Cinq ans après Charlie, les cons courent toujours !

Publié le 6 janvier 2020 - par - 24 commentaires - 1 294 vues

Cinq ans après l’exécution d’une partie de l’équipe de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015, les cons courent toujours. Plus que jamais.

Ce jour-là, pendant “Une minute quarante-neuf secondes”, les frères Kouachi, des assassins, au nom d’Allah, viennent venger le prophète. Pour punir le blasphème de la publication des caricatures de Mahomet.
Car “ils l’ont bien mérité” selon les #JesuisKouachi et assimilés.


Ce jour-là sont tuées 12 personnes. Figurent au nombre, autour de la table de rédaction de Charlie Hebdo, Cabu, Charb, Honoré, Tignous, Wolinsky, l’économiste Bernard Maris, la psychanalyste Elsa Cayat et le correcteur Mustapha Ourad.

“Une minute quarante-neuf secondes”, c’est le récit glaçant du rescapé Riss, directeur de Charlie Hebdo, laissé pour mort.


Après le choc du massacre idéologique, comme le souligne son éditeur Actes Sud, “Riss tente de se réapproprier son propre destin, de réhabiter une vie brutalement dépeuplée, et apprivoise l’inconfortable légitimité du rescapé qui se soustrait à sa stricte condition de victime”.

Avec une insoluble obsession : “Comment être à la hauteur de ce qui nous est arrivé ?”

Mais au lendemain, Riss enterrait la liberté d’expression :
“il ne fallait pas se révolter, ne pas désigner de responsables, ni tendre le doigt en direction des lâches et des coupables. Et encore moins dénoncer le prosélytisme de croyances archaïques… afin de ne pas heurter ceux qui la pratiquent… enfermés qu’ils sont dans leur pensée moyenâgeuse et totalitaire”.

Ainsi Riss achevait l’esprit de Cabu qui affirmait : “Il n’y a pas de limites à l’humour qui est au service de la liberté d’expression car, là où l’humour s’arrête, bien souvent, la place est laissée à la censure ou à l’autocensure”.

Mais Riss tentait de se ressaisir dans son édito du premier anniversaire de la tuerie en dénonçant les “fanatiques abrutis par le Coran” et autres “cul-bénits” qui avaient souhaité la disparition de Charlie Hebdo.

Aussitôt dénoncé par un sociologue de cette gauche bien-pensante dans les colonnes du journal Le Monde :
“Quelle mouche a donc bien piqué Riss pour repartir en croisade ?”


Avec son récit terrifiant, Riss, toujours angoissé par le danger qui guette, tente de trouver une issue à son traumatisme.

“Mettre un peu d’ordre dans ce désordre”. Au point de se demander s’il ne va pas y laisser sa raison. Car il n’imagine pas sa reconstruction :
“Ceux qui ont disparu, on ne va pas les reconstruire. Ils ne sont plus là. Les périodes de nos vies qu’on a partagées ensemble, on ne les reconstruit pas. Ça n’existe plus. Il faut vivre avec le vide, et il n’y a rien à reconstruire sur le vide. On continue sa vie”.

On comprend alors le désarroi de Riss qui le conduit à penser que “la seule arme qui peut combattre cette foi aveugle est le doute”.
Où il imagine que la face du monde eût été changée à la question “Qu’est-ce que je fous là ?”

“Combien de souffrances évitées par le miracle de cette question, qui installe le doute, déclenche la réflexion, et peut à elle seule lutter contre la nullité des bornés, la fatuité des pédants, la lâcheté des résignés et la folie des tyrans”.

Où il imagine Marcel Proust penser : “Qu’est-ce que je fous là, à tremper des madeleines dans mon thé avec cette bande de décadents ?”

Où il voit Adolf Hitler balancer : “Qu’est-ce que je fous là à écrire Mein Kampf pour faire chier le monde ?”

Où il attribue aux deux soldats d’Allah une hypothétique interrogation :
“Qu’est-ce qu’on fout là, avec nos kalachnikovs à chercher dans les étages un journal satirique pour buter sa rédaction ?”


Mais voilà, Riss n’a pas lu le Coran ou n’a pas compris que selon le verset 2 de la sourate 2 :
“C’est le Livre au sujet duquel il n’y a aucun doute, c’est un guide pour les pieux”.

Et que selon les versets 190 à 193 de la même sourate, le Coran, loin d’arrêter les balles, les initie et les dirige contre les infidèles, en exhortant les pieux à combattre et à tuer dans le sentier d’Allah, “jusqu’à ce que la religion soit entièrement à Allah seul”.

C’est pourquoi Riss doit comprendre que la finalité de l’islam totalitaire ne fait aucun doute.
C’est pourquoi Charlie Hebdo reçoit toujours des menaces de mort.

Et c’est pourquoi, en raison du déni irresponsable de l’État régalien gangrené par l’islamo-collabosphère, le combat de toutes les forces d’alerte est indispensable contre la guerre menée par cette idéologie théocratique en Occident où elle n’a rien à faire.

Comme l’avait justement souligné Pierre Cassen, fondateur de Riposte Laïque.

https://ripostelaique.com/riss-et-charlie-hebdo-ne-roulent-que-pour-eux.html

Alain Lussay

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
DURADUPIF

Et oui cette guerre qu’ils mènent depuis des siècles contre l’Occident en premier. Et oui ils n’ont pas lu le coran et ils continuent de ne pas voir cette guerre que mènent ces primates dogmatiques au nom d’une pseudo religion contre l’Humanisme Civilisationnel de l’Occident en général et de l’Europe des Lumières en particulier.

Anne-Marie G

Les Charlots étaient trop excessifs en bons gauchistes. Ils pensaient pouvoir provoquer en toute impunité. Leur agressivité gratuite contre les catholiques confinait à l’abjection. Je sais bien qu’en fait, c’était pour pouvoir s’attaquer à l’islam et faire voir ainsi à ses fidèles qu’ils n’étaient pas racistes à défaut de ne pas être islamophobes. A trop humilier, rabaisser, on risque un jour de tomber sur un mauvais coucheur. Mais ces gauchistes étaient habitués à agonir en toute impunité leurs cibles de droite et religieuses, Ils ont cru que leur notoriété les protégerait. Ils se croyaient courageux, ils n’étaient que bravaches et trop sûrs d’être hors d’atteinte. Sinon qui provoquerait au risque de sa vie pour la seule beauté de l’anticléricalisme et de l’athéisme ?

POLYEUCTE

Jamais été Charlie !
Aller défiler le 11 janvier avec ces porteurs de bougies contre les porteurs de Kalach ?
“La meilleure Défense, c’est l’Attaque” !
Chacun ses armes, Hélas !

"à la" poubelle

Ne dites pas “le prophète” en parlant de Mahomet. Cet homme n’est pas plus prophète que vous ou moi !

Simon Cussonet

Je dirais : cet excrément de résidu d’avorton de babouin cyphylitique……me parait plus réaliste !

Didier Labaune

Voyez ce que j’en disais à l’époque sur saintdenislabauneump.blogspot.com

Gilles VINCENT

Charlie est un torchon de gauchistes islamo-collabos provocateurs, pro-migrants, à vomir autant que les bougnoules !

zéphyrin

on n’obtient rien par la force, sauf quand on est sûr de remporter la victoire facilement..
que déduire donc de l’attitude de la classe politique ?
le traumatisme de charb ne restera malheureusement pas le seul. d’autres victimes sont à venir: ce sera long avoue le politique.
mais pour le pekin FDS , il lui faudra être solidaire et prudent, équipé et vigilant pour lui et pour les autres….ou renverser la table électorale; mais on n’en est pas encore là…

Eric des Monteils

“Je suis Charlie” = début de la perte des libertés d’expression. Et le tout en s’accentuant au fil du temps. Méthodiquement, insidieusement, style grenouille dans son bocal, jusqu’à l’auto-censure de tous pour tout. La pensée correcte et convenue à tous les étages de l’information. HEUREUSEMENT, il existe encore, (que je n’aime pas ce mot “encore”), des journeaux alternatifs comme RL pour diffuser une vraie information, libre et vraiment ouverte sur le monde et sa réalité.

SLOBODA

Le ” Je suis Charlie” a perdu de toute sa crédibilité et de son âme depuis 5 ans, les Français qui ont votés Macron ont l’air de s’en foutre et ne pense qu à leurs petits quotidiens égoïstes, n’est ce pas les gauchos islamo collabos. Hé bien moi je suis toujours Charlie….

SLOBODA

On peut détester ce journal mais on ne peut pas se venger de la sorte et il n’y a qu’une secte pour faire cette barbarie, ce ne sont que les musulmans et l’islam

Simon Cussonet

J’avais reçu un magnifique Tee Shirt oui il est écrit en grand : “Je suis Charly Martel”

Daniel

J’ai connu, dans les années 80, toute l’équipe. C’était assez vulgaire et ça ne volait pas très haut. La gauche a les “intellectuels” qu’elle peut !

peplum

22 ! Vot’référence (technique) à s2v2 me plaît : car si je comprends que Riss se pose, et soit désabusé, il faut (après) se remettre à l’esprit que des musulmans et téléguidés par Al-Azhar “pratiquent” à notre époque une philosophie, autre que celle de comptoir (de bar … à chicha ?).

Je précise pour la forme (importante la forme n’est-ce pas, pour ces barbus pointilleux littéralistes !) que s2 est admise comme la 1° sourate du Coran médinois.

Jill

1970, bal à Colombey, un mort ( C. H)…c’était à tomber de sa chaise de rire paraît il.
2015,boum à Charlie-Hebdo, 14 morts…

Isabelle

Les intellos de gauche sont aveuglés par la défense des droits de l’homme. A ce titre, ils prennent faits et causes pour des assassins sous prétexte qu’ils pensent différemment.

patphil

les intellos pensent trop, ça les empêche de voir la réalité qu’ils nient bien sur, ne voulant ni voir ni entendre

.Dupond1

La gauchiasserie devrait se remettre en question au lieu de se hérisser contre les creches et les fetes de Noël car ceux qu’elle cajole et qu’elle absoud de tout ses crimes lui reserveront un futur ou le dialogue n’aura plus court ….les communistes iraniens ont tous été pendus par celui qu’ils avaient aidé a remettre au pouvoir et il en sera de meme pout tout nos leches babouches “droite et gauche” qu’ils continuent a faire édifier des mosquées pour obtenir des suffrages et vous verrez que dans quelques années ce seront les precheurs qui prendront dans les mairies les places des leches babouches

Francis

Comment osez vous vous rapprocher de l esprit Charlie ? Ces journalistes, comme Cabu ou Wolinski, détestaient ce que ce site prône.

Calimero

Francis, tel un vieux pervers, prônant en public la moralité, vient sur ce site pour se donner une petite montée d’adrénaline en se tripotant devant son clavier à la lecture des textes anti-islamiques, il frissonne de plaisir, car il sait au fond de lui que c’est la vérité, mais en bonne tafiolle gauchiste, il croit devoir balancer sa phrase moralisatrice à deux balles. Francis, vous le reconnaîtrez, il est toujours prêt pour se mettre à quatre pattes surtout devant un adepte de Allez Babar en quami.

Kancau11

On voit ou çà les a menés, les contributeurs de RL n’ont jamais tué personne contrairement aux suppôts de l’ islam, peut-être ne vous êtes pas aperçu que çà continue, ils ont eu la décence de ne pas commencer le 1er de l’an, ils ont attendu le 3/01, sortez la tête du sable.
NB: après avoir lu votre commentaire, je suis allé aux gogues et j’ai tiré la chasse.

Kancau11

Rectification: ne vous êtes vous pas aperçu

Jill

Comme quoi on avait bien raison de détester ce torche cul qu’est Charlie Hebdo… Ses promoteurs bien-pensants se croyaient couverts par les bons sentiments ;mais ils avaient oublié qu’il existait des gens encore plus cons qu’eux capables de tuer et massacrer pour un petit dessin.

SLOBODA

On peut détester ce journal mais on ne peut pas se venger de la sorte et il n’y a qu une secte pour faire cette barbarie, ce ne sont que les musulmans et l’islam

Lire Aussi