Combien de futurs innocents assassinés à cause de dégénérés qui refusent de parler des dangers de l’islam ?

Publié le 26 mars 2012 - par - 865 vues
Share

Tout d’abord un immense merci à Christine pour son journal des résistants. Comme d’habitude vous avez mis le doigt là où ça fait mal ! Ô combien ! Vous aviez prévu (comme d’ailleurs beaucoup d’entre nous) les commentaires « nauséabonds » des pseudo journalistes que nous avons dans ce pays. C’était l’un ou l’autre. Ah ! Comme ils auraient aimé les Mélenchon, Bayrou, Sarko, Hollande, Joly (qui est tellement fine et intelligente, qu’elle a refusé de se trouver à côté de Marine Le Pen aux obsèques des militaires  Montauban), etc. que ce soit un bon franchouillard, bien blanc, avec de préférence sa carte au FN qui ait commis ces  atrocités. Il y a même un « type », comment appeler ça autrement, qui a osé dire dans un commentaire sur le Nouvel obs « put… merde c’est pas un facho » …. On croit rêver..

Einstein disait : « Il y a deux choses sans limite : l’univers et la connerie humaine, mais pour l’univers je ne suis pas certain.. »

En ce moment, pourtant si tragique, nous mesurons l’immensité de la connerie des gens qui se disent « de gôche » ! Elle est incommensurable !

Gilles-William Goldnadel a mis en garde contre toute certitude « fasciste/nazi » en expliquant qu’il y avait depuis presque quarante ans, dans ce pays, un antismitisme new-âge, que cet antisémitisme était le fait de l’islam (il reste politiquement correct en parlant d’islamisme) ce mot qui sert de fourre tout à l’islam tout court.

Qu’avons-nous vu de surréaliste depuis deux jours ?  Dalil Boubakeur et Richard Prasquier se tenant par la main et venant sur le plateau de Lolo Ferrari nous dire des larmes dans les yeux et des sanglots dans la voix « pas d’amalgame » pour un peu ils se roulaient une pelle devant elle… C’en était gênant… d’hypocrisie et de langue de bois (je dirais plutôt de plomb). Sauf que Prasquier a jeté un froid lorsqu’il a dit qu’il ne fallait pas confondre les enfants exécutés sommairement dans l’école de Toulouse avec les enfants de Gaza qui étaient des victimes collatérales des tirs militaires d’Israël. Je ne prendrai pas partie. Je note, simplement. Je note que malgré leur sanglot et leur airs « nous sommes frères » la haine est présente, certes peu visible, mais présente, la preuve la phrase « gênante » de Prasquier. Chassez le naturel, etc.

Question. Va-t-on continuer  nous prendre longtemps pour des crétins de base ? Quand quelqu’un va enfin se décider à poser ses c…. sur la table (comme dirait ma fille dans ses moments de colère) pour poser le problème de cette pseudo religion qu’est l’islam ? Mais quand ?

Parce que le Mohamed Merah, il a combien de petits frères prêts  passer  l’action ?

Question de la journaliste  l’ineffable Kepel : « Il paraît que rien ne le distinguait d’un fondamentaliste musulman, il buvait, il draguait, il n’avait pas la barbe ? »

Réponse (empêtré) de Kepel : « Lorsque nous avons affaire  des fondamentalistes ils font tout pour se noyer dans la masse et ne pas se faire repérer, vous comprenez ? Donc ils s’obligent  se conduire comme tout le monde pour atteindre leurs objectifs, voyez d’ailleurs les terroristes du World Trade Center, ils n’avaient pas de barbe, s’habillaient en homme d’affaire américain, ou en jean, ils buvaient et couchaient avec des filles … »

Et moi devant ma télé (beuglant) : Hé oui mon c…, ça s’appelle la Takkyia ! N’importe quelle andouille comme moi qui s’intéresse un minimum à cette horreur sait cela…!

CQFD : Comment trouver maintenant dans la foule de toute cette population immigrée, bien sage, bien gentille, qui (pour certains) ont l’air « intégrés » ou « assimilés » des possibles « bombes ambulantes » ?

Alors on nous raconte, comme d’habitude, une jolie histoire « Mohamed au pays des bisounours » : Les RG le GIGN suivent, parait-il, les ressortissants Français d’origine Maghrébine, qui font des allers-retours France/Pakistan/Afghanistan et qu’ils sont suivis lorsqu’ils reviennent en France et que … et que…. et ils firent tout pêter et tuèrent beaucoup d’enfants et d’êtres humains !

Et il faut continuer  faire rentrer 200 000 trangers dans ce pays ! Et lorsque que Marine Le Pen dit qu’il faut cesser cette immigration de masse, des crétins lui répondent, comme cette « c… » de Clémentine Autain, « Ah ! et les étudiants alors, ils ne pourront plus venir… » ? On a envie de lui brailler dessus en lui disant : « Mais pauvre dinde, étudiant ou pas qui va te dire si ces immigrés sont lobotomisés par l’islam ou pas ? »  » Qui va faire le tri ? Ca va coûter combien encore  la France ce tri si toutefois il est possible de le mettre en place ? »

Mais il y a de quoi « tourner fou » comme disait ma chère mémé ! Elle disait aussi dans ses moments de colère : « y’en a qu’aurait du bénéfice à fermer leur gueule » ! Le bon sens paysan quoi ! Et bien il y en a beaucoup en ce moment qui feraient bien de suivre les conseils avisés de ma mémé.

Autre chose, j’allais oublier, tout le monde est soulagé car l’assassin a été localiés et on va peut être (cette heure ce n’est toujours pas chose faite) l’interpeller ! Tant mieux ! Mais ils sont encore combien comme lui dans notre beau pays… ? Parce qu’il était, soit disant, surveillé le Mohamed, il a quand même eu le temps de tuer de sang froid trois jeunes enfants et quatre hommes innocents (sans oublier ce militaire dont la vie est foutue car il restera tétraplgique). Qui va soulager la douleur de leur famille ? Je pense  cette femme qui en dix minutes a perdu son époux et ses deux fils. C’est dingue comme ça les soulage les familles, de savoir que ce décrébré est enfin en passe d’être arrêté ! Il y a encore combien d’innocents, ici et maintenant, en France, terre des Droits de l’Homme qui vont peut être mourir dans les prochains mois ou les prochaines années parce que des IRRESPONSABLES refusent de débattre des dangers de l’islam. Nous ? Nos enfants ? des membres de nos familles ? des ami(e)s ? DES INNOCENTS EN GENERAL ? ?

Ma seule certitude c’est mon vote en avril prochain. Ce sera Marine Le Pen. Si d’ici là elle n’est pas assassinée, parce que j’en suis là. « ILS » sont capables de tout.

Alexandra Dougary

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.