Comment Béatrice Bourges et Xavier Lemoine peuvent-ils s’allier avec l’islamo-collabo Christine Boutin ?

Publié le 12 juillet 2013 - par - 1 843 vues
Traduire la page en :

Six personnalités se reconnaissant dans le combat de La Manif pour Tous viennent de tenir une conférence de presse. Ils s’appellent Christine Boutin, Jean-Claude Martinez, Béatrice Bourges, Xavier Lemoine, Patrick Louis et Antoine Renard, et sont tous connus pour leur engagement chrétien. Ils annoncent, pour poursuivre le combat engagé, leur volonté de constituer une liste aux prochaines élections européennes, sous le nom de “La France, l’Europe, la Vie”.

Le Printemps Français affirme que le choix de Béatrice Bourges – qui par ailleurs poursuit un dialogue animé avec Christine Tasin sur Boulevard Voltaire – n’engage qu’elle seule, et pas le mouvement.

Pour autant, il sera difficile au Printemps Français, qui est marqué par la personnalité de sa porte-parole, de ne pas être assimilé à ce choix politique, et à ce qu’il implique.

Il est décidément des moments où les dirigeants catholiques les plus en pointe du mouvement La Manif pour Tous sont réellement désespérants. Après Frigide Barjot, qui nous a collé Fils de France et ses voilées, émanation de l’UOIF, dans des manifestations où les musulmans n’étaient pas présents, puis qui a été lécher les babouches de l’UOIF, en osant dire “Musulmans, vous êtes notre espérance“, voilà Béatrice Bourges, qui, ternissant une image jusqu’à ce jour plutôt positive, s’allie avec Christine Boutin, autre islamo-collabo notoire.

Faut-il rappeler qu’entre autres (lire les textes de Christine Tasin ci-dessous), ladite Christine Boutin aura soutenu les islamistes, en 2003 et 2004, et leur droit de voiler les gamines à l’école, contre ceux qu’elle appelait les laïcistes. Faut-il rappeler qu’elle fut invitée par l’UOIF, à son congrès en 2006, et prône une alliance de tous les cléricaux contre les laïques ? D’autre part, personne n’a oublié cet incroyable spectacle de cette femme brandissant la Bible dans l’Hémicycle, montrant sa nostalgie pour une République catholique. Enfin, annonçant sa candidature avortée aux présidentielles, elle ne cachait pas que son objectif était de faire baisser le FN.

Au bout d’un moment, il conviendrait d’être cohérent. Si on lutte contre le mariage homosexuel, on doit le faire au nom de la défense d’un modèle civilisationnel. Or, ce modèle est menacé, aujourd’hui, de plein fouet, certes par le mariage homo et ses conséquences, mais surtout par l’islamisation de notre pays, dont la cause essentielle est que nos Etats-Nations n’ont plus les moyens de s’opposer à l’immigration imposée par l’Union européenne.

Nous avouons donc être perplexes devant l’attitude de leaders qui ont su faire descendre dans la rue des millions de personnes autour de la défense des valeurs de notre pays, et qui, dans le même temps, au mieux regardent ailleurs quand les islamistes agressent les chrétiens, dans le monde, et aussi en France, mais au pire, comme Boutin, les accompagnent, au nom de la solidarité des croyants et de la haine de la République laïque, dans leur offensive contre nos valeurs.

Que dire d’un pape collabo qui va bénir les clandestins à Lampedusa, et souhaite bon ramadan aux musulmans ?

Nous sommes convaincus que le majorité des manifestants, catholiques ou pas, qui, de manière exemplaire, ont résisté à ce que Dominique Venner appelait l’abominable loi Taubira, n’accepteront pas de devenir des dhimmis, et sauront, demain, poursuivre le combat entamé contre le mariage homo en refusant l’islamisation de leur pays.

Nous avouons également être perplexes, pour ne dire que cela, devant l’attitude d’un Xavier Lemoine, maire de Montfermeil. Ce dernier explique que l’islam est incompatible avec la République pour trois raisons : pas de liberté de conscience, pas d’égalité hommes-femmes, pas de séparation du religieux et du politique.

Il a totalement raison. Dans ce cas, comment peut-il se mettre sous la coupe d’une femme qui déroule le tapis rouge aux islamistes ?

De même, comment Béatrice Bourges peut-elle affirmer mener un combat pour défendre notre civilisation, et ne pas faire du combat contre l’islamisation de la France un enjeu prioritaire de cette lutte ?

On peut comprendre que des militants aient envie de poursuivre un combat en rejoignant un mouvement politique, voire en le créant. Mais se présenter à des élections implique, pour des Républicains, une vision globale de la société. Sinon, on se met au niveau de tous les communautaristes qui ne luttent que pour leur chapelle. Or, le fait de vouloir défendre la vie (terme par ailleurs ambigu, c’est quoi la vie ?) suffit-il à regrouper des personnes autour d’un projet politique ? Quid de l’Union européenne ? Quid du Mécanisme Européen de Stabilité (MES) qui met sous coupe de Bruxelles l’Etat français ? Quid de l’euro qui asphyxie les peuples ? Quid de l’immigration ? Quid de l’islamisation ? Quid de l’insécurité ? Quid du protectionnisme ?

L’avenir de notre France, de notre modèle civilisationnel, mérite bien davantage qu’une médiocre opération politicienne menée derrière une femme, Christine Boutin, qui, bien plus qu’un repoussoir, incarne la nostalgie d’une France catholique qui, dans un pays laïque, la confinera éternellement aux marges.

Dommage que Béatrice Bourges et Xavier Lemoine se fourvoient dans ce projet sans avenir, ils méritent bien mieux.

Jeanne Bourdillon

ARTICLE CHRISTINE TASIN

Mais que fait donc Xavier Lemoine dans la galère Boutin ?

Gageons que vous avez été nombreux à découvrir comme moi avec stupéfaction que Xavier Lemoine était devenu le porte-parole de Christine Boutin, candidate aux présidentielles, et à ne plus rien comprendre !

Deux exemples suffisent à montrer qu’il s’agit là d’une alliance contre-nature où le courageux maire de Monfermeil risque de perdre son âme :

D’un côté, vous avez Xavier Lemoine disant  :  « C’est une lutte entre deux cultures. C’est une guerre entre l’islam et la culture occidentale. La France et toute l’Europe sont en danger. Si nous refusons de voir l’étendue de la menace musulmane, nous sommes gravement en péril. »

De l’autre, vous avez Christine Boutin présente au Congrès de l’UOIF en 2006, comme le rappelle l’article de Jeanne Bourdillon : Hani Ramadan, Christine Boutin, Vincent Geisser, l’UMP et l’UOIF bras dessus bras dessous et ce texte parlant de son islamophilie.

Tout est dit. Tout oppose l’intègre maire de Montfermeil à celle qui percevait 9500 euros par mois pour une vague mission sur la mondialisation et qui dénonçait avec virulence, devant Ménard, “le populisme et la démagogie des medias révélant les “affaires” et “ouvrant ainsi un champ terrible au Front National”… On remerciera au passage Robert Ménard de sa colère et de sa juste réplique :« Ce sont ceux qui font ces affaires qui ouvrent le champ au FN et non ceux qui les dénoncent ! ». D’ailleurs, on s’amusera de l’incohérence de la chrétienne, qui, après avoir essayé de justifier par son travail “prenant et difficile” ses émoluments, a très vite fait machine arrière pour faire la louange du don gratuit de soi : «Alors vous savez, je crois beaucoup que dans le monde qui se profile, il faut réhabiliter la notion du don et de la gratuité». Sans commentaire.

Quel rapport entre l’austère Xavier Lemoine qui garde le silence sur sa vie privée et l’inconsistante Boutin parlant de ses seins nus et du whisky qu’elle a ingurgité avant une interview  pour se donner une image décoincée ?

Quel rapport entre le laïque Xavier Lemoine, respectueux de la loi et de ses fonctions républicaines et la communautariste chrétienne Boutin ayant accepté un rôle de consulteur au Conseil pontifical pour la famille alors qu’elle était députée, conseiller général et adjointe au maire de sa commune ?

Quel rapport entre  l’intransigeant Xavier Lemoine, osant dire « Quand la France renie sa propre histoire et passe son temps à s’excuser de l’esclavage, de ses conquêtes et du colonialisme, faut-il s’étonner que les immigrés relèvent la tête, qu’ils s’en prennent à la France, et qu’ils ne la respectent pas? Malheureusement, la France ne leur a pas demandé de changer. Elle les autorise à parler arabe, et à cultiver leur héritage, aux dépens de la culture française » et l’irresponsable Boutin s’opposant à la loi sur les signes religieux à l’école de 2004 et à celle sur l’interdiction du voile intégral sous prétexte qu’en gravant dans le marbre les racines chrétiennes de la France on ferait reculer, comme avec une gousse d’ail, les vampires qui nous menacent ?

Quel rapport entre le scrupuleux Xavier Lemoine, dénonçant les musulmans qui fouillent dans les poubelles pour vérifier que leurs voisins ne mangent pas de porc et l’inculte Boutin ne sachant pas si elle est créationniste et défendant voile et burka tout en avouant qu’elle n’a même pas cherché à savoir ce qu’était l’islam quand on lui demande son avis sur un parti islamique démocrate (sic ! quel journaliste peut oser un tel oxymore !): «Ça m’inquiéterait un peu. Je crois comprendre, mais je peux être éclairée là-dessus, que l’islam ne fait pas de distinction entre la religion et la responsabilité politique». Quel contraste avec Xavier Lemoine le lucide qui parle des fondamentalistes : « Ce sera eux ou nous. S’ils gagnent, on est morts. Moi je suis catholique, Français et fier de l’être, et je n’ai pas l’intention de vivre comme un dhimmi dans mon propre pays. Nous sommes différents d’eux et ces gens ne représentent pas la France. »

Bref, Xavier Lemoine et Christine Boutin, c’est l’alliance de la carpe et du lapin, l’alliance de celui qui appelle ouvertement à un rapprochement entre l’UMP et le FN avec celle qui critique Sarkozy mais annonce qu’elle se ralliera à lui au second tour, l’alliance de l’amoureux, authentique, de la France et de celle dont Pasqua disait dans une image qui la résume  : «Quand je vois Madame Boutin brandir sa Bible à l’Assemblée Nationale j’ai l’impression d’être en Iran»

Xavier Lemoine et Christine Boutin n’ont en commun que leur religion. Cela ne suffit pas. Bien au contraire. Xavier Lemoine rêve d’une République jalouse de ses valeurs, de son passé, de son histoire, Christine Boutin rêve d’une France chrétienne et elle croit que l’islam obligera les politiques à remettre la religion au cœur de la Cité. Seulement… seulement elle est ignorante, elle ne voit pas ce qui arrive aux chrétiens, persécutés dans tout le monde musulman, elle ne voit pas que l’islam est aux antipodes des valeurs chrétiennes. Mais qu’attend Xavier Lemoine pour lui ouvrir les yeux ?

Rien de ce que fait ou dit Christine Boutin ne nous étonne, je ne parle pas ici de ses prises de position sur le mariage homosexuel, l’avortement ou l’euthanasie ; je ne les partage pas mais je ne saurais lui faire grief de ses conceptions, elle a le droit de les défendre sans être lynchée. C’est tout le reste qui est grave.

Mais que Xavier Lemoine puisse la soutenir nous déçoit et nous attriste.

AUTRE ARTICLE DE CHRISTINE TASIN

Nous avions déjà, il y a près d’un an, montré la position dangereuse -et d’une stupidité crasse-d’une Christine Boutin défendant mors aux dents l’islam, s’imginant, la sotte, que soutenir l’islam permettrait de redonner un souffle au christianisme et, surtout, permettait d’imposer à tous l’ordre moral, puritain et castrateur que la criminelle appelle de ses voeux.

Criminelle, oui, le mot n’est pas trop fort, pour une femme qui ose porter plainte contre Charlie Hebdo  au motif que le journal  aurait “mis en péril la vie de centaines de ressortissants français vivant en pays musulmans. Dans le même temps, l’Occident étant associé dans l’esprit des fondamentalistes musulmans à la religion chrétienne, le journal a exposé à la violence de ces extrémistes, les communautés chrétiennes du monde arabe“.

Oui, vous avez bien lu, c’est Charlie Hebdo qui massacre et qui arme les terroristes islamistes. Oui, vous avez bien lu, c’est Charlie Hebdo qui est responsable du massacre des coptes en Egypte et de celui des communautés chrétiennes du Nigéria ou du Soudan…

Christine Boutin ne veut pas que l’on touche à l’islam pour lequel elle a les yeux de chimène. Ce n’est pas pour rien que la traîtresse était présente au congrès de l’UOIF -dont les liens avec les Frères musulmans ne sont plus à démontrer- en 2006″.

On appréciera au passage les derniers propos de Mélenchon qui vont dans le même sens, puisque le bougre d’hypocrite vient de déclarer qu’il fallait laisser les islamistes manifester au nom de la liberté d’expression… C’est Mélenchon qui dit ça, lui qui voulait faire interdire le Front national ; lui, quand ses gros bras ont exclu Nicolas Dupont-Aignan d’une manifestation; lui, quand ses sbires ont interdit à Marine le Pen de tenir le débat prévu à Dauphine ; lui, quand son bras droit, Corbière, a manifesté le 18 décembre 2010 pour faire interdire nos assises sur l’islamisation ; lui, quand Corbière  est intervenu afin que ni Pierre Cassen ni moi-même ne soyons présents au salon du livre du b’nai Brith… IL faut croire que pour un Mélenchon les républicains qui s’inquiètent de l’islamisme sont bien plus dangereux que ceux qui assassinent, ceux qui crient “mort aux juifs”, et ceux qui veulent faire revivre le délit de blasphème. J’oubliais de préciser que le sieur Mélenchon se prétend laïque, mais que sa haine du catholicisme lui fait regretter la victoire de Charles Martel contre les arabes, à Poitiers, en 732, et qu’il osait dire, face à Marine Le Pen, sur BFM-TV, qu’en France il n’y avait aucun problème avec l’islam ! Comme s’il était assez stupide pour ignorer que les Boubakeur-Moussaoui et autres prétendus musulmans modérés menaient une bataille contre la liberté d’expression, dans notre pays, en réclamant le retour du délit de blasphème.

Ainsi, grâce à “la religion d’amour”, au prétendu anti-clérical Mélenchon et à la grenouille de bénitier Christine Boutin, les voeux les plus sacrés de cette dernière pourraient être exaucés :

Retour au délit de blasphème puisqu’il est interdit de critiquer l’islam sans se trouver poursuivi en justice !

Retour à la loi du plus fort et à l’état de nature, puisque c’est celui qui, par la menace terroriste, impose sa loi qui a raison !

Y aura-t-il un procureur de la République pour recevoir et accepter cette ignominie ?

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi