Comment les banques centrales pilotent le Great Reset

Publié le 24 février 2021 - par - 7 commentaires - 1 472 vues
Traduire la page en :

Sous le prétexte de sauver l’économie, les États, les Banques centrales, BCE en tête, sont à la manœuvre pour piloter le “Grand Reset”.

La preuve ? Pendant que l’économie réelle plonge, sous les coups des politiques sanitaires confiscatoires, les Bourses flambent. La superclasse mondiale s’enrichit comme jamais par le passé, sur les décombres de l’économie réelle.

Cela ne doit rien au hasard : sous couvert de venir au secours des entreprises et des commerces, les Banques centrales favorisent plus que jamais les banques et la sphère financière… Elles organisent insidieusement un transfert massif de patrimoine et d’activités vers le sommet de la pyramide économique, par un endettement massif qui profite à quelques-uns, mais sera payé par tous… L’arnaque du siècle, pilotée par les banquiers centraux, avec la complicité active  des Macron, Draghi et les autres…

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Piero

Dans une politique dictatoriale, ceux qui gagnent sont ceux qui dictent, qui violent, qui pillent ou ceux qui parviennent à buter l’équipe mafieuse au pouvoir. Le droit international est remplacé par le droit de la fermer. Le reste, c’est de la déco, du fantasme, de la mythomanie, de faux sujets sociaux qui habillent des réalités criminelles, pédophiles, du trafic d’organes. Ainsi, passent les citoyens, du statut de citoyen, à celui de « complot is te » puis s’inscrivent en résistance, arme au poing, pour saigner la mafia connue, identifiée et géolocalisable. Allah Akbar disaient ils ! Mais étaient ils vraiment musulmans ?

meulien

dans l’algerie democratique et populaire,des l’independance ,le gouvernement nationalisa les logements,ce qui risque d’arriver en france

meulien

n’oubliez pas que macron vient du PS.et dans le programme de la gauche de 81,il est ecrit de faire disparaitre la classe des independants

La contrepartie et la garantie in fine de la dette, c’est le patrimoine résidentiel et foncier de la classe moyenne. À la fin, l’abolition du droit de propriété et la compensation de la dette d’État (actif fictif pour les banques) sur nos actifs réels assurera en plus à l’oligarchie une rente récurante pour l’éternité. Car, par le biais de baux emphytéotiques, ils nous ferons payer le droit de rester dans nos maisons. C’est la raison pour laquelle Macron a pu dire ”quoi qu’il en coute”. La dette n’a pas fini de s’envoler, il y a de la marge. Ils peuvent encore faire rentrer des millions de parasites à nos frais.

Oups,
il fallait lire ”ils nous feront… ”.

Patapon

Klaus Schwab, maître a danser du forum de Davos, n’ a t il pas écrit :” Ils ne posséderont rien,mais ils seront heureux”…?Donc,clairement dit,l’avenir est a la spoliation du peuple de France,encore majoritairement constitué de petits propriétaires.Voila comment nos actifs rembourseront la dette abyssale que nos brillants administrateurs nous ont imposée.Les super prédateurs mondialises se rejouissent d’ avance de la curee annoncée.

BERNARD

En imprimant 120 milliards d’euros de fausse monnaie par mois, la BCE fait monter fictivement les bourses, car il est évident que la valeur intrinsèque de celle-ci devrait quand même pour le moins baisser du fait de la crise.

Explication : vous avez un truc dont la valeur intrinsèque vaut 50 €.. Vous les mettez sur une balance pour équilibrer.
maintenant, si quelqu’un fabrique 50€ de “fausse monnaie” votre objet en vaut 100.€

Il est pour le moins étonnant que l’or ne monte pas (MANIPULATION ?) pour s’aligner sur les milliards d’euros de fausse monnaie imprimée.. mais ça ne saurait tarder.

Quant au BTC, sa valeur semble bien s’aligner en valeur intrinsèque sur les fausses monnaies que produisent la BCE et la FED tous les jours.. d’où son qualificatif “d’or numérique”

Lire Aussi