Comment l’islamo-collabo Juppé peut-il envisager l’Elysée ?

Publié le 29 août 2014 - par - 2 055 vues
Share

Ri7juppé et Feltesse, concours de lèche baboucheAlain Juppé, le vieux briscard de la politique qui se met en branle en vue des primaires UMP, a trouvé dans la montée du Front National, la cause du malaise français : la confiance ! Après quarante années de gouvernance droite et gauche et de cohabitation durant lesquelles le chômage n’a cessé d’augmenter, passant en 1970 de 689.000 à 4 millions 733.000 demandeurs d’emplois en 2013, avec pour ce mois de juillet 2014 un bond de 26.100 personnes supplémentaires pointant à Pôle Emploi, et un taux d’endettement de notre pays qui grimpera jusqu’à 95,1% du PIB fin 2014 -soit environ 1950 milliards qui équivaudront à une ardoise de plus de 30.000 euros sur la tête de chaque citoyen – M.Juppé a le toupet de s’en étonner : les Français n’ont plus confiance ! Ah ben ça alors ! Mieux : il voit dans la crispation des Français leur sentiment que les responsables politiques sont impuissants !

Mais les Français ne voient pas tant de l’impuissance dans leurs responsables politiques que des agissements allant à l’encontre de leurs propres intérêts. Par exemple, les délocalisations d’entreprises et les embauches de salariés étrangers qui permettent à ces dernières de payer les charges sociales équivalentes à celles des pays d’origine. Impuissants, les politiques, face à l’invasion migratoire ? Il suffirait pourtant de dire « non » aux injonctions européennes. La justice est-elle impuissante quand elle choisit délibérément le laxisme à la place de la punition ?

Impuissante, l’école, de sciemment remplacer l’instruction par la rééducation mentale au travers des ABCD et autres fadaises ?

Alors, Alain Juppé brandit son épouvantail préféré : le Front National ! Un danger mortel, qu’il nous dit, le repris de justice condamné une première fois, en 2004, à 18 mois de prison avec sursis et 10 ans d’inéligibilité. Et pourquoi donc semblable sanction ? Pour recel d’abus de biens sociaux, prise illégale d’intérêt et…abus de confiance ! Déjà qu’il n’y a pas si longtemps, un certain Hollande nous a fait le coup avec sa République exemplaire alors qu’elle hébergeait un fraudeur notoirement connu dans tout le sérail…Non merci, sans façon, pour une fois qu’on est au courant !

Le Front National : le cauchemar de Juppé qui voudrait bien, à 72 ans, finir en beauté. Le Front National, ce vilain, ce retors, cet hypocrite, ce saligaud qui aurait inventé le sigle UMPS pour faire croire aux Français qu’UMP et PS, c’est bonnet blanc blanc bonnet. M. Juppé serait bien inspiré de nous dire en quoi ils diffèrent encore. Il s’en garde bien. En revanche, il donne une indication qui le contredit : il ne reviendra pas sur le mariage homosexuel. Sa raison ? Ne pas repartir sur une loi familiale qui ferait ressurgir des divisions ! Il a raison, il vaut mieux laisser aux opposants leurs mécontentements et continuer de caresser le lobby LGBT dans le sens du poil. Mais alors,  PMA et GPA, si elles ne sont pas votées sous la gauche, pourraient l’être par la droite ?

Usurpé, quand jamais la droite n’a remis la méthode d’apprentissage de la lecture syllabique et la chronologie dans les programmes d’histoire ? Usurpé, le sigle UMPS qui a fait de l’immigration un remplacement de population ? Alors, quand Alain Juppé se propose de résoudre les angoisses des Français, c’est une blague ?

En nous installant sur le divan, le psy Juppé se propose d’inventer pour nous  l’identité heureuse ! Chouette ! … mais c’est quoi ?

Ah, mes aïeux, sommes-nous bêtes : l’identité heureuse, c’est un nouveau machin qui va nous permettre de faire en  sorte « que la France soit fidèle à sa capacité d’accueil sans pour autant renoncer à ses principes fondamentaux ! » On n’y avait jamais pensé ! On n’avait même jamais essayé !  Allongés sur le divan, avec Juppé dans notre dos, on a comme l’impression…

Et il insiste, le père Juppé : « Il est possible de construire (…) une identité française dans la diversité. » Parce que ce sont les Français, selon le maire de Bordeaux, qui ont des problèmes relationnels avec l’islam. Mais l’islam n’en a pas avec eux ? Il faut dire qu’au rythme de constructions de mosquées, il n’en aura bientôt plus du tout !

« Une grande religion », dit-il, en écho sans doute au Centre islamique géant en train de se construire à Bordeaux, ne poserait pas de problèmes aux Français « dans la mesure où elle accepte les règles du jeu républicain. » Ah non ! Nicolas Sarkozy leur a déjà fait le coup de l’islam de France, aux Français, avec les résultats que l’on connaît.

Juppé n’a aucune honte : il continue de se revendiquer gaulliste et de souhaiter réunir les centristes. D’ailleurs, il y en a un qui est très enthousiaste, c’est Bayrou. 9,13 % des suffrages à la présidentielle de 2012, c’est toujours mieux que rien à ajouter à un parti qui ne vaut plus grand chose.

Juppé, l’inventeur de l’identité heureuse et d’un islam acceptant les règles du jeu démocratique. On y croit…

Caroline Corbières

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/08/27/20002-20140827ARTFIG00307-nouvelle-explosion-du-chomage-en-juillet.php

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2013/09/16/20002-20130916ARTFIG00312-la-dette-francaise-va-exploser-tous-les-records-en-2014.php

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.