1

Comment convaincre efficacement les migrants de rentrer chez eux ?

retourEh bien, ça y est, ils sont là, les allochtones, imposés de force dans nos villages… Que faire? Sans doute les autorités ne savent-elles pas non plus quoi faire, raison pour laquelle elles les essaiment dans les campagnes pour que les citoyens prennent la situation en main.

Dans nos contrées, on commence par réagir “con le buone” avec les bonnes manières gentilles, avant de passer “alle cattive”… à la méthode forte…

Donc commençons par l’hypothèse que ces malheureux ont été trompés, manipulés, dupés… On leur a promis monts et merveilles et les voilà devant une réalité diamétralement opposée. Eh bien, il faut être honnêtes avec eux, aller vers eux et leur dire et leur expliquer que non, il n’y a pas de travail et oui,  ils se sont fourrés eux-mêmes dans une forme d’esclavage qui va leur tomber dessus et dont ils n’ont pas la moindre idée. Nous non plus… quoique…

Ils étaient à Calais? Mais non, ce n’est pas que nous ne voulons pas les laisser partir, bien au contraire, on n’attend que ça, le problème c’est que les Anglais ne les veulent pas et nous non plus on ne les veut pas et personne ne les veut… personne ne les aime… Là, c’est déjà pas trop «pensée positive»…

Donc, qu’ils rentrent vite chez eux, dès que possible, avant que la guerre civile, qu’on nous promet, n’éclate et qui sera pire que ce qu’ils ont fui dans leurs pays.

Stratégie de persuasion. Il faut employer un langage qu’ils comprennent. Les gens qui proviennent du Tiers Monde sont beaucoup plus sensibles que nous aux superstitions, paranormal, magie, mauvais sort, fantômes et esprits.

Eh bien, c’est le moment de revitaliser nos traditions et les mois à venir y sont propices avec l’ambiance automnale sombre, les ombres inquiétantes et les fêtes étranges…

Rendons leur place visible aux esprits de nos ancêtres qui ont été enterrés ici et là et partout, où nous marchons, où nous dormons… Partout dans notre terre… On ne les voit pas mais ils sont là, partout… pour nous protéger…

La terre n’appartient-elle pas à ceux dont les ancêtres y sont enterrés et y sont retournés à l’état de poussière qui ensuite est absorbée par les végétaux et les arbres? C’est pas pour rien que la nuit on a peur dans la forêt et que les hiboux font «houhou» quand ils croisent des fantômes qui eux sont tellement muets qu’ils doivent faire toc toc quand ils veulent se manifester. Mais quand, en forêt, vous entendez toc toc, êtes-vous sûr qu’il ne s’agit que d’un pic?…

Toussaint approche, rendons à nos cimetières leur aura magique avec des fleurs, des bougies, des lumignons qui tremblotent dans la nuit… Les cimetières sont magiques, la preuve en est l’acharnement qu’on met à les vandaliser.

La commercialisation de ces traditions est devenue halloween, mais relisez dans “Mythologie chrétienne” de Philippe Walter comment, à la Toussaint, les esprits des morts communiquent avec les vivants… C’est le moment: où nos morts viennent communiquer avec les vivants… nous, ils nous aiment… ce qu’ils pensent des autres? ça on n’en sait rien… quoique…

Ensuite il y a Saint Nicolas, avec sa crosse et sa croix sur sa mitre… Attention, la croix c’est un signe magique. C’est pas pour rien que Jésus a choisi la croix au lieu du gibet ou de la guillotine. Et le Père Fouettard qui n’est pas “un noir”. Non, ce n’est pas un homme bantou d’Afrique, c’est l’Homme Noir … Vous ne savez plus ce que cela signifie? C’est le moment de vous y intéresser…car c’est pas rien… d’ailleurs “noir c’est noir…” et si on en croit Johnny… “il n’y a plus d’espoir…”  mais ça dépend pour qui…

Ah, les saints de décembre: Saint Eloi, sainte Bibiane, sainte Barbe,  sainte Lucie… les saints patrons qui  étendent leurs protections magiques sur les corporations… Et les couronnes de l’Avent avec la magie des 4 bougies… comme les cavaliers de l’apocalypse qui eux, font froid dans le dos. Déjà qu’il ne fait pas chaud pour «les petits pays chauds» comme dirait Daudet. Et ensuite, Noël avec son solstice et toutes les magies annexes et connexes que cela comporte… Redécouvrez ce que signifiaient ces rites avant que le christianisme ne les édulcore et apprivoise. Aujourd’hui nous en avons bigrement besoin…

Vous, cela ne vous impressionne peut-être pas, mais si vous croyez aux esprits, ancêtres, mânes, lares et pénates… et que vous vous trouvez dans un pays où vous, vos esprits protecteurs ne sont pas présents pour vous protéger et qu’au contraire c’est justement le festival des esprits indigènes… Est-ce rassurant?

Il ne sert à rien d’incendier les centres d’hébergement, ils seront restaurés avec votre argent et plus luxueux qu’avant et vous vous retrouverez en prison. Par contre, que les esprits des ancêtres défendent leur terre contre l’envahisseur étranger… ça, personne ne sait rien là-contre… Contre le mauvais œil, non plus d’ailleurs et si vous n’avez pas encore de grigri, mettez-en sous le sapin… Vous n’y croyez pas? Ça fait rien, l’important c’est que ceux qui y croient comprennent ce qu’ils doivent comprendre.

Anne Lauwaert