Clandestins : l’aménagement du bourg d’Arzano en suspens ?  

Publié le 26 janvier 2019 - par - 9 commentaires - 1 521 vues
Share

Alors qu’on nous l’annonçait pour début septembre, en même temps que les travaux d’assainissement, l’aménagement du bourg n’a pas commencé !

Bizarrement alors que le projet de CAO devait se concrétiser en octobre selon nos sources, celui-là est aussi reporté ?

Sont-ils dépendants l’un de l’autre ?

Même si le coût supporté par l’installation d’un CAO sur une commune n’incombera pas directement sur ses charges (c’est ce qui est martelé pour Arzano par les soutiens du projet), des coûts indirects sont à prévoir évidemment et reposeront sur les impôts des habitants de la commune et des communes voisines (transport, charges énergétiques, assainissement, taxes non perçues…)

Il est enfantin de ne pas imaginer que des avantages ou subventions seraient plus facilement alloués aux communes conciliantes avec ce genre de vues préfectorales…

L’aménagement du bourg d’Arzano, esquissé depuis de longues années, serait subventionné à hauteur de 320 000 euros.

https://www.letelegramme.fr/finistere/quimperle/revitalisation-une-belle-enveloppe-pour-le-centre-bourg-12-06-2018-11990944.php

À ce jour, rien n’a débuté !!

L’opposition au projet de CAO dans l’ancienne gendarmerie bloque-t-elle le début des travaux ??

Les annonces faites par Anne Bory, maire, à l’occasion des vœux, le 11 janvier 2019, de souhaiter « maintenir sérénité et qualité de vie » et « en même temps », d’annoncer l’ouverture imminente du CAO laissent dubitatifs…

https://www.letelegramme.fr/finistere/arzano/voeux-maintenir-serenite-et-qualite-de-vie-12-01-2019-12180890.php

Comment imposer aux Arzanois qui ont élu Anne Bory avec seulement 30 % des inscrits, en 2014, un projet totalement décrié par une opposition en majorité silencieuse mais déterminée ?

Le souvenir cuisant de la réunion publique n’a pas suffi, même s’il reste un « traumatisme » où les nerfs des intervenants ont été mis à rude épreuve ?

https://www.letelegramme.fr/finistere/arzano/accueil-des-refugies-arzano-a-fleur-de-peau-16-10-2018-12108123.php

Dans le même discours il est aisé ensuite de parler des « méthodes » des opposants, sous-entendu facile pour décrédibiliser la cause opposée mais comme toujours sans citer de faits…

http://www.arzano.fr/wp-content/uploads/2019/01/Voeux-2019-discours.pdf

Quand on se rappelle les intimidations et menaces qui ont émaillé l’automne dans la commune, cela est de la provocation !!

Toujours « deux poids-deux mesures » ! 

Le préfet suivra-t-il cette logique avec Aram, menacé d’expulsion, baptisé républicain et logeant à Arzano et l’imposition du CAO dans la commune du Finistère ?

Aram, géorgien, risque-t-il sa vie dans son pays qui demande à intégrer l’union européenne, ou bien y a- t-il d’autres « raisons » à son refus de retourner au pays ?

La situation reste tendue dans cette petite commune de 1385 habitants, ancien chef-lieu de canton, ce qui n’arrange pas les affaires, notamment les ventes immobilières… Ce qui laisse imaginer que l’aménagement du bourg n’est peut-être pas la priorité du moment !

Martine Chapouton

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
spartac

Un CAO !???
Vous voulez dire CHAOS, n’est-ce pas ?

DUFAITREZ

Il semble que le feu mette du temps à couver…
Mais l’incendie éclatera un jour !

Marcus

Je réside à 15 km d’Arzano, et je confirme que rien n’a encore été fait dans le bourg.

spartac

C’es dur la consanguinité !

Korn2buc

???

patphil

cessez de commenter le pourcentage des élus qui le sont avec 50% des votants plus une voix! c’est agaçant de triturer les chiffres pour se donner bonne conscience!

AnonymouS

Il faut mettre le feu à ces locaux point barre.

Des Monteils

C’est quoi un CAO en Français ?

spartac

Et bien c’est une…… abréviation.