Collège unique : En 2012, le candidat Mélenchon dit le contraire du ministre Mélenchon en 2001

J’a eu la curiosité d’aller consulter le programme des Socialistes, des Verts,du Front de Gauche, concernant l’Éducation.

En ce qui concerne les premiers, c’est un véritable catalogue de la Redoute , sans aune réflexion en profondeur ; les seconds n’ont rien à dire sur le sujet, ne s’étant jamais livrés à une véritable analyse de ce que devrait représenter, l’Éducation dans notre société.

Ma surprise ( ?) vint du Front de Gauche, et notamment de Monsieur Mélenchon.

En mars 2001, alors qu’il est « sous les ordres » du Ministre de l’Éducation, Jack Lang,en qualité de ministre délégué à l’enseignement professionnel, il répond à une longue interview dans l’Express :

Il dit entre autre, que le « collège unique est une thèse dépassée et une machine à casser. » Il souhaite la réouverture des classes de 4ème et 3ème techno, « casser le moule d’un enseignement uniforme. » Il dit notamment que « le collège unique est une fiction, un égalitarisme formel» défendu par des archéos de gauche qui n’a rien à voir avec l’égalité réelle. »
Il conclut de la manière suivante :

« Le rôle de l’école est d’émanciper l’être humain en lui transmettant non seulement des savoirs, mais aussi des savoir-faire et des vertus. C’est par le mérite et le travail qu’on s’élève. Si vous brisez quelqu’un, à quoi lui servira ce bagage commun? Un jeune qui passe par une troisième technologique, continue en bac pro et décroche un BTS, vous appelez cela un échec? Pitié! Tout le monde n’est pas fait du même bois. Certains ont besoin d’éléments concrets pour acquérir des savoirs abstraits. On bride leurs talents.

Vous êtes le porte-parole de la Gauche socialiste, et vous voilà applaudi par le Snalc, syndicat enseignant de droite. Plutôt curieux, non?
J’aimerais savoir par quel mystère les socialistes défendraient aujourd’hui un modèle qui date de 1975 et qui a été porté par un ministre de droite. C’est la gauche qui a inventé les troisièmes et quatrièmes technologiques en 1987 et c’est Lionel Jospin qui les a généralisées en 1989! Aujourd’hui, être de gauche, c’est refuser de soutenir un collège uniforme qui dédaigne la diversité des intelligences et pratique l’acharnement académique par mépris pour la technologie et les savoirs professionnels.

Pensez-vous que Jack Lang entendra le message?
Évidemment. »

On connaît la suite : Jack Lang n’a pas entendu le message !
Mais plus grave, M. Mélenchon, vous dites aujourd’hui le contraire de ce que vous disiez à cette époque, illustrant par votre attitude le fait que les Français n’ont pas la culture du compromis, nécessaire dans tout parcours politique, mais celle de la compromission ; pour vous faire accepter par les communistes, vous avez pris à votre compte, la « politique » éducative défendue par le PC : dans l’article du programme du Front de Gauche concernant l’éducation, vous reprenez à votre compte les déclarations suivantes : « les mêmes programmes doivent être enseignés à tous jusqu’à la fin du collège. »

Honte à vous !

Mireille Kukawka

image_pdf
0
0