Le cirque en Seine Saint-Denis, la « grande parade métèque »

Le cirque, c’est demain, en Seine Saint-Denis, la « grande parade métèque »

 Jusqu’à présent, j’associais plutôt parade et cirque. Certes je connaissais la parade amoureuse de certains animaux, la parade militaire sur les Champs-Elysées… mais la parade des métèques, ça c’est une innovation. Les Athéniens qui faisaient l’honneur aux étrangers de leur permettre de vivre dans leur Cité avec un statut particulier -celui de métèque- doivent se retourner dans leur tombe. Un métèque n’est ni inférieur ni supérieur, il est un « non-citoyen ». Ce qui ne l’empêche pas de vivre bien, en harmonie avec les citoyens. Un métèque ne défile pas pour se prétendre athénien. Ou alors c’est qu’il n’est pas métèque mais qu’il est devenu un citoyen athénien…

Tout change, ma pauvre madame Michu… Rome n’est plus dans Rome. Les étrangers ne sont plus à l’étranger. Les citoyens se prennent pour des métèques et les métèques pour des citoyens… La Seine Saint-Denis n’est plus en France…

Voici donc le cirque de l’immigration. Naturellement Télérama en fait des gorges chaudes et soutient activement le projet. J’ai longtemps été abonnée à Télérama, alors même que je n’avais pas – et n’ai toujours pas- la télé parce que leurs pages livres et cinéma permettaient de découvrir quelques pépites ici et là. Mais j’ai peu à peu compris à quel point, derrière le projet culturel il s’agissait d’une manipulation indigne des esprits. Leur compte-rendu du livre de Sylvain Goughenheim ,Aristote au Mont-Saint-Michel, putassier à souhait, a mis le feu aux poudres. Je les ai quittés. Définitivement.

Entretien express avec Damien Villière, membre du comité de pilotage de cette manifestation qui se déroule en Seine-Saint-Denis, et dont l’objectif est de “s’emparer du débat autour de l’immigration de façon festive”.

D’où vient l’idée de la Grande Parade métèque ?

Elle a germé il y a environ quatre ans. C’était avant les attentats et la percée du FN aux régionales, mais déjà nous trouvions que le débat autour de l’immigration devenait nauséabond, que les politiques ne portaient plus ce sujet. Nous avons donc décidé, en tant que citoyens du 93, voisins, amis, de nous en emparer et de le porter sur la place publique de façon festive, avec la volonté de sortir de ce fantasme de l’immigration vue comme un problème, alors qu’elle est dynamique, rapporte de l’argent.

C’est quoi la Grande Parade ?

Ce n’est pas une manifestation contre quelque chose : on fait la fête des Métèques pour revendiquer avec fierté nos origines, nos composantes. C’est aussi un événement où l’on mise sur le participatif : deux mois avant, on ouvre des ateliers où ceux qui le souhaitent viennent construire des éléments de la parade.

http://www.telerama.fr/sortir/grande-parade-meteque-sortir-de-ce-fantasme-de-l-immigration-vu-comme-un-probleme,142996.php

Gageons que demain se presseront à la Grande Parade une majorité de bobos et islamo-collabos qui n’habitent pas la Seine Saint-Denis (pas fous, hein !) mêlés à quelques militants haineux des Indigènes de la République... mais que les authentiques immigrés, avec leurs niqabs, leurs kamis et leur halal ne viendront pas se mélanger à des Koufars descendant de Français d’origine, de Portugais ou d’Italiens. Faut pas mélanger les torchons et les serviettes, quoi qu’on en dise.  Ou plutôt quoi que veuillent nous faire croire les organisateurs de cette parade… politique. Et rien d’autre.

Christine Tasin

http://resistancerepublicaine.eu/2016/05/27/le-cirque-cest-demain-en-seine-saint-denis-la-grande-parade-meteque/?

image_pdfimage_print

9 Commentaires

  1. Fallait le faire de s’abonner a Télérama ! J’en ai trouve presque’ une centaine l’été dernier ‘laisses dans un logement j’ai regarde et lu
    Ça pue l’intox gochiasse a chaque ligne !

    • C’est un peu pour les bourriques à la jino ce torchon !!! …

    • je me souviens qu’en cm2 en 1994 on nous en avait fait dissequer et suggeré de demander a nos parents de nous y abonner, ca explique un tas de chose parce que depuis je ne l’ai jamais plus acheté

  2. Ils en font tant pour les « métèques » que ça finira,à n’en pas douter, mal. Un jour les nationaux se réveillerons en enverrons tout valser.

  3. « on fait la fête des Métèques pour revendiquer avec fierté nos origines, nos composantes »
    les français de souche eux n’ont pas le droit d’être fiers de leurs origines et de leurs composantes sans être traités de racistes !!!
    le racisme c’est bien les autres mais …shut!!!!

    • sans oublier les concours de miss black les series comme le cosby show ou le prince de bel air 100 black etc…

  4. Moi, c’est le statut d’indigène de la république que je leur refuse. Nous sommes les indigènes, nous sommes les autochtones. Indigène définition: » Un indigène est une personne qui est anciennement originaire d’un pays et qui en possède la langue, les coutumes et les usages, avec une connotation qui n’est pas raciale mais culturelle. » Ils sont loin de partager la culture de notre pays, bien au contraire. Ils sont si fiers de vouloir imposer la leur. Qu’ils aient la prétention de faire de leur culture islamique aujourd’hui une partie intégrante de la culture de mon pays en s’autoproclamant indigènes, je n’accepterai jamais. Le terme de métèque ne me gène pas, mais que les métèques défilent ça c’est une autre histoire!

  5. a joutez la gay pride, cette cavalcade de folles perdues aui defilent sur des « chars » hurlant de la msique grotesque avec des plumes dans le derriere et vous aurez un autre affreux exemple du gout pour les parades, on touche le fond de l’insanité

  6. On ne peut pas leur faire leur fête avec une autre musique genre uniquement basée sur la percussion mais on peut leur piquer l’idée maintenant, on ne risque plus rien ; et même récupérer le mot indigène.

    Il n’y a plus qu’à organiser la « fête des indigènes en mal de réserve nationale » pour souligner le caractère « en voie de disparition de l’espèce ».

Les commentaires sont fermés.