Comment ont-ils pu tous se tromper ?

tchojournalisteselirontpresidentL’immense majorité des journalistes américains et français, l’immense majorité des sondages, des « intellectuels », des « élites », des penseurs de plateaux TV, du camp du « bien »… annonçaient l’évidente victoire de Clinton, avec plus de 90% de probabilités.

Le camp du « mauvais » était, dans le même effort, vilipendé, conspué, délégitimé, diabolisé, systématiquement sali. Ce clown, bouffon au physique ridicule, stupide, dangereux, sexiste, raciste, xénophobe, fasciste, sans expérience… soumis à des « analyses » systématiquement à charge, à des insultes tenant lieu d’arguments, n’avait aucune chance de gagner, nous assénait-t-on. Prévisions, estimations de grands experts: tout était faux. On donnait royalement le chiffre de 3% pour Trump et 97% pour Clinton.

Ils se sont TOUS trompés, largement, massivement, sans appel.
Ils NOUS ont trompés, volontairement, par influence de mensonges directs.
Comment, avec les données technologiques, les moyens financiers et les machines énormes mis en œuvre ont-ils pu ne rien anticiper, ne rien pronostiquer de vrai? Comment comprendre pareil fourvoiement dans l’analyse et la synthèse des situations?
C’est là, me semble t-il, que l’on peut mesurer un déterminant majeur, parmi d’autres, ce qui apparaît clair depuis trop longtemps : une grande majorité des « élites » médiatiques et politiques au pouvoir fonctionnent encore dans le consensus du DÉNI de réalité, renforcé par la qualité du mensonge cynique et des éléments de langage, stéréotypes de la déformation de la réalité.
Ils veulent croire, et faire croire que le monde tel qu’il est doit se conformer à ce qu’ils veulent qu’il soit. De plus en plus militants et de moins en moins informatifs du réel, avec les mots écrans nécessaires pour le farder au mieux.
On peut reconnaître la névrose dangereuse de l’utopie en chantier dans bien d’autres situations.

1) Que nous a–t-on dit à satiété (médias et politiques consensuels) sur les « printemps arabes », présentés comme une noble aspiration des peuples à la démocratie ?
Alors qu’il ne s’agissait, comme on le voit aujourd’hui, que d’une appropriation des plus cruels obscurantismes dictatoriaux et de l’implosion guerrière d’une civilisation déclinante, inadaptée à la vie.

2) Que nous dit-on, en répétitif obsédant, sur les malheureux « réfugiés-migrants », censés fuir noblement la guerre et justiciables de notre générosité obligatoire ? Et ce, dans l’analyse falsifiée des causes de leur arrivée massive et incontrôlée, dans la violence imposée par nos politiques à notre pays?
Alors que la majorité d’entre eux, jeunes hommes déserteurs détestant nos modes de vie, s’invitent agressivement à nos tables servies par des idéologues fumeux, en menaçant nos équilibres déjà si précaires.
3) Que nous dit-on sur les félicités et les richesses des multiculturalismes dans le monde ?
Alors qu’ils ont tous échoué à faire vivre ensemble des « communautés » sans dénominateurs communs, des modes civilisationnels trop hétérogènes pour ne pas aboutir le plus souvent à des catastrophes si prévisibles.
4) Que nous a t-on dit, lors de la prise du pouvoir par les Pol Pot, Staline, Mao et les autres, sur leurs objectifs de libérations des peuples et du bien-fondé de leurs pratiques meurtrières, puisqu’ils faisaient partie du « camp du bien » au dessus de tout soupçons?
Alors que nous savons à présent qu’ils ont tant tué que peu de gens l’ignorent et que si peu reconnaissent leurs « erreurs ».

Cette liste des élites en errance et en tromperie intellectuelle, mais sans jamais de repentance, pourrait s’allonger indéfiniment. Elle procède de mêmes ressorts tordus: le déni de réalité, sa proximité avec la pensée magique, la foi… jusqu’au moment du retour du refoulé, de la revanche brutale de la réalité contre les rêves d’homme et de monde nouveaux, sans conflit.

Et l’on pourrait déchiffrer l’essentiel de l’élection « surprise » américaine comme la profonde inquiétude, la protestation des gens enracinés, ancrés dans leur réel quotidien, et leurs révoltes contre des nantis au pouvoir, sûrs de leurs vérités arrogantes d’idéologues et donneurs méprisants de leçons de morale… Ces nantis bien protégés de la dureté du monde réel et auteurs, puis victimes futures de leurs utopies aux conséquences si souvent meurtrières.

Guy SAUVAGE

0
0

23 Commentaires

  1. Dans la caricature , il manque pas un Yann Barthès et son équpe , par hasard. Le petit Martin qui aimait cracher sur Trump ?

  2. Ils ont pris leurs délires pour des réalités. Il faut espérer que leurs baves de crapauds n’ont pas atteint trop de monde. Pauvres irréductibles crétins !

  3. Vu la pression mediatique, les Medias et leurs acteurs savaient que le resultat serait tres serre. Trump n’a depense que 300 millions a cote de 2 milliards offert par Wall street a Clinton. Bravo! Victoire cinglante!

  4. UNE ELECTION QUI APPORTE DANS L’IMMÉDIAT UN BIENFAIT INCONTESTABLE.
    PUISSE T’ELLE ETRE UN EXEMPLE POUR LES FRANCAIS EN 2017.
    CES FRANÇAIS A QUI SARKO A PASSÉ OUTRE LE REFERENDUM EUROPEEN( TRAITÉ DE LISBONNE )
    IL N’Y A RIEN A ESPÉRER DES POLITIQUES ACTUEL DE L’UMPS,SURTOUT QUAND SARKO JOUE LA CARTE DE LA COMPRÉHENSION DU PEUPLE……….ET LA CLIQUE GAUCHISTE QUI NE CESSE DE NOUS MÉPRISER,ETOUFFER,EN NOUS PRIVANT SYSTÉMATIQUEMENT DE NOS CHOIX
    QUEL RAMASSIS DE MISÉRABLES PRÉTENTIEUX
    J’ESPÈRE QUE TRUMP SERA UN BON PRÉSIDENT,ET QUE NOUS TROUVIONS SON ÉQUIVALENT.

  5. C’est étonnant de voir que tous ces journalistes manipulateurs et incompétents, paresseux d’esprit, ne tirent pas la leçon du retour de la réalité. La campagne anti Trump sévit toujours. Que d’articles, reportages, avis d’ « experts », à charge dans nos médias de propagande officielle ! Et que dire de Hollande et Merkel qui menacent le futur président des USA d’avoir à respecter leurs prétendues valeurs.
    Je me rappelle de ce premier article inspiré sur Trump par Albert Nollet https://ripostelaique.com/je-reve-dun-donald-trump-francais.html. Il n’avait pas fait l’unanimité parmi les commentateurs. Chez nous aussi le politiquement agit. Moralité : toujours douter des assertions des médias.

    • Rien que pour avoir commencé à fêler cette idéologie politique suicidaire des dirigeants occidentaux pour leurs peuples, pour l’avoir d’une certaine manière déstabilisée, l’élection de D. Trump a été une bonne chose.

  6. Un institut de sondage américain avait eu l’idée de poser la question suivante aux sondés:  » D’après vous, comment va voter votre voisin? Trump était donné vainqueur.
    En faisant sciemment croire que Clinton allait être gagnante, les médias corrompus et tarés ont cru qu’ils allaient influencer le vote des gens. Je ne serais pas mécontent qu’une ère de maccartysme s’installe vis à vis de ces gens là.

  7. Comme beaucoup je pense qu’ils ne se sont pas trompés mais ils étaient à fond dans la propagande de leurs idées, qu’ils jugent les seules acceptables, pour influencer les électeurs avec leur prétendu « vote utile » (alias attrape couillon). La victoire sans appel de Trump n’est que du bonheur pour nous les dissidents.

  8. Ils ne se sont pas « trompés »! Ils MANIPULENT l’opinion, ce qui est très différent!
    Les sondages appellent les réponses dans leurs questions. C’est ce qu’un américain avait nommé « la sagesse des masses ». le mot sagesse étant pris pour moutonnisme.
    Cela fait plus de deux ans que LePoint, hebdo juppéiste, publie chaque jour sur son site SON sondage qui donne juppé archi vainqueur. Deux ans de « massage » cérébral du franchouillard socialo-juppéiste.
    A Minc, le conseiller anti Lepen des socialo centristes vient de déclarer:  » le meilleur rempart contre LePen, c’est Juppé! »
    Vous n’avez pas encore compris ce qui se trame?

  9. Ce n’est pas une question d’erreur de jugement. Toute cette propagande avaient pour but d’influencer une partie de gens à croire que l’élection étaient pliée, qu’Hilary allait gagner haut la main,, et qu’ainsi il était inutile de se déplacer à voter , ou alors à voter Hilary, afin de e mettre du coté du vainqueur, du bon camp…
    Et je pense que ça a fonctionné, ( avec en plus évidemment la campagne anti Trump dans les médias), puisque Hilary engrange plus de voix que Trump.
    Sans cela , avec un traitement médiatique honnête pour Trump , je suis persuadé que Trump aurait eu aussi la majorité en voix, et de loin !
    Mais bon ,ce sera peut être pour le second mandat !…

    • Les élections ont été faussées et Hillary en vérité n’a pas la majorité des voix.
      Les informations ont essayé de manipuler les américains , ça c’est absolument vrai , MAIS les gens n’écoutent plus les médias maintenant .
      Tout le monde comprend à quel point ils mentent. Les résistants ici , les sites de réinformation se sont baguarrer pour éclairer le public et faire élire Trump . Infowars Alex Jones a férocement défendu Trump avec son équipe .
      Ça a été une lutte sans précédent , je pense ET Trump l’a personnellement remercier .
      Infowars a environ 30 millions de vue par semaine , et durant la semaine de l’élection , il y a eu 90 millions de vue . Voilà la vraie résistance !.

    • Tous ces intellectuels et journalistes peuvent très bien se tromper dans leurs opinions politiques,en général (car même en dehors de la campagne américaine, nous entendons toujours les mêmes discours chez tous ces gens, avec souvent des mots ressemblants) dans le sens qu’ils veulent amener les gens à penser comme eux (sans se rendre compte en fait que c’est ce qu' »on » leur a amené à penser car ce sont des moutons eux-mêmes) tout en voulant manipuler les populations pour faire croire que l’élection était pliée d’avance en pensant que les gens sont des moutons, sans se rendre compte qu’ils sont eux-mêmes des moutons…

    • Tous ces gens pensent tous pareil du fait qu’ils vivent entre gens, qu’ils ne côtoient que des gens ayant le même type de pensée, tous ont donc les mêmes opinions, c’est pour cela que nous n’entendons à longueur de temps que des gens ayant les mêmes idées dans les médias (par contre, quand ça change, tout ce petit monde peut se mettre petit-à-petit à prendre un autre virage d’opinions). C’est pour cela que je dis d’eux que ce sont des moutons.

  10. Pour ces gens foutre, les peuples n’existent pas. Leur résultat est proclamé d’avance; car, comme d’habitude ils ont voté à la place des peuples. Ils nous ont déjà évincés pour installer les néo-migrants qui deviendront leurs futurs esclaves

  11. Personnellement, je ne crois pas que les sondeurs se soient trompés. Je crois plutôt qu’ils ont volontairement menti au peuple américain. de toute façon, les sondages, ça influence les électeurs et ça devrait être strictement interdit. Au temps de la vraie démocratie, à Athènes, il n’y avait pas de sondages.

  12. « Comment ont-ils pu tous se tromper ? »
    Je crois tout simplement parce que les moutons suivent le troupeau !
    Parce que celui qui s’avise de ne pas suivre le troupeau est voué à la mort …

  13. http://www.kolibricoaching.com/management-durable/conformisme-et-influence-sociale/
    Le conformisme, ou comment l’être humain devient un mouton
    http://blog.francetvinfo.fr/dans-vos-tetes/2016/08/21/le-conformisme-ou-comment-letre-humain-devient-un-mouton.html
    Le conformisme (confort) on n’a plus besoin ni de penser (et c’est le paradoxe pour ceux qui se disent intellectuels) ni de se sentir mal à l’aise d’être en quelque sorte seul contre tous, mais si au moins tous ces intellectuels se posaient la question si leurs opinions n’étaient pas influencées, peut-être auraient-ils de toutes autres opinions, même sûrement, et nous verrions des journalistes, intellectuels avec toutes sortes d’idées

  14. Au-delà de la question que tous ces gens dans les médias : les journalistes, intellectuels, élites, penseurs peuvent vivre de cette idéologie dite « bien pensante »,il y a aussi une question de conformisme qui fait que sans s’en rendre compte, les gens se conforment aux opinions majoritaires, c’est pour cela que nous voyons des ribambelles d' »intellectuels » dans les médias disant tous la même chose, ayant tous les mêmes opinions sans prendre le temps de réfléchir une seconde si leurs opinions ne seraient pas du simple conformisme, ce qui fait qu’ils pourraient changer d’avis plus tard suite à un changement d’opinions majoritaires.
    Le conformisme : http://www.wikiberal.org/wiki/Conformisme

  15. Peut être qu’eux mêmes sont des violeurs , pédophiles , psychopathes , puisqu’ils préfèrent défendre les sacs poubelles, les égorgeurs mahométans, les maroquinades de cologne, les décapiteurs de chrétiens .
    Qui se ressemble s’assemble comme disait la merde qui représente la France à washington.

    • Bonjour Claire. Si vous avez le temps , tapez Creepy jo biden sur youtube, ce vieux dégueulasse se permet d’aggripper par le bras des gamines très mal à l’aise pour les attirer vers lui, et tout ça devant leurs parents indignes du camp démocrates. Cela se passe pendant une réunion devant les caméras des médias démocrates et personne ne bronche. On voit clairement les gamines effrayées par ce pédo , à vomir.
      C’est ce genre de crapules que les gôchiasses français adorent.

  16. Ils savaient que Trump pouvait gagner , mais leur role etait mediatiquement d’essayer de faire croire le contraire car ils considerent que les petits peuple sont des moutons de panurge pret a avaler n’importe quoi . c’est pour cela que les publicites a la tele fonctionnent autrement ils n’y en auraient pas.

Les commentaires sont fermés.