Clap de fin présidentiel pour Marion

Publié le 4 octobre 2019 - par - 1 846 vues
Share

La Convention de la droite a été une fois de plus, après celle Oz ta droite! de Robert Ménard, une malheureusement démonstration que les droites, si le mot a encore un sens, ne veulent pas être au même diapason.

D’abord il y a ceux qui n’ont pas été invités et ceux qui ne sont pas venus. Et parmi les intervenants, quelques points de vue aigre-doux, sans compter celui du philosophe de foire, Raphaël Enthoven.

Mais la convention de la discorde a eu quand même du bon : la course est décantée, Zemmour a été le cheval gagnant. Marion Maréchal qui ne veut plus qu’on l’appelle Le Pen a été contrainte de clarifier son vrai faux retour en politique; les propos pertinents de Éric Zemmour ont vraisemblablement mis l’ex- députée FN au pied du mur.

Pas question de contrarier tante Marine, telle est la raison officielle invoquée. Alors pourquoi le staff de Marion a-t-il œuvré à cette convention qui visiblement n’a pas le résultat escompté pour les ambitions de la directrice de l’ISSEP : « Je me suis associée à une démarche qui me paraît nécessaire : réfléchir, dialoguer, casser les digues partisanes. Pour autant, je n’ai pas l’intention d’être candidate à la présidentielle de 2022 ».

La nouvelle est tombée comme un couperet et les admirateurs de la nouvelle Jeanne-d’Arc sont dépités. Et pourtant la frasque était prévisible chez la pouliche des Le Pen, et les vaillants partisans de la présidente du RN doivent s’attendre à de nouvelles fautes d’allures et à un cruel distancement pour 2022. Pour rappel :  Que Marion arrête son cirque ou bien qu’elle s’engage !  https://ripostelaique.com/que-marion-arrete-son-cirque-ou-bien-quelle-sengage.html

Dans une phrase experte, Le Point a bien décrit le nœud gordien : « Elle s’est réunie avec ses proches, dont le polémiste Éric Zemmour, samedi à Paris en quête d’une « alternative » conservatrice à Emmanuel Macron. Mais la réunion s’est muée en une virulente dénonciation de l’islam et d’un « Grand Remplacement » supposé de la population française par l’immigration. »

Pour les lourdauds qui n’auraient pas très bien compris, le magazine faiseur d’opinion standardisée poursuit : « Les jeunes Français vont-ils accepter de vivre en minorité sur la terre de leurs ancêtres ? », avait notamment demandé M. Zemmour à cette réunion.

Le vice-président du RN Jordan Bardella a affirmé mardi sur LCI que « non » il ne reprenait pas cette phrase à son compte mais qu’il voyait « beaucoup d’atteintes à (la) liberté d’expression » du polémiste dans les critiques à son encontre. » : https://www.lepoint.fr/politique/marion-marechal-annonce-qu-elle-ne-sera-pas-candidate-a-la-presidentielle-de-2022–01-10-2019-2338670_20.php

À vos smartphones : Touche pas à mon pote Zemmour !  https://ripostelaique.com/a-vos-smartphones-touche-pas-a-mon-pote-zemmour.html

Vous voulez envoyer un message fort au gouvernement devant la plainte du parquet contre Zemmour ?

Vous voulez faire connaître à Zemmour votre soutien ?

Alors dites-le-lui de vive voix. Les « selfies » sont à la mode ? Allez-y !

Filmez-vous disant « touche pas à mon pote Zemmour » (vous pouvez aussi, si vous le voulez, ajouter une ou deux phrases de votre cru, pour une vidéo d’un maximum de 20 secondes) et envoyez-nous la vidéo. On fera un montage avec les vidéos reçues, qui seront une vraie pétition Internet, qui permettront à tous ceux qui n’en peuvent plus et ne savent pas comment le dire de faire un geste symbolique.

Vous pouvez vous maquiller, vous déguiser, vous masquer… inventer un petit sketch. Tout est possible, à condition que ce soit très court.

Nous ferons un (ou plusieurs) montage de toutes les vidéos reçues. Si elles ne sont pas trop lourdes, pas plus de 10 mo, vous pouvez les envoyer par courriel, sinon via we transfer à l’adresse contact@resistancerepublicaine.eu

I-Média n°266, Éric Zemmour, l’homme à abattre

https://youtu.be/O1XpOaAshew

Désolé, Robert Ménard, la remigration est aussi possible que nécessaire

« Cher Robert Ménard,

vous aimez le contre-pied, le paradoxe, incarner la vox clamantis in deserto. En termes de communication, être dans la rupture. Rien d’étonnant donc qu’à la Convention de la droite du 28 septembre, vous soyez monté à la tribune pour faire la leçon à vos hôtes. Après le Vu de gauche méprisant d’Enthoven, l’assistance a eu droit à votre Vu de Béziers.

À cette occasion, vous avez affirmé votre hostilité à la remigration, la déclarant « d’une bêtise absolue », une véritable « absurdité ». Mais sans doute estimez-vous qu’à des amis égarés, il convient de tenir le rude langage de la vérité. Quitte à utiliser des formules que la gauche applaudirait.

Laissez-nous vous dire, cher Robert Ménard, que vous vous trompez. La remigration est possible. Elle l’est car nécessaire. Ce n’est pas une figure de style, mais un constat politique, dans le sens premier du mot. Ou la remigration ou la soumission/disparition. Béziers n’est pas une île. Vous pouvez transformer votre ville autant que vous voulez, refaire quatre fois le bitume des rues, ouvrir 1 000 boutiques dans le centre, faire tomber localement le chômage à 0 %, il n’en reste pas moins que votre action municipale ne changera rien à l’alternative. Sachant qu’à cette alternative, il n’en existe qu’une autre, la guerre. Nous n’en voulons pas et vous non plus.

En 2017, nous avons publié nos 30 mesures pour une politique d’identité et de remigration. C’est avec plaisir que nous allons vous en envoyer un exemplaire ; vous pourrez juger sur pièces, critiquer en détail. Vous y verrez cependant qu’il ne s’agit pas d’un manuel d’utopie mais de mesures concrètes, dont certaines ont été éprouvées avec succès dans des pays démocratiques comme l’Australie ou les États-Unis.

La remigration n’est pas un concept adapté de la « valise ou le cercueil ». C’est peut-être votre histoire personnelle qui vous fait redouter des violences qu’une mise en place de la remigration provoquerait. Mais les violences existent déjà et qui peut croire qu’elles n’iront pas en augmentant ? Qui peut croire que « ça va bien se passer » ? Et si vous êtes hostile à la remigration, que proposez-vous ? Concrètement ? L’assimilation, l’intégration ? Au moment où leur échec comme celui de la société multiculturelle crèvent les yeux ?

L’homme de communication que vous êtes sait que pour faire avancer une idée, il faut qu’elle s’installe dans le débat public, qu’on la défende ou qu’on la critique. Planter des mots dans des têtes pour que pousse l’action. Mettre en pleine lumière un concept ignoré encore du plus grand nombre est donc déjà une victoire. À ce titre, cher Robert Ménard, merci pour votre intervention.

Amicalement » : https://www.les-identitaires.com/2019/10/02/desole-robert-menard-la-remigration-est-aussi-possible-que-necessaire/

« Pierre Cassen informe les supporters d’Éric Zemmour qui voulaient le soutenir devant les locaux du Figaro, ce vendredi, de 19 h à 20 h, est annulé par les promoteurs de l’initiative. Et cela n’a pas l’air de lui plaire du tout… »

https://youtu.be/WTnP3IBfqV8

Jacques CHASSAING

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.