1

Cité de Marseille insalubre, oui, mais à cause de ses habitants !

Suite à l’émission Sept à Huit de ce dimanche 5 avril, des internautes auraient été choqués et indignés par les conditions de confinement d’une cité marseillaise : insalubrité, précarité… Certains allant même faire la comparaison avec des favélas. OK, certaines parties des quartiers nord de Marseille sont ainsi, c’est l’horreur, mais provoquée par les habitants eux-mêmes ! Il n’a pas fallu attendre le Coronavirus. Tout s’est dégradé en quarante années.

Tout est détruit, aucune précaution sanitaire, les vide-ordures, eh bien c’est par le balcon qu’on jette ses ordures. On tire des coups de feu sur les voisins. Pas question de faire stationner une bagnole, on brûle par ci par là, en général les poubelles. Sans parler du trafic de drogue, du racket et de la prostitution. Les services municipaux n’y vont plus, de peur de se faire agresser ou de prendre une machine à laver hors d’usage sur la tête. Ça fait mal…

Par contre, dans chaque appartement vous avez : écran de télé énorme, ordi portable, etc. Je ne suis pas certain qu’ils aient cela, dans des favélas… Quand c’est Jacques, 61 ans, mort dans la rue, et personne pour lui donner un logement social, on fait moins dans les larmes. Je dis ça, je dis rien… Quand tu n’as pas les moyens, tu ne fais pas 4, 6, 8 ou 10 enfants et jouer ensuite les malheureux pour toucher je ne sais combien d’aides qui ruinent la France.

Faut en parler, des allocs qui sont déversées en masse, des trafics, du racisme anti-français,  des prières de rues, de l’islam conquérant, des Blancs qui s’en vont parce qu’ils ne se sentent plus chez eux, de la misogynie, des gosses qui traînent dans les rues jusqu’à pas d’heure, des fausses déclarations à la Caf pour se faire plus de pognon, etc. etc. Il est à noter la responsabilité première des politiques face à cette situation. Et que dire de leurs électeurs…

Bref, à quoi ça sert de payer des millions pour rénover des bâtiments qui seront endommagés par leurs habitants en quelques mois ?

Jérôme Moulin