Comme l’URSS en 1956, Bruxelles somme la Hongrie de se soumettre

Publié le 3 septembre 2015 - par - 11 commentaires - 1 539 vues
Share

Budapest1956Die Grosse Komission…

Elle a tranché, la Commission. Elle est d’accord avec madame Merkel. Elle vient pour cela de produire un oukase visant la Hongrie. Cette dernière est sommée d’enlever les barbelés protégeant sa frontière avec la Serbie. La Hongrie doit obligatoirement accepter le déferlement de ce que l’on appelle migrants aujourd’hui, réfugiés hier, migrants-réfugiés tout à l’heure.

Notons à propos de la Hongrie, qui cherche à se protéger du chaos, que le chef de la grosse commission régnant au sommet de la bureaucratie europoïde a honoré, il n’y a pas longtemps, Victor Urban (le chef du gouvernement hongrois) d’un, je cite : « salut, dictateur ».

On voit ainsi, de quelle considération fait preuve pour les dirigeants élus, -s’ils ne partagent pas ses dogmes-, la bureaucratie de l’URSS molle qu’on appelle par antiphrase…« union européenne » dont le chef suprême, non élu, se croit le droit d’injurier, ouvertement et devant lui, un dirigeant élu, et bien élu.

Ce matin, la « photo choc » 

Un enfant (qui serait syrien), aurait été retrouvé noyé, sur une plage turque. Cette photo serait, pour un journal anglais, appelant à l’ouverture en grand au raz de marée humain vidant la Syrie et l’Irak (pour ne pas les laisser entre les mains de Daesh et Al Nosra), la preuve accablante de la culpabilité européenne. « Attention, cette image est dure, elle peut choquer », a commenté le présentateur, faisant dans le genre bien connu sur les médias télévisés français à l‘époque de la prétendue mort du petit Al Dura.

La grosse commission somme la petite Hongrie

 On est revenu au temps du pacte de Varsovie, quand le turlupin de l’ONU*, Nikita Kroutchev, sommait le gouvernement hongrois d’Imre Nagy de renoncer à ce qu’il était – et à ce qu’il avait promis aux conseils ouvriers élus dans la plupart des usines de Hongrie et, plus généralement, au Peuple hongrois-, juste avant de décider le déferlement des chars qui allaient tirer sur les foules ouvrières hongroises (1956).

Nikita Kroutchev, président de la commission européenne, contre la nation hongroise, même combat : bafouer la souveraineté populaire !! Imposer des dogmes ravageurs !

La Commission cause à l’Arabie saoudite, elle parle à la Turquie erdoganisée. L’Arabie a rendue hermétique, par un haut mur, sa frontière avec l’Irak-Syrie. La Turquie a militarisé sa frontière. Sous prétexte de combattre Daesh, elle bombarde les Kurdes. Or les Kurdes sont, avec le gouvernement égyptien, la seule force d’ordre et de démocratie dans le monde arabo-musulman. Ils combattent réellement, et efficacement, Daesh et son annexe Al Nosra.

Les migrants, les vrais, les réfugiés, les vrais, pourraient trouver un accueil en Turquie et en Arabie, sans s’entasser sur des bateaux de fortune. Qui doit avoir honte de la photo choc de ce matin : Les Européens ou les autorités turques et saoudiennes ?

La petite Hongrie est sommée de renoncer à ne pas vouloir être dévastée.

La Turquie est toujours priée d’entrer dans l’union européenne.

Ici, on continue à cacher aux téléspectateurs ces images montrant les migrants qui se disent : à huit heures chrétiens ou Yezidis fuyant Daesh et, à huit heures et quelques secondes, deviennent de très bizarres chrétiens lançant le slogan démocratique et laïc bien connu, « Allah ouhakbar » après s’être inscrits auprès des autorités d’accueil. Un peu plus tard, les mêmes réfugiés jettent les papiers présentés à la frontière hongroise. Un reporter allemand a montré la réalité, celle que Madame Merkel et la Commission s’efforcent de cacher aux allemands et à tous les peuples européens, à savoir : des « réfugiés » imposant l’ordre de la charia aux femmes ; des réfugiés jetant, sans même les avoir ouvertes, les barquettes de nourriture distribuées par la Croix rouge internationale ; des réfugiés dévastant les hôtels trois et quatre étoiles où on les avait gracieusement hébergés ; des réfugiés hébergés à la place de SDF locaux jetés à la rue ; des réfugiés arrivés en Italie en s’y disant persécutés politiques au Mali (un pays où il n’y a aucune répression politique, en dehors des actions militaires contre les bandes de brigands qui, il y a deux jours, ont attaqué Tombouctou et tué, en les égorgeant, deux militaires maliens). La télévision française passe « l’information » cherchant à faire gober cela au bon bougre de citoyen français qui contribuera à payer les 950€ versés en Italie pour les « migrants » et aussi pour ces « réfugiés politique » maliens.

L’Italien qui s’étonnera et protestera, contre ces générosités prodiguées alors que nombre d’Italiens paupérisés s’enfoncent dans la misère noire, sera traité, par ces mêmes médias, -porte-voix de la grosse commission-,… de populiste, de xénophobe, voire de néonazi. Jusqu’à quand ?

Szyja Waldman

.*Nikita Kroutchev ne reste pas célèbre que pour le rapport secret contre Staline ou pour l’assassinat et le procès de Beria (avec un sosie) qui voulait aller beaucoup plus loin dans le démantèlement du système totalitaire. Il était aussi « monsieur Niet », dans les instances des Nations-Unies.

Kroutchev vendra la Crimée à l’Ukraine dirigée par ses complices ukrainiens dans la liquidation de Beria.

À l’occasion d’une des farces auxquelles le secrétaire général aimait se livrer, pour se donner l’allure d’un bon gars, il retirera un soulier et tapera sur son pupitre de l’assemblée onusienne pour chahuter un orateur dont le propos lui déplaisait.

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
herve de bougelle

pour la » grasse commission » c’est la porte au fond a gauche ….tirez la chasse avant de sortir.. merci !

lommel

cette situation est insoutenable ! je propose l’envoi immediat de la brigade de gendarmerie de st tropez !

Jandrok Philippe

Pour le gouvernement d’Imre Naggy, vous auriez du dire : « gouvernement provisoire avec l’officier Pal Maleter ». Mon père faisait parti de ce gouvernement il m’a raconté des choses qui ne figurent pas dans les livres d’histoire. Mais votre article est bon dans l’ensemble. Merci.

Edouard

Merci pour cet article qui nous montre bien que nous ne sommes que de la chair à canons. Voici ma vision des choses : L’Europe a été créée par et pour les Américains avec la collaboration de traitres européens et ceci afin de s’assurer une suprématie mondiale. Tout le monde le sait et d’ailleurs ils ne s’en cachent presque plus. Ce n’est pas pour rien que le vieux Charles nous a fait sortir de l’OTAN et s’était rapproché de la Russie la considérant comme un contre-pouvoir face à l’ogre américain. D’ailleurs, Poutine ne s’est pas gêné de nous le rappeler… lire la suite

lommel

pas de defaitisme ! vous semez le renoncement !
on veut des messages de combat !

Herbert Sogno

Le fait que les migrants stationnés en Hongrie aujourd’hui refusent d’être installés dans des camps de réfugiés, où ils ont pourtant la certitude d’être nourris et abrités gratuitement prouve combien leur but migratoire est invasif. Si je fuyais une guerre en catastrophe, je serais bien content de trouver mon salut n’importe où, surtout avec la sécurité inhérente à l’hébergement dans un camp. Mais non, pour eux il y a urgence à partir en Allemagne ou en Autriche, où rien ne leur est en principe promis d’avance. C’est vraiment louche. En plus, ils ont encore de l’argent pour se payer des… lire la suite

lommel

il est bon de lire la presse anglo-saxonne plus libre de ton :ainsi il faut savoir qu ‘un nombre considerable de ces syriens ,sont en fait afghans et paks !

Champoiseau

Chassez la « sorcière merkel » Qu’elle retourne faire la cuisine à son petit mari, elle sera sûrement moins nuisible à l’Europe dans sa cuisine.

georges

l’europe n’est pas une démocratie. pourquoi respecterait elle les peuples ? tous les référendum sont condamnés par ce couple satanique merkel-hollande mais sarko pourrait faire pire encore

champoiseau

Bien dit Georges.

lommel

et ali ben juppé donc….