Comment lutter efficacement contre l’islam ?

Un Russe d’origine tchétchène assassine un enseignant par décapitation, pour le punir d’avoir montré une caricature de Mahomet dans un cours sur la liberté d’expression en France.
Cet homme – et non ce gamin de 18 ans, comme le qualifie ce torchon de Libé – Abdoullah Anzorov, si c’est bien son vrai nom, est repéré par la police, cerné, sommé de se rendre. Au lieu
de quoi il brave ladite police et après quelques refus, alors qu’il se précipite sur les policiers, il est stoppé de plusieurs balles puis truffé de neuf autres balles.

Je m’interroge : pour lui comme pour Mohammed Merah, il n’était pas possible de le neutraliser autrement qu’en le tuant ? Si on arrive à endormir des éléphants – entre autres – en leur injectant des somnifères par tir de seringue, on n’arrive pas à neutraliser des hommes qui font face à un groupe puissamment armé ? Je ne conçois pas que des gens parfaitement entraînés n’aient pas reçu la consigne de prendre le meurtrier vivant, autant que possible. Le procès et la condamnation à une très lourde peine –perpétuité –, suivis par une recrudescence des actes antifrançais, serait-elle à éviter ? En tout cas, au moins par la parole, nos gouvernants semblent vouloir agir… il serait temps !

Ce qui est fait est fait. Reste, dans l’immédiat, à traiter les proches de l’assassin, Abdelhakim Serfioui en premier. Cet individu, fiché S, membre créateur du conseil des imams de France, proche des Frères musulmans, auteur d’un certain nombre de provocations pour attiser la haine, en a appelé à l’exclusion de l’Éducation nationale de cet « enseignant islamophobe qui a
traumatisé des dizaines de ses élèves », Samuel Paty. Le père d’une fillette clame au traumatisme de sa fille… qui n’a pas assisté à la séance ! et demande l’exclusion du professeur. Le traiter, lui,
Brahim Chnina, en deuxième. La charia avant le droit français. Cela vaut condamnation pour les deux et je propose cinq ans avec sursis, le sursis valant emprisonnement immédiat dès la moindre remise en cause de la loi de la République française.

Mais, car il y a un MAIS retentissant : la loi n°2017-86 du 27 janvier 2017 – art 170 stipule que :
« L’injure raciste, sexiste ou homophobe est punie par la loi ». Certes, l’islam est une religion mais doit-elle être injuriée pour autant ? Quelle caricature Samuel Paty a-t-il exposée devant ses élèves ?
Est-ce celle qui présente Mahomet de dos, nu, agenouillé, une étoile cachant l’anus, les bourses bien visibles ? Ce n’est pas une caricature, c’est une insulte ! Comme les autres « caricatures » de
Charlie Hebdo montrant le pape coïtant avec une religieuse. Ce sont des insultes et non des caricatures. Si on veut heurter, choquer, insulter des croyants, la réaction des plus modérés de ces
croyants sera vive. Et ce n’est pas comme cela qu’on va les rallier à aimer la France et donc à respecter ses coutumes et ses lois ! La guerre est déclarée avec l’islamisme, avec le salafisme, pas
avec les musulmans !

Mais comment amener les musulmans, tous les musulmans, à aimer la France quand le président de la République lui-même la déteste au point de ne pas la nommer, donc de la gommer de l’histoire ? Aimer la République et la laïcité est une mascarade ! On aime un pays, une région, un territoire, des gens, un peuple, avec tout ce qu’ils comportent. Que vive la France !

Reste, donc, dans l’immédiat, à résoudre le problème de tous les jeunes musulmans qui estiment qu’il est anormal de critiquer le Prophète – je ne dis pas insulter –, voire que ceux qui le font le font à leurs risques et périls… et ils sont nombreux. Je propose que les élèves musulmans de son collège/lycée soient interrogés sur leurs opinions : « À votre avis, la liberté d’opinion et d’expression passe-t-elle avant la loi coranique et la critique autant que la caricature de Mahomet – et non les insultes – sont-elles permises en France ? ».

Toute réponse négative à cette question entraîne la convocation des parents et des frères et sœurs, à qui il est posé la même question. Un rappel à la loi française leur est fait, il leur est demandé s’ils ont bien compris la loi française et s’ils y souscrivent. S’ils y souscrivent, ils auront à le proclamer en public. S’ils disent ne pas y souscrire, ils seront convoqués pour suivre une formation qui durera jusqu’à ce qu’ils aient compris les principes républicains de la laïcité. Ceux qui maintiennent leur opinion et qui ont une autre nationalité seront renvoyés dans leur pays d’origine avec leur famille. Ceux de nationalité française exclusivement seront « mobilisés », séparés de leurs « groupes d’appartenance » et encadrés par des militaires – seule structure efficace, hélas, avec un suivi efficace ensuite. S’ils disent qu’ils ne veulent pas être insultés dans leurs croyances, qu’on leur donne raison.

La même mesure sera appliquée progressivement dans toutes les écoles de France, publiques, privées, hors contrat, avec l’accord et le soutien des instances représentatives du culte musulman, les recteurs des mosquées et le CCIF en premier. Si les membres du CCIF refusent, l’association est immédiatement dissoute, de même que toute association réticente. Et on arrête de subventionner des associations proches des Frères musulmans, comme on interdit pour de bon tout financement étranger des soi-disant lieux de culte musulmans.

Tous les imams auront interdiction de prêcher en arabe, ou en turc ou en toute langue qui n’est pas le français. Les préfets auront la charge de l’application de la loi.
Enfin, the last but not the least, refuser ab-so-lu-ment de baisser la tête devant les islamistes qui exercent des pressions sur les autorités, en l’occurrence les recteurs, l’inspection académique,
pour imposer leur conception islamique de la loi. Il est temps de passer du bavardage mou et anesthésiant d’Emmanuel Macron – je dis bien Emmanuel Macron et non le président de la République, car un président de la République devrait être le garant de la loi et de la sécurité des Français, et ceci est valable pour ses prédécesseurs – à des mesures fortes, en entraînant les autorités françaises du culte musulman avec nous. Ceci pour la protection des Français de toutes origines et de toutes religions. À ce titre encore, il est évident qu’il faut favoriser la mixité dans toutes les écoles…

L’honnêteté m’impose de chercher et identifier les autres facteurs de décomposition de notre société française et de notre civilisation occidentale, qu’ils soient d’ordre cosmique et géographique, historico-sociologique – toutes les civilisations naissent, se développent et meurent – ou le fait de destructeurs pathologiques ou professionnels, ce à quoi je m’astreins également. Et je subodore que les puissances mondialistes n’ont rien à faire des cultures et de la civilisation, puisqu’elles ne veulent que des populations soumises et transformées en serfs. Monsieur Macron est au service de ces puissances.

Jean Taillardat

image_pdfimage_print

11 Commentaires

  1. « Comment lutter efficacement contre l’islam ? »…..une 3eme guerre mondiale ! guerre qui finira par etre déclarée ici et la dans le monde entier par les musulmans de plus en plus belliqueux,erdogan et sa Turquie commencera les hostilités,et comme l’ont ne peut discuter avec ces illuminés la se sera la guerre,j’en fait le pari !!

  2. Pourquoi prendre le risque de neutraliser un terroriste autrement que par une arme à feu ? Un terroriste mort, ce sont plusieurs vies que l’on sauve !

  3. Ah, ce visage du barbu suivi de ses supporters, au 1er plan, plein de bonheur et qui semble irradier la joie. Probablement une baisse récente des impôts décrétée par l’Etat ou une autouroute qui va être construite dans le coin. On est impressionné par le nombre de femmes à l’arrière plan.

  4. D’une incroyable naïveté. Il y a deux jihads : celui par le meurtre, et celui par le remplacement. J’emploie toujours le mot « islamisme » au sens étymologique, qui signifie « pro islam » ou « favorable à l’islam » et par extension ontologique, à son expansion et à sa domination. Tous les musulmans sont tenus d’être islamistes, qu’ils soient pour la cuisson de la grenouille à feu doux ou pour sa décapitation ipso facto, ça ne change rien au résultat, on est sommés de disparaître. Donc est-ce-qu’on est en guerre contre les musulmans, ben évidemment que oui, forcément, c’est la définition de l’islam d’être en guerre contre les autres, la conquête est le seul et unique pilier de l’islam, les autres c’est du décorum. Quant à leur poser des questions pour savoir ce qu’ils pensent, non mais franchemen

  5. Je ne suis absolument pas d’accord avec vous.
    1-Il faut ELIMINER et non emprisonner ces « gens ». La prison coute et chaque cents dépensé pour ces « gens » est 1 cent enlevé à 1 vrai français.
    2- « comment les amener à aimer la france ? » on aime parce qu’on se sent bien, en osmose avec la chose aimée. Eux ne se sentent bien qu’avec allah et dans une société régie par ses principes assassins. Ils n’aimeront et ne respecteront JAMAIS la france sauf si elle est régie par l’islam, ce qui est en train d’arriver.
    3- les interroger sur leurs opinions, est puéril, car en bon muslims ils vont mentir, cela s’appelle la TAQIYA et c’est précepte coranique.
    Ayant vécu en Inde du sud 12 ans, des amis hindous m’ont dit « il est plus raisonnable de faire confiance à 10 cobras plutôt qu’a 1 muslim ».

  6. Méchant raciste, Jean!
    Les obscurantismes religieux et les tueurs djihadistes sont devenus des « races » protégés par loi macron 2017.
    Ex: Le tueur islamiste Radouane L. né marocain en 1992, “réfugié” en France, condamné en 2011 pour détention d’arme, recondamné pour outrage et fiché “S” en 2013, a obtenu la nationalité française en 2015. En 2018, il égorgeait le Colonel Beltrame. Normal!
    Ex: Un “français”, blessé en Irak où il menait le djihad, et revenu à Lunel (France), a demandé l’allocation d’adulte handicapé…et il l’a obtenue ! Normal!
    Ex: Deux passeurs de migrants clandestins viennent d’être acquittés par la djustice, alors que les Citoyens de Génération Identitaire sont condamnés. Normal!

    La djustice islamo-mondialiste ne s’en prend qu’aux Citoyens laïcs. Normal!

  7. La liberte d’expression sans limite, tout à fait d’accord.Ceux qui sont froissés par des dessins, n’ont qu’a se retourner.
    Il est étonnant que les attaques graphiques des auteurs, s’arrêtent au porte de la synagogue.N’est-il pas????

  8. Islam et Fran- mac :.

    Islam et Fran- mac :. même pourriture
    Vive le Christ Roi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Face à l’islam, il faut lui opposer une autre religion forte  » Le catholicisme identitaire et traditionnel  » et relancer la natalité pour les têtes blondes, et tondre les collabo.e.s
    Des lois ne suffiront pas…

  9. Appel au général Antoine Martinez : n’attendez pas 2022 pour prendre le pouvoir! Ne vous exilez pas comme un vulgaire De Gaulle. Lancez un appel à tous les Volontaires pour la France!

  10. C’est l’islam qui est en guerre contre nous. Nous nous subissons les attaques diverses, les attentats, les égorgements, les décapitations, etc. chez nous, sur notre propre sole. Avec tout ce que nous subissons il faut lutter avec des bougies, des fleurs, des larmes… et surtout ne rien faire. Ils n’ont pas honte ces politiques et ce gouvernement sous influence grave. Il faut un soulèvement de masse pour vider ces traitres, ces pervers qui nous gouvernent avec ces infâmes qu’ils protègent ouvertement.

  11. Ces cons de l’islam, qui n’ont rien compris au prophètes, une balle dans la tête sans distinctions. Ils sont là pour tuer, ils faux lès abattre.

Les commentaires sont fermés.