Combine de trans : des mecs nuls en sport deviennent des championnes

(Lia Thomas, à gauche)

Il fallait juste y penser. Quelle bonne idée ! Pour un homme trans qui ne réussissait pas chez les hommes, concourir désormais chez les femmes. Cela change tout. Et en cas de problèmes on invoque les heures les plus sombres de notre histoire, pourquoi se priver ?

Valentina Petrillo, né Fabrizio, un homme qui s’est subitement senti femme et pensé femme, a ainsi remporté en Italie la victoire dans le sprint dans la catégorie des 50-54 ans avec cette idée. Preuve d’ailleurs que les hommes courent plus vite que les femmes…

https://www.fdesouche.com/2023/03/19/italie-un-transgenre-nayant-jamais-brille-avec-les-hommes-participe-a-des-courses-feminines-et-ra

Si Petrillo avait participé à la course masculine, il n’aurait même pas, avec son score, atteint le top 10. Il n’avait jamais remporté de victoire en concourant chez les hommes et aujourd’hui il en est à sa huitième victoire chez les femmes.

Un temps de 23 secondes aux 200 mètres est excellent pour une femme, le même temps n’est pas bon pour un homme.

Naturellement, si des femmes l’ont félicité, d’autres se sont senties flouées, comme l’athlète féminine arrivée en seconde place, et qui aurait dû être première.

Mais Valentina Petrillo fustige ses détracteurs, il assimile la critique de sa présence au nazisme ! Petrillo déclare que ses détracteurs sont au même niveau qu’Hitler, qui avait interdit le sport aux athlète juifs, en 1936.

Petrillo compare une interdiction basée sur la race à une critique basée sur le sexe. Il se plante. Le transgenrisme n’a rien à voir avec la race. À l’évidence Petrillo en devenant une femme a gardé ses capacités sportives masculines. En concourant avec les femmes, il est le premier à être sexiste, car il va toutes les battre. On peut difficilement être plus hypocrite.

Petrillo a le droit de se sentir femme s’il le veut, cela nous est bien égal, mais en aucun cas le droit d’en profiter pour tricher au sport.

Un commentateur : à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire… (Corneille, Le Cid)

Pour un homme trans, faire du sport dans la catégorie femmes, c’est le contraire du sport, qui doit être honnête, fair play, c’est une mascarade honteuse.

On voudrait effacer les femmes du sport qu’on ne ferait pas autrement.

Les trans peuvent faire du sport si ça leur chante, mais alors qu’ils jouent entre eux. Les femmes doivent refuser de concourir dans ces circonstances. Le trans se retrouvera tout seul et ce genre de tentative fera long feu.

Fabrizio-Valentina, de plus, s’est sentie lésée parce qu’on lui a attribué un vestiaire pour elle toute seule. Elle aurait aimé aller dans les vestiaires des femmes, pour se rincer l’œil.

La nageuse Lia Thomas, lui, a obtenu les vestiaires des femmes.

Lia Thomas est un nageur américain trans, et s’appelait juste avant William Thomas. Iel rafle tous les concours aux USA. Il était 462e chez les hommes avant de passer chez les femmes et là, il est devenu subitement premier. De qui se moque-t-on ?

Une nageuse, Riley Gaines, a pris la parole au bord des larmes et a expliqué son dégoût. « On ne nous a jamais prévenues ni demandé notre consentement. Nous avons été obligées de concourir avec un homme biologique. »

WS 10121 sur Twitter : “●La nageuse Riley Gaines évoque l’inégalité et la gêne durant une compétition avec le nageur transgenre Lia Thomas. “Non seulement nous avons été obligées de concourir contre un homme, mais nous avons été obligées de nous changer dans le vestiaire avec lui” proteste la nageuse https://t.co/VhIDIUQxIn” / Twitter

Et : « En plus d’être obligées de renoncer à nos récompenses, nos titres et nos opportunités, nous avons dû partager les vestiaires avec Lia Thomas, un homme d’1,93 m, de 22 ans, avec des organes masculins intacts. Quand tu te retournes et que tu vois un homme entièrement nu lui-même qui te regarde et qui manifestement est attiré par les femmes… »

Riley Gaines a heureusement été soutenue par la communauté trans, car le ridicule a des limites, le mensonge aussi, et il peut arriver aux trans d’être honnêtes.

On a permis à Lia Thomas de supplanter les femmes, en voulant lutter contre l’exclusion des trans au nom de l’inclusion, mais de ce fait on a exclu du sport les athlètes féminines puisque en présence de ces trans elles n’ont aucune chance de gagner.

Il paraît que le contraire arrive, et que des femmes trans vont se produire chez les hommes. Jusqu’où mène l’idéologie ! Mais en Australie une femme trans dont on a bien sûr si peu parlé que son nom est introuvable sur le net, a connu plusieurs semaines de coma pour avoir essayé de se mesurer aux hommes dans le foot, ou dans le rugby, on ne sait plus.

Quelle femme peut faire le poids face à un mastodonte tout de muscles pesant, disons 110 kg comme le footballeur britannique Akinfenwa ? On est mieux devant son poste de télé qu’en face d’eux. Gageons que les femmes trans réfléchiront à deux fois maintenant avant de tricher…

Mais tout cela n’est pas grave, n’est-ce pas ? L’essentiel est de déconstruire les hommes et les femmes.

Car dans notre pays, tout part cul par-dessus tête.

Sophie Durand

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

image_pdfimage_print
26

23 Commentaires

  1. Il faut organiser des compétitions sportives entre trans et ne pas les mélanger avec les non-trans. En Thaïlande, il y a l’élection de miss Thaïlande pour les femmes évidemment, mais il y a également l’élection de miss Lady Boy, uniquement réservée aux trans.

  2. ah ! comme c’est drôle ! une bonne claque à la bien pensance et aux adorateurs du transgenre !! désormais les femmes seront disqualifiées là où prospèrent les fausses !! on n’a pas fini d’en rire

  3. Sa mauvaise foi est évidente, mais tant pis pour les sportives qui soutiennent la participation des transgenres à leurs compétitions. Cela fait penser aux sportives des pays de l’Est qui prenaient des stéroÏdes anabolisants, et ressemblaient à des mecs.

  4. C’est la déconstruction maléfique théorisée par la politique prédatrice de la gauche pour détruire l’Être humain dans ses observances biologiques en le déstabilisant dès l’enfance dans le trans-genrisme.
    C’est l’absurdité de toutes ses théories de l’inclusion jusqu’à la réalité de l’absurde.

    La gauche a toujours louvoyé dans un humanisme criminel éternel pour un “Homme Nouveau” dévoyé et fragilisé dans un mal-être alphabétisé.

    • Ben oui Joël , c’est le monde à l’envers , un tordu se prenant pour une gonzesse , fracasse le crâne d’une femme ,et les journaputes et autres saloperies le soutiennent contre les critiques, total inversion des valeurs . Ce monde marche sur la tête , il mérite ce qu’il va lui arriver !

  5. Les imbéciles sont les femmes qui acceptent de participer à ces mascarades. Elles se font insulter? Traiter d’homophobes ? Et alors ?

  6. Bonjour si ces personnes ne se sentent pas ni homme ni femmes ok , mais qu’ils restent à leurs places , le monde est complétement dégénérés , que cherchent-ils ces gens là ?

  7. Moi , vieux facho réac ( les soixante huitards m’appelaient comme ça , j’avais 14 ans , c’est dire ) , je dis et répète que depuis 55 ans les détraqués sexuels qui se dissimulent à gauche ont poussé les femmes à la “libération sexuelle” pour b….r plus facilement , parce qu’avant c’était pas simple de faire tomber les petites culottes .
    Bon , faut reconnaître , c’est pas inintéressant , je ne suis pas hypocrite , mais tu parles d’une libération ! Une exploitation sournoise de leur gentillesse naïve , qui se manifeste aussi en faveur de ces pauvres trans , des “femmes” si fragiles ! Révoltez vous , bon sang , Mesdames !

  8. A force de tout laisser faire, nous aurons une société de tarlouses, pédérastes, chochottes et petites fiottes et tapettes. C’est désolant, car en ce qui me concerne, tous ces détraqués se cachaient lorsque nous pouvions encore se foutre ouvertement de leur gueule de pédales.

  9. Il n’y a qu’à organiser des compétitions sportives pour trans etc… dans les hôpitaux psychiatriques ça aurait au moins l’avantage de faire marrer les patients souvent bien tristes.

  10. et pourtant les associations néoféministes n’y voient pas là une manifestation de la puissance patriarcale

  11. Ces degenerés doivent etre admis aux jeux paraolympiques .mais ils n en veulent pas .sont moins cons.

  12. Si LGBT a publié tant de genres différents, pourquoi cette multitude de genres se regroupe t’elle seulement entre les deux genres fondamentaux que sont homme et femme. que ce soit dans le sport ou ailleurs ? Les trans devraient concourir entre trans puisqu’ils sont d’un autre genre, fondamentalement. Un homme trans n’est pas une femme, non plus qu’un non binaire n’est un homme, ni mon chien un chat. Sinon, c’est une escroquerie. Ou la pire des stupidités liée une dégénérescence mentale qu’on peut taxer de pathologie.

    • Il s’agit de désordres qui se construisent sur le plan des identifications psychiques, et du développement faussé de l’identité sexuelle. Il serait intéressant d’analyser le passé familial psycho-affectif de ces personnes, depuis leurs naissances. Il y a une incidence presque perverse que l’on évite d’aborder, c’est l’introduction de cours d’éducation sexuelle chez les enfants et pré-adolescents bien trop immatures affectivement, psychiquement et sexuellement. La mouvance libertaire gauchiste a fait bien plus de dégâts que l’on ne veut l’admettre, et ce dans tous les domaines, éducation, comportements civiques, indiscipline, laxisme et permissivité, confusion des genres, sexualité débridée, dépendances aux produits divers, abaissement constant du niveau cognitif, manipulation politique de la jeunesse etc. Ce que l’on nomme “déconstruction” est en fait un nouvel effondrement civilisationnel.

  13. Il faut reconnaître que les femmes sont coupables aussi, à quoi ça sert de concourir dans une compétition si on a aucune chance de gagner c’est stupide, les femmes devraient toutes refuser ce qui arrêterait cette dinguerie
    J’ai lu il y a pas longtemps qu’une catcheuse avait affronté un transgenre plus lourd et plus musclé qu’elle, elle s’est retrouvée avec la machoire cassée
    C’est aux femmes de dire ” allez vous faire cuire un oeuf “, on veut concourir entre femmes, envoyez les tarlouzes gambader ailleurs, je ne comprends vraiment pas qu’elles acceptent, d’autant que si toutes refusent aucune sanction n’est possible

  14. Un état us a déjà interdit les trans homme qui combattait en MMA (combat libre) qui battait tout le monde ,un trans a battu ma championne du monde en demi finale , le mari lui champion du monde s’est déclaré trans et a pulvérisé cet individu

  15. Puisque maintenant, on dénie le fait d’être H ou F, il n’y a plus qu’à éliminer cette catégorie et la transformer en “unisexe” ou “unigenre” ou autres, ça serait en fait tellement plus simple.

    Pourquoi, de même, un iel de 20 ans ne pourrait concourir dans une catégorie séniors de plus de 50 ans, après tout, on dit parfois qu’on a l’âge de ses artères.

    de même un.e valide participer aux paralympiques “si iel se sent unijambiste”

    Et qu’en sera-t-il aux JO.. en plus à Paris, ça risque d’être bien marrant dans la ville d’hidalmongolito LGBTQIAA + friendly.

  16. C’est l’aberration du genre… Chapitre supplémentaire de la chronique des cinglés !

Les commentaires sont fermés.