Clandos : appliquons le plan Aurélien Taché au coronavirus

Tacheclandos.jpg

J’avoue que cette idée géniale ne vient pas de moi. Je l’admets, c’est un plagiat. Ou, plus littérairement dit, une inspiration. Je m’inspire de l’homme politique français, Aurélien Taché. Il siège à l’Assemblée nationale, l’anti-chambre du Panthéon, donc digne de confiance. A titre posthume.

Je viens de trébucher sur une de ses déclarations faites il y a plus ou moins quatre ans. (Généralement on tombe sur une déclaration. Moi, j’ai eu de la chance, j’ai juste trébuché. C’est indépendant de ma volonté…)

L’Aurélien disait : « Plus on donne de titres de séjour, moins il y a de clandestins ».

C’est vraiment génial. On cherche depuis des lustres à résoudre ce problème de clandestins. La solution est pourtant très simple. Et on l’a par la grâce de l’Aurélien. Un titre de séjour à chaque clandestin et le tour est joué. Il n’y aura plus de clandestins sur le territoire français.

Cette déclaration m’a ému. Emu aux larmes. Aux larmes citoyennes. Génial ! Comment n’a-t-on pas dû y penser plus tôt ?

Cela a été pour moi une fantastique inspiration littéraire, politique et philosophique. Comme le Livre Rouge de Mao l’a été pour certaines de nos anciennes élites politiques reconverties aujourd’hui au sacré saint Coran, la parole d’Allah.  

Ne cherchez pas à suivre mon regard, siouplaît. Je ne veux impliquer personne. Je suis borgne de l’œil gauche et louche du droit. J’ai toujours été myope et presbyte. Et je souffre d’astigmatisme. Des raisons qui font que je m’y connais bien en politique. C’est pour ça que vais voter pour Bernard Tapie au 1er tour…  

Bref, en suivant les déclamations de l’Aurélien, futur candidat au Panthéon, des postes de délivrance de titres de séjour seront installés aux frontières du pays. Aucune condition n’est requise pour les arrivants. Ils doivent juste déclarer sur l’honneur être clandestins. Dupond-Moretti le confirmerait illico-presto (De toute façon, il y a tellement de choses qu’on déclare sur l’honneur et qui finissent par se retrouver dans les caniveaux du déshonneur…)

Les migrants-arrivants qui seraient tentés de resquiller pour rester clandestins seront, sans ménagement, renvoyés aux postes de délivrance de titres de séjour et obligés d’en avoir un. 

L’idée de l’Aurélien est d’autant magnifique qu’elle peut s’appliquer pour d’autres circonstances. Contre la pandémie de la covid, par exemple. 

On adopte la même stratégie que pour les clandestins. Sauf que, dans ce cas, on ne délivre pas de titre de séjour au virus, mais on lui retire son statut lui permettant de séjourner légalement sur le territoire français.

La population française va être mise à l’épreuve. Sus au virus. Les Français seront appelés à choper le plus de virus possibles pour en finir avec cette pandémie.  

Un appel sera diffusé sur tous les médias mainstream. « Français, Françaises, Gobez du virus. C’est bon pour la santé de la nation ».

Un virus chopé ou gobé est un virus détruit.

Une campagne de « gobation » du virus pourrait être lancée au début d’un éventuel second mandat de Macron.

Soyons logiques. La France, c’est près de 70 millions d’âmes. Une pandémie, c’est un seul virus (avec quelques variants, souvent insignifiants).

Si on s’y met tous, on le chopera, le minuscule virus. On l’écrasera…

Au lieu de se contenter de se défendre, avec « l’arsenal martial » qui nous est imposé (masques, distanciation dite sociale, etc,) passons à l’attaque. Dans n’importe quelle guerre comme dans n’importe quel match de football, c’est l’attaque qui l’emporte sur la défense.   

Tous les commandants d’armée et tous les entraineurs de football le savent, la meilleure défense c’est l’attaque.  

 Si chaque Français pouvait choper un virus, ne serait-ce qu’une fois par jour, ce seront 70 millions de virus qui seront chopés chaque jour. Ce sera une grande victoire.

Les épidémies et les pandémies nous fuiront comme la peste. Aucun virus n’osera plus s’aventurer à pénétrer sur le sol français.

Beaucoup de personnalités du monde politique et médiatique français sont d’ores et déjà prêtes à « gober ». Certaines sont faites pour ça. Rien que pour ça. Je ne vise personne. Les personnes qui gobent se connaissent. Pas la peine de les viser.

Aurélien Taché fait assurément partie de cette nouvelle caste intellectuelle française qui a la solution qu’il faut aux problèmes cruciaux de notre société. 

Deux mots d’ordre : « Soumission et conversion ». Et « Welcome » tout le monde (Welcome dit en arabe signifie « malheur à vous ». Véridique !)

Mais ça marche. La soumission et la conversion sont un facteur de bien-être pour la France.

La preuve, depuis que Mélenchon et son « La France insoumise » font tout pour que la France soit soumise à l’islam, il y a moins d’attentats « islamistes ». Y a toujours des coups de couteau par-ci, par-là, mais rien de sérieux…. 

Plus il y a de Français qui se convertissent à l’islam, plus l’islam deviendra français, disent-ils. Et ça marche.

Désolé pour la redondance, mais ça marche…

Aurélien a l’étoffe d’un leader. De la même étoffe qu’une certaine Sandrine Rousseau qui veut faire venir en France les Talibans d’Afghanistan pour mieux les surveiller. 

Demain, on fera venir à Paris les Maliens pour leur apprendre comment défendre Tombouctou contre lesdits islamistes. 

Les islamistes du Sahel vont vite déposer les armes. Ils vont avoir la trouille de leur vie. 

Pour le moment, c’est sus au vi-russ. Le virus de Poutine. Un siècle après celui de Raspoutine. Celui qui, durant la Première guerre mondiale, irritait l’Europe parce qu’il voulait arrêter la guerre contre l’Allemagne. Raspoutine a été assassiné en décembre 1916. Des services étrangers, britanniques notamment, ne semblent pas être étrangers à cet assassinat. Mais c’est une autre histoire…

Allez, welcome, mes chers lecteurs…

Messin’Issa

 

image_pdfimage_print

2 Commentaires

  1. il y a quatre ans, c’était un titre de séjour, prochaine étape une carte d’identité automatique permettant de voter

  2. Coronavirus ET coranovirus ? Je veux bien attraper le covid, mais me convertir à l’islam, jamais !

Les commentaires sont fermés.