Comment Cazeneuve a-t-il osé solliciter l’aide de l’enfumeur Boubakeur ?

Publié le 8 novembre 2014 - par - 1 625 vues
Traduire la page en :

Personne n’a rien dit. Personne n’a commenté. Ni UMP, ni PS, ni FN n’ont manifesté la moindre désapprobation à l’écoute de l’annonce faite par Dalil Boubakeur, ce 3 novembre, en tête à tête avec Yves Thréard.

Aidez-moi, nous avons besoin de vous”, lui aurait demandé le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve – quel aveu d’impuissance !  – au sujet de l’expansion de l’islam radical auquel se rallient toujours plus de Français, des musulmans et des convertis. Dont des gamines de 15 ans,  Françaises de souche.

M.Cazeneuve connaît-il bien les orientations du recteur de la Grande mosquée de Paris ?

En 2005, au Bourget, aux cotés du président de l’UOIF (l’Union des organisations islamiques de France – qui ne fait pas mystère de sa vision très rigoriste de l’islam -), Dalil Boubakeur assumait son rapprochement idéologique avec cette organisation :”Nos convergences sont vraiment trop fortes (…) nos objectifs sont tous convergents, seules nos méthodes peuvent différer.”

En 2012, dans un entretien d’oumma.com, ses convictions se renforcent que “nous avons besoin de vérité, et pour moi, la vérité se situe plus dans la position de mes frères de l’UOIF.” Organisation très proche des Frères musulmans dont l’un, Tariq, demande un moratoire sur la lapidation des femmes et l’autre, Hani, la préconise. Sans parler de son antisémitisme notoire.

Un magistral numéro de duplicité et de double langage, qu’il nous a fait, le recteur de la mosquée. Il était d’ailleurs si peu à son aise qu’Yves Thréard essaiera de mettre momentanément un terme à son supplice en lui tendant une bien curieuse perche : s’il n’y avait pas encore grand monde lors de la manifestation des musulmans fin septembre défilant contre l’Etat islamique (Daech), c’est peut-être parce qu’ils sont parfaitement intégrés et qu’ils ne s’y intéressent pas ?

Bon sang, mais bien sûr ! La perche était trop belle pour Boubakeur dont la réponse laisse coi ! Les musulmans intégrés agissent “comme des Français de base (soit dit en passant, nous apprécions le terme…), ou des Français civilisés ou des Français modernes chez qui laïcité et réflexion sont passées par là.” Par exemple ! Il nous avait pourtant semblé que ce sont précisément ces Français-là qui rejettent massivement l’ampleur du communautarisme musulman, alors, le Daech, pensez donc, comme ils le dénoncent !

Des Français modernes –  drôle d’appellation, d’ailleurs dans la bouche d’une personne censée vivre au XXIème siècle – donc des musulmans modernes et laïcs dont Boubakeur ne semble pas faire partie. (” Musulmans laïcs ” étant, rappelons-le, deux termes complètement antinomiques)

En effet, M.Boubakeur est-il contre le voile à l’université ? C’est au professeur d’expliquer pourquoi il a renvoyé l’étudiante voilée. Le niqab à l’opéra ? Un cas d’espèce. Sa peur serait seulement que leur port (du voile, du niqab, de la burqa) traduirait un islam politique ou intégriste. Ne riez pas !

Et si, comme le lui rappelle Yves Thréard, la loi est la même pour tous, l’important aux yeux du recteur, est de ne pas créer ” une espèce de guerre du voile.” Il est vrai que son autorisation partout et pour toutes les femmes réglerait le problème et, par la même occasion, les tergiversations de M.Boubakeur…

Il fallait le voir, le président du CFCM, frère de ses frères de l’UOIF, adeptes d’un islam rigoriste, trémousser ses contours imposants, se frotter inlassablement les mains calculant au plus juste le nombre de millimètres qui pourraient le faire malencontreusement trébucher du côté des lois musulmanes plutôt que de celui des lois françaises, et inversement. Il fallait l’entendre, Dalil Boubakeur qui tourne autour du pot et laisse souvent ses phrases en suspens. Le moins que l’on constate, c’est que les positions du recteur ne brillent ni par leur clarté, ni par leur franchise.

Et c’est pourtant à cet homme-là, qui se prononce, en 2012, comme “profondément musulman et désireux de se rapprocher de ses frères qui pratiquent leur religion avec rigueur“, c’est à cet homme-là, donc, qui s’applique, patiemment, pas à pas, à réaliser l’unité avec un UOIF réputé radical, que Bernard Cazeneuve aurait demandé de l’aide dans la lutte antidjihadiste ? De quoi flipper, non ?

En outre, Dalil Boubakeur ne parlait-il pas, en 2011, au micro de Jean-Jacques Bourdin, de l’islam comme étant “une religion de lutte et d’agression” ? Boubakeur ne nous avait-il pas prévenus ?

http://www.defrancisation.com/dalil-boubakeur-islam-est-une-ideologie-agression/?doing_wp_cron=1415340111.8841218948364257812500

Caroline Corbières

http://www.islamisation.fr/archive/2014/11/04/boubakeur-l-unite-des-musulmans-avec-l-uoif-est-plus-importa-5482968.html

http://www.islamisation.fr/archive/2011/03/16/hani-ramadan-a-nice-samedi-prochain.html

http://www.defrancisation.com/dalil-boubakeur-islam-est-une-ideologie-agression/?doing_wp_cron=1415340111.8841218948364257812500

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi