Collège : ridicule exercice anti-terroriste

Ecoles

Pendant que les collabos islamisent la France et installent des migrants musulmans potentiellement dangereux sur tout le territoire, les établissements scolaires organisent des exercices de confinement à nos enfants pour parer aux attaques terroristes.

Vendredi, ma fille de 12 ans a donc participé à un pré-exercice de confinement qui précédait le vrai exercice qui, lui, aura lieu le 13 octobre prochain.

Sa prof a commencé par leur dire qu’il y avait peu de chance qu’une attaque ait lieu dans l’établissement mais que comme le risque zéro n’existe pas et vu les événements il était important de le faire. Et de leur expliquer que le terrorisme servait à semer la terreur et donc à faire peur.

Elle leur demanda ensuite qui étaient les terroristes. Un élève, trop content d’avoir pour une fois la bonne réponse, leva la main énergiquement pour dire : « les musulmans ! »

Celle-ci, manifestement gênée de sa réponse, n’a pas contredit l’élève. Mais il fallait tout de suite enrayer le scandaleux amalgame et en trouvant difficilement les mots , elle s’est lancée dans des définitions : « terroriste = islamiste = Daech «  et « musulman = modéré » . « L’islamiste étant un musulman rigoriste, radical et violent trouvant sa source dans les vidéos de propagande sur internet« .

Après la séance du pasdamalgame, passons aux choses sérieuses. Elle leur pose le scénario d’une attaque terroriste dans le collège :

« Un terroriste entre dans le collège et menace de tuer tout le monde. »

« Soit on entend les coups de feu, soit le principal du collège fait une alerte par haut-parleur. »

Arrive donc le moment du confinement

« je baisse les volets, je ferme la porte et j’éteins la lumière. » Je doute que des portes et des volets puissent arrêter des balles de Kalach mais bon, passons !

« Vous vous éloignez des murs et vous vous protégez sous les tables ou vous les faites basculer pour vous cacher derrière. »  En disant cela, elle avait pesté contre les architectes de l’établissement, car ceux-ci avaient fait des classes vitrées, si bien que toute personne qui passe dans le couloir voit ce qui se passe dans les classes. C’est vrai qu’à l’époque,  les préoccupations n’étaient pas les mêmes. Seuls les proviseurs ou les surveillants étaient censés se promener dans les couloirs pendant les cours. Ces architectes, à l’époque, avaient vraiment manqué d’imagination !

« Je barricade la porte. » La prof n’a pas réussi à elle seule à barricader la porte avec l’unique armoire présente dans la classe. Elle est donc sortie de la classe (censée être menacée par un terroriste), et un homme « à tout faire » qui passait par là lui proposa de l’aider. Heureusement que ce n’était qu’un exercice et que l’homme en question était un modéré !

« silence absolue et téléphone éteint. »  Lors de l’exercice c’était le chahut. Les élèves rigolaient, les téléphones sonnaient, le silence n’était pas au rendez-vous. Je ne sais même pas si c’est possible dans la panique de faire taire des enfants, ou même un adulte.

Cet exercice, qui n’est qu’une entrée en matière de celui qui s’annonce la semaine prochaine, est une véritable mascarade et n’est absolument pas rassurant sur la sécurité de nos enfants. Une amie m’a dit qu’ils avaient fait la même chose en maternelle.

Ma fille le sait, face à une arme elle a peu de chance de s’en sortir. En cas d’attaque terroriste, elle a ordre de désobéir et de fuir à la première occasion, et non pas de se confiner et encore moins avec les autres élèves.

Anne Lamulle

 

image_pdf
0
0

32 Commentaires

  1. Tous ces exercices font partie de l’enfumage le plus total, et dans le plus total irréalisme.

    Pour sécuriser les écoles il n’y a pas 36 solutions, il n’y en a qu’une… qui procède en 5 étapes:
    1-Ramener en France TOUS les effectifs militaires qui sont en Afrique et au Moyen-Orient pour les bons plaisirs commerciaux de nos dirigeants ploutocrates. Ils seront bien plus utile en métropole !
    2-Réaffecter le maximum de ces effectifs à la sécurité de toutes les écoles de France.
    3-En finir avec tous les « fichés S » qui se baladent dans la nature. Liquidation! On n’est pas en état de droit… on est en état de guerre!
    4-Virer tous les migrants hors de nos frontières
    5-Fermer les frontières

    • Plus facile: déclarer l’ennemi, puisque « nous sommes en guerre », donc valider le statut de guerre, point.
      Tous ceux qui prennent les armes au nom de l’organisation état islamique, comme ceux qui en font la propagande, qui vont le rejoindre ou en reviennent sont des collaborateurs à l’ennemi, plus la petite joyeuseté pour ceux qui prennent les armes et qui préparent des attaques, leur statut passe à celui de franc-tireur, passible d’exécution immédiate.
      Très facile à résoudre comme problème: appliquer ce qui est dit: « nous sommes en guerre ».
      Sauf si ceux qui le disent s’en tapent le coquillage et ne font que du blabla.

  2. Ce serait mieux de leur apprendre à allumer des bougies et à confectionner des bouquets.
    Ces exercices sont inutiles car nos chères petites têtes blondes seront égorgées, façon halal, par leurs camarades de classe.

  3. Toutes ces co(ra)nneries, c’est pour donner l’illusion que ce gouvernement de merde fait quelque chose mais ne sont trompés que ceux qui ont envie de l’être…
    En cas d’attaque, le commandement n°1 c’est « se tirer d’abord le plus loin possible », à l’école comme ailleurs ! Donc on évacue direction la sortie, comme en cas d’alerte incendie, et là le feu sera autrement plus rapide…

  4. Toute cette mascarade est contre productive: après l’interdiction de se garer autour de l’école ( pour bien embêter les parents) voici des exercices ridicules: Tout ceci ne peut que donner envie aux terroristes de prouver leur supériorité sur l’état et de faire un carnage dans une école.

  5. Ma fille est en 5ème. Mêmes exercices « comiques » (c’est ainsi que j’avais commenté les circulaires ministérielles collées sur le cahier de mon enfant, l’année dernière) dans toute école de France !

    – 1 : si je suis un collégien, prof, parent, principal, je me dis, la meilleure chance, c’est la loterie, parce qu’il y a des dizaines de milliers d’écoles ; collèges lycées en France. Peu de chances que cela tombe sur le nôtre !

  6. – 2 : si je suis un crétin de terroriste musulman (90% des terroristes), je ne vais pas attaquer un collège/école/lycée d’un quartier sensible, mais plutôt un où des personnalités (islamophobes?) laissent leurs enfants (écoles des beaux quartiers, journalistes, juifs, hommes politiques, etc.)
    – 3 : les terroristes savent exactement la stratégie de l’Education Nationale pour protéger les lieux publics, car ces mesures de protection… sont publiques…

  7. Il ne leur reste plus qu’à les contourner. Ils savent que « les enfants sont confinés dans les classes ». Bon, un bon terroriste aujourd’hui sait qu’une grenade ou une kalach détruit une porte de classe en 0,5 seconde. Relativement facile ! Après, si les classes ne sont pas blindées comme les anciens carrés fortifiés des principaux lycées parisiens, le reste des établissements sont carrément à l’année en Journées Portes Ouvertes, chacun le sait. Les clôtures sont-elles partout à 2,5 mètres du sol avec barbelés ? Non. On peut donc y entrer comme dans du beurre.

  8. Si ces gars-là sont entrés dans Mossoul et y ont fait tout ce qu’ils ont voulu y faire, les algeco et baies vitrées des nouveaux lycées des années 60 tiendront 3 minutes. En 5 minutes, une classe ou deux sera prise en otage. En moins d’1/4 heure, un prof peut être décapité et des enfants massacrés. Quel principal, prof ou surveillant a les formations de combat, judo, karaté, jutsi-tsu (les couilles ?), est armé d’un fusil d’assaut, d’un poignard, d’un revolver ou d’une bombe à poivre, ce qui serait plus efficace pour attendre le RAID, la BAC ou le GIGN, que ces exercices de confinement merdiques ?

  9. – 4 : je suis comme la mère de famille auteur de ce billet. Je dis à mes enfants de se planquer dans un placard, où s’ils le peuvent, de s’éloigner de l’école le plus rapidement possible en utilisant toutes leurs capacités pour se planquer, quitte à sauter par les fenêtres (RDC ou 1er étage) et courir loin.
    – 5 : la ministricule de l’EN nous prend vraiment pour des cons en faisant croire que tout a été fait pour protéger les enfants dans les classes. Tout se paye, Belkacine ! T’inquiètes l’heure des comptes viendra beaucoup plus rapidement que tu ne le crois. On se souviendra très longtemps de tes réformes « islamiques » pour l’école ! Tu auras une place très spéciale dans nos mémoires.

  10. Toutes proportions gardées – quoique… – ce récit me fait penser à ceux de mon fils lors des exercices incendie de son lycée : grosse rigolade, pas de portables à l’époque mais maximum de chahut. Il faut absolument faire encadrer ces exercices par des professionnels.

  11. Que fait l’état d’ISRAËL pour se protéger de ce fléau ?

    Commencer par armer le citoyen…et s’attaquer au mal à la source…

    Ce n’est que du bon sens, pas besoin d’avoir fait une école militaire pour penser à ca…

    Ce qui me fait dire que tout cela, une fois de plus puis-je écrire, est VOULU !!!!

    C’est que les pays POUBELLE du Golfe paient TRES TRES BIEN les ordures qui nous TRAHISSENT depuis plus de 40 années !!!

    Fuir est la seule solution pour des enfants, parce que « renverser les tables » c’est mettre une pancarte « cibles » ..

    Il faut qu’il y ait ce genre de choses pour REVEILLER les gens, triste à écrire, mais tellement vrai et réaliste…

  12. des innocents non armés n’ont pas beaucoup de chance face à des armes de guerre. Les solutions sont : attaquer ensemble le terroriste pour le neutraliser, fuir ou surtout armer certains citoyens.Mais évidemment, le mieux est de remonter à la cause : enfermer ou expulser tous les fiches S musulmans ( l’état d’urgence en principe sert à se protéger des ennemis de la nation qui présentent un risque majeur). Il est plus efficace de neutraliser 10 ou 20 000 personnes que de faire des exercices dans les écoles!Il faudrait aussi fouiller toutes les zones sensibles pour récupérées toutes les armes.

  13. J’ai l’impression que par chez nous ils n’ont rien compris, ils ont fait des exercices incendie et fait sortir tout le monde dans les 2 établissements où sont mes enfants.

    Je leur avait aussi dit de ne pas rester confinés en cas de problème et de se sauver le plus discrètement possible, mais il y a un soucis ils ne pourraient jamais entrer se cacher quelque part car les ouvertures des salles se font par badge et seuls les profs ont les badges, et encore uniquement des classes dans lesquelles ils enseignent.

    • OH si, « ILS » ont « compris !! « ILS » savent, combien de fois devrai-je l’écrire !!

      Ils accompagnent EURABIA depuis le commencement :
      http://www.dreuz.info/2012/03/16/7-juin-1975-le-jour-ou-leurope-a-ete-vendue-au-monde-arabe-par-bat-yeor/

      DIFFUSEZ cet article, PARTOUT !!!

      Les MONDIALISTES se servent de l’ISLAM comme d’un bras armé, pour faire le sale boulot de DESTRUCTION des peuples européens et éduqués…

      Remplacement de population et réduction du nombre d’humains sur terre…

      L’ISLAM est le dernier et le seul « VIRUS » capable d’accomplir cela, le déchet HITLER l’avait déjà compris d’où alliance avec l’ISLAM à l’époque …

  14. le terroriste n’a même pas besoin de se déplacer . il cherche les tables renversées et tire ses balles de Kalach qui peuvent percer un mur , alors une table…
    putain d’exercice !
    les profs feraient mieux de s’exercer au tir et d’avoir une armoire avec des armes pour défendre les gosses !!!

  15. Ridicule moment que ces exercices….ma fille a vécu la même chose en primaire…….4 gendarmes mobilisés 3 élus pour superviser et au briefing des questions et des pbs non résolus. ….pagnolesque ,normal on est dans le 13….

  16. Et si on commençait par un stop à l’émigration, dans un premier temps . Puis , par un début de re-migration .Le premier mur qui nous protège , en principe , c’est notre frontière, en autant qu’elle est gardée.

  17. socialos assassins , le peuple aura votre sale peau de résidu de l’humanité,
    socialos vous n’êtes que des vrais ba tar, vous connaîtrez bientôt le succès quand vos tête se balanceront en haut d’une pique, c’est tout ce que vous méritez bande de cafards.

  18. Quel cinéma ! ! ! Je m’en taperais les côtes de rire si ce n’était pas si désolant !

  19. Il n’y a aucune consigne obligatoire de confinement donnée en cas d’attaque terroriste dans un établissement. Les consignes sont de décider de la conduite la plus appropriée en fonction de la situation, soit la fuite, soit le confinement. On sait parfaitement qu’on ne peut imposer aucune procédure, à la différence d’une alerte incendie.
    Le confinement est le scénario choisi pour l’exercice, parce que c’est le seul qu’on puisse mettre en place sans rentrer dans une formation d’envergure. En gros, ça ne sert à rien, ou presque, et tout le monde le sait.

  20. Grossière erreur du scénario : un terroriste ne menace pas de tuer tout le monde après être entré, il tue ; et si le principal du collège a été égorgé, personne n’entendra de coups de feu, et le malheureux principal sera bien en peine de lancer l’alerte par haut-parleur.
    Sûr qu’avec ce genre d’exercices, les gosses sont mal barrés. La consigne que vous avez donnée à votre fille (fuir à la 1ère occasion, et seule) semble la seule pertinente au vu du « plan de sécurité anti-terroriste » du collège.

  21. On a fourni à l’institutrice de ma fille une trompette pour prévenir ses collègues en cas d’attaque et les enfants ont sauté par la fenêtre et atterri sur des matelas lors d’une simulation d’attentat ! Nos professionnels de l’éducation nationale auront ils le temps de souffler dans une trompette et d’installer des matelas en cas de réel danger ?

    • Une trompette ? pourquoi pas une flûte traversière.
      Un sifflet est plus approprié , ils sont vraiment cons dans cette école.

    • j en doute fort ,vraiment l éducation national marche sur la tete quand les terroristes entreront dans l école les élèves ne pourrons pas faire grand chose si ce n est de se sauver et éviter les balles ou alors ils embrassent les terroristes et leur offrent des cœurs comme pour charlie (lol)sa c est de la défense .hollande nous a conduit au chaos et nous y sommes en plein dans la merde lui il se protège bien il a renforcé Matignon de flics il a bien peur pour son matricule c traître.

    • Une fois le VRAI terroriste passé, la trompette sera efficace, oui, hélas… pour entonner la sonnerie aux morts!

      La politique aujourd’hui est d’un cynisme terrifiant. On éparpille les migrants dans toute la population de l’hexagone, et pour toute protection des écoles on leur bourre le crâne avec des théories fumeuses sur le padamalgam et on les fait jouer à la guéguerre dans l’irréalisme le plus absolu.

      Lorsqu’un terroriste entre dans une école il n’y a plus qu’UNE SEULE solution pour un enfant d’espérer de s’en sortir : prier !

      Ce n’est pas en faisant faire ce genre d’exercices débiles qu’on sauvera nos enfants… c’est en LIQUIDANT les islamistes AVANT qu’ils passent à l’acte !

  22. EXACT mieux vaut partir face a un ou des hommes armes d armes a feu un seul arme d un couteau utilisez un extincteur genre gaz carbonique moins 72 DEGRES EN SORTIE ET POUR BLOQUER UNE PORTE une chaise suffit et peut servir d arme videos sur net

Les commentaires sont fermés.