Chronique annoncée de la chute de Macron et des siens

Publié le 12 juin 2021 - par - 22 commentaires - 1 388 vues
Traduire la page en :

Je veux vous parler d’une société en décomposition, de cette gangrène qui s’est installée à force d’injustices, d’abus et d’insolences dans le corps du pays et provoque des hémorragies qu’il devient impossible de calfater.
Je veux vous parler de ces colin-tampons qui se prêtent à ce jeu de domino ministériel parce qu’ils se croient appartenir à une caste supérieure, de ces parlementaires qui cherchent à se parangonner aux bâtards sortis de la cuisse de Jovis.

Le spectacle, dès lors, est devenu tellement inconvenant que d’une organisation pyramidale hiérarchisée il est devenu l’apothéose du règne des médiocres qui meurent de n’être pas plus égalitaires. La « vérité et la justice » ont fait place aux débridements de la « vanité », dans cette curie jupitérienne.
« L’ivresse de la cour » l’ayant emporté sur les cœurs, chacun prétend aux honneurs et aux promotions ; elle conduit aux plus étranges contenances, pour ne pas dire errements, tels ces hérauts du tyran dont l’un ne rêvait plus que d’exhiber sa courgette à sa gourgandine de service et l’autre d’expliquer que, les masques de bal étant trop difficiles à se coltiner, il était désormais inutile de les porter à partir de dorénavant.

Au palais de l’Élysée le spectacle de la modernité décadente, avec ses gesticulations grotesques et frénétiques de gamins très bronzés et à moitié dénudés, a fait son apparition pour mieux horripiler les braves gens qui essaient encore de s’inscrire dans les valeurs de la bienséance et de la beauté qu’on leur a enseignées.
Toutes ces petites folies de cour font tourner les têtes de ces plus enragés modernistes qui ont fini par perdre complètement la raison et abandonner l’exploration du monde des sens. En réalité, il faut le rappeler, les deux grands mythes qui construisent notre société vont de Prométhée, « Le transmetteur de feu », à Jean Faust, « Le magicien »…

Les « insectes de cour » ne sont que des insensés qui, par leurs débordements incessants, ont fini par affoler ou mithridatiser le bon peuple. Le gouvernement des hommes n’est plus que le théâtre de toutes les lubies, le lieu de toutes les folles ambitions où viennent se pavaner toutes les inconsidérations.
Les spectacles qui nous sont offerts n’expriment plus que l’enfer de la spécularité de ce monde clos dans lequel on nous enferme. Et la triste réalité est que ce miroir, qui nous est tendu, ne reflète plus que les mutilations spirituelle et morale de cette société qui passe son temps à se regarder, devenue ultra-sensible au moindre cillement d’yeux de chacun de ses membres, après avoir abandonné tout le sacré et le cérémonial. Sa curiosité n’est plus alors que l’analyse récurrente de sa propre déchéance.

Chacun n’est guère plus qu’un atome qui tente désespérément de se mettre en scène pour échapper à ce grand mouvement de mondialisation qui l’étouffe et qui se manifeste sporadiquement par des rébellions de regroupements de particules, quand les normalités sociale et politique sont par trop transgressées, afin d’exprimer sa misère intérieure et sa difficulté à vivre matériellement.

Et le peuple, qui n’en peut mais de vivre à l’état de cadavre anonyme, fait alors irruption sur l’estrade des chroniques historiques, en essayant de s’adonner à nouveau aux forces vives de la communication dans la joie et la fureur. Jupiter alors intervient, plus par narcissisme, que pour véritablement se confronter aux petites gens. « Il cherche, comme jadis le Grand Monarque, dans les quartiers populaires un public naïf et facilement émerveillable ».
Mais il ne faut voir là que des accidents de parcours car toutes les forces dirimantes de l’État se mettent alors en marche pour normaliser ces petites éruptions et ainsi permettre au peuple de retourner à ses idolâtries du moment, qui lui procurent ces sentiments d’irréalité et de rêves, l’autorisant ainsi à survivre encore un peu dans ce monde de non-contradictions qu’il s’est construit pour se protéger des dérèglements environnementaux et permanents.

La macronité n’est que le « reflet de l’éthique antique de la médiocrité dorée permettant la quête épicurienne de la félicité personnelle » face à « une nation idiopathique, ruinée et écrasée, victime de la duplicité du monarque ». L’Ubris du despote aura fini par prendre le pas sur les souffrances endurées par la plèbe, désormais plus objet de séduction que de compassion. La constatation de ce tableau est des plus accablante : il aura fallu faire supporter tout le poids de l’impôt sur le bas et moyen peuple et ruiner les provinces jusqu’à la mirifique illusion du recours à un endettement démentiel.
Une représentation globalement négative du peuple, pris dans son ensemble ou des individus de basse extraction qui composent celui-ci, ne sont en fin de compte qu’un « moyen d’épiphanie personnelle, simple accessoire dans la mise en scène de soi ; la mise au jour des humbles procède d’une redécouverte narcissique du monde et non d’une vision objective de la réalité sociale  ». L’homme du peuple peut souffrir les « En même temps » ne feront que semblant de le défendre.

Les « En Marche »  ont même profité d’une alerte virale, d’origine volontairement inconnue, pour renforcer le pouvoir dictatorial de leur Grand Maître en favorisant des restrictions des libertés des ouailles par le déchaînement d’une terreur contrôlée allant du port de masques aux mesures de confinement et de couvre-feu jusqu’à la création de deux catégories : celle des « injectés » et celle des « non encore injectés », générant ainsi des droits d’accès différentiels. Pour ce faire ils ont mis en scène les Grands Diafoirus qui se sont empressés de convaincre que tout un chacun était un malade qui s’ignorait…

Récemment au cours d’un déplacement en sa bonne province, fief des dauphins et terre des Allobroges, exactement à Tain-l’Hermitage, cet ancien village perché gaulois, cet émule de Zeus reçut un soufflet d’un furieux accompagné du cri de guerre des armées capétiennes. Ah la belle affaire que cette petite correction de style, je n’hésite pas à vous dire que dans la même situation d’un face à face avec le démon je me fusse empressé de lui jeter à la figure non pas un gant, mais deux, pour le provoquer en duel afin de sauver l’honneur des patriotes, qui ont dû encaisser que leur pays était un fief sans culture et coupable de crime contre l’humanité…
Ah ça ira, ça ira les macronistes on les virera !

Pour être respecté par le peuple, il faut d’abord le respecter.

https://www.youtube.com/watch?v=3_wEBkIUbn4

Chœur Montjoie Saint-Denis • Occident En Avant

https://www.youtube.com/watch?v=uuGlE1Sl1PQ

Patrick Verro

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Notifiez de
Emile 2

Les membres des cercles des pouvoirs sont sur un nuage qui prend de plus en plus d’altitude….qui prend une allure que cumulonimbus….ça va finir en précipitation, le grand effondrement.…

Rems

Bel édito ! la république des copains et des coquins ( C Pasqua je crois) est bâtie sur des crimes donc ne peut enfanter que des médiocres, des imbéciles, des profiteurs, des menteurs, des tyrans………..

Patrick Verro

alors qu’ils savent que point n’est besoin de rechercher un équilibre financier puisque c’est nous tous, du privé, qui payons ?

mimi

bon, au delà de ce verbiage, vous proposez quoi pour nous débarrasser de Macron?

Patrick Verro

Merci pour le verbiage ! Quand a votre question, en dépit de votre insolence, je vais vous répondre : je ne suis pas loin de penser comme Viktor ci-dessous sauf que je considère que les urnes peuvent être encore notre dernière porte de sortie, sauf que je crains une forte désertion par lâcheté, sauf que j’appréhende les ralliements par intérêt ou par bêtise, sauf que je ne vois rien de bon venir tant que nous ne pourrons pas réellement contrôler ce qui se passe au Ministère de l’Intérieur au moment du décompte et des additions des voix…

mimi

donc, si vous vous décidez pour la “rrrévolution” ou la guerre civile, faites moi signe, j’ai une kalach….

Patrick Verro

Merci,
mai 68 et la guerre d’Algérie m’ont suffit…

patphil

pourvu que ta prédiction se réalise
si et seulement si les gaulois se décident à aller voter

Patrick Verro

Voir ma réponse à mimi…

Patapon

Quel florilège! A moins qu’un adepte de l’écriture inclusive ne vienne un jour nous casser les bonbons,nous aurons encore assez de mots et de tournures pour leur damer le f…pion.Le jour prochain ou nous n’aurons plus rien,il nous restera l’usage d’une langue riche et voluptueuse qui suffira à notre bonheur.Nous nous paierons toujours leur fiole,fut ce sur une paillasse ,ou un chalit.Au fond d’un tonneau,peut être…Qu’importe!

Patrick Verro

Les mots servent parfois de cache-sexe à nos maux et c’est dans le maux à mots que l’on peut découvrir ce langage à la fois archaïque et subtil qui procède du plus profond de notre être.
Et ces mêmes mots peuvent, quand on sait les assembler, réellement nous délivrer provisoirement de nos maux…

Viktor

Raymond Devos n’aurait pas dit mieux !

Patrick Verro

Agnès Pannier-Runacher : le scandale politique dont personne ne parle (extrait)
https://www.youtube.com/watch?v=oI6u4zvKQB8&t=3s
La ministre risque 3 ans de prison et 45000 euros d’amende, mais non, tout va bien ; passez muscade…

Après Macron giflé, François de Rugy enfariné !
https://planetes360.fr/apres-macron-gifle-francois-de-rugy-enfarine/
“Rends le homard !” : De Rugy enfariné ! Après le homard et le champagne, après le logement social d’Orvault aux frais du contribuable, après ses retournements de veste, ses mensonges et son opportunisme, une citoyenne à rappelé à
@FdeRugy
qu’il n’est pas bienvenu à #Nantes.

TOUT CECI EST VRAIMENT INSUPPORTABLE ; QU’ILS SE CASSENT TOUS, ET VITE !

Patrick Verro

Etrangement cette partie de mon message s’est volatilisé :
Débat Eric Zemmour- Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État chargé des Retraites et de la Santé au travail
https://www.cnews.fr/emission/2021-06-11/eric-zemmour-face-laurent-pietraszewski-1092873
Ecoutez à la fin de l’entretien, les échanges sur les retraites entre un Eric Zemmour qui pose les bonnes questions et un sous-ministre qui n’arrive même pas à bredouiller une réponse correcte
NB : bien sûr, même Eric Zemmour ne pose pas la question qui fâche, et pour cause : les fonctionnaires ne disposent pas d’un régime de retraites par répartition, ce sont nos impôts qui financent les pensions ; dans ces conditions comment les inclure dans un régime général

Patrick Verro

Débat Eric Zemmour- Laurent Pietraszewski, secrétaire d’État chargé des Retraites et de la Santé au travail
https://www.cnews.fr/emission/2021-06-11/eric-zemmour-face-laurent-pietraszewski-1092873
Ecoutez à la fin de l’entretien, les échanges sur les retraites entre un Eric Zemmour qui pose les bonnes questions et un sous-ministre qui n’arrive même pas à bredouiller une réponse correcte
NB : bien sûr, même Eric Zemmour ne pose pas la question qui fâche, et pour cause : les fonctionnaires ne disposent pas d’un régime de retraites par répartition, ce sont nos impôts qui financent les pensions ; dans ces conditions comment les inclure dans un régime général alors qu’ils savent que point n’est besoin de rechercher un équilibre financier puisque c’est nous tous, du privé, qui payons ?

Patrick Verro

Désolé pour ce double emploi, je suis un homme trop pressé…

Viktor

“Qu’ils viennent me chercher..” Souvenons nous de cette réplique de Macron du 24 juillet 2018. Oui, Macron sait qu’il est indéboulonnable, c’est d’ailleurs pourquoi tout lui est permis. N’oublions qu’une cinquantaine d’officiers généraux ont été soudoyés par une super-prime annuelle et qu’il peu compter sur leur indéfectible protection. De même, l’OTAN, le chien de garde du mondialisme est là qui veille. Au prétexte de l’exercice Steadfast defender 2021 l’OTAN est déjà prépositionné, au cas où !
Oui Macron sait qu’il n’a rien à craindre et ce n’est pas l’écume des quelques militaires “en charentaises” qui l’inquiète. Qui plus est, le projet liberticide du Sénat dénonçait par Philippot montre bien que nous entrons dans un enfer totalitaire à la chinoise.

Viktor

En ces temps de collapsus de la thalassocratie mondialiste, “le mal mondial”, lire ou relire Alexandre Douguine, le philosophe et géopoliticien russe, adepte de l’eurasisme, là où le soleil se lève, redonne espoir. Dans le contexte russe, c’est une 3ème voie située entre l’ultralibéralisme pro-occidental et la nostalgie du passé communiste et ce, hors des excès démagogiques du populisme et nationalisme étroit. Si le régime russe incarné par Poutine est autoritaire, il est d’abord patriotique luttant et défendant les intérêts du peuple et de son pays sans être tenu par une doctrine. Douguine parle d’une de “monarchie démocratique” où l’Eglise orthodoxe a retrouvé son rôle de gardienne ancestrale des valeurs et traditions.

Patrick Verro

“La monarchie démocratique” ne serait-elle pas la “monarchie constitutionnelle” de Montesquieu et des anglais ?

Viktor

Reste à trouver un successeur aux Romanov ! C’est à mon sens ce que sous-tend la proposition de Douguine, comme vous le soulignez justement n’a rien d’originale.

thierry

ouf, heureusement qu il y a la tres sainte Russie de VVP. il leur a bien casse les reins aux franc mac omo compatibles (et leurs idees de merde) avec le referendum de 2020. 1 plebicite en faveur de la direction que doit prendre le pays : non au mariage omo, non aux travelos, non a la casse de la famille, non a l avortement de masse, non a l immigration , non a la primaute du mondialisme au detriment du peuple, non a la pma gpa, non a l antipatriotisme de bobo degeneres, non a la guerre HF a la criminalisation des rapports heterosexuels naturels qui doivent rester la regle (l omo ne peut pas etre mis sur le meme pied d egalite), non a l assistanat et oui a la primaute des nationaux sur les etrangers se souche non russe etc. bravo. l identite et sa reconnaissance portee comme la sauvegarde

Viktor

Nous apprenons que le CEMA, le général François Lecointre, 59 ans, va quitter le service actif après le 14 juillet prochain, vraisemblablement pour cultiver ses rosiers.
“J’ai appris”, comme disait Geneviève Tabouie sur la TSF, en 1947, que les rapports entre le PR et le général étaient devenus très tendus.
De là à ce que notre armée, le dernier bastion de la Nation soit bradée comme Alstom avec ses SNLE en prime, tout est possible avec notre imprévisible PR.

Lire Aussi