Colmar : le juge Portelli fricote avec Schleicher, assassin de deux policiers

Publié le 24 septembre 2017 - par - 14 commentaires - 1 973 vues
Share

Ce qui est bien avec notre pays c’est que chaque fois qu’on croit avoir touché le fond, on réalise qu’en fait ce n’était que le début de la vase.

Mais ils font fort. Très fort même… Avant-hier, un article de Riposte Laïque signé Jean-Michel Weissgerber nous apprenait que le très médiatique magistrat Serge Portelli allait participer le 7 octobre prochain à Colmar à un colloque de l’association Espoir sur le thème « Résistance(s) ». Jusque là, ça va encore… On se dit qu’on va rester dans du « bobo » classique avec des débats sur le péril fasciste et des ateliers sur la consommation solidaire participative. Et à la fin, tout ce petit monde entonnera l’Internationale, le poing levé, avec ce léger frisson qui parcourt les foules rebelles. Puis chacun rentrera tranquillement chez soi, en Uber ou en vélo électrique, fier de s’être opposé courageusement à la dictature nazie.

Le problème c’est qu’ici le pathétique l’est tellement qu’il en devient criminel. Aux côtés du juge Serge Portelli, membre du Syndicat de la magistrature (enfin ça on s’en était douté…), se trouvera Régis Schleicher, ancien terroriste d’Action directe, condamné le 13 juin 1987 à la réclusion criminelle à perpétuité pour le meurtre, 4 ans plus tôt, de deux policiers, avenue Trudaine à Paris. Le site « Mémorial en ligne des policiers français victimes du devoir » relate l’affaire en donnant un visage aux victimes. Les deux hommes tués par Schleicher s’appelaient Emile Gondry et Claude Caiola. Ils étaient respectivement brigadier et gardien de la paix.

Monsieur Serge Portelli, président de chambre près la cour d’appel de Versailles, pourra débattre sereinement avec le meurtrier des deux policiers. Ils évoqueront certainement ensemble la nécessité de combattre la tyrannie fasciste à Colmar comme avenue de Trudaine. Monsieur Serge Portelli, magistrat, précisera vraisemblablement que le terroriste d’Action directe a payé sa dette envers la société, et que même s’il avait à l’époque menacé ses juges d’avoir à subir « les rigueurs de la justice prolétarienne », c’était avant tout un homme épris de Liberté. D’ailleurs, comme le mentionne le Mémorial en ligne cité plus haut, Schleicher a expliqué en 2005 au journal Libération que l’assassinat des deux fonctionnaires de police n’était que « la rencontre fortuite entre deux groupes de personnes armées, dont chacune, à tort ou à raison, pense qu’elle représente la légitimité et le (bon) droit. »

Ben oui, quoi… en fait tout est pareil. Jean Moulin et Joseph Goebbels c’est la même chose…

Heureusement, le 7 octobre à Colmar, le magistrat Serge Portelli et le tueur de policiers Régis Schleicher pourront se détendre un peu. A 14 H 00, il y aura « l’inauguration d’une fresque de Jak Umbdenstock avec les coopérateurs d’Espoir sur le thème de la résistance ». Car l’association Espoir, dont le but est, selon sa charte, « de faire surgir l’amour à la place du jugement » doit résister beaucoup. Résister à quoi ? Ca on se le demande… Donc à 18H00 : apéro. Et à partir de 19H00 un repas festif animé par Musicalement vôtre. ».(je n’invente rien, c’est sur le programme). Et puis deux policiers morts il y a 34 ans, ce n’est pas si grave, n’est-ce pas Monsieur le juge ?

Entre la poire et le fromage, j’espère que les Résistants(sic) du colloque de Colmar se souviendront du nom des deux êtres humains assassinés par Régis Schleicher : le brigadier Emile Gondry et le gardien de la paix Claude Caiola. Sans vouloir verser dans le pathos, ils pourront aussi lire sur le Mémorial en ligne le texte écrit par la fille d’Emile Gondry : « Papa…. ».

Jean-Christophe Comet

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
JF

C’est à vomir. La pourriture d’assassin devrait être au trou jusqu’à sa mort et, en ce qui me concerne aurait dû être tuer dans la tuerie ou condamné à la peine de mort. Et voir un juge se souiller arc une telle merde devrait être récusé de sa place de juge rouge.

Samy

Déjà le mec il a pris perpétuité, mais il est dehors, déjà première incohérence, de plus pour avoir tué des policiers en fonction.
C’est beau la France, pas étonnant que tout les parasites veulent venir ici, ya qu’à regarder (le jt de 13h de ce midi )les délégué généraux cfdt(ou autre je me rappelle plus tellement ça m’intéresse pas)sont maintenant majoritairement des musulmans.
Pas étonnant que macron et les syndicats soit mon cul ma chemise

dufaitrez

L’Ignominie porte désormais un Nom ! Portelli ! (Potence en italien ?)
Beau gibier… pourtant !

le Franc

mouais, princip ( qui a abattu l’ archiduc françois ferdinand), le fields de charlottesville, ou le schleicher qui ne combat pas pour les intérêts français mais internationalistes, Dieu qu’ils sont nombreux à se distinguer dans les bouleversements de l’Histoire.

patphil

la « justice » française… protège plus les malfrats que les honnêtes citoyens

Samy

Totalement d’accord

heatclif

Cette pseudo justice a le même comportement avec les terroristes islamiques, de la compassion pour les tueurs ! Les victimes ? Elles sont mortes donc ils oublient !

Haggar Dunor

Si vous vouliez la preuve que la « justice » du Mur des Cons se préoccupe davantage des assassins que de leurs victimes…

Rosa ire

Ce juge a une tête qui ne me dit rien qui vaille.
Il n’aurait pas une grosse tumeur au cerveau ce type ? Oui, il a le cerveau tout pourri.
Il a choisi la magistrature pour faire plaisir à ses parents et toucher son pèze confortablement et sans se salir. Mais de coeur, il est du côté des tueurs !
Il y a vraiment des pourris dans la magistrature…

JILL

On hallucine …bande de salauds !

Jon-Erik Harper

? à cette justice pourrie !

Mickdan

Y’a pas a dire on est bien en France,plus rien ne m’étonne dans l’ignominie !!!!!!!!!!

andrea

Condamné à perpétuité et dehors à faire le mariole avec un  » juge »….
À vomir.

maujo

Condamné à perpétuité avec remise de peine et tous les honneurs à la sortie, à n’en pas douter cette justice est vraiment vraiment pourrie jusqu’à la moelle.
Il paraitrait que notre ami Jallamion va revenir en France, avec des juges pareils je me méfierai.