu par Madame Siredey-Garnier et ses assesseurs.

Le deuxième est le montant de l’amende. Il est bon de rappeler que 5.500 euros d’amende, cela représente la somme de 35.000 francs ! Pour un délit d’opinion !

Pierre Cassen avait été condamné à payer près de 15.000 euros, entre l’amende, les dommages et intérêts et les frais de justice.

Pascal Hilout avait été condamné, pour les mêmes raisons, à verser environ 12.000 euros.

Caroline Alamachère avait été condamnée à payer 9.500 euros, entre l’amende et les dommages et intérêts.

Et là, Christine Tasin se voit condamnée (même si elle ira en appel) à payer 5.500 euros d’amende et de dommages et intérêts.

Les juges connaissent les revenus des uns et des autres. Les plaignants ne déboursent pas un seul centime, ce sont les subventions dont ils sont gavés qui paient les frais de justice et les avocats.

Ces juges, qui vivent pour la plupart d’entre eux très bien, sans problème de fin de mois, dans un environnement confortable, où ils ne croisent ni voilées, ni barbus, savent-ils ce que signifie de tels amendes, quand on économise péniblement 50, 100, 200 ou 300 euros par mois ? Ce sont des années d’économies, au prix de frustrations, qui s’envolent en fumée.

Mais ils s’en foutent, tout comme ils s’en moquent, par leurs verdicts, de faire progresser la charia en France. Honte à eux.

Cela s’appelle tout simplement une justice de classe. D’un côté du manche, les socialistes, les islamistes et les juges. De l’autre, nous, une femme du peuple…

Bernard Bayle

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
JACOU

Larousse définition CHARIA:

Loi canonique islamique régissant la vie religieuse, politique, sociale et individuelle.

laurent k.

plus que 22 jours

Pascal Olivier

(2/2) Extrait des mémoires de Valentín González, dit El Campesino à propos de la « poissonaria » : « La Passionaria se fait une haute idée d’elle-même qu’à mon sens rien ne justifie, au contraire. Des autres communistes espagnols, elle ne se distingue que par une servilité, une obéissance absolue aux ordres du Komintern et à ceux des émissaires de Staline. Elle ignore totalement les remords et les cas de conscience et manifeste une satisfaction malsaine dès qu’il est question d’épurer, de tailler dans le vif… En outre elle n’hésite pas, quand l’occasion s’en présente, à se débarrasser, sous un… lire la suite

Pascal Olivier

(1/2) En attendant Georges Bensoussan a contribué à faire avancer la cause anti-islam plus que ne l’a jamais fait Christine Tasin qui a plutôt contribué à la faire reculer. Alors que 75% de nos concitoyens pensent comme nous que l’islam est incompatible avec la République, comment se fait-il que nos ennemis accumulent victoires sur victoires pendant que nous subissons défaites sur défaites ? Par ailleurs être une femme du peuple n’empêche pas de marquer contre son camp, de desservir le peuple, voire de le trahir. A l’instar de la sardinière Dolorès Ibarruri à laquelle Christine s’identifie et qu’elle a qualifié… lire la suite

Anne-Marie G

Ah tout le monde est satisfait on dirait : la licrasse se frotte les mains à la perspective de gagner plus de sous (pour protéger les pov minorités persécutées par la majorité qu’ils disent) et la justice ( et la juge qui se carre dans son fauteuil avec satisfaction pour son travail de zélée larbine). Eh bien qu’ils en profitent, cela ne durera pas plus que le temps d’une petite décennie avant que les néo- Français prennent les leviers du pouvoir. On verra si Licrasse sera toujours aussi fiérote. Et la juge n’aura qu’une pièce supplémentaire à se mettre sur… lire la suite

Chantal

je pense que cet article est très appropriée dans la rubrique COLLABO Audrey Azoulay : « Je demande aux communes d’annuler les dates du groupe misogyne et sexiste Soldat Louis » Joint par notre rédaction, le groupe Soldat Louis est stupéfait : « Je ne savais pas qu’on en était rendu à un tel point de connerie » nous confie le chanteur. « Mais que nos fans se rassurent, Madame Azoulay ne sera plus ministre de la Culture dans quelques semaines ! ». A ECOUTER SANS MODERATION LEUR TITRE PHARE DU RHUM DES FEMMES (CLIP OFFICIEL) https://youtu.be/XcYng3TGq9E lire l’article dans son intégralité… lire la suite

markorix

Ce système est terrible. Le dieu fric y est pour beaucoup, car il s’est insinué dans les logiques de la justice. Les grosses bouches au service direct ou indirect de cette idéologie néfaste​ nous enfoncent de plus en plus dans le chaos intellectuel et émotionnel sans possibilité de débattre. Anarchie et violence sans conséquences judiciaires ou presque d’un côté et dictature de la pensée de l’autre. Hou hou…. Nous avons déjà heurté le mur…

Anglade

Il est plus facile de la part de ces juges de condamner une personne qui aime son pays , sa démocratie, son savoir vivre que des gens qui ne sont là que pour insuffler de la haine du Français et surtout subventionnés par nos amis du quatar et autres pays du Maghreb ( bien entendue notre justice de gauche ) et nos fouteurs de merdes des USA , par de riches banquiers …. suivez ma pensée … qui veulent la déstabilisation de l’Europe. ..Mais surtout celle de la France … Christen , un Breton qui aime son pays

André Léo

Justice de caste ! De la loi du talion à celle du code pénal actuel en passant par le sinistre « jugement de dieu » imposé par l’église, le pouvoir judiciaire a toujours été le bras armé des puissants. Dans notre République, où la justice a besoin de SES « palais » somptueux pour exercer, le Peuple, écrasé par la magnificence et l’apparat, a cru que la justice était « indépendante » et que les mêmes lois s’appliquaient à tous les Citoyens. Et le communautarisme né de la « révolution des mœurs » de 1968, a imposé SA justice, qui s’oppose frontalement à la LAÏCITÉ Républicaine. De Pleven… lire la suite

ynenoudisepatou

C’est bien Christine qui a raison ….La preuve ? Nos grands hommes avant elle avait constaté : Voltaire : « Les musulmans sont animés de la rage de la malfaisance. Rien n’est plus terrible qu’un peuple qui n’ayant rien à perdre, combat à la fois par esprit de rapine et de religion ». Condorcet : « La religion de Mahomet condamne à un esclavage éternel et à une incurable stupidité toute cette vaste portion de la terre où elle a étendu son empire » Montesquieu : « La religion mahométane, qui ne parle que de glaive, agit encore sur les hommes avec cet esprit destructeur… lire la suite

Catherine

écrire  » justice de classe » sous entend qu’il y a peu ou prou une  » justice » …Là, le cas va bien plus loin…Il s’agit de traitrise, d’aplaventrisme,du ralliement aux lois de la charia en réinstaurant dans les tribunaux le délit de blasphème supprimé par la Révolution française .
Qu’ont à gagner ces « juges » à rendre des verdicts à la Freisler ? La pieuvre mondialiste est à l’oeuvre , sous un silence complice médiatique de plomb…La partition de la France promise par le gros de l’Elysée se profile si nous ne faisons rien , guerre civile en prime …