1

Comme pour Beltrame, ils ont voulu nous cacher que Mireille Knoll a été égorgée

Comme il est précisé par ses fils dans cette vidéo, Madame Mireille Knoll été assassinée par des musulmans dans la plus pure tradition des préceptes du Coran ; le colonel Arnaud Beltrame, également, mais il a fallu une série de mensonges et une réaction en chaîne pour que cela soit évoqué dans la presse. Mais jamais par nos responsables politiques. Le mot “égorgés” à défaut de les laisser sans voix, leur brûle les lèvres. Nous sommes cruellement choqués et indignés par ces assassinats, pour leur nature même, mais également par le mode opératoire qui, à lui seul, démontre l’insupportable présence sur notre sol et plus loin en Occident de ces sauvages qui abreuvent leur haine avec le sang des innocents à l’aune d’une seule et même religion.

Pourquoi dans le cours de cette tragique actualité et sa relation par les médias, aucun responsable politique n’a voulu admettre la tragique et horrible réalité : Madame Knoll et le colonel Beltrame ont été égorgés. Vous avez bien lu, égorgé ! Comme Hervé Cornara et le Père Jacques Hamel en 2016 et peut-être d’autres.

Pourquoi ce silence sur le mode opératoire de ces assassinats comme il semblerait que ce fut également le cas dans l’horrible tragédie du Bataclan, même si l’on ne peut encore rien affirmer aujourd’hui ?

Posons-nous la question de savoir quels seraient les conséquences dans l’opinion publique si cela devait être publiquement avoué et – obligatoirement – commenté par nos édiles !

Posons-nous également la question de savoir si cela ferait une série de dégâts en chaîne dans la sacro-sainte et protégée communauté musulmane quand ses responsables restent étrangement silencieux, depuis plusieurs années, sur la motivation et le mode opératoire de ces assassinats ?

Posons-nous la question de savoir si ces révélations n’auraient pas une influence sur le rejet définitif, par la population française, de toute empathie ou tentative d’empathie pour l’ensemble des musulmans en France au grand dam de notre gouvernement qui compte sur cet apport électoral vital, notamment pour rester au pouvoir le plus longtemps possible ?

Posons-nous ces questions de toute urgence, car il est impératif de ne pas laisser se développer et banaliser, sur notre sol, après celui des moutons, l’égorgement de nos concitoyens dans le plus pur style de ceux que nous voyons sur l’ensemble des chaînes d’information, que cela soit du fait de l’Etat Islamique ou d’autres adeptes de l’Islam !

Jean-Louis Chollet