Comment l’argent sale du terrorisme finance les mosquées en Allemagne

Publié le 24 mars 2019 - par - 12 commentaires - 1 149 vues
Share

L’Allemagne découvre les bienfaits de l’islamisation (2) !

Comment l’argent sale du terrorisme finance les mosquées en Allemagne.

Souvenez-vous, début 2018, le procureur de Paris, François Molins, a indiqué que les autorités ont identifié en France un total de 416 donateurs ayant participé au financement du groupe État islamique (EI) par des sommes « modiques », mais nombreuses. Il mettait en cause la Zakat[1].

L’Allemagne, qui vient de faire la même découverte, mais dans l’autre sens, se pose maintenant des questions sur ces financements occultes. Un article paru dans Bild Deutschland le 29 décembre 2018 traite de ce sujet.

Traduction de l’article :

Berlin — Le gouvernement fédéral veut maintenant de la transparence ! Les donateurs étrangers, tels les institutions des États du Golfe devront déclarer les fonds versés aux communautés musulmanes allemandes pour contrôle rapporte la « SZ[2] ». Jusqu’à présent, les autorités étaient en pilotage sans visibilité.

Une évaluation du Bundestag de mai (édition imprimée n ° 028/18) montre à quel point le financement des quelque 2 600 mosquées est mal connu. « Il n’existe aucune connaissance fiable des sources de financement », écrivent les experts.

Lors d’un entretien avec Bild, de nombreux responsables d’associations musulmanes ont déclaré que leur financement provenait uniquement des dons et des frais d’inscription. C’est ainsi qu’aurait été financée la nouvelle mosquée Ahmadiiya à Erfurt. Mais l’influence des régimes totalitaires est tout à fait évidente !

Iran

Le « Centre islamique de Hambourg » (IZH) est selon l’Office fédéral de protection de la constitution[3], le « centre le plus grand et le plus influent » de l’Iran en Allemagne. Son directeur est le représentant direct en Europe du guide suprême, l’ayatollah Khamenei. Selon le gouvernement fédéral, l’État iranien envoie de l’argent à IZH – ainsi qu’à des groupes terroristes comme le Hezbollah ou le Hamas. On peut supposer qu’il exerce une influence directe.

Turquie

L’autorité religieuse du gouvernement turc (« Diyanet ») envoie et paie des prédicateurs aux communautés sous couvert de l’organisation islamique Ditib[4]. Selon l’ancien chef de Ditib Bekir Alboga, cela soulagera les communautés de 4 000 à 5 000 euros par mois. En outre, 21 écoles ainsi que de nombreuses crèches du prédicateur et ennemi d’Erdogan, Fethullah Gülen[5], éduquent les musulmans allemands — et sont entièrement payées par la secte.

Arabie saoudite

L’Office fédéral de protection de la constitution de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie s’attend à ce que les États du Golfe versent chaque année aux salafistes allemands des dons de plusieurs millions de dollars, selon la « SZ ». L’Arabie saoudite offre des bourses d’études aux salafistes. C’est surtout à l’Académie du Roi Fahd à Bonn, financée par les Saoudiens, qu’est enseigné un islam particulièrement conservateur. En 2017, l’Arabie saoudite a fermé l’établissement, une académie similaire n’a pas vu le jour à Berlin.

Koweït

Le régime antisémite du Golfe aurait versé des millions de dollars pour la rénovation de mosquées à Berlin et à Hambourg. Sans arrière-pensée…?

Le lien entre mosquée et financement par le terrorisme est également attesté par les dossiers d’enquête du ministère public concernant la suspicion de blanchiment d’argent et le financement du terrorisme par l’association de la mosquée.

Des dons anonymes et dissimulés auraient été versés pour l’acquisition ou la construction d’une mosquée, mais l’argent a ensuite été transféré en partie à des groupes de combat en Syrie. « Un cas typique », dit-on dans les cercles des enquêteurs.

L’expert en religion de la CDU, Christoph de Vries, voit un problème avec les « donateurs radicaux ». « Nous avons besoin ici, non seulement d’une réelle transparence qui révèle les sources de financement, mais aussi d’une liste noire avec les donateurs dangereux, dont le robinet financier vers l’Allemagne sera fermé. »

Bild Deutschland

Tout cela est très semblable à ce qui se passe en France et correspond parfaitement à la stratégie de l’action islamique culturelle à l’extérieur du Monde islamique[6] :

[page 98] « 7. Création d’un fonds islamique de dons pieux qui aidera à financer les activités religieuses et sociales comme par exemple l’amélioration de la situation économique de la communauté musulmane, la participation dans l’enseignement parallèle des enfants musulmans, l’organisation des pèlerinages (Hajj et Omra) à la Mecque, financement de projets commerciaux à caractère islamique. »

[page 112] « Trois fonds locaux seront créés selon notre répartition de l’Europe en trois zones. (…) Chaque fonds aura à financer à l’extérieur du Monde islamique la construction des écoles, des mosquées, des bibliothèques et l’achat des livres, la formation des formateurs, l’organisation des expositions culturelles, des colloques et des festivals ».

Le pire c’est que l’Europe participe à son islamisation :

[page 114] « Le fonds islamique d’aide à l’action culturelle à l’extérieur du Monde islamique  sera financé par les subventions consenties par les organisations internationales comme l’Union européenne, le Conseil de l’Europe et l’Agence de développement international, etc. »

Johan Zweitakter

[1] https://ripostelaique.com/zakat-les-416-donateurs-qui-ont-finance-daech-beneficieront-de-reductions-dimpots.html

[2] Süddeutsche Zeitung (Journal de l’Allemagne du Sud)

[3] L’Office fédéral de protection de la constitution est un service allemand de renseignements exerçant son activité sur le territoire national, dont la mission essentielle est de surveiller les activités contraires à la constitution de la République fédérale d’Allemagne.

[4] L’Union turco-islamique des affaires religieuses (appelée la Ditib).

[5] Fethullah Gülen, est un intellectuel musulman turc, apatride depuis 2017. Il est l’inspirateur du mouvement Gülen, aussi appelé le mouvement Hizmet. Il vit depuis 1999 en Pennsylvanie, aux États-Unis, où il s’est exilé.

[6] https://www.isesco.org.ma/fr/wp-content/uploads/sites/2/2015/05/Strategie-action-culturelle-islamique.pdf

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Ali Teurbane-Pascal

Tous les FRANÇAIS le savent mais ils votent toujours pour la fausse « droite et gauche ». S’ils veulent être colonisés par des islamo-dealeurs et leur donner toutes les aides sociales, tant pis pour eux. Venez à Aulnay-sous-bois en caméra cachée et vous verrez ce qui se passe avec la collaboration des maires de « droite et de gauche ». Vive la France !

wika

L’Autriche interdit le financement étranger des mosquées.
Quand on veut, on peut.
https://fr.sputniknews.com/presse/201502271014926283/

DUFAITREZ

Argent sale ? Mais aussi l’argent propre !
Arabie saoudite et Qatar financent à qui mieux mieux !
Mais ce sont nos Amis ! Alors…. Silence dans les rangs !

jan le Connaissant

tout à fait !
ISESCO est à l’œuvre !
Il faut savoir aussi que le financement du jihad fait partie de de lois de la charia
Une partie de tout l’argent que peut récolter l’islam, doit être versé pour soutenir le jihah
C’est obligatoire !

GILLET DOMINIC

excellente remarque que je recopie afin de diffuser l’article sur nos pages publiques! grand merci à vous cher compatriote

jan le Connaissant

oui , il y a un article dans ce site, écrit par un ancien militaire, je crois, qui en parle assez bien – ainsi que d’autre utilisation de l’argent récolté. J’essaierai de vous le retrouver

jan le Connaissant

voici le dossier consacré a la finance islamique, par J.F. Cerisier :
https://ripostelaique.com/finance-islamique-arme-de-guerre-contre-loccident-17.html
l’artcle 5 consacre un paragraphe sur le financement du jihad, par l’aumône :
https://ripostelaique.com/finance-islamique-arme-de-guerre-contre-loccident-57.html
l’article 4 a une note ( bas de ‘article ) sur l’aumône et jihad :
https://ripostelaique.com/finance-islamique-arme-de-guerre-contre-loccident-47.html
notez également qu’une partie de l’argent récolté par l’aumône obligatoire ( pour tous musul ) doit servir à  » séduire  » des non musul pour qu’ils aident ou favorisent tant soit peu l’islam… En clair de la quasi corruption de politiques ou autres personnes influentes
C’est halal !

Spipou

Je n’ai pas très bien compris pour « Bild Deutschland ».

S’agit-il d’une enquête effectuée par le Bild ?

Pourriez-vous préciser ?

Merci.

Johan Zweitakter

Bonjour,
ce n’est pas une enquête mais un article paru dans la presse allemande. Bild rapporte la situation du moment sur le financement des mosquées en ce basant sur des rapports du Bundestag, de l’Office fédéral de protection de la constitution et d’enquêtes de journalistes.

Spipou

D’accord, merci.

Il y a encore un gamin qui a profité de ma question pour me mettre un pouce vers le bas. On n’est pas encore sorti de la cour de récréation !

A se demander si les gamins en question ont vraiment lu votre article.

Enfin, restons optimistes, et merci pour toutes vos informations. Et merci de m’avoir répondu.

*Bild devient un journal sérieux, dites-donc ! Il y a toujours la traditionnelle photo de jolie fille ?

🇫🇷 ANCIEN COMBATTANT AFN 🇫🇷

Stratégie, stratégie. Les textes fondateurs de la religion islam instruisent les muzs à tuer, convertir de force, discriminer, exiler juifs, chrétiens, apostats, opposants, gays, etc., les incitent à la pédophilie et à inférioriser les femmes, et tout ceci a été suivi par un nombre énorme de muzs depuis le 7e siècle jusqu’à nos jours et va à l’encontre des lois Occidentales et des Droits de l’Homme. Les muzs (et leurs collabos) doivent donc tous être EXPULSÉS vers les 57 pays muzs qui se devront de les accueillir comme ils sont frères en religion, et leur religion islam doit être INTERDITE… lire la suite

Bilar

Et ta soeur