1

Combien de Berthe trucidées dans la France de Macron ?

Petite Mamie anonyme qui aurait pu être Berthe

Au royaume des quatre fers en l’air, c’est Zemmour qui se fait traiter de criminel (par Omar Sy, le héros des analphabètes. J’ai oui dire qu’un monument à son effigie remplacera bientôt la statue de Louis IX au palais de justice), c’est Zemmour qu’on veut faire taire.

Les principaux criminels sont 3.

Le premier, Maître Moretti, qui, dix mois avant de se balader chemise au vent, clope aux doigts, et brocardant les passants, déclarait:

Moi ministre, ce serait le bordel

Exact. C’est le bordel. La barbarie. L’ensauvagement… si vous alliez jeter un coup d’œil sur place, monsieur DM, où donc êtes-vous allé chercher cette idée de fantasme ?

Le second, Darma-le-nain qui se prend pour un géant et psalmodie :

Ministre de l’Intérieur, je serai celui qui protège ceux qui nous protègent

Quant au giflé, je rappelle deux de ses petites phrases affectées

Je défendrai la France, ses intérêts vitaux, son image. J’en prends l’engagement devant vous..

Il constatait en même temps

Nos concitoyens aujourd’hui veulent trois choses : qu’on les considère, qu’on les protège, qu’on leur apporte des solutions.

Et voici comment il les protège :

 

 

Quatre ans à peine avant de se ramasser une baffe, sa béatitude déclarait dans son discours électoral :

Je sais vos attentes. Je souhaite devenir votre Président. Le président de tout le peuple de France. Un président qui protège, qui transforme et qui construit. Un président qui aide ceux qui ont moins, qui sont plus fragiles ou bousculés par la vie, à travers l’école, la santé, le travail, la solidarité“.

Berthe P., 91 ans, probablement une fervente de manu-la-torgnole. Elle aurait adoré un selfie avec sa splendeur. Le 10 juin, on découvre son corps tuméfié dans son appartement à deux pas de la place d’Italie (Paris XIII). Elle respire encore. Les secours interviennent. Elle est placée sous respirateur artificiel et transportée à La Pitié-Salpêtrière. Elle succombe à ses blessures le 11 juin.

Berthe a été passée à tabac. De nombreuses ecchymoses sont relevées jusque sur son visage. Elle souffrait d’un traumatisme crânien. Plusieurs fractures sont relevées. Et Berthe aurait aussi été violée!

Un « suspect“ a été interpellé mardi. Il s’agit d’un SDF âgé d’une vingtaine d’années, de l’espèce généralement appelée « jeune » qui a été arrêté à Sarcelles (Val-d’Oise), où il avait ses habitudes (on ne les devine que trop aisément).

Il faisait l’objet d’un mandat de recherches, ses empreintes ont été relevées dans l’appartement de la vieille dame. La nature exacte des violences commises – on suppose le pire – n’a pu être déterminée. Toujours pas ? Après 6 longues journées ? Vous attendez quoi ? La semaine des quatre jeudis ? Pourtant, à Tain, capitale mondiale de la tarte, les choses ont été précipitées, il me semble. Et la victime bien moins atteinte ! Même pas la moindre érubescence sur la pommette présidentielle.

Berthe, une petite dame qui se déplaçait avec son déambulateur. Le soir, on la sortait parfois en fauteuil roulant. Elle avait toute sa tête. Recevait quotidiennement plusieurs visites.

Un voisin: « Elle avait le cœur sur la main, donnait volontiers une petite pièce aux malheureux. C’est dégueulasse ce qui lui est arrivé. »

Le mis en cause est déjà connu des services de police sous plusieurs alias (source proche du dossier). Au cas où ce »jeune » SDF serait un FDS, je prie le lecteur de bien vouloir m’excuser et de comptabiliser cette affirmation sur le compte de mon dégout, de ma spontanéité, de mon écœurement.

Les indices d’appartenance à la diversité du tueur sont nombreux : à 91 ans, Berthe a été violée ! La racaille était déjà connue de la police pour plusieurs faits. On connait la chanson. Le principal indice est clairement que nulle part, malgré de longues recherches, je n’aie trouvé aucune indication sur son plumage.

Une enquête été ouverte du chef de « viol ayant entrainé la mort ». La suite des investigations permettra de déterminer comment la vermine est entrée chez elle. Vous feriez bien de vous speeder, je mets ma main au feu qu’un autre viol de mamie ne tardera pas à arriver. Utilisez donc la « Damien-Attitude » !

Berthe violée alors qu’elle était en train de se faire cambrioler.

Berthe P., placée sous respirateur artificiel.

Berthe vient de subir un sordide cambriolage.

Son corps est tuméfié, plusieurs fractures et hématomes sont constatés par les praticiens.

Traces d’un viol, qui aurait entraîné sa mort le lendemain.

Le jeune bourreau faisait l’objet d’un mandat d’arrêt, ses empreintes ayant été relevées dans l’appartement de la nonagénaire.

Combien d’entre vous étaient-ils au courant de ce crime ? Et combien, si ce n’était pas Berthe, mais une Chourouk, une Bossila ou une Jamila porteuse de penaillon islamique qui avait été torturée?

Et devant la recrudescence de ces actes barbares, on condamne encore l’autodéfense!

Anne Schubert

P.S. : je suis furieuse, je vous l’accorde. En même temps, je jubile…j’adore la canicule. Les fortes chaleurs nous permettent, à nous, de nous balader en jupe courte, mais pas aux empaquetées arrogantes. Bien fait pour leur torchon.