Comment refuser de croiser les enturbannées sans finir au trou ?

Ce sont les copains, pardon, les « frères » de celles qui manifestaient ici le 2 juillet – j’ai déjà dit que j’y étais et que nous étions à deux représentant l’opposition contre 4.000 encartonnées exigeant d’exhiber leur torchon islamique dans les locaux de l’université ?) (Elles pourraient commencer par apprendre l’orthographe avant de franchir les grilles du parc universitaire) qui ont affiché cette pépite de la littérature française dans les rues de Bron.

J’étais juste en train de me dire que l’affaire de Conflans et la prétendue fermeture de la mosquée de Pantin allaient finir balayées sous le tapis comme toutes les autres

Qui se souvient encore de Jacques Hamel, décapité en son église ? De Jean-Baptiste Salvaing, policier, et de sa femme Jessica Schneider, tués à l’arme blanche? D‘Hervé Cornara, chef d’entreprise, décapité, et dont la tête avait été accrochée aux grilles de l’usine?

 

Eh ben si, encore ça!

Qui se souvient encore d’Arnaud Beltrame, dont la mort était due à « une plaie gravissime de la trachée et du larynx par arme blanche », en l’occurrence un couteau de chasse ? De Ronan Gosnet, tué, 10 plaies à l’arme blanche? Oublié ? Cela ne vous dit rien ? De Damien Ernest, Anthony Lancelot, Brice Le Mescam, Aurélia Trifiro, fonctionnaires à la Préfecture de Police de Paris, assassinés au couteau?

Si la plupart des pharisiens les ont effacés de leur mémoire au nom du vivre ensemble, les cpf se chargent eux-mêmes de nous rafraichir la mémoire.

Conflans, c’est fini, c’est à Bron que cela se passe!

Je pense que les lecteurs de RL savent que la serpillière crânienne, moi, ça me dégoute, ça me répugne, ça me fout des bourbillons, des nausées, de véritables allergies.

Mon héros, c’est Monsieur Ménard, et j’aime aussi beaucoup Monsieur Odoul et Monsieur Zemmour, je profite de la présente pour les remercier. Nous ici, en Belgique, avec notre ministre de la santé qui dit trois et montre cinq de la main, et notre ex-premier ministre qui nous force à faire du kayak et se retrouve aux soins intensifs, on est mal soutenus. J’ai beau chercher, je ne trouve personne qui vous arrive à la cheville.

Dès maintenant, au lieu de simplement ressentir un haut-le-coeur sur le trottoir dans la rue dès que j’aperçois une de ces opprimées à touaille, comme d’habitude, ou de leur en foncer la pique de mon caddie dans les jambes le dimanche matin à la brocante (sic), je vais m’éloigner ostensiblement des foldalas, faire un large détour de forme circulaire –en poussant éventuellement un petit cri. Je conseille également le changement de trottoir, mais ouvertement et avec fond sonore, sinon c’est pour du beurre.

Au cas où je me ferais interpeller pour provocation publique à la haine raciale , je répondrais en toute quiétude que j’ai peur de me faire décapit-É ce qui est la pure vérité. Personne ne peut me le reproch-É. Peur, moi ? Une vraie phobique ! Et quand je suis en crise, mon cerveau est incapable du moindre discernement, je perds tous mes moyens. Ça me déclenche des symptômes physiques d’angoisse (transpiration, accélération du rythme cardiaque, tremblements) et une totale perte de contrôle.

Ça ne vous fait pas peur, à vous ?

Rien à voir avec l’acrophobie, peur du vide, l’agoraphobie, crainte de la foule, la claustrophobie, celle de l’enfermement, l’aquaphobie, phobie de l’eau ou la nosophobie quand on panique d’attraper le covid au point de se planquer les orifices bucco-nasaux jusque au plus profond des fourrés forestiers.). Moi, je souffre de colmatophobie de forme grave (type alarmant). Il suffit que j’en apercoive une de loin, et ca commence à me gratouiller de partout. A me démanger, me picoter sérieusement.

On va te décapité ! Et ben nous, on va vous expulsé ! Et vos mosqué, on va les fermé !

J’aimerais surtout qu’on arrête de faire entrÉ toute la famille en France et de déclarÉ que non, ils ne sont pas tous méchants, il y en a des gentils. Car en 40, il y avÉ aussi plein d’allemands qui étÉ gentils, alors cessÉ de tous les traitÉ de boches !

Et c’est qui qui écrit que Monsieur B va se faire trucidÉ ? Des gentils muzz modérés ? Des cpf’s ? Non, des « jeunes » qui reçoivent la même instruction que tous les petits Français de souche. Instruction gratuite, bien entendu, sans compter les aides et prestations diverses censées aider leurs familles et systématiquement dépensées pour tout autre chose que l’école quand elles ne sont pas envoyées au bled).

Touche pas à Bron.

Anne Schubert

#JESUISBRON#

image_pdf
0
0

18 Commentaires

  1. Ni enturbannées ni crop-tops, vous allez être obligée de faire pas mal de zig-zags dans les rues de Bruxelles…

  2. c est l une des plus desagreable consequence d avoir voté giscard qui a permis le regroupement familial et mitterand qui a ouvert la porte en grand pour toutes ces populations
    La france a ouvert ses cuisses et elle savait pas qu elle allait choper toutes les MST de toute la planete avec la benediction des electeurs UMPS
    Et maintenant on chiale et on pleurs et on attends l arrivée du messie !!!!

    • En tout cas ils ont de ces gueules ! On peut presque comprendre leurs frustrations : cons comme des manches, laids comme des poux, quand ils se comparent aux caucasiens, ils pleurent. Et leur cruauté n’a d’égale que leur jalousie

  3. « Ça ne vous fait pas peur, à vous ? » non au moins c’est pas un vampire , elle ne pourra pas nous mordre 🙂
    Gageons que dans ix mois son français sera le même mais qu’elle aura un dentier tout neuf …

  4. Ah! Enfin quelqu’un pour aborder la question de savoir que faire au spectacle répugnant des enturbannées!
    La vérité c’est que nous n’y pouvons pas grand’chose…
    Même les « nôtres  » nous bannissent si nous osons dénoncer le non-respect des lois de la France ou ailleurs en Europe de l’ouest.
    Ce que nous pouvons faire est risible face à l’horreur autour de nous.
    Pour l’anecdote : après l’attentat terroriste islamiste sur la Rambla à Barcelone, j’écumais de rage quand je voyais des enturbannées partout, en particulier au centre commercial de Diagonal Mar.
    De passage avec ma fille et mon gendre je me suis permis de demander haut et fort si c’était déjà le carnaval ou si le carnaval n’était pas passé pour cette année. J’ai aussi fait remarquer haut et fort qu’il y avait beaucoup de monde dégui

  5. Magnifique, j’adore. Merci ! Et plein de trouvailles qui font du bien à notre langue française. SUPERBE plume, madame.
    Pour un peu je modifierais mon nom, civis gallicus et belgicus (ou,en bon latin, civis gallicus belgicusque).

  6. Votre héros c’est Robert Ménard qui a craché toute sa vie sur le front national et Jean-Marie Le Pen!? allez faire un tour sur Béziers et vous allez voir une ville islamisée et grand remplacée ou le maire n’a fait qu’acheter la paix sociale rien de plus.
    Si le but c’est de remplacer le peuple autochtone occitan par des colons afro maghrébins musulmans qui ne bougent pas une oreille car ils peuvent continuer à vivre comme au bled c’est effectivement un pari gagné.
    📯⚔️🇫🇷

  7. lorsqu’ils s’en prendront aux politiques, alors nos zélites comprendront … peut être

    • Certes un ministre décapité cela aurait plus de gueule qu’un artisan ou un prof quoique, pour le prof à voir leurs réactions cela doit leur sembler déjà plus près d’eux…c’est aussi probablement de leur électorat …

  8. Des curetons islamophiles, des flics, un mec qui avait embauché un rastaque, un gendarme qui s’est offert en sacrifice halal, des fonctionnaires des RG, profs gauchistes…
    Ils l’ont voulue leur saignée. Risque pas que je les pleure.
    Pareil pour ceux surinés « pour un mauvais regard ». Fréquenter les rastaques nuit gravement à la santé, c’est comme faire son footing sur l’autoroute.
    Ca peut très bien se passer ou finir mal.
    Bon point tout de même de dénoncer les pharisiens, ou juifs rabiniques.
    Perso je vis le plus loin possible des enturbannés, cannibales et autres.
    J’ai le remède à l’angoisse. Des chiens, des murs, des trucs qui crachent du plomb.
    Possible que ceux qui viendront me les enlever seront des Beltrame qui ne seront pas encore passés chez le barbier Mohamed.

    • Et pour des Mauranne, Aurélie, Laura…Risque pas que vous les pleuriez non plus ?

      • Je pleure leurs facultés reproductives, pour celles qui pouvaient.
        Une race vit ou s’éteint par les femmes et les blancs sont pas loin du génocide total.
        Sinon, ben, rien à carrer. Fréquenter les basanés nuit gravement à la santé, règle qui ne souffre aucune exception.
        Habiter Marseille faut être con, et Mauranne ou Laura est restée chialer 15 min sur le corps éventré ou égorgé de sa cousine, l’un ou l’autre, le temps que le bédouin repasse finir le boulot.
        Aurélie je sais même pas qui c’est.
        Bon les femmes par nature ont tendance à ne prendre aucune précaution, mais les hommes c’est quoi leur excuse ?
        C’est si difficile de se trimballer avec des objets contondants ou tranchants, de faire un peu de sport pour pouvoir combattre ou fuir, se trimballer en bande ?

  9. Regardez moi cette tête d’abrutie .La bêtise, la méchanceté et le fanatisme se lisent sur ce visage .C’est çà l’islam, c’est çà le coran .

  10. pire que le Pakistan (pays de « cocagne » islamique que tous fuient pour immédiatement vouloir imposer la même sauvagerie et primitivisme fanatique là où il s’installent ) ? n’es ce pas

  11. Ce n’est que factuel, mais..
    Le seul précédent d’une décapitation par littéraliste musulman en France concerne Hervé Cornara, en 2015 (sauf omission de ma part).
    Le père Hamel (en 2016) n’ayant été QUE poignardé, puis égorgé (selon modus operandi très répandu dans les crimes religieux musulmans).

    • Faut quand même noter que, techniquement, l’égorgement c’est le début d’une décapitation.

Les commentaires sont fermés.