Colonel MacGregor : la destruction totale de l’État ukrainien est proche

https://reseauinternational.net/fin-de-partie-en-ukraine-le-plan-de-bataille-de-poutine/

La qualité de l’analyse ci-dessus est telle que je ne vais pas me priver d’y puiser l’essentiel de mon article.

Après des semaines de triomphalisme ukrainien et de tromperie occidentale, faisant passer les reculs tactiques de l’armée russe pour d’éclatantes victoires de l’armée ukrainienne, alors que celle-ci a repris sans combattre des villes abandonnées, l’auteur nous explique la possible stratégie envisagée par les Russes pour en finir une bonne fois pour toutes avec l’État ukrainien. Comme l’a répété Poutine : « Les véritables opérations n’ont pas réellement commencé et nos objectifs seront atteints ».

Ceux qui prétendent que les Russes ciblent lâchement les civils sont les mêmes qui ont fermé les yeux sur les bombardements ukrainiens sur le Donbass, lesquels ont duré huit ans et fait 15 000 morts.

Les civils, privés d’électricité, d’eau et de chauffage, sont bien évidement les victimes collatérales de ces attaques, mais si Poutine faisait peu de cas des populations civiles, comme la presse le prétend, il y a longtemps que les villes ukrainiennes seraient rasées et que la guerre serait terminée. Mais les Russes ne font pas la guerre à l’américaine, en déversant des tapis de bombes à l’aveugle, comme on l’a vu au Vietnam, en Irak ou en Serbie.

Paul Craig Roberts, ancien conseiller de la Maison Blanche sous l’administration Ronald Reagan, a déclaré que la Russie est capable de détruire l’Ukraine en une journée sans utiliser d’armes nucléaires. Mais tel n’est pas le but. Poutine n’a jamais souhaité anéantir le peuple frère ukrainien, mais seulement le régime en place. 

La réalité est que ces missiles et ces drones russes qui s’abattent sur les infrastructures militaires et civiles parfaitement ciblées ont pour but de désarticuler et de paralyser l’armée ukrainienne en détruisant « le réseau électrique, les nœuds ferroviaires, les dépôts de carburant, les ponts et les centres de commandement ukrainiens ». Ce n’est que la phase 1 de l’opération, la deuxième phase étant l’offensive d’hiver visant à détruire l’État ukrainien et les débris de son armée une bonne fois pour toutes.

Le vice-président de la Douma l’a dit : « l’Ukraine sera renvoyée au XVIIIe siècle. »

Cette offensive massive, dès que l’armée russe sera prête, doit couper les lignes de ravitaillement qui arrivent de Pologne et alimentent le front ukrainien en armes occidentales. Sans cette aide militaire décidée par Washington dans l’espoir d’affaiblir durablement la Russie, la guerre serait déjà terminée depuis mars 2022.

Il faut donc s’attendre à une pénétration en profondeur de l’armée russe, afin de couper les axes d’approvisionnements venus de l’Ouest, de détruire les forces otano-ukrainiennes  et de renverser le régime antirusse mis en place à Kiev en 2014 par les Américains.

Il suffit d’aller sur le blog de Boris Karpov sur Telegram, pour voir que Moscou ne lésine pas sur les moyens matériels. Ce sont des convois d’armements impressionnants qui montent vers le front depuis des semaines. Pour une armée à court de munitions qui ne cesse de reculer, c’est plutôt bluffant.

https://t.me/boriskarpovblog

Mais laissons la parole au colonel MacGregor

« Il y a maintenant 540 000 soldats russes stationnés à la périphérie de l’Ukraine qui se préparent à lancer une offensive majeure qui, je pense, mettra probablement fin à la guerre en Ukraine. 540 000 soldats russes, 1000 systèmes d’artillerie à roquettes, 5000 véhicules de combat blindés dont au moins 1500 chars, des centaines et des centaines de missiles balistiques tactiques. L’Ukraine va maintenant connaître une guerre à une échelle que nous n’avons pas vue depuis 1945 » 

« Tout a maintenant changé… la grande probabilité d’offensives commençant dans les prochaines semaines, lorsque le sol sera complètement gelé et que les Russes jugeront que leurs forces sont prêtes. Et ils avanceront et ils achèveront cet État ukrainien, ne nous leurrons pas, le régime de Kiev sera probablement anéanti avec le reste de ses forces armées… La plus grosse erreur que nous, Occidentaux, pourrions faire serait de nous impliquer. Nous avons fait assez de dégâts… et je pense que ce que nous allons voir… est la destruction totale de cet État ukrainien croupion. Maintenant, ce qui se passera après, je ne le sais pas. Je suis convaincu que les Russes ne veulent pas rester en Ukraine occidentale… La Russie traite désormais l’Ukraine comme un véritable ennemi. Auparavant, ils ne l’étaient pas, et cela n’est pas compris à l’Ouest ».

Question : y a-t-il un risque que des troupes de combat américaines soient envoyées pour combattre en Ukraine ?

MacGregor : Nous ne sommes pas en position de faire la guerre à la Russie, et tout ce que nous ferions sur le terrain échouerait lamentablement et nous serions embarrassés. Mais manifestement, personne à Washington n’écoute… On ne comprend pas vraiment à quel point la situation est désespérée en Ukraine occidentale. Nous pouvons donc nous attendre à ce que cette offensive massive (russe) s’accompagne de la migration de millions d’Ukrainiens supplémentaires vers l’Europe parce qu’ils n’ont nulle part où aller… Les Ukrainiens savent ce qui se prépare. Il n’y a pas grand-chose qu’ils puissent faire à ce stade, mais au lieu de leur lancer une bouée de sauvetage, nous leur avons essentiellement dit de couler avec le bateau sur lequel ils sont ».

De son côté, l’ex-lieutenant-colonel de l’armée américaine Daniel L. Davis déclare :

« Dans cette dernière édition, je vais exposer ce qui, selon moi, est le plan d’action le plus dangereux auquel l’Ukraine pourrait être confrontée : une campagne terrestre visant à priver l’Ukraine de son sang provenant de l’Occident… Ce que je représente dans cette analyse… représente le danger le plus grave pour l’Ukraine.

Dans ce scénario, Poutine reconnaît que le nombre de troupes dont il dispose pour cette tâche reste insuffisant pour capturer de grandes villes – et qu’il n’a pas besoin de capturer de grandes villes pour réussir. Il pourrait plutôt chercher à identifier puis à éliminer le centre de gravité ukrainien.

Selon mon évaluation, le centre de gravité stratégique incontesté de l’Ukraine est constitué par ses corridors occidentaux jusqu’à la frontière polonaise, où la grande majorité de son soutien de guerre entre dans le pays. Son centre de gravité opérationnel est constitué par ses lignes de réapprovisionnement, qui partent de Kiev vers l’est, en direction des différentes positions de la ligne de front de l’Ukraine. Sans ces deux corridors, il serait presque impossible pour Kiev de soutenir des opérations de guerre pendant plus de quelques semaines.

Par conséquent, Poutine pourrait calculer que la meilleure utilisation de ces 218 000 soldats supplémentaires consisterait à lancer un axe à trois volets pour couper ces deux voies d’approvisionnement : l’effort prioritaire à l’ouest à partir de la Biélorussie avec pour objectif Lviv, un effort de soutien au nord-est en direction de Soumy, et un axe de soutien à l’est pour renforcer l’offensive actuelle dans le Donbass.

Une attaque russe à partir du sud-est de la Biélorussie avec pour objectif Lviv représenterait la plus grande menace stratégique pour les forces armées ukrainiennes (FAU). La quasi-totalité des armes, des munitions et des pièces de rechange des FAU entrent dans le pays depuis la Pologne par plusieurs routes terrestres vers Kiev. Si la Russie devait couper ces routes en attaquant le long de la frontière entre la Pologne et l’Ukraine jusqu’à Lviv, elle pourrait interrompre la majorité des expéditions de matériel de guerre en provenance de l’Ouest, sans lesquelles Kiev ne serait pas longtemps en mesure de soutenir ses forces sur les lignes de front dans la partie orientale de l’Ukraine.

Si la Russie utilise une avancée sur trois axes avec ses forces de combat nouvellement mobilisées, ajoutées aux quelque 200 000 soldats déjà engagés – et, surtout, évite d’essayer d’investir les villes – elle aura la possibilité de concentrer sa puissance de combat là où l’Ukraine est la plus faible, et de manière à renforcer mutuellement les autres axes. Cette ligne de conduite représente un grand risque pour les troupes de Zelensky, mais elle n’est pas sans risque non plus pour les Russes ».

Il est clair que si l’issue de cette guerre ne fait aucun doute, l’Ukraine n’ayant aucune chance de la gagner, la durée du conflit dépend de la capacité de Kiev à préserver les axes de ravitaillement depuis la Pologne, qui évitent une asphyxie de son armée.

Personne n’est devin et nul ne connaît les plans du général Sourovikine. Mais il faut espérer que cette offensive d’hiver que prépare Moscou mettra un terme à cette guerre qui n’a que trop duré.

Les plus grands perdants de cette tragédie orchestrée par Washington seront le peuple ukrainien et les Européens qui auront détruit leur économie en pure perte.

Les gagnants seront les Russes, qui obtiendront enfin les garanties de sécurité qu’ils réclament depuis des décennies mais que les Occidentaux leur ont toujours refusées. Poutine, que l’on dit affaibli et isolé, ne peut que ressortir auréolé de sa victoire auprès du monde non occidental, qui ne veut plus de cette hégémonie américaine qui ne cesse de semer des guerres à travers la planète pour survivre.

Sans l’acharnement occidental, combien de vies des deux camps auraient pu être sauvées ? Ce sont 40 nations qui aident l’Ukraine, dont 25 qui livrent des armes. 40 nations soumises aux diktats de Washington !

La Russie n’avait pourtant que deux exigences parfaitement légitimes : la protection des populations russes du Donbass en appliquant les accords de Minsk et la neutralité de l’Ukraine, lui interdisant d’intégrer l’Otan.

Les Américains, soucieux de leur domination planétaire, en ont décidé autrement. Ce n’est qu’une fois cette guerre terminée par une victoire russe que nous connaîtrons les véritables exigences de Poutine.

Il est clair que l’Europe, et la France en particulier, auront misé sur le mauvais cheval. Cela démontre l’immaturité de notre président, qui se complaît en supplétif des États-Unis, sans comprendre que cette guerre n’est pas la nôtre et va nous saigner économiquement, au seul profit des États-Unis. Nous avons bien réélu le pire président de tous les temps, incapable de mesurer les enjeux géopolitiques de ce monde en effervescence.

Nous allons en payer le prix fort. En Europe, seul Viktor Orban a su protéger son peuple en refusant les sanctions suicidaires. Moyennant quoi Bruxelles et Macron l’accusent de tous les maux, pour ne pas dire de trahison.

Jacques Guillemain

image_pdfimage_print
69
2

57 Commentaires

  1. Poutine en a rien à faire des ukrops ouest uktrainiens ; ce qui l’intéresse , c’est pas cette partie la plus pauvre de l’ukraine et peuplée de gens dont les ancêtres faisaient partie des divisions SS ; mais la partie russophone la plus riche d’ukraine .

    • Coco un jour, coco toujours.

      Cher Émile bis, savez-vous comment sont arrivés les russophones au paradis ukrainien?

      Non, vous ne le savez pas, vous êtes formaté coco…

      Alekseï Grigorievitch Stakhanov ça vous cause? Né le 3 janvier 1906 à Lougovaïa près d’Orel (Russie) et mort le 5 novembre 1977 à Torez (quel nom curieux) dans l’oblast de Donetsk, l’exemple parmi les exemples.
      Des gens déplacés de force, des victimes du communisme fou eux aussi.

      La prochaine fois je vous parlerai de l’histoire Kaliningrad, si vous le voulez bien.

  2. excellent mr Guillemain , comme d’habitude ; à propos de la crevure de l’Elysée , son ambition , c’est président de la Fédération Européenne , ex UE ; ça explique largement son comportement .

  3. « Cela démontre l’immaturité de notre président, qui se complaît en supplétif des États-Unis »
    Peut être, mais si l’on veut, comme certains le prétendent, devenir Secrétaire Général de l’ONU, Président du FMI ou même prix Nobel, après ce second quinquennat, comment se passer du soutien américain.
    Une fonction éminente vaut bien un soutien comme Paris valait bien une messe.
    Macron sait qu’il faut trahir pour grandir.

  4. J’ai l’impression que l’opinion publique française est de moins en moins dupe.
    Tout à l’heure je regardais cet extrait de LCI destiné à nous apitoyer sur le sort des Ukrainiens privés d’électricité :
    https://www.youtube.com/watch?v=1MEdQx_bNbU

    LES COMMENTAIRES ETAIENT A 80% PRO-RUSSIE ET ANTI-ZELENSKY.
    Nos concitoyens commenceraient-ils à ouvrir les yeux ?
    Que Macron se méfie, cela va mal tourner pour lui…

    • On n’a pas dû entendre la même chose, il n’est question que de méchants Russes qui font d’atroces crimes contre l’humanité, à savoir : couper l’électricité et le gaz. La vache ! À côté de ça la shoah c’est rien ! En même temps quand c’est Macron qui nous coupe l’électricité et la CGT qui nous coupe le gaz…..

  5. Que POUTINE en finisse avec le pitre zelinsky !!!! ce fantoche a berné des imbéciles comme macron le fossoyeur, la pétasse vandepfitzer, le sénile biden ….
    zlinsky est une ordure et un meutrier dont il faut se débarrasser !!
    Vive la RUSSIE victorieuse !!!

  6. Maman Maman pourquoi je suis pd ? Mamannnn pourquoi je suis pd ???
    Réponse : Bon Manu, ça fait 20 fois que je te dis que je ne suis pas ta mère mais ta femme alors retourne dans ta chambre !!!

  7. L’incapable immature qui nous sert de président nous a entraîné dans un désastre économique par son manque de vision géopolitique et économique et son esprit de soumission aux USA et à l’UE. Les oppositions politiques, l’assemblée nationale, les médias, n’ont pas fait leur boulot de critique et sont donc co-responsables de l’effondrement à venir. La Russie va gagner, et nous allons perdre énormément et tout cela était largement prévisible ! Espérons pour nous consoler que ce fiasco entraînera la fin de l’Euro et la dislocation de l’UE !

    • Maintenant, après le métro d’Abidjan offert gracieusement par la France, ce type veut faire construire un RER dans les 10 plus grandes villes de France. Quand on voit l’état où il a mis nos finances depuis 11 ans qu’il est au pouvoir (ministre puis pdt), il a complètement perdu la boule. Il est en train d’emmener notre pays à l’abîme. D’ici la fin de son « quinquennat », nous aurons 4000 milliards de dettes. Au secours !

      • Il faut lui offrir un train electrique pour noel a macrond.pas de rer.trop cher.

      • 4000 milliards de dette…Aucune importance puisque dans qq années l’argent ne vaudra plus rien, autant dépenser un max pour des structures qui vont rester.

  8. C’est surtout une guerre fraticide entre Occidentaux (la Russie orthodoxe est essentiellement occidentale), une étape de plus vers le suicide occidental.
    Les pays européens sont ceux qui vont le plus en baver, c’est évident. Mais cette guerre, même si elle la gagne, va aussi affaiblir la Russie, du moins à court et moyen terme, à cause du coût de la guerre et du coût de la reconstruction de l’Ukraine, si cette dernière passe dans le giron russe. La sécurité à long terme de la Russie sera assurée, mais à quel prix.
    Quant aux USA et à ses satellites (Canada…), cette affaire leur retombera dessus d’une manière ou d’une autre.
    Ceux qui s’en tireront le mieux seront les pays des BRICS et leurs amis. Le poids de l’Occident dans le monde en sera durablement affaibli. Une sorte de ramke de la guerre fraticide 1914-1918. Bravo…

    • J’ai bien l’impression que Poutine n’a pas du tout l’intention d’annexer l’ouest de l’Ukraine. la seule partie qui l’intéresse est la bande sud-est, russophone, la Novorossyia. Cette bande est relativement épargnée par les destructions, et la reconstruction des zones libérées a déjà commencé (Marioupol notamment) !
      La partie ouest est bandériste et farouchement russophobe. Si la Russie s’en emparait elle aurait à faire face à une résistance déterminée. Elle ne le fera pas. Elle laissera à d’autres le soin de la reconstruire.

      • oui Nox ; et je pense même qu’il ira jusqu’à la Transnistrie russophone , territoire autonome de la Moldavie ; cette dernière sera aussi travaillée au corps par les yankees ( UE , otan , mode de vie dégénéré occidental , bla bla bla ) et Poutine n’a pas envie de remettre le couvert dans 5 ans pour les mêmes raison .

    • Ce que les USA vont gagner c’est l’annihilation de l’Europe et ainsi la suppression d’un concurrent qui cherche à s’émanciper du maitre absolu du monde (ce qu’ils croient). L’Europe nouveaux pays du quart monde.

  9. Scénario toutes a fait probable, Poutine ne fait rien sans l avoir réfléchi bien avant,ont en a les preuves a ce jour et il a les moyens d anéantir l Ukraine mais il ne le fera pas l histoire du peuples Ukrainiens et du peuple Russe reste entière
    Sauf pour ces Nazis zelnenky en tête ils seront anéantis par l armée Russe

  10. Comme toujours, excellent texte de Jacques GUillemain. Rien à rajouter ni à retrancher !

  11. Comme le souligne Jacques Baud dans la conclusion de « Opération Z », (quote) les Occidentaux n’ont pas été capables de prévoir les conséquences de la situation qu’ils ont créée. Ce qui expliquerait que nos dirigeants politiques n’ont pas une représentation honnête de la réalité à tous les niveaux. De plus ils ne sont pas aidés par des médias qui surenchérissent avec la propagande ukrainienne.(unquote)
    Bien que conseillé par son état-major, Emmanuel Macron n’ayant aucune formation supérieure en polémologie, ne sait toujours pas faire la différence entre tactique, stratégie et mouvement opératif. Oui ! Comme l’écrit Jacque Guillemain « Nous allons en payer le prix ».

    • Les Français ont voulu un jeune président, sans s’inquiéter de ses capacités à diriger un pays, aujourd’hui il n’est plus à prouver que macron est un grand malade mental qui a déjà détruit une partie de notre pays et continuera sa destruction sans regarder la misère du peuple. Pour réveiller les gueux, Oui il faut absolument en payer le prix.

  12. —-La Russie a déjà gagné cette guerre il faut être complétement taré pour s’attaquer à cette puissance qui possède un territoire immense, l’énergie suffisante (pétrole, gaz, terres agricoles) et une population homogène.—–
    —-Ce n’est qu’une question de temps et il est fort probable que des négociations soient déjà en cours entre Poutine et l’état profond US. Zelensky n’étant qu’une marionnette comme notre perruqué élyséen et le vieillard pédophiles ils n’auront pas droit au chapitre!—–

    • Vous racontez n’importe quoi. La Russie n’a pas une population homogène. La population de ce pays n’est pas composée que de slaves orthodoxes, loin de là.

      • Ce n’est pas vraiment n’importe quoi. La Russie est une fédération qui a réussi, par delà les particularismes régionaux, à cimenter tout le pays dans une véritable communion nationale.
        Il faut dire que les médias et politiques occidentaux y ont puissamment aidé en diffusant leur haine anti-russe, qui en retour a fortifié l’identité « fédération de Russie ».
        La meilleure preuve de cette réussite est l’engouement des nations non-slaves (tchétchènes par exemple) à aller combattre en Ukraine.

    • Population homogène ? Pas du tout ! Il y a déjà des républiques qui réclament leur indépendance. (Bouriatie, Bachkirie, République de Touva…)

      S’il y a un pays qui possède une population homogène, et qui est prêt à résister encore et toujours à l’envahisseur, c’est bien l’Ukraine !

  13. Quand nos généraux de salon voient l’armée ukrainienne envahir la Fédération russe en débitant des imbécillités énormissimes,d’autres stratèges du même tonneau expliquent avec force détails comment Zelensky va mettre un terme au »régime poutinien »!
    Je pense en particulier à un ancien haut gradé de l’armée française qui,sur YouTube,(il est influenceur sur ce réseau social) s’acharne à démontrer que son point de vue sur l’anéantissement de l’armée russe sera prouvé par d’ici peu.
    Franchement je le croyais un peu plus au fait de la réalité sur le terrain mais il semble que ce type s’enfonce dans la rhétorique absurde partagée par le »camp du bien ».
    Je préfère ne pas dire son nom.Il ne mérite plus aucun intérêt.

    • Et les ‘colonels’ sur ‘reseau international’, vous les trouvez bien sur competents eux.

      • Ce n’est pas du tout ce que j’ai dit!
        Vous devriez apprendre à établir une différence entre ce que vous croyez et ce que vous pensez voir!

    • Tous ces crétins qu’on voit sure les plateaux télé ne rêvent que d’une chose: l’anéantissement de la Russie. Ils sont trop idiots pour comprendre que si ça devait arriver, si la Russie se retrouvait au bord de l’effondrement, les missiles à charge nucléaire commenceraient à être utilisés, et le monde basculerait dans un apocalypse thermo-nucléaire. La défaite de la Russie est donc à éviter à tout prix. Mieux vaut que ce régime Ukrainien pourri et corrompu à la moelle s’effondre et que des négociations de paix soient entamées. Cela vaudra mieux pour tout le monde.

  14. Oui, de toute manière, les Russes n’ont pas trop le choix, tant qu’il restera un bout d’Ukraine sous protectorat de l’OTAN, la guerre perdurera. Vider une grosse partie de l’Ukraine de ses habitants, ou tout du moins les paralyser, en détruisant les infrastructures vitales, évitera, peut-être, un carnage.
    Mais n’oublions pas que le camp adverse n’est pas en manque de ripostes machiavéliques et qu’il en va pour, eux aussi, de leur crédibilité.
    L’armée Russe devra, aussi, se positionner rapidement le long de la frontière roumaine, sinon, le flux d’armement pour l’Ukraine n’aura été que provisoirement détourné.
    En fait, à bien y regarder et avec du recul, occuper l’est de l’Ukraine, vu sa superficie, tout en protégeant le Donbass, n’aurait pas demandé plus de moyens et aurait étranglé, dès le début, le pouvoir des Ukrotaniens.

  15. orban défends les siens d’abord ! il est clair que c’est un tyran! ne pas se coucher devant les usa, l’ue, l’otan, c’est une trahison! poutine est seul face au monde entier (disent ils comme si l’ue et les usa étaient le monde entier!)

  16. Devant l’insécurité à Montpellier, je suis partie avec mes enfants vivre dans un ville tranquille en Espagne…En arrivant j’ai transféré mon argent de France à Espagne et le fisc Espagnol m’a demandé de justifier chaque centimes…J’ai été interrogée sur mes voitures…J’ai pu tout justifier et m’installer… Il y a quelques jours un groupe d’Ukrainien Jeunes (je croyais que seuls les jeunes Russes fuyaient leur pays, pour éviter l’armée ???!!) en voiture : 6 voitures ! SUV Maserati à 95 000 Euros pièces, sont arrivés et la mairie les a installé dans de belles maisons abandonnées, refaites à neuf et bien meublées pour l’occasion….(Comme en France, les Espagnols NADA>>à dormir sur la plage !). Parlant Russe, je me suis approchée et j’ai appris qu’ils n’avaient eu aucun interrogatoire sur leurs fonds, l’origine de leurs véhicules…etc…???? Pourquoi ?? Ah ! Eux c’est pas pareil..Eh ! Bé–

    • Il ne vous a pas échappé que le régime espagnol actuel est pute socialiste, CQFD

  17. Les prédictions des militaires US cités ne laissent entrevoir aucune victoire possible de l’ukraine. Les Russes vont forcément profiter d’une vague de froid intense pour lancer une offensive d’envergure et mettre un terme à ce conflit qui a déjà trop duré dans notre civilisation du 21ème siècle

  18. Je suis âgé.ai subi et fait la guerre et je 0ense profondémment ce que je viens de lire. Essayez de convaincre les médias que le peuple que le fou de Kiev entraîne son peuple à la souffrance et a la mort

  19. j’ai regarder et écouter la vidéo de Piotr Tolstoi ici méme….magnifique,ce monsieur a su répondre a ces journaleux de bfmerde et j’ai adorer quand il a déclaré que la Russie aller reprendre Kiev….l’autre bouffon de journaliste était perdu et ne s’attendait a cette réponse,et bien sur que militairement zelenski n’a encore rien vu de ce que la Russie est capable,zelenski malgrés toutes l’aide recu a montré ses limites….il est fini,il n’a plus qu’a se tirer et se cacher dans un autre pays car si les russes le chopent…..

    • j’ai vu aussi ce gars parler un français impeccable, et répondre avec une logique toute cartésienne qui a horripilé ces journaleux

    • kabout, tous les responsables russes donnent des explications claires, droit dans leurs bottes, aucune animosité, avec une retenue ou patience admirables avec nos journalistes bêtement formatés!

    • J’ai regardé également P Tolstoï, magistral ce monsieur, d’un calme olympien face aux hyènes du plateau .Connaissant parfaitement l’histoire de l’Ukraine et de la Russie, P Tolstoï a balancé nombre de vérités , soulignant, entre autre, que le nucléaire avait déjà été utilisé par les US dans l’ex Yougoslavie , que l’Europe paierait très cher son engagement en faveur du clown Zelinsky, et que la Russie irait jusqu’au bout: dénazification et démilitarisation de l’Ukraine.On ne peut être plus clair…

    • Le calme olympien de Tolstoi, au service d’une pugnacité qui n’a jamais rien concédé du début à la fin, faisait un bien fou ! Les minables journaleux de BFMWC s’agitaient et jappaient à qui mieux mieux, comme d’insupportables roquets, sans ligne directrice autre que le désir enfantin assommant de mettre la Russie en défaut à propos de tout et de n’importe quoi, à l’aide d’infos avariées qui ne méritaient même plus d’être écoutées.

      Vive Poutine ! vive la Russie ! et vivement la grand ménage et le vrai grand remplacement promis à l’Europe par Tolstoi, quand à la fin il a promis aux roquets de BFMWC d’être bientôt jetés « dans la poubelle de l’Histoire ».

        • ben oui Martine nous ont veut un président qui a des couilles et protége son peuple…..pas comme l’autre trans en talons aiguille !!

          • Mais le trans qui serait d ‘après les merdias la première dame de france est pour moi le premier homme de france , car notre narcisse camé est en fait la première dame de france . Avec leur système orwelien , tout est inversé . C est pour cela qu’emmanuelle macron voulait des bananes noires , jean mich veillit et ramollit .Comme disent les vieux , les raideurs se déplacent.

        • Foutez-vous la paix vous même en allant ailleurs que sur ce site, ce n’est pas le choix qui manque.

        • Cet hiver vous danserez la carmagnole devant vos radiateurs pour vous réchauffer !

          • Ou on ira à l ‘élysée où il doit faire chaud , surtout dans la chambre avec manu, brigitte et jean mich , on pourra jouer à chat bite avec brigitte .

        • Oui, c’est le minimum !

          En Sibérie si possible, on y manque cruellement de bras.

Les commentaires sont fermés.