Collomb recrute 1.100 surveillants de prison : tout faux !

Quand comprendront-ils, ces pantins qui nous gouvernent ?

Il est des jours où je désespère de prêcher dans le néant, où je me sens confronté à l’inutilité de poursuivre une tâche qui n’a aucun aboutissement, à constater que des solutions sont présentes, qu’elles peuvent résoudre certains problèmes et qu’elles ne sont même pas envisagées ni, apparemment, envisageables. (Voir mes articles depuis 2014)

Les attaques désormais presque quotidiennes commises contre des surveillants de centres pénitentiaires sont des actes de terrorisme. Elles sont programmées, organisées et ordonnées dans l’objectif de démontrer que les « djihadistes », les « prédicateurs », les « radicalisés » emprisonnés sont les maîtres des lieux et qu’ils y exercent leurs lois et imposent leurs ordres.

Ces criminels sont aidés de l’extérieur par des associations pro-islamistes, tels l’UOIF (Union des Organisations Islamiques de France), les Frères Musulmans, le Parti des Indigènes de la République et d’autres encore.

Les surveillants sont désarmés contre eux. D’abord parce qu’ils ne sont pas armés, et c’est heureux, car s’ils l’étaient, leurs armes tomberaient très vite entre les mains des assassins emprisonnés et ce seraient des tueries.

Les surveillants sont donc livrés pieds et poings liés à la sauvagerie, à la bestialité de ces criminels. Ils ont peur et ils ont peur pour leurs familles, à l’extérieur, qui sont souvent menacées de représailles si le « chef » de famille n’exécute pas les ordres des terroristes.

Les agresseurs savent qu’ils ne risquent pas grand-chose, tout au plus quelques semaines d’isoloir ou quelques années à tirer de plus, mais c’est le cadet de leurs soucis : ne sont-ils pas mieux traités dans les prisons françaises que s’ils étaient en liberté sur des territoires en guerre ou entre les mains de leurs ennemis.

Ils ne veulent pas sortir et être puni leur est totalement indifférent. Ils poursuivront les radicalisations qui, pour eux, sont un devoir, bien plus facile à accomplir dans les prisons, auprès des jeunes délinquants qu’on leur livre à domicile.

Il fut une époque pas très lointaine où, relégué au bagne, à Cayenne, un tel agresseur aurait été abattu sur place ou exécuté après un jugement interne et rapide. Il y a eu très peu d’agressions contre les surveillants des bagnes de Saint-Laurent du Maroni et des environs et pourtant il s’agissait de criminels de droit commun, de récidivistes, autrement plus dangereux puisqu’ils savaient qu’ils ne reverraient plus la France, ni leurs proches.

Je prends le risque de me répéter encore une fois : il n’y a pas d’autres solutions que d’éloigner tous ces prédicateurs, ces radicalisés, ces terroristes, ces djihadistes, de les regrouper dans des prisons ou des bagnes hors du territoire français où ils seront sous la surveillance de gardes armés et jugés sur place par des tribunaux d’exception sur comparution immédiate, que cela plaise ou non aux gauchistes ou autres ligues des droits de l’homme, qui se font entendre en France mais totalement muets dans des pays (la Turquie par exemple) où ils auraient quelques bonnes raisons de hurler !

Tant que les pantins qui nous dirigent ne l’auront pas compris, il y aura de plus en plus d’agressions en France et de moins en moins de candidats pour risquer leur vie dans une profession devenue ingrate et dangereuse.

1.100 surveillants recrutés, cela ne changera rien à la situation existante et plus que préoccupante, mais encore faudra-t-il les trouver ces « courageux » volontaires !

Manuel Gomez

image_pdf
0
0

30 Commentaires

  1. Et, en plus, ces prisons et ces bagnes doivent être sur leur territoire d’origine!
    Avec partage du gardiennage, pour voir l’application de lla loi qu’ils méritent!!!

  2. « Les surveillants sont désarmés contre eux. D’abord parce qu’ils ne sont pas armés, et c’est heureux, car s’ils l’étaient, leurs armes tomberaient très vite entre les mains des assassins emprisonnés et ce seraient des tueries »
    Et bien moi je trouve qu’ils devraient être armés.Et si on part du principe que les armes risquent de tomber entre les mains de ces racailles, cela veut dire que l’administration pénitencière est drôlement déficiente

  3. pourquoi pas améliorer les conditions de vie des prisonniers ? Cela stopperait leur revendications légitimes. Et en  » même temps » ce serait un geste fort adressé à l’attention des agents qui verront qu’on prend des mesures pour les protéger. N’oublions pas que les détenus sont en prison dans le pays des droits de l’Homme ( ce qui inclut l’Homme délinquant et l’Homme musulman, l’islamiste etc.. ) eux ne l’oublient pas. Et nous verrons que nos gouvernants conseillés par quelques associations grand cœur nous le rappelleront également par les mesures qu’ils prendront. Tout s’achète dans la France d’aujourd’hui. Et tant que l’on a les moyens ( l’argent des français ou celui des pays de golfe ) pourquoi se priver ? Pourquoi avoir une autre politique?

  4. COLLOMB, au lieu de supprimer les islamistes il leur construit des prisons pour se les garder au chaud, bien nourris et soignés ! Et il laisse des français sans logement !!!

  5. On a clairement l’impression que ceux qui nous dirigent n’évaluent pas suffisamment les périls qui nous guettent !
    Ils s’attachent principalement à faire fleurir l’économie, ce qui serait une bonne chose si ça n’était sur un bourbier d’incivilités, de violences, d’une décomposition de société !

  6. Depuis le temps qu’on le dit !
    Mais l’isolement sur une ile ne résoudra pas la sécurité intérieure.
    Sauf mise en oeuvre de mesures draconiennes dénoncées par la CEDH !!

  7. Solution pour éviter de construire de nouvelles prisons et créer des postes de surveillants : remigration de TOUS les musulmans. À ce moment-là on pourrait fermer la moitié des prisons de France.

  8. Nous avons une île parfaite pour enfermer cette fange islamique, les îles Kerguelen. Rien de plus simple que d’y construire un bagne sur un des 300 morceaux de cailloux glacés. Ensuite on y envoie, en stage, les djihadistes supposés et les confirmés, pendant 5 années…Ensuite on verra comment ils seront après s’être gelé les glaouis pendant 60 mois…De plus ça nous coûterai beaucoup moins qu’en France où il faut organiser les visites…Là-bas, plus de visites, il n’y a que des manchots, quoiqu’ils seraient encore capable de les violer…

      • J’ai déjà écris que les îles Kerguélen était une excellente idée pour les très longues peines et très dangereux spécimens . Seulement reste le problème du personnel pénitencier auquel il faudra accorder beaucoup d’avantages salariaux et autres pour qu’ils puissent faire leur travaille loin de leur famille , l’approvisionnement, de la structure des bâtiments est à considerer . C’est une décision politique , malgré tous les problèmes que cela peut apporter, qui serait bénéfique pour la sécurité de notre pays

  9. D’accord avec vous , Monsieur Gomez , Il faut créer un Guantanamo et y enfermer cette racaille dans des cellules sans téléphone sans télé sans rien !!!!!!

  10. Vous avez 1100 fois raison Monsieur Gomez, il faut isoler cette engeance loin du territoire, n’ayons pas peur des mots, créer un Gantanamo français d’outre-mer. Puis ouvrir aussi en France d’autres lieux de détention en visant comme objectif d’isoler le plus possible les taulards les uns des autres.

  11. eh gerard, dégage un peu, retourne dans ta maison de retraite, change tes couches, et prends tes cachets, parce que tu es de plus en plus ridicule…pauvre merde !!!

    • ce collomb est ahurissant de conneries et d’incompétence !!! les gardiens de prison disent qu’il n’y a personne à recruter vu le salaire, et les conditions de travail !!! alors venir annoncer un recrutement tel c’est bien se foutre des français !!! et oui remettre le bagne en état serait une bonne chose car ces prisons sont des bombes qui vont exploser d’une manière ou d’une autre !

  12. Manifestement les décideurs du camp d’en face ont choisi de tester la résistance de l’Etat sur le terrain explosif des prisons, 70 à 80% des effectifs étant des « tenants du système Islamique » (cf Soubelet), ou convertis à cette cause de gré ou de force. Nous sommes sur ce segment rentrés dans la Phase 3 de Lacheroy, avec constitution d’une base qui s’ajoute aux taches de léopard des ZUS. Le problème est que devenir gardien de prison n’est pas une perspective très réjouissante, et il y aurait de grosses difficultés de recrutement en quantité et en qualités morales. Le pouvoir est au pied du mur, car là, difficile de trouver des accommodements raisonnables.

  13. M. Gomez,
    Lu sur le Net :
    Création de 1.100 postes se surveillants sur quatre ans, à vérifier.

    • impossible, vu le peu de candidats actuellement !!! et ça nos politiques le savent !

  14. La remarque de Nono est pertinente, le ministre de l’Intérieur -si les budgets nécessaires lui étaient accordés- pourrait recruter 11.000 gardiens, disons 5.500 gardiens de la paix et 5.500 gendarmes.
    Faute de budget, aucune création de postes ne verra le jour, ce sera déjà bien si les départs à la retraite sont compensés par des recrutements d’élèves gardiens ou d’élèves gendarmes.
    Les surveillants pénitentiaires sont des fonctionnaires rattachés, à l’instar des magistrats et des greffiers, au ministère de la Justice.
    Mais passons sur ces détails d’ordre administratif.
    Le constat dressé par M. Gomez reflète une situation réelle qui devrait inciter ce gouvernement à agir, avec détermination et courage, avant que nos Maisons d’arrêt ne soient réduites en cendres.

    • C’est ça, soit moins de 300 postes par an. Z’ont pas fini de morfler, les matons.

  15. Il suffirait de parler vrai, de dire les choses comme elles sont et d’appeler un chat un chat. Mais quand on écoute parler Macron, et ses acolytes, c’est de l’hexagonal ronflant et vide. Comme je le dis souvent : la génération selfie a élu un président Smartphone – C’est une situation virtuelle dans un monde à crédit… jusqu’à la faillite. Si les islamistes arrivent au pouvoir, il n’y aura plus rien de virtuel. Trump plait parce qu’il est concret.

  16. Je ne vois pas comment le Sinistre de l’Intérieur pourrait recruter 11.000 matons, la pénitentiaire étant rattachée au Ministère de la Justice… en tous cas pour l’instant !

    • Ce n’est pas 11 000 mais 1 100, y a un 0 de trop chez vous. Et cela ne compensera même pas les suppressions de poste de ces 10 dernières années. Collomb, le fakir « Poudrozieu ».

  17. Collomb a un courant d’air nauséabond dans sa tête de vieux crabe agonisant. C’est, comme macrouille, un malade mental. Qu’est-ce qu’un malade mental peut comprendre, notamment au sujet des problèmes carcéraux ? Rien car son esprit est uniquement focalisé sur l’obéissance absolue au grand psychopathe macron. De plus, il est malade (gravement) mais aucun mérdia n’en parle. Il sait qu’il est condamné mais il ne veut plus de cette qualité (le courage) qu’il avait dans sa jeunesse et que la politique lui a enlevé avec son consentement. Il est devenu fou par le pouvoir comme son (faux) chef qui croit encore être au dessus de tout et à l’abri de tout.

  18. Manuel, la seule solution, face à ce qu’on ne peut même plus qualifier d’animaux, est des fers aux pieds (ou dans la tronche) ou du plomb dans la gueule, les 2 n’étant pas incompatibles !!

    Ainsi :
    Comparution immédiate
    Jugement
    Condamnation
    Application de la peine

    Nous sommes en guerre, donc peine de mort, par pendaison, ou passage par les armes (balles préalablement frottées contre du jambon, et le DEGENERE est averti de ce fait AVANT de crever) !!!

    De toute façon, nous n’échapperons pas à la guerre contre le NAZISLAM !!

    C’est pourquoi il FAUT le détruire de l’intérieur, en montrant qu’il s’agit de la plus GRANDE escroquerie MORALE de TOUS les TEMPS !!

    Comme tu le sais, les POLITIQUES SAVENT ce qu’est le NAZISLAM, c’est alain madelin qui le rappelait en 2001…

    • Les différents gouvernements ne feront rien contre le nazislam. Ils ont négocié cet « accueil » (invasion) en contrepartie de contrats juteux signés avec les pays d’origine de ces « chances pour la France »….la solution ne viendra donc pas d’eux.

      • @ Laurence. Vous avez raison car ces accords (honteux) ont été signés en 1973. La solution viendra des armes que les patriotes prendront tôt ou tard. N’est-ce pas malheureux et en même temps, heureux car c’est la seule solution efficace qui nous restera…

Les commentaires sont fermés.