Circoncis à cinq ans, je compte d’office dans le cheptel d’Abraham

Ceci est une réponse succincte à un texte publié par Victor PEREZ sous le titre « Qu’est-il arrivé à Riposte Laïque ? »

_____________________________________________________________

Monsieur Perez,

L’honnêteté intellectuelle voudrait qu’on rappelle à ses lecteurs l’évènement qui a remis la question de la circoncision dans le débat public et donc dans les colonnes de Riposte Laïque.

Le 28 juin 2012, c’est sous le titre « Circoncision : la décision qui fait scandale » que Le Parisien écrivait : le tribunal de grande instance de Cologne en Allemagne avait provoqué un tollé au sein des communautés musulmane et juive. Un médecin généraliste était poursuivi après une circoncision qui avait mal tourné pour un petit garçon musulman, la justice allemande estime que l’acte, pour des motifs religieux, est une « blessure corporelle … modifiant durablement et de façon irréparable son corps ». Le tribunal jugeait la circoncision passible d’une condamnation car « contraire à l’intérêt de l’enfant qui doit décider plus tard, par lui-même, de son appartenance religieuse ».

Comme mes parents musulmans, vous donnez la priorité à la liberté communautaire et clanique pour décider de mon prépuce, sans mon consentement. Et c’est ainsi qu’on m’a infligé cette blessure à l’âge de cinq ans afin de me compter, d’office, dans le cheptel de notre patriarche et pasteur commun : Abraham.

Votre défense de l’égorgement sans étourdissement préalable, de l’écoulement des excédents casher et halal dans les circuits commerciaux des citoyens qui n’ont jamais voulu consommer cette viande consacrée ainsi que votre article d’aujourd’hui sur la circoncision relèvent de la même logique que vous défendez : nul respect pour la bête, pour les consommateurs auxquels on fait ingurgiter le halal ou le casher à leur insu et nul respect pour les garçons qui, comme moi, sont nés dans des familles juives ou musulmanes. Liberté de conscience donc pour les communautés religieuses au détriment de la liberté de choix pour les autres, voilà le côté indéfendable où vous vous positionnez.

Pascal Hilout

_____________________________

Pour celles et ceux qui lisent l’allemand, voici quelques articles de fond sur le sujet :

Frankfurter Allgemeine Zeitung du 28-06-2012 – Nach dem Kölner Urteil – Strafbare Beschneidung . Résumé : une culture ou une religion qui inclut dans son programme une atteinte constante à l’intégrité physique des mineurs est en conflit permanent avec les objectifs fondamentaux d’une constitution libérale et laïque [sécularisée]

Zentralrat der Muslime äußert Kritik an Beschneidungsurteil – Résumé : le Conseil central des musulmans en Allemagne (ZMD) critique la décision des juges de Cologne et y voient une atteinte inadmissible et une ingérence éclatante dans le droit à l’autodétermination des communautés et dans le droit des parents

Juden und Muslime fordern Korrektur des Beschneidungsurteils. Résumé : Suite à la décision judiciaire de Cologne, des représentants des juifs et des musulmans en Allemagne exigent l’inflexion de cette décision. « La circoncision est un élément constitutif et non négociable du judaïsme » a dit Dieter Graumannle président du  Conseil central des juifs en Allemagne (ZJD)

image_pdf
0
0