Colonisation et  réparations

Publié le 9 octobre 2018 - par - 7 commentaires - 1 398 vues
Share

Coloniser est aussi naturel pour l’être humain que changer de territoire est naturel pour n’importe quelle espèce animale.  Durant 4 siècles, l’Occident a  colonisé le reste du monde. Actuellement, c’est la mode d’avoir honte, précisément et uniquement de cette colonisation, d’offrir excuses et réparation… et d’accepter la colonisation en sens inverse, colonisation  subie par  l’Occident.

Des exemples de cette honte récente se trouvent  dans pratiquement toute la presse bien-pensante où je lis régulièrement des articles détaillant les méfaits de la colonisation belge au Congo ou de la colonisation française en Algérie. Certains journaux s’en font même comme une spécialité et un journal  que je ne citerai pas estimait que nous devrions rendre tous les objets importés d’Afrique à leurs propriétaires légitimes… payer des dizaines de milliards de compensation pour les vols et autres méfaits commis.

Quand ont commencé les premières exigences de restitution, je vivais encore au Congo – appelé Zaïre à l’époque – et j’ai pu observer ce qui arrivait aux objets « rendus à leurs propriétaires légitimes ». Ces objets étaient vendus au plus offrant ou carrément détruits ! Ainsi, la Belgique a cédé aux demandes insistantes du recteur Bingoto de Lubumbashi et cette ville n’a plus eu de musée digne de ce nom…

Quels sont ces hommes politiques qui se croient obligés de laisser vendre ou détruire des œuvres d’art intéressant toute l’humanité pour – je suppose – quelques avantages aux élections ?

Puis-je faire une proposition au Congo actuel ? À l’Algérie actuelle ? Un calcul précis de ce que la France et la Belgique ont réalisé dans ces deux pays ! Il s’agit de routes, écoles, hôpitaux, facilités diverses pour l’industrie et l’agriculture. On pourrait aussi évaluer la valeur des connaissances apportées…  et je suggère, par exemple, la lecture du livre Pour en finir avec la repentance coloniale de Daniel Lefeuvre pour l’Algérie. Je ne connais pas les chiffres pour le Congo et il serait sûrement difficile de les retrouver… comme il est impossible de retrouver toutes les traces du travail réalisé il y a plus de 60 ans par Blancs et Noirs unis dans le même enthousiasme souriant… enthousiasme que j’ai connu petite fille. Il n’y a plus d’enthousiasme au Congo et j’ai lu que plus de 80 % des Algériens aimeraient s’installer en France.

Les richesses du Congo sont vendues à la Chine, l’argent de cette vente ne profite en rien aux habitants du pays. Les Congolais vivent généralement dans la misère, beaucoup de familles ne mangent qu’un jour sur deux, les enfants connaissent rarement l’école et seuls les riches peuvent s’offrir des soins médicaux. On n’en parle pas dans la presse bien-pensante et je n’arrive pas à comprendre cette indifférence envers des  êtres humains que j’ai connus heureux, qui pleurent en pensant à ceux qui les ont abandonnés !

La grande majorité des Algériens ou des Congolais rêvent d’un retour à l’ancien temps et je suis profondément choquée par le racisme actuel, monstrueux et inacceptable pour un être humain digne de ce nom : un dirigeant noir dans un pays habité par des Noirs et tout est parfait aux yeux de  ceux qui nous « dirigent ». Honte à ces hypocrites qui préfèrent un avantage immédiat, politique ou  « diplomatique »,  à une vie digne pour de nombreux peuples !

Mia Vossen

Et à ceux qui voudraient savoir ce qu’était la vie au Congo avant la colonisation… ce qu’elle est redevenue à l’heure actuelle, je suggère de lire attentivement le texte d’Anne Lauwaert parlant du prix Nobel Mukwege et le livre particulièrement bien documenté, livre qui a demandé dix ans de travail à son auteur : L’État Indépendant du Congo, par Guido De Weerd.

https://ripostelaique.com/denis-mukwege-prix-nobel-la-preuve-de-la-barbarie-africaine-contre-les-femmes.html

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Atikva

« Durant 4 siècles, l’Occident a colonisé le reste du monde. »

Et durant 14 siècles, l’idéologie totalitaire maquillée en religion qu’est l’islam a envahi, asservi et opprimé tout le Moyen Orient (sauf Israël), la moitié de l’Asie, les 3/4 de l’Afrique et elle assiège maintenant l’Europe entière. Et les Européens en redemandent tout en battant leur coulpe… pourquoi au juste? Ils n’en savent strictement rien, en dehors des mensonges de la clique islamo (comme par hasard) -socialiste.

Anne Schubert

Superbe article, merci!

Emile ROUX

S’il y a un pays d’Afrique dont les habitants régressent vers la barbarie, c’est bien la RDC que les habitués continuent à appeler Zaïre car il n’a rien de démocratique, à côté le Cameroun du père Biya fait figure de modèle malgré les anglophones et boko haram
et les routards parasites comme VINENT

Jill

Suffit la repentance ;la colonisation a Été une
bénédiction pour ces populations préhistoriques.
Je ne prendrais qu’un seul exemple :lorsque les
blancs mirent les pieds en Afrique, elle était en proie aux maladies et à de terribles épidémies qui décimaient ses habitants par milliers chaque jour. Que je sache, ce sont bien ces salauds de
colonisateurs qui ont mis tout en œuvre pour vaincre ces fléaux dévastateurs.

Anne Lauwaert

Très intéressant: les articles concernant le sort des Congolais intéressent de moins en moins, ce n’est que quand les migrants arrivent en Europe qu’ils provoquent de l’agitation… ça va finir par la remigration forcée style « démerdez-vous chez vous »…

Canigou

Oui mais ça va être leur tour de nous construire des hôpitaux , des voies ferrées , aéroports , gares , ports , routes , réseaux de communications , etc etc etc etc etc etc etc

Phil

Par contre Tintin en Amérique n´est pas interdit alors que les indiens y sont décrits comme des agresseurs, des faux-jetons,capables de toutes les ruses pour contrer les gentils européens .
Et ne parlons pas de Tintin au Tibet et de son gentil guide Chang …assujetti a son maitre Tintin a une époque ou la Chine , divisée en  » concessions  » etait une quasi colonie de l´Europe . Pourquoi cet album n´est il pas aussi interdit ?
Et Tintin au pays de l´or noir : anti-arabe ?