Comment les dirigeants de l’UMP peuvent-ils continuer à mépriser le FN ?

Publié le 23 avril 2012 - par
Share

Hier soir, 22 avril, j’ai pu assister à deux débats qui ont démontré aux Français que leurs votes ont compté. Deux débats où les représentants de la droite classique (molle?) et ceux de la gauche se sont écharpés!

Sur TF1, les deux animatrices, égales à elles-mêmes, Claire Chazal et Laurence Ferrari ont aussi démontré leur incapacité à mener un débat. Il est vrai que le manque de respect des politiques était patent!

Copé invectivait  Moscovici. Buffet la coco de service, nous servait le même sempiternel discours sur les travailleurs qui heureusement ont depuis longtemps compris que ce n’était qu’un mensonge. Duflot la verdoyante trouvait encore le moyen de donner des leçons du haut de ses 2% tandis qu’Aliot du Front National souriait et soulignait la montée de son parti que les « prédicateurs sondagistes » voyaient à 14 ou tout au plus à 16%. C’était pitoyable de les regarder s’étriper brouillant et rendant inaudible leurs messages  au point que je me demandais si finalement, ils avaient bien compris le message que les électeurs de Marine Le Pen avaient signifié.

Sur la FTP (France 2-Télévision-Pravda ) il y avait le fameux Pujadas et une certaine Élise dont j’ai oublié le nom de famille, c’est tout dire! Là aussi, j’ai pu constater le même autisme. Cris de victoire pour les uns, appel aux français pour les autres, mépris à l’égard de Collard représentant le FN, que l’on interrompait sans cesse et qui n’arrivait pas à en placer une !

Un moment, j’ai espéré que Bertrand de l’UMP se présenterait sous un jour plus conciliant, plus modeste et peut-être plus consensuel. Un moment, je me suis imaginé une sorte de main tendue vers Gilbert Collard. Sans doute pour moi, un vieux reste de mon passé de militant et d’élu au sein de l’UMP. Sans doute une vieille nostalgie d’une espérance à laquelle je me suis toujours accroché! Cette espérance que la droite française n’était pas la plus bête du monde. Il n’en fut rien. Mépris pour les électeurs du Front National de ce premier tour.

Comment peuvent-ils donc balayer d’un revers de main l’espérance de ces électeurs qui, de plus en plus, considèrent que leur vote n’est pas respecté en tant que tel, c’est-à-dire un vote d’adhésion à un parti politique qui leur parle de la France, de souveraineté, de patrie, d’espoir, de sécurité, d’immigration, de chômage, de misère et j’en passe. Tous ces électeurs ne veulent la mort de personne, pas plus que ceux de la droite classique. Ils veulent que soit pris en compte leurs sentiments si ce n’est leurs idées.

Monsieur Collard répondit au mépris de Monsieur Bertrand par un autre mépris et il a bien fait. Car enfin, cela suffit de considérer les électeurs de Marine Le Pen pour des brebis égarées, pour des franchouillards demeurés, pour des fascistes, pour des imbéciles. Il a eu cette phrase qui me va bien : le chef de l’opposition c’est Marine Le Pen.

Ce n’est pas faux lorsque l’on sait la composition de l’UMP qui va d’un centre droit caramel mou à une droite populaire en carton. Entre ces deux compositions, il y a cette droite gauchisée sans le savoir, une droite de bobos. Des gaullistes qui ont oublié l’enseignement du Général de Gaulle! Ils devraient relire ses mémoires, relire « Le fil de l’épée« , revoir ses conférences de presse et ses déclarations.

Ils seraient surpris ces Gaullistes de constater que le Général De Gaulle est bien plus proche de Marine Le Pen aujourd’hui que d’un Nicolas Sarkozy  qui nous a mis entre les pattes des européïstes. Je ne parle même pas des Socialistes qui détestaient le général.

Quelques citations pour confirmer mon discours:

 Tout système qui consisterait à transmettre notre souveraineté à des aréopages internationaux serait incompatible avec les droits et les devoirs de la République. (1963)

 On peut faire des discours sur l’Europe supra nationale, ce n’est pas difficile : Il est facile d’être un Jean foutre ! (10 juin 1965)

 Le capitalisme porte en lui-même les motifs d’une insatisfaction massive et perpétuelle.

 C’est très bien qu’il y ait des français jaunes, des français noirs, des français bruns ! Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine et religions chrétienne.

Où sont-ils les gaullistes à l’UMP? Posez-vous la question chers compagnons. Je vous ai fréquenté souvent. Nous avons souvent parlé du général et vous n’avez jamais pu me contredire à ce sujet. Ce n’est pas ce que pense Monsieur Guaino qui refuse au nom de quoi d’ailleurs, que des Gaullistes sincères se retrouvent dans les propos de Marine Le Pen. Le gaullisme ce n’est pas l’abandon au minimum de la souveraineté nationale. Monsieur Guaino nous l’a fait donc à l’envers. Il oublie tous ces abandons de souveraineté et l’affirmation qu’aimait à dire François Mitterrand à la fin de son deuxième mandat: j’aurais été le dernier vrai Président de la cinquième république! Qui sont les continuateurs de ces abandons de souveraineté si ce n’est jacques Chirac hier et Nicolas Sarkozy aujourd’hui.

Alors hier soir, j’ai pu constater que je n’avais pas d’état d’âme. J’avais voté pour Marine le Pen et le discours que « mes anciens amis politiques » tenaient sur les plateaux de télévision me confirmaient que j’avais eu raison. N’en déplaise à certains.

Plus que jamais, il faudra reconstruire une nouvelle et véritable droite. Plus que jamais il faudra nous rassembler. Souverainistes de droite ou de gauche, amoureux de la France ou ayant une « certaine idée de la France » pour qu’enfin notre pays se libère de la tutelle des européïstes et des marchés financiers. Assez de ces postures, de ces faux semblants, des impostures de ceux qui se réclament de la droite aujourd’hui. Assez de ce mépris pour les Français de souche au profit de « minorités visibles et religieuses » qui font que désormais, le Français de souche devient l’homme à abattre, le fasciste par définition parce que blanc du terroir! Pour ma part, il n’y a que des Français drapés dans le même drapeau. Séparer, trier les Français selon leur couleur ou leur origine s’appelle de la ségrégation dont actuellement et finalement, les victimes sont les Français eux-mêmes. Assez de considérer les électeurs du FN comme d’affreux racistes ou xénophobes au pire ou de pauvres abrutis ignorants au mieux! Il suffit de regarder les foules qui entourent Marine Le Pen pour constater qu’il n’y a pas que des « Français de souche » autour d’elle et tant mieux! Pourquoi faire semblant de l’ignorer?

Il y a un deuxième tour dans 15 jours. Nous allons écouter les deux prétendants. Nous n’oublierons pas que les promesses de ces politiques n’engagent que ceux qui les écoutent comme le disait cyniquement Charles Pasqua. D’autres promesses furent faîtes par la gauche en son temps et aussi des promesses par la droite. Nous savons qu’elles n’ont servi au fond, qu’à nous mettre dans la situation dans laquelle nous sommes. La crise a bon dos mesdames et messieurs et vous savez la part de responsabilité que vous avez dans celle-ci.

Masques.gifEn attendant, je vais vous regarder vous écharper, essayer de convaincre, faire la danse du ventre, faire illusion, tenter de faire oublier vos petits arrangements avec les pontifes du Nord ou du Sud qui ont été mis en examen, ou les petites trahisons! Débattre pour sauver ce qui reste à sauver de vos prérogatives. L’avenir n’est plus à vous… mais vous ne l’avez pas encore réalisé.

Ce matin sur RMC c’est prés de 60% de Français qui souhaitent une alliance entre l’UMP et le FN. Ce qui prouve s’il le fallait, oh combien les responsables de la droite sont totalement déconnectés des français. Les Français de droite, patriotes, veulent une nouvelle droite plus proche, plus humaine, plus tournée vers la France et les français. Ils ont raison et j’approuve.

Gérard Brazon

Puteaux-Libre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.