Clinton et Trump, le choix entre la peste et le choléra, vraiment ?

Publié le 1 octobre 2016 - par - 25 commentaires - 1 517 vues
Share

trumpclintonFace à la montée de Trump dans les sondages, un nouveau paradigme semble voir le jour chez les professionnels de la bonne morale politique dont un sursaut d’honnêteté intellectuelle les empêche d’appeler à voter Clinton : choisir entre Clinton et Trump, c’est choisir entre la peste et le choléra donc, autant ne rien choisir.

Est-ce bien certain ?

Non, car même si à certains moments il faut savoir choisir entre la peste et le choléra, ne serait-ce parce que ce n’est pas la même chose qui nous attend, les mêmes souffrances, les mêmes traitements thérapeutiques.

A ce titre, il y toute la différence qui existe entre la certitude et la probabilité dans ce choix entre Trump et Clinton.

Clinton la parasite « perverse narcissique destructrice » qui a toujours vécu dans l’humiliation réservée aux femmes sexuellement trahies par leur mari, avec pour compensation une aisance matérielle obtenue grâce à l’argent public et à celui de la corruption orchestrée par la fondation Clinton (et maintenant de celui de ses alliés du Qatar et de l’Arabie Saoudite), sorte de non choix.

Trump le milliardaire, sans doute tout aussi pervers et narcissique, qui a construit, lui, sa fortune dans le privé et qui fait campagne avec ses propres deniers sans pomper dans l’argent public prélevé sur les classe moyennes américaines.

Choisir entre Clinton et Trump serait choisir entre la peste et le choléra comme veulent nous le faire croire les moralisateurs professionnels de l’élite autoproclamée et méprisante du peuple, qui, toutefois, refuse d’appeler à voter Clinton ?

Avec Clinton, nous avons plusieurs certitudes : 1. La guerre totale contre la Syrie de Bachar El Assad sera engagée dès janvier 2017, elle débordera vraisemblablement sur des conflits directs dans la région avec les troupes russes et iraniennes, voire Chinoises ; 2. Un resserrement militaire sera effectué en Ukraine avec tentative de reconquête de la Crimée par les troupes de l’OTAN, là encore avec les risques quasi certains d’affrontements directs avec les Russes ; 3. L’amplification de l’islamisation salafiste de l’Europe (commencée avec son mari au Kosovo) passera au stade supérieur avec l’obligation pour l’UE d’accueillir des dizaines de millions d’immigrés musulmans en plus de ceux qui sont déjà sur le sol de nos pays.

Pour nous, Européens, Clinton est le choix du sang, des larmes, des morts et de la perte de nos libertés qui accompagnera celle de notre culture et la destruction des peuples et civilisations européennes.

Comment faut-il qualifier ce choix ? Peste ? Choléra ? En fait, il semblerait qu’avec Clinton nous ayons droit à la fois à la peste et au choléra.

Avec Trump, qui peut vraiment le dire ?

John-Alister Greenever

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Andrej

Vous allez peut-être dire que c’est hors sujet, mais je la trouve déjà bien grasse pour être présidente.
Cordialement.

Marc

TRUMP 2016!!!

Dugenou

C’est une partie de billard américain à plusieurs bandes comme chez nous où il faut jouer Sarkosy pour éviter Ali Juppé afin de préserver la suite…

BALT

Que peut-on reprocher à Trump? :Des paroles.
Que doit on reprocher à Clinton?: Des actes qui ont mis en danger des vies Américaines.
Clinton est une menteuse perverse qui veut le pouvoir uniquement pour se venger de son mari et peut être faire ce qu’il a fait dans son bureau ovale…
Bill Clinton et le Kosovo, je ne savais pas, Le salaud!

Genevieve

Ce n est pas parce que Trump est milliardaire que c est un pervers narcissique…

John-Alister Greenever

Non, ce serait plutôt parce qu’il a fait de la télé réalité et qu’il en fait encore aujourd’hui en se présentant, heureusement, à l’élection présidentielle… Et puis il s’agit dans le texte d’une hypothèse soulevée en gage d’objectivité face aux affirmations non hyperkinétiques à l’encontre de la malade Clinton…

Genevieve

Je ne pense pas qu il soit pervers. Sinon il se delecterait a voir la destruction de son propre pays..

corsicanous

«  » »avec Clinton nous ayons droit à la fois à la peste et au choléra. » » »
Sans oublier la pneumonie …

BALT

Bien vu

vincent

Certaines mauvaises langues rajouteraient la syphilis.

Martel

Attrapée suite au » cigare » de son vieux vicelard!

Ces hypothèses « de travail » devraient s’appuyer sur de vrais arguments, cohérents, solides et surtout, vérifiables !
Ce court article n’apporte aucune information nouvelle qui pourrait, en donnant lieu à une réflexion objective, motiver le choix entre l’un ou l’autre candidat…

John-Alister Greenever

Les donneurs de leçons maquillent souvent leur fainéantise et leur malhonnêteté intellectuelle des oripeaux de l’honnêteté et de la rationalité… Ce court article n’est qu’un point de vue, ce n’est pas une thèse…
Par ailleurs, vous sous entendez des incohérences, lesquelles ? Qu’est-ce qui ne serait pas vérifiable ?
JAG

esus.

Si les mésaventures Clinton, Obama voire busch et sa dernière prise de position, c’est que l’Amérique en redemande. Aujourd’hui quelle différence entre les démocrates et certains conservateurs?

DonaldTrump4ever

partie 2 ses innombrables travaux (la fameuse salle de patin sur glace à New York fait en un temps record avec un budget moindre) son empire financier se levant à plusieurs milliards de dollars alors qu’il avait commencé avec seulement 1 millions de dollars, c’est un homme qui était contre l’intervention en irak, qui avait prédit dans un de ses livres une attaque terroriste de ben laden avec le 9/11, c’est un pro israëlien, un anti islamiste pur jus, un pro premier ET second ammendement bref le meilleur politicien du monde libre (car marine, ça fait trop longtemps qu’elle fait… lire la suite

DonaldTrump4ever

partie 1 très cher rédacteur, je vous invite à aller sur ces sites qui dépeignent très bien le personnage de Donald Trump le futur 45 ième président des USA : https://www.facebook.com/QCpourTrump/ https://www.reddit.com/r/The_Donald/ , vous verrez dessus, que Trump est loin d’être le cowboy fou violent que les merdias veulent nous faire croire mais un excellent homme d’affaire qui a toujours oeuvré pour le bien être de l’amérique de par le nombre d’emploies créé par ses sociétés, de par tout ses innombrables dons, de par ses actions héroïques en tout genre (dont de plusieurs millions de dollars à une fille ayant… lire la suite

anonyme

c est comme chez nous avec le FN on les fait passer pour des bêtes noires et c n est pas le cas .je déteste la clinton cette femme qui est pour la charia et le voile c est une folle, que DIEU AIDE TRUMP A GAGNER .

Marc

TRUMP 2016, vite!!!

Resistorial

On bavait de la même manière contre un Reagan.
Et au final il y eut un fort bon président des États-Unis.

Gretsch

Si Clinton était élue et que les USA tentaient une aventure guerrière en Crimée ou en Syrie, ils pourraient bien y subir une humiliation militaire, en y perdant une guerre conventionnelle contre la Russie …

tom

les USA n’engageront pas une guerre conventionnelle, ils continueront d’agir avec les manipulations de masse et les ONG de soros. Ils ont l’arme absolue : la planche à dollars.

vincent

Sauf que la Russie, la Chine et les pays qui voudront les rejoindre pourront tourner en vase clos donc dans ce bloc , le dollar ne pourra servir que de papier toilette. Maintenant, les USA seuls ne pourraient pas attaquer la Russie actuelle , ça , c’est quasiment certain.

Resistorial

Comme dirait un Pierre Jovanovic le dollar ce n’est , et de plus enous plus, que du papier.
Surtout depuis l’abandon du standard or.

jan le Connaissant

J’approuve votre jugement !
J’ ajouterai que je ne crois pas à une guerre nucléaire entre Russie et USA en cas d’élection de Clinton, comme beaucoup ici le proclament ( bêtement ) !!

exomil

je crois que celui qui proclame bêtement une guerre est celui qui lit en diagonale les articles ! John n’écrit pas qu »‘avec Clinton on aura une guerre nucléaire contre les Russes mais que les interventions des USA en Syrie pourraient amener à un conflit CONVENTIONNEL entre les deux pays avec risques de débordements en Chine. Par contre il a extrait de l’équation l’Iran qui ne va pas compter pour du beurre lors d’un conflit avec les USA étant donné l’armement secret de haute technologie que ce pays possède. En fait le subit revirement de l’administration Obama envers l’Iran en est… lire la suite