1

Comment je suis devenu raciste, homophobe, grossophobe et bien pire…

J’ai traversé ce pays depuis maintenant plus de 60 ans et j’ai vécu en France dans les décennies 60, 70 80 etc.. dans un pays que j’aimais vraiment.  C’est le pays de mes parents, de ma famille et d’une grande partie de mes ancêtres même si certains membres viennent d’Italie, de Belgique ou d’Europe.

Je pense que le bordel généralisé a commencé avec l’arrivée de Mitterrand et les années 80, ce que j’appelle l’arrivée de l’ère de « l’école des fans » comme l’émission de feu Jacques Martin. Tout le monde a raison, tout le monde est gentil, tout le monde a des droits et jamais des devoirs : 10/10 pour tout le monde y compris pour les assassins, les racailles et tous ceux qui arrivent chez nous.

 

Depuis cette époque ça n’a fait qu’empirer : tout le monde a le droit – ou l’a pris – d’exprimer, de revendiquer, de tempêter, de menacer et les minorités – religieuses, sexuelles entre autres – ont tous les droits et écrasent la majorité.

Depuis quelques années on est passé à la vitesse supérieure : non seulement les minorités veulent être respectées – ce qui en fait était plus ou moins le cas avant – mais tout le monde veut être reconnu, admiré et on doit tous le faire savoir par de grandes démonstrations de solidarité admiratives et où on se prosterne (le pompon pour moi étant « la marche des fiertés »).

 

On est maintenant dans un camp de rééducation à la chinoise ou à la soviétique selon vos préférences. Nous devons tous apprendre la vérité et non seulement l’apprendre mais aussi la clamer, la proclamer et même avoir de l’admiration, on vérifiera bien sûr que vous avez bien compris.

 

Les nouveaux dogmes sont très simples. Vous devez vous les fourrer dans le crâne et on va tout faire pour que partout vous et vos enfants, à l’école, à la fac, à la télé, sur les réseaux sociaux répétiez, assimiliez et finalement soyez convaincus. Petit florilège des dogmes et doxa que vous devez croire, vénérer et célébrer :

 

  • Le Blanc est raciste. Être blanc c’est pas bien. Être noir c’est très bien, maghrébin aussi. Asiatique non pas bien, il n’y a qu’à voir les Chinois.
  • Être athée, catholique (surtout en France), juif ou même agnostique c’est une catastrophe.
  • Les LGBT (oui maintenant différentes tendances sexuelles ont fusionné en un seul concept incompréhensible) c’est ce qui se fait de mieux. Être hétéro c’est nul.
  • Le sexe ça n’existe pas. On choisit son sexe. Les trans sont l’avenir de l’homme, enfin non justement :  ce sont les nouveaux explorateurs de l’inhumanité. Prosternez-vous devant les trans.
  • Être gros c’est bien et surtout c’est beau, c’est très beau. Et toi là, le beau gars musclé, tu devrais avoir honte et vous devez le dire – et le penser – Si tu te moques des gros tu es la lie de l’humanité. Il a le droit de se tortiller en gloussant devant toi et tu dois aimer ça et trouver ça beau. C’est un ordre.
  • Le Grand Remplacement n’existe pas. Même si vous avez l’impression dans votre quartier que vous habitez Bamako ou le bled, ce n’est qu’une impression, vous vous trompez.
  • La Seine-Saint-Denis c’est la Californie sans la mer.
  • L’islam est une religion de paix. Les méchants ce sont les islamistes. Ce n’est pas la même chose.

Toute pensée qui sort de ces éléments est déviante, anormale et pour tout dire fasciste et donc celui qui l’exprime est voué à la vindicte, aux menaces de mort, au camp de rééducation.

 

Et donc je dois avouer que je suis en train de basculer. Je suis arrivé à saturation de cette vague de rééducation. Plusieurs éléments récents m’ont fait basculer du côté obscur.

 

  • La chanteuse Iseult : elle chante bien, elle est talentueuse. Mais pourquoi se balader dans des tenues qui se voudraient affriolantes mais qui moi me rappellent d’avantage un rôti ficelé que Miss Monde ? J’avoue que j’ai du mal. Je conviens qu’elle est libre et qu’elle assume ce qu’elle est et qu’elle fait ce qu’elle veut. Mais qu’on ne vienne pas me forcer à dire que je trouve ça beau, désirable et que c’est un canon de beauté. À l’inverse je peux fort bien me retenir de dire ce que je pense vraiment mais au dixième reportage impartial qui vient m’assurer que c’est d’une beauté absolue, je craque. (8 % d’obèse en France)
    https://www.valeursactuelles.com/culture/tailler-le-bout-de-gras-un-article-du-monde-sur-la-chanteuse-yseult-accuse-de-grossophobie/
  • Je suis allé au Stade de France accompagner un proche au vaccinodrome (comme c’est bien dit !) à la Plaine Saint-Denis. Sur les grilles stade de France je suis tombé en arrêt sur l’exposition photo d’un certain Olivier Castaing. Ça s’appelle « Plaine Commune d’Ici et d’Ailleurs » . Moi j’ai surtout eu l’impression que l’expo c’était d’ailleurs en fait. Mais je persifle, le Grand Remplacement n’existe pas. Ah si, il a une femme blanche à un  moment donné et… un juif orthodoxe (lui a dû se tromper de train pour venir). Je vous laisse la surprise (10 % de musulmans en France).
    https://www.schoolgallery.fr/rencontres/plaine-commune-dici-et-dailleurs-exposition-stade-de-france-stephan-gladieu/

Mais tout ça n’est rien. Je dévie sur plein d’autres sujets, je vais devenir un marginal, un parasite de la nouvelle société :

  • Je suis en train de devenir anti-vaccin tellement on nous bourre le crâne avec ça et surtout cette vaccination est l’occasion de mettre en place une véritable dictature sanitaire. Moi, connement je pense que se faire vacciner c’est un choix individuel qu’il faut respecter (même si dans les deux camps les anti et les pros ça chauffe drôlement) . Hé bien non… Mon club de gym préféré – j’y suis depuis 20 ans – rouvre le 9 juin. La liste des précautions est longue comme le bras. Le texte en rouge du lien ci-dessous vaut son pesant d’or. Si vous n’êtes pas vacciné ou n’avez pas fait de tests depuis moins de 72 heures vous ne rentrez pas, plus de sport. Pire, on vous conseille fortement avec insistance d’utiliser l’appli  « Tous anti-Covid ». Se faire suivre à la trace, quelle bonne idée. Pas mal pour un établissement dont le PDG interviewé sur une chaîne de news protestait de la fermeture en arguant que les salles de gym c’est moins de 0,1 % des contaminés. http://www.forest-hill.pro/web/mailce/062021/email_charte_hygiene.html
    Les féministes. Je ne vais pas tirer sur une ambulance. Pour rire il suffit de lire les sorties hebdomadaires incessantes de Marlène Schiappa qui dans ce domaine en connaît un rayon. Sa dernière « blague » : minimiser les violences des maris musulmans, les pauvres ils ne sont pas tous seuls donc c’est pas si grave https://twitter.com/GG_RMC/status/1399663951252799488

 

 

  • Enfin pour finir en France on a égorgé, énucléé, éventré, émasculé, violé, abattu à l’arme automatique plus de 300 personnes en France depuis 2015. En plein Paris pour certaines. Mais… c’est l’islamisme. Rien à voir avec l’islam et encore moins avec les musulmans même si depuis 30 ans ils n’arrêtent pas d’imposer leurs exigences et volontés. Il ne faut pas mélanger. Aujourd’hui s’ouvre le procès des gens qui ont menacé Mila. Plus de 100 000 mails, des menaces de morts provenant de Français musulmans normaux ( !) Une mise sous protection policière. Mais ce n’est rien…Tout est sous contrôle. https://www.sudouest.fr/justice/terrorisme/2015-2020-cinq-ans-d-attentats-islamistes-meurtriers-en-france-1703731.php

 

https://www.francetvinfo.fr/societe/religion/religion-laicite/affaire-mila-le-proces-des-treize-personnes-jugees-pour-le-cyberharcelement-de-la-jeune-femme-s-est-ouvert-a-paris_4649265.html

 

Dois-je mentionner les illuminations régulières de notre président de la République dont je guette maintenant la connerie hebdomadaire (c’est à peu près son rythme) ? Les dernières c’étaient La Seine- Saint-Denis qui serait la Californie, avant sa prestation avec des Youtubeurs dans les jardins de l’Élysée ou encore son éloge de la diversité avec les « Papas » d’Astérix qui seraient des modèle de la diversité (alors que c’est exactement l’inverse, ils sont l’illustration de l’assimilation). Je suis né « sous » de Gaule. Quelle dégringolade !!!

 

Finalement j’ai tout faux partout. Je suis un ronchon nostalgique d’un pays qui a disparu et ne reviendra jamais. Mais non, ça ne leur suffira pas. Ils viendront me chercher. Me laisser tranquille c’est impossible : il faut que j’abjure, en public de préférence. Et vous aussi si nous ne réagissons pas face à tous ces périls.

Comme me dit mon meilleur ami, quand ils vont monter les premiers bûchers, nous serons les premiers à y passer.

Pierre Bleven