1

Christine Tasin condamnée pour « Islam assassin » : compte-rendu putassier de l’AFP

Christine Tasin condamnée à son tour : compte-rendu putassier des journaleux de l’AFP

Hier c’était Pierre Cassen, aujourd’hui c’est moi… A qui le tour demain ?

Comme nous nous y attendions, eu égard au déroulement de mon procès en appel pour « islam assassin », avec des juges et un procureur d’une subjectivité et d’une mauvaise foi sidérantes, ma condamnation en première instance est maintenue, 1500 euros plus 2000 euros pour la Licra et la LDH… Avec inscription au casier judiciaire, histoire de me condamner à mon tour à de la prison à la prochaine condamnation pour récidive. Ils savent ce qu’ils font…

http://resistancerepublicaine.eu/2017/12/07/proces-christine-tasin-ou-vol-au-dessus-dun-nid-de-coucous/

http://resistancerepublicaine.eu/2017/12/07/proces-christine-tasin-le-sergent-tubiana-et-la-nunuche-de-la-licra-pathetiques/

J’ai déjà, bien entendu, déposé un pourvoi en cour de cassation. Nous reviendrons sous peu sur le procès et les attendus des juges quand nous les aurons reçus.

Si vous désirez participer aux frais du recours en cassation vous pouvez faire un don ici ou par chèque à envoyer à Résistance républicaine, 101 avenue du Général Leclerc, 75685 Paris cedex 14.

En attendant, attardons-nous un peu sur le communiqué de l’AFP, relayé sur TV5 monde, mais aussi par toute la masse des medias collabos (voici les premiers… ) :

http://information.tv5monde.com/en-continu/association-anti-islam-condamnee-en-appel-pour-un-discours-islamophobe-222157

http://www.larepubliquedespyrenees.fr/2018/02/22/association-anti-islam-condamnee-en-appel-pour-un-discours-islamophobe,2287584.php

https://www.challenges.fr/societe/association-anti-islam-condamnee-en-appel-pour-un-discours-islamophobe_569358

http://www.francesoir.fr/actualites-societe-lifestyle/condamnee-en-appel-pour-un-discours-islamophobe-apres-lattentat-de

Ravie de susciter un tel intérêt dans les medias tout à coup… Ils se font à bon compte une petite pub pro-islam, ils lèchent ceux qui les font vivre en les subventionnant.

Mais quand même… Manipulations, omissions, mensonges… ça fait beaucoup pour des gens qui prétendent informer, non ?

« Condamnée en appel pour un discours islamophobe «  : de deux choses l’une, où l’islamophobie est un délit et alors la condamnation est juste, ou bien le journaliste ment. L’islamophobie n’apparaît nulle part dans le code pénal, c’est une peur et une aversion de l’islam, l’islam n’étant pas une race ni un homme, il est licite de critiquer l’islam. Sauf à revenir au délit de blasphème aboli depuis fort longtemps.

L’AFP ment. Et manipule, histoire de faire de la lèche au CCIF (payé par le Qatar et l’Arabie Saoudite pour nous islamiser )en faisant croire au pékin moyen que la critique de l’islam serait un délit et serait interdite. Et ils n’ont même pas honte ces islamo-collabos.

 

« Pour des propos islamophobes tenus après l’assassinat d’un policier et de sa femme par un jihadiste à Magnanville ». Un djihadiste, jamais parti en Syrie faire le djihad. Les journaleux auraient-ils peur de parler de « terroriste musulman »? A moins que l’AFP tout à coup n’ait avalisé ce que nous nous tuons à répéter, à savoir que les vrais musulmans ont pour mission de faire de la France une terre d’islam et que le djihad se déroule aussi en France ? Aucune possibilité. Ils n’oseraient plus entrer en salle de rédaction, ces lâches doublés d’islamo-collabos.

« Mme Tasin avait tenu un discours lors d’une manifestation organisée au Trocadéro à Paris par le micro-parti identitaire SIEL (Souveraineté, Indépendance et Libertés. » Dénigre tes ennemis, ça ne peut pas faire de mal. Pour l’AFP, un parti qui défend la souveraineté et l’identité ne peut être qu’un micro-parti, bien entendu. Et quand bien même ce serait vrai, est-ce le boulot des journalistes de disséminer dans leurs articles censés être objectifs des modalisateurs pour influencer le lecteur ? On se demande d’ailleurs bien pourquoi la justice et les medias tapent si fort sur les anti-islam, s’ils sont si microscopiques…

Le choix des mots ou les manipulations de l’AFP.

Par contre, pas un mot pour s’étonner que j’aie pu être condamnée pour les paroles qu’ils rapportent : Cette enseignante à la retraite y répétait à plusieurs reprises « islam assassin », religion qui à ses yeux est « la soumission à la parole du Prophète, parole de mort, parole de haine », « assassin de notre civilisation, de nos modes de vie« . Pas un mot pour dire qu’il n’y a plus de délit de blasphème en France et que le verdict est et incompréhensible et scandaleux.

C’est tellement plus facile de répéter les propos du tribunal que l’on partage plutôt que d’essayer d’en savoir davantage et d’informer objectivement les lecteurs.

L’AFP répète servilement la voix de son maître, quand ça l’arrange ; pas de réflexion, pas d’investigation. Quand notre avocat Joseph Scipilliti avait tenté de tuer le Bâtonnier de Melun qu’il accusait de lui avoir pourri la vie, nous avons été assaillis de coups de fil. Aujourd’hui, pas un journaliste pour me demander ce que je pense du verdict de la Cour d’appel, pour aller au fond des choses, pour comprendre… Les ordures ! Et pareil pour Pierre sur qui la justice s’acharne.

« Christine Tasin avait déjà été condamnée pour provocation à la haine envers les musulmans.

En 2010, son mouvement avait voulu organiser un apéritif « saucisson-pinard » républicain, dans le quartier populaire de la Goutte d’or à Paris, « contre l’offensive islamiste ». »

Lamentables journaleux. A l’ère d’Internet, même pas fichus de vérifier leurs informations. Nous avions décidé d’organiser un apéro saucisson-pinard là où depuis des années se déroulaient de scandaleuses et illégales prières de rue… pour lutter contre les dites prières de rue. Rien à voir avec l’offensive islamiste… mot très peu utilisé à l’époque, même dans les medias.

Les gars de l’AFP, on sait à quoi ils sont payés. A relayer dans la presse le discours dominant, même en période de guerre, quand l’islam nous attaque, quand les terroristes musulmans nous attaquent. Même la mort de deux policiers ne justifie pas qu’ils fassent leur boulot, le vrai, de journalistes. Ils sont à jeter aux chiens. Je rêve d’un Mao qui les envoie aux champs apprendre à vivre.

Christine Tasin