Comment Macron a-t-il pu dépenser 16 millions d’euros pour se faire élire ?

Emmanuel MACRON, l’homme qui vient de nulle part, l’homme qui s’est fait tout seul ! Qu’en est-il de cette belle légende ? Comme toutes les légendes elle est totalement imaginaire.

16,7 millions d’euros, c’est le coût de sa campagne présidentielle. C’est Macron qui a dépensé le plus, loin devant Hamon et les autres.

Vous posez-vous la question ? Comment Emmanuel Macron a-t-il pu dépenser plus de seize millions d’euros ? Il n’avait pas de parti et sa fortune personnelle ne lui permettait pas de faire face à une telle dépense, d’autant plus qu’il avait lui-même avoué avoir dépensé tout son avoir après son départ de la banque. Alors ?

La réalité est plus banale : Emmanuel Macron, le président des « Riches », cela n’est pas une légende mais la triste réalité !

Henri de Castries, le président d’AXA, découvre Macron et le propose au Groupe Bilderberg, dont il est également le président.

Bilderberg est un « Club » de plus d’une centaine de membres, européens et américains, appartenant tous au monde des affaires, de la politique et des médias.

Ce groupe a pour l’un de ses principaux objectifs de contrer les syndicats et d’infléchir la politique économique et industrielle de la France.

Dans un premier temps, le « Club », dans lequel figure plusieurs banques, dont la BCE et la Deutsche Bank, ainsi que Christine Lagarde, place Macron au poste de conseiller économique de l’Élysée, mais, à ce poste, le jeune Macron ne parvient pas à fléchir François Hollande et son gouvernement de gauche.

Ils interviennent auprès de Manuel Valls afin que Macron obtienne le portefeuille de ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, en remplacement d’Arnaud Montebourg, jugé trop « Français ».

Valls et Jean-Pierre Jouyet font de Macron un ministre le 26 août 2014.

À l’époque Manuel Valls était l’homme choisi par le « Club » et le 27 août il prononce au MEDEF un discours salué par une salve nourrie d’applaudissements.

On le pousse à présenter la loi « Macron 2 » mais il s’y oppose et confie le projet à Myriam El Khomri. Valls est brûlé, il est perdu puisqu’il a trahi et, dans ce milieu, les trahisons se paient comptant.

Le 21 mars 2016, De Castries (AXA), Gattaz (MEDEF), Mario Draghi (BCE), Bolloré, Drahi, Bergé, etc. se réunissent à Francfort (Allemagne) et décident de lancer Emmanuel Macron. Il sera épaulé et financé pour créer un rassemblement qui deviendra par la suite un parti politique.

La presse écrite doit se mettre à son service, notamment la presse féminine et celle destinée aux jeunes. La télévision doit en donner l’image du gendre idéal. Les patrons de presse créent des groupes de travail dédiés à l’image et à la communication de Macron.

Deux associations sont créés : « l’Association pour le renouvellement de la vie politique » et « l’Association pour le financement du parti », cette dernière financée par des fonds privés.

De Castries et Gattaz imposent M. Logerot à la commission nationale du financement de la campagne présidentielle et M. Dargnat (Un ancien de BNP-Paribas Asset Management), au financement du parti.

La machine est en marche : le 06 avril 2016 le rassemblement est créé.

L’argent coule à flots et fin avril Édouard Philippe, maire du Havre, est invité par De Castries et Bolloré à soutenir Macron.

Tous se retrouvent lors de la réunion du « Club Bilderberg », les 10 et 12 juin 2016 à Dresde (Allemagne), en présence de Christine Lagarde, M. Barroso et d’autres financiers (Ne s’est-on pas posé la question, à un moment, de savoir si Christine Lagarde se présenterait, ou non, à la présidentielle ? Nous avons aujourd’hui la réponse !).

Lors de cette réunion il est décidé de faire d’Emmanuel Macron le président de la France.

Sont présents le directeur de la BCE, Patrick Drahi, Bolloré, Bergé, Angela Merkel et, tenez-vous bien, M. Louvel, président du Conseil supérieur de la magistrature (Pourquoi sa présence ?, Nous le verrons plus tard).

Novembre 2016, la primaire de la droite voit, à la surprise générale, François Fillon l’emporter.

Considéré comme trop frileux il est immédiatement décidé de l’éliminer.

Les informations sont lancées par les grands groupes de presse, Canard Enchaîné, Médiapart, etc. (Comme par hasard leurs subventions ont subitement augmenté dès 2017).

Déchaînements des médias contre Fillon, en prenant bien soin de ne pas dénoncer les autres politiques dans une situation de délits identique, et d’axer toute la campagne sur le FN, sachant que lors d’une confrontation Macron/Le Pen, Macron serait élu.

Les magistrats sont au départ de la course à l’acharnement. Fillon doit être éliminé et Macron vaincre à tout prix, ce sont les ordres !

Justement, Emmanuel Macron en a reçu des « ordres », disons plutôt des conseils éclairés : « Ne brusque pas les Français. Dis-leur ce qu’ils veulent entendre, ce sont des veaux, ils veulent une idole, un homme providentiel, ils sont dans le délire de la présidentielle. Ils haïssent les gens qui réussissent et gagnent de l’argent. Ils veulent que tu te sentes le pauvre. Sache les séduire et les endormir et nous aurons ce que nous voulons. Beaucoup de gens autour de nous comptent sur toi, ne les déçois pas ! Sers-toi des gens du spectacle, du show-biz, des arrivistes incultes, qui se disent de gauche parce que cela fait bien. Ils critiquent les financiers et l’argent mais sont les premiers à faire de l’évasion fiscale. Tu verras, ils viendront te lécher les fesses par intérêts, ce sont les pires, nous ne les aimons pas. »

Bolloré ajoute : « Le Français veut de l’information instantanée, du « scoop », il ne réfléchit pas, du foot, des émissions débiles, du cul, de la bière et il est heureux. Il fait leur servir ce qu’ils veulent ! »

Le 23 avril 2017, Patrick Drahi félicite Macron : « Tu es le président des Français, ils n’auront pas les « couilles » de voter Le Pen et tous les tordus vont venir te lécher les fesses et voteront pour toi. »

Le 24 avril la bourse (CAC 40) prend 7 points, les financiers sont ravis.

Le 07 mai Emmanuel Macron est élu et les Français n’y ont vu que du feu !

Lors des législatives qui ont suivies personne ne s’est posé la question du financement de toutes ces investitures !

Il aura suffi de promettre pour conquérir le pouvoir. Le peuple a perdu sa souveraineté et, à présent, il élit le candidat que les financiers et les patrons de presse ont choisi.

16 millions de Français ont voté « Blanc » ou se sont abstenu.

Il faut que cette majorité se réveille car, pour le moment, elle ne peut que pleurer mais, après tout, les Français n’ont-ils pas les politiques qu’ils méritent !

Manuel Gomez

(Source : Parker Pointu)

image_pdf
0
0

38 Commentaires

  1. Admettons que Macron soit resté chez Rothschild, à ce moment, les Français auraient eu Fillon (ou Juppé) face à LePen et qui aurait remporté la présidence? Fillon (ou Juppé) à coup sûr.
    Question: Est-ce que les Français auraient été mieux servis avec Fillon (ou Juppé)?

  2. Macron est le président de la république française ! pas le président de la France ! la France, la vraie, l’éternelle n’a jamais fonctionné avec à sa tête un fonctionnaire, un concierge qui fait entretenir les palais royaux dans lesquels il se vautre voluptueusement en se prenant pour un roi !

    • Âh âh âh! Les Juifs Français plus Français que les Français de souche, ça devient fatigant. SVP arrêtez-moi ça!
      «la France, la vraie, l’éternelle… » Autour de moi, dans ma famille, dans ma parenté, je n’ai jamais entendu un de mes voisins ou compatriotes dire de telles paroles. Et en plus, ce que vous dites n’a rien à voir avec l’article de M. Gomez. Et notre France, celle des années 50 disons, en a mangé un sérieux coup depuis Giscard, donc votre éternelle, on y repassera.

  3. Ne pas perdre de vue que l’ incompétence de Mme Le Pen a ( par- dessus le marché ) grandement facilité la tâche de Micron ( sic ) .

  4. marine en faisant du mechantcon s est perdue toute seule rien n etait ecrit d avance

  5. Tout cela est connu depuis longtemps ! (Par les initiés, pas les Français !).
    Tous les Médias et Instituts de sondages « à la pogne » ! Drahi en tête ! Macron élu.
    Question à suivre… Drahi est dans la M.. avec Altis et SFR. (50 Mds).
    Que va faire Macron ?

  6. Ce que vous nous dites là M. Gomez est tout à fait plausible, par contre, je me souviens d’avoir y’a quelques temps, ici même, fumé un peu quelqu’un qui citait aussi cette soit disant conversation entre drahi et macron en demandant les sources (jamais produites) puisque ces deux fumiers étant des pros de la com, il est bien évident qu’ils n’ont pas sorti ça devant des caméras, ou alors leur connerie dépasse de très loin tout ce qu’on peut imaginer, ce qui est tout à fait imaginable du reste !

    Je vous demande donc, désormais à vous cher M. Gomez, d’où tenez-vous cette conversation ?

    J’imagine que vous ne la sortez pas de votre chapeau, n’est-ce pas ?

    • Manuel Gomez j’espère ne dira pas quelles sont ses sources, c’est la dernière chose à faire sinon terminé pour lui.

      • Ben ne pas citer ses sources quand on donne de telles infos est pour le moins curieux non ? Ça m’ennuie beaucoup que ça tombe sur M. Gomez que j’aime beaucoup lire mais il faut être juste et ces sources que j’ai demandées à je sais plus qui, je les demande derechef à M. Gomez sinon on peut affirmer n’importe quoi sur n’importe qui sans preuve et là ça devient carrément gênant, voyez-vous ?

  7. Vu le machiavélisme des organisateurs, cette élection présidentielle s’est faite dans une tonne à lisier, et qui en est sorti par la bonde: le gigolo…et vous savez que le purin qui s’étale a une forte prégnance. Enfin, ce 13 novembre, il fait le tour des lieux d’assassinats islamiques sans avoir fait quoi que ce soit pour corréler islam et terrorisme.

  8. Macron, au cours d’un discours à l’ONU après son élection, a déclaré : « Si je suis ici à vous parler, je sais à qui je le dois »… Nous aussi, nous le savons (De Marseille aurait dit Béru !).

  9. Il les a tous berné !!!!! Les Français se sont fait avoir comme des bidochons qu’ils sont !!!! Ne pas oublier les muzz et gronez chouchoutés à plus soif !!!!

  10. Le nerf de la guerre, fut-elle électorale, ça reste le pognon et on constate que Macron n’est pas près d’en manquer pour financer ses projets personnels…

  11. Votre cron a dépensé plus de seize milliards car dépenser est la seule chose qu’il sache faire.

  12. il n’en reste pas moins vrai que 2/3 des veaux ont voté pour lui, « insoumis » et syndicalistes en tête!

  13. Comment Macron a t’il financé sa campagne électorale ? Voilà la question que MLP aurait du lui poser au cours du débat pré-second tour des présidentielles au lieu de s’embarquer sur l’Euro et l’Ecu dont tout le monde se fichait .

  14. « Comment Emmanuel Macron a-t-il pu dépenser plus de seize millions d’euros ? »
    Simple, il voulait être trader mais quand il a vu ce qui était arrivé à Kerviel, il s’est dit je vais faire politique. C’est beaucoup moins risqué et ça rapporte autant.

      • Ben y reste l’agrume, pas des enfants de coeur, certes, mais au moins français.

        Au passage, ça me déboîte de constater que tout le réseau et les infrastructures qu’on a casqué depuis de dizaines d’années avec nos impôts ne sont plus entretenus que par des sous traitants de merde avec des lignes chaudes (des hotlines quoi) dans des pays où on ne parle pas le même français que moi et ceci est valable également pour Orange. Arrêtez de nous prendre pour des cons bande de… cons !!!

    • Ah oui,y’a notre grande patriote pauledebaux qui est chez sfr et quand je lui ai mis dans les dents, je me suis fait museler !

  15. En « démocratie », vous ne pouvez espérer gagner ou même figurer de façon valable à quelque élection que ce soit sans une masse d’argent. C’est la fameuse ploutocratie et cela est consubstantiel au système. Le veau d’or est toujours debout…
    Même De Gaulle en 1958 était soutenu par l’argent. Dès janvier, les décideurs parlaient de son retour et, quand il a cessé de leur convenir après avoir largué la boite à chagrin qui coutait trop cher ( l’Algérie), et qu’il a commencé à diverger avec son tiers-mondisme et sa 3ème force, ils ont promu Pompidou comme recours.( propos de Rome janvier 1969). De Gaulle a bien essayé de réagir ( Affaire Markovic) mais il était cuit…

  16. cette majorité se réveile ,tu parles ! les français sont des cons et je rejoins tout a fait le discours de bolloré , rien a ajouté !

  17. helas trop de français n’ont pas compris ce qUI SE PASSAIT derrière e il suffit de leur promettre telle ou telle chose, pour y croire et foncer tête baissée, et en voilà, hélas, le résultat, ils sont naifs, influençables et le comble ont la mémoire courte

  18. Les « gouvernances » sont des ordures et des fumiers, des criminels ivres d’Argent et désireux d’instaurer leur pouvoir de façon radicale pour en disposer sans limite. Ils considèrent les populations comme un bétail méprisable, à asservir.
    Et hélas, les populations sont au niveau d’abrutissement, de veulerie, de conformisme bêlant et d’aveuglement requis. Je ne suis pas sûr qu’arrivées à un tel niveau d’anesthésie, de déni de réalité, d’intime conviction de leur culpabilité, leur réveil soit possible avant qu’ils passent à l’abattoir.

  19. Je trouve très surprenantes ces affirmations sur les soi-disant subsides reçus par le Canard enchaîné, mis du coup dans le même sac que Mediapart…. Cela c’est bidon, et Monsieur Gomez si c’est bien vous qui écrivez, vérifiez vos sources!

  20. Tout le monde n’a pas la chance d’être couché sur le testament d’un riche cimentier.

        • J’aime pas les trolls ! Tu me fais penser à l’autre tâche d’euréka, sale antifa de merde qui s’imagine qu’on va la laisser sortir ses conneries sans réagir, ben toi c’est pareil prin…

          • Dites moi quels conneries. J’ai assez d’éducation pour reconnaître quand j’ai tort.
            J’espère juste que ce n’est pas le seul fait de ne pas être d’accord avec vous qui me vaut cette animosité.

          • S’il vous plaît La_Soupape, laissez PR1 s’exprimer, ce n’est pas vous le modérateur chez RL. Riposte Laïque laisse s’exprimer tous les camps, toutes les idéologies et même les musulmans et c’est très bien, car c’est instructif et on apprend toujours qq. chose (enfin pas toujours). Et la libre expression, qu’en faites-vous? Préférez-vous la censure, la dictature? Autre chose, vous devez respecter l’opinion de vos compatriotes et on ne vous demande pas de la partager. Ici, c’est un forum.

Les commentaires sont fermés.