Comment répondre aux caricatures quand on est musulman ?

Publié le 21 novembre 2020 - par - 33 commentaires - 2 577 vues

Réponse à Marwan Sinaceur

Suite à la série de meurtres perpétrés récemment en Autriche et en France pour venger l’honneur de Mahomet, le Huffington Post publie le 13 novembre 2020 un article de Marwan Sinaceur, professeur de psychologie sociale à l’ESSEC, spécialiste de la résolution des conflits, de religion musulmane et de la culture arabe, qui entend répondre à la question : « Comment doit-on répondre aux caricatures quand on est musulman? » en s’appuyant sur le fait que le Coran     « apporte des réponses claires ». Examinons donc ces réponses.

Notre auteur commence par nous cacher, en fait de « réponses claires », qu’Allah lui-même avoue que son Coran n’est pas clair, mais « contient des versets équivoques, pouvant se prêter à diverses interprétations (…) en sorte qu’Allah seul connaît l’interprétation du Coran (Coran 3.7) ». Ce seul verset suffit à détruire la prétention de tout musulman à nous expliquer ce que veut dire le Coran. Sans compter qu’un livre prétendument universel ayant besoin d’explication pour être compris ne peut pas être universel. Et si cela ne suffisait toujours pas, rappelons qu’Allah a abrogé et remplacé certains versets de sa parole éternelle… sans dire lesquels (Coran 2.106 ; 16.101) ! Mais continuons à écouter les « réponses claires » de notre apologète musulman.

Marwan Sinaceur avance l’argument selon lequel la loi du talion, bien que promue par le Coran (Coran 2.194), condamne toute disproportion. Ce faisant, il oublie encore de prendre en compte le caractère singulier de Mahomet, qui est si bien associé à Allah, qu’Allah jure par la vie de son prophète, lui reconnaissant ainsi une valeur au moins égale à la sienne (Coran 15.72), en sorte que Mahomet partage les prérogatives d’Allah (Coran 8.20 ;48.8-10), son mystère, et son secret mêmes (Coran 72.26-27), et que le salut se joue sur l’obéissance à Mahomet (Coran 25.77)… C’est dire que la vengeance de l’honneur de Mahomet n’est pas comparable à celle prescrite par la loi du talion pour un simple humain, mais qu’elle est fonction de l’honneur même dû à Allah, qui ne saurait connaître de limite…

Notre apologète musulman cite des versets invitant à la miséricorde, mais oublie, là encore, qu’ils sont si clairs qu’ils finissent toujours par condamner celui qui n’applique pas la loi du talion. Ainsi de 5.45 : « Nous avons prescrit pour eux vie pour vie, œil pour œil, nez pour nez, oreille pour oreille, dent pour dent. Les blessures appellent la loi du talion. Après, quiconque y renonce par charité, cela lui vaudra une expiation. Et ceux qui ne jugent pas d’après ce qu’Allah a fait descendre, ceux-là sont des injustes. ». Or, qu’a fait descendre Allah ? Réponse : « la loi du talion ». Sont donc logiquement injustes ceux qui n’en font pas leur loi.

L’auteur prétend qu’en cas de différends religieux, le Coran prescrit de « s’en remettre à la justice de Dieu », de « ne pas chercher à se faire justice soi-même ni à imposer sa vision à autrui », que « chacun a la liberté de croire en ce qu’il ou elle veut », que l’« on ne peut forcer quelqu’un à croire. Même le Prophète de l’islam ». Or, entre une foule d’autres versets semblables, nous lisons précisément le contraire : « Ô Prophète ! Combats les incrédules et les hypocrites ; sois dur envers eux ! Leur refuge sera l’enfer : quelle détestable fin ! (Coran 66.9) » ; « Ô Prophète ! Fais la guerre aux infidèles et aux hypocrites, sois dur avec eux ! L’enfer sera leur demeure. (Coran 66.9) » ; « Ô Prophète ! Excite les croyants au combat. Vingt braves d’entre eux terrasseront deux cents infidèles. Cent en mettront mille en fuite, parce que les infidèles n’ont point de sagesse. (Coran 8.66) ». Où l’on voit que le châtiment futur de l’Enfer n’exonère pas le bon musulman de l’anticiper. Puisque Allah veut châtier les mécréants    « dès ici-bas (Coran 3.56 ; 5.41,49…) », comment ne pas lui prêter main-forte ?

En fait de miséricorde, telle est « la rétribution de ceux qui guerroient contre Allah et son envoyé [qui refusent d’être islamisés, se moquent d’Allah et de son envoyé, les caricaturent …] et qui s’empressent de corrompre le monde [qui s’opposent à l’ordre islamique], c’est qu’ils soient tués, ou crucifiés, ou que leur soient coupés la main et le pied opposés, qu’ils soient expulsés de la terre. (Coran 5.33) »… Allah parle ici clairement. Nulle équivoque possible. Heureusement qu’il détaille la manière de torturer ses opposants, sans quoi les musulmans n’auraient certainement jamais su comment s’y prendre ! Puisqu’Allah commande de telles atrocités, comment penser que ses dévots puissent ne pas vouloir les pratiquer ? Car « Allah a acheté aux croyants leurs personnes et leurs biens en échange du paradis. Ils combattent dans le chemin d’Allah : ils tuent jusqu’à se faire tuer. (Coran 9.111) ». Le Coran est rempli de versets de ce genre. « Ce n’est pas vous qui les avez tués, mais c’est Allah qui les a tués. Lorsque tu frappais, ce n’est pas toi qui frappais, mais c’était Allah qui frappait. (Coran 8.17) » ; « Combattez-les ! Allah, par vos mains, les châtiera et les couvrira d’ignominie ! (Coran 9.14) » ; « Combattez-les jusqu’à ce qu’ils se convertissent à l’islam. (Coran 48.16) » ; « Entre nous et vous, c’est l’inimitié et la haine à jamais, jusqu’à ce que vous soyez musulmans ! (Coran 60.4) » ;          « Allah aime ceux qui vont jusqu’à tuer pour sa cause. (Coran 61.4) » ; « Ceux qui offensent Allah et son messager [ceux qui refusent l’islam], Allah les maudit ici-bas et dans l’au-delà, et leur prépare un châtiment avilissant (Coran 33.57) », et parce que « ce sont des maudits, ils seront pris et tués impitoyablement. (Coran 33.61) » Les assassins du père Hamel et de tant d’autres non-musulmans savent que « les mécréants, il faut les égorger (Coran 47.4) » ! Parce que l’islam est la vraie religion (Coran 61.9), ceux qui n’en font pas partie ne peuvent être que des pervers et des maudits (Coran 3.10,82,110 ; 4.48,56,76,91 ; 7.144 ; 9.17,34 ; 11.14 ; 13.15,33 ; 14.30 ; 16.28-9 ; 18.103-6 ; 21.98 ; 22.19-22,55 ; 25.21 ; 33.64 ; 40.63 ; 48.13), que les musulmans doivent combattre sans cesse (Coran 2.193 ; 8.39 ; 9.33 ; 48.28 ; 61.4,10-12) à l’exemple d’Allah, par la ruse (Coran 3.54 ; 4.142 ; 8.30 ; 27.50 ; 86.16), la terreur (2.190 ; 3.151 ; 8.12,60 ; 33.26 ; 59.2,13), et toutes sortes de tortures (Coran 5.33 ; 8.12,65 ; 9.29,123 ; 25.77), en vue de les éliminer (Coran 2.193 ; 8.39,65 ; 9.5,33,111,123 ; 47.4) et anéantir définitivement (Coran 2.191 ; 4.89,91 ; 6.45 ; 9.5,30,36,73 ; 33.60-62 ; 66.9).

Les versets que Marwan Sinaceur présente comme invitant à la non-violence, tirés de l’océan de haine et d’appels au meurtre dont je viens de donner un aperçu, expriment pour leur part le tissu de contradictions typique du Coran, dont a si bien parlé l’universitaire et agrégée d’arabe, Anne-Marie Delcambre, dans son livre « La schizophrénie de l’islam ». Ces versets ne relèvent pas de la tolérance, mais de la ruse en situation de faiblesse : « Que les croyants ne prennent pas les mécréants pour alliés hors des croyants. Quiconque fait cela n’a rien d’Allah, à moins que vous ne les craigniez. (Coran 3.28) » À moins que vous ne les craigniez… Voilà énoncé le principe de la takîya, autorisant les musulmans en situation de faiblesse à « embrasser la main qu’ils ne peuvent couper », c’est-à-dire à mentir jusqu’à dissimuler leur croyance, voire la renier et même en pratiquer publiquement une autre afin de sauver leur vie ou leurs intérêts (Coran 3.28 ; 16.106), lesquels s’identifient nécessairement à ceux de l’islam, et cela dans l’attente que le rapport de forces ne s’inverse et qu’il leur devienne possible d’envisager l’agression : « Ne montrez point de lâcheté et n’appelez point les infidèles à la paix quand vous êtes plus forts qu’eux ! (Coran 47.38) » Marwan Sinaceur, pourrait-il ne pas pratiquer la takîya ?

Mais comment la confusion propre au texte coranique ne se retrouverait-elle pas dans l’esprit de qui tente de le justifier ? C’est ainsi que notre auteur n’hésite pas à amalgamer le texte du Coran et celui de l’Évangile, alors que l’Évangile n’invite pas seulement à être miséricordieux, mais commande de l’être, jusqu’à en faire dépendre le salut (Mt 6.12 ; 18.32-33) ! Si le Coran n’était rien d’autre que l’idéal évangélique, quel besoin y avait-il de sa venue ? Qui peut venir APRÈS le Christ, sinon l’Antichrist ? Comme tout imposteur, l’islam cherche à se confondre avec sa victime, et son serviteur de nous chanter « la proximité culturelle entre l’islam et les deux autres monothéismes (…) un message qui n’est pas sans rappeler les philosophies humanistes du judaïsme, du christianisme, ou des stoïciens. »

Pour finir, rappelons le comportement du modèle des musulmans (Coran 33.221), Mahomet, face aux critiques.
« Il y avait une femme du nom d’Asmâ bint Marwan qui faisait des vers très critiques au sujet du prophète de l’islam. Quand ces vers furent rapportés à Mahomet, il dit tout haut : ‘’Est-ce que personne ne me débarrassera de la fille de Marwan ?’’ Il y avait un homme du clan de la poétesse, Omayr Ibn Adi, qui n’avait pas été à la bataille de Badr, et qui saisit l’occasion de faire preuve de zèle. Le soir même il s’introduisit chez elle. Elle dormait au milieu de ses enfants. Le dernier, encore au sein, sommeillait sur sa poitrine. Il la transperça de son épée. Le lendemain, il alla trouver l’Envoyé de Dieu et lui dit : “Envoyé de Dieu, je l’ai tuée !” Mahomet lui, répondit : “Tu as secouru Allah et son Envoyé ô Omayr.” Omayr demanda : “Serai-je puni par Dieu pour ce meurtre, ô Envoyé d’Allah ?” Mahomet répondit : “Deux chèvres ne se seraient pas donné un coup de corne pour elle.” Omayr retourna dans son clan et ce jour-là il y eut une grande émotion au sujet de la fille de Marwan, car elle avait cinq fils et la vengeance pouvait être demandée. » L’assassinat eut lieu en janvier 624. (Ibn Ishaq, Muhammad, tome II, Paris, Albouraq, 2001, p 562,597).

Abu ‘Afak était un poète juif du Hedjaz qui refusait de se convertir à l’islam. Il écrivit un poème à charge contre Mahomet, qui commanda de l’assassiner en plein sommeil, ce que fit Salim Ibn Umayr en février 624. Même si certains musulmans nient l’authenticité de cet événement, ils ne peuvent nier qu’il est raconté aussi bien par le premier biographe de Mahomet, Ibn Ishâq (704-767), dans sa « Sirat Rasul Allah », que par l’historien arabe Ibn Sa’d al-Baghdadi (784-845) dans son Kitâb Tabaqât al-Kubra (Ibn Hisham, Ibn Ishaq, Alfred Guillaume (traducteur), The life of Muhammad : a translation of Isḥāq’s Sīrat rasūl Allāh, pp. 675-676). Personne ne doute que Mahomet supprimait ses opposants, y compris en 627 la tribu entière d’Abu Afak (François Déroche, « Vie de Muhammad », in Religions et Histoire, no 36, janvier 2011, p. 27).

Selon Mubarakpuri, Al Nadr ibn al-Harith a été capturé pendant la bataille de Badr, et ne fut pas autorisé à être racheté par son clan parce qu’il s’était moqué de Mahomet et avait écrit des poèmes pour le dénoncer. Un verset du Coran (8.31-37) fut révélé pour ordonner l’exécution de Nadr bin Harith. L’assassinat eut lieu en mars 624. (Ibn Hisham, Ibn Ishaq, Alfred Guillaume (traducteur), The life of Muhammad: a translation of Isḥāq’s Sīrat rasūl Allāh, p.308).

Ka’b ibn al-Ashraf était poète et l’un des chefs de la tribu juive des Banu Nadir, à Médine. Selon Ibn Ishaq, Mahomet ordonna à ses disciples de le tuer parce qu’il l’avait invectivé et qu’il avait composé des vers pleurant les victimes de Quraysh tués à Badr. Peu après, de retour à Médine, il avait aussi composé des versets insultants pour les femmes de Mahomet. Muhammad ibn Maslamah et quatre complices accomplirent la besogne en septembre 624. Cet assassinat a largement été relaté par Ibn Ishâq, par Tabari (Chroniques, Histoire des prophètes et des rois, Actes Sud, 2001, t.2, 181-185), par Boukari (Vol. 3.45.687 ; 5.59.369), et par Mouslim (32-3359 ; 19/4436).
Abu Rafi ‘ibn Abi Al-Huqaiq a été tué en décembre 624 pour s’être moqué de Mahomet et avoir aidé l’opposition contre lui (Boukhari 2.577).

L’esclave Abdullah bin Khatal a été assassiné en janvier 630 pour avoir récité des poèmes insultant Mahomet. (Bukhari 5.59.582 ; 3.29.72 ; Sa’d, Ibn. Kitab al-tabaqat al-kabir, Volume 2. Pakistan Historical Society. p. 174. ASIN B0007JAWMK, 1967).
Fartana, une fille d’Abdullah ibn Khatal, fut aussi assassinée pour avoir récité les poèmes de son père. (Abou Daoud, 14.2678 ; The Life of Muhammad, Al-Waqidi’s Kitab al-Maghazi (Routledge Studies in Classical Islam). Faizer, Rizwi [Editor]. Routledge p.406).

Je pourrais malheureusement continuer encore longtemps cette liste macabre. Il semble cependant suffisamment clair que Mahomet n’avait pas le même comportement que celui que Marwan Sinaceur nous chante : « la maîtrise de soi. Ni surenchère. Ni polémique. Ni violence ». Quel Coran les musulmans doivent-ils donc suivre, celui de Mahomet ou celui de Marwan Sinaceur ? N’est-ce pas Mahomet qu’Allah a donné comme modèle aux musulmans (Coran 33.21) ?

Abbé Guy Pagès

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Rems

Bravo monsieur l’Abbé ! l’islam est le cancer du monde et certainement une religion !

Cyprien

Mahomet aurait donc prit ses contemporains pour des billes? J’écris un livre qui n’est pas très clair, mais si vous ne le comprenez pas, Allah à la réponse. Quand vous serez mouru, vous aurez une réponse.
Dans le style la Bible nous prend bien pour des demeurés aussi avec ses fables. Ah la peur de la mort, qu’est-ce que ça ne ferait pas croire? Mais ce sont de bonnes multinationales qui perdurent bien et qui rapportent, surtout lorsque les sociétés sont en crise!

Blacklist

Tu “poses problème” duduche ? :-))

Porcinet & Cochonou

Muhammad c’est un proche cousin de Jack Lang
pas étonnant alors que Muhammad soit prophète
et son cousin Jack Lang président de l’institut du monde arabe
et tous les deux pédophiles et de préférence
prédateurs sexuels de fillettes et de garçonnets au Maroc !

origan

l’auréole est un attribut chrétien en non musulman , un croissant au dessus de la tete du pedophile aurait suffi et n’aurait pas entretenu d’ambiguïté

Porcinet & Cochonou

l’Islam c’est ce serpent venimeux et mortel
que la République Maçonnique a nourri en son sein
pour défranciser, déchristianiser la France
afin de la détruire de l’intérieur
les frères Francs-Maçons
sont les frères
des frères Musulmans
les frères fossoyeurs de la France
et les pompes funèbres des Français

Phantomask

ce coran n’est qu’un grimoire de sorcellerie
écrit de la main gauche par Satan lui-même

Laurent Barre

Merci pour ces salutaires commentaires accompagnés des justificatifs.

Henri ubeda

merci l’abbe de ce temps pour reveler l’islam. mais il faut revenir en arriere a la genese, le serpent ou SATAN etait deja parti pour detruire les enfants de DIEU. la preuve principale est que les 10 commandemants donnes a MOISE aucun n’est respecte par les muz, ensuite le nom DIEU est je suis celui qui est YAHWEH ou JEHOVAH et non pas allah,// allah fait parti de ceux qui etait avec le serpent au commencement avec cet ange de lumiere eteinte appele LUCIFER ///CELUI qui etait le vrai fils de DIEU ETAIT JESUS-CHRIST QUI est venu aumonde pour apporter amour et justice .EN LISANT LES EVANGILES D’AMOUR DANS LE N. TESTAMENT /ON PEUT LIRE LA DIFFERENCE AVEC LE CORAN.L’ISLAM VENU 6 SIECLES APRES J,C A ETE ECRIT POUR DETRUIRE LA CHRETIENETE .LES MUZN’ONT JAMAIS CESSE DE VOULOIR DETRUIRE J.C

Une patriote

DEMOCLES met une pétition en ligne sur des vidéos qui circulent LIBREMENT montrant comment les musulmans DOIVENT ASSASSINER LES FRANCAIS AVEC UN COUTEAU ! Qu’à fait Macron depuis des derniers égorgement = STICTEMENT RIEN ALORS QUE MLP VOULAIT EXPULSER TOUT LES FICHES S !!! Macron ne nous confine pas pour luter contre le virus MAIS BIEN pour que nous ne nous apercevions pas DU NOMBRE GRANDISSANT de musulmans intégristes qui ENVAHISSENT LA FRANCE ET VONT BIENTÖT PASSER AUX ASSASSINATS DES FRANCAIS !

BORSALINO

Grand bravo monsieur l’abbé pour votre analyse pertinente à travers laquelle vous dénoncer les turpitudes de ce pédo-criminel de mahomet et les balivernes du coran fruit de l’imagination d’un malade mental bâtard de surcroit car né 4 ans après le mariage de sa mère et le fils de son pseudo grand-père .Il voulut donc se venger de sa tribut et par ricochet de l’humanité toute entière surtout qu’il y a plus d’un milliard de cons qui croient dans son message haineux ,sexiste ,antisémite, antichrétien ,sanguinaire et inhumain .

Corsica

Monsieur l’Abbé, quel ignorant vous faites.
Vous prenez des versets et les sortez de leur contexte. Malheureusement, des personnes dénuées de raisonnement (il en foisonne chez riposte laïque) vous croient aveuglément.
Pour aborder le Coran et en saisir le sens, les théologiens passent des dizaines d’années à l’étudier (en langue arabe bien sûr) mais vous, après l’avoir lu comme le lirait un ado de 15 ans, vous voudriez nous l’expliquer ? La belle blague… votre haine et vos vomissements nous font comprendre que vous recherchez la confrontation civilisationnelle que vous n’obtiendrez jamais. Vive la France multiculturelle et multiconfessionnelle.
Au passage, le personnage représenté dans le landau me semble trop bronzé pour représenter l’Eglise 😂

Tartalakrem

🙈🙉🙊

Angel

On remarquera que le multiculturalisme et le multiconfessionnalisme prôné par certains est toujours à géométrie variable. Allez comprendre.

Michadri

@Corsica: il paraît que ce torchon qu’est le coran est écrit dans un langage facile à comprendre alors pourquoi les adeptes à momo le pédophile ne parviennent toujours pas à se mettre d’accord ? De plus quel dieu qui prêtant connaître le passé, présent et futur envoie des versets qui en abrogent d’autres, pas très futé cet allah. L’islam est une ideologie mortifère se rapprochant fort du satanisme.

zéphyrin

(rire) sont brillants surtout les théologiens du qatar, d’arabie saoudite du yémen etc…encore une petite centaine d’années de théologie et ils seront au top ! par contre pardonnons à nos pauvres imams de france qui sans des décades de théologie sont des exemples de….enfin des exemples quoi….(sourire)

Rems

Il suffit surtout d’être con comme un balai pour appliquer les mesures idiotes d’un pédophile avéré……………

Liberté Conditionnelle

Vous dites qu’il faut des dizaines et des dizaines d’années pour comprendre le coran et en étant à plusieurs sur le dossier.
Ah il sont fort ces Romains oh pardon ces Arabes, n’auraient-il pas usurpés le savoir d’anciennes civilisations ?
Je comprends mieux le fait qu’il y ait plus d’un milliard de musulmans qui veulent nous faire la peau, étonnant non, ils ignoreraient ce qu’il y a dans le coran donc religion de paix et d’amour ? je me pose beaucoup de questions.
Vous pouvez contester certes Monseigneur Guy Pagès, mais les fait sont là, on tue bien au nom de cette pseudo religion, la plupart des terroristes avaient en possession un coran.
Il faut donc des dizaines d’années pour comprendre le coran, et maitriser l’écrit arabe, vous faite bien de le dire, je vais passer l’info.

Vincent L.

Oui, il peut y avoir une tonne d’interprétations du Coran. Une chose est sure, en revanche, quand un pays est à majorité musulmane, c’est la décadence assurée. Et quand un pays a environ 10 % de musulmans, ça devient la chienlit et bien plus. Il est inutile d’avoir un bacc + 10 pour le constater – juste être attentif, savoir lire et ne pas mettre la tête dans le sable.

Marnie

Quand on est musulman et qu’on ne veut pas s’intégrer en France on part avec la vitesse grand V dans un pays qui lui correspond mieux. Il y a 57 pays régis par le coran : c’est-à-dire l’islam. La France n’est pas une poubelle où des soi-disant dérangés du ciboulot veulent imposer leurs lois en faisant des attentats, des égorgements et maintenant des décapitations. Ceux qui acceptent cela veulent du mal à la France et donc qu’ils partent vite avec eux c’est préférable.

Henri ubeda

N’AVEZ VOUS PAS ENCORE COMPRIS QUE CES MUZ SONT CHEZ NOUS NON PAS PAR AMOUR MAIS POUR LES AVANTAGES SOCIAUX. CHOSES QUI N’EXISTENT PAS DANS LEURS PAYS DE MISERE ET DE MANQUE D’HYGIENNE OU LES W.C ET BIBLIOTHEQUES N’EXISTENT PAS ..

Modération : merci de ne pas écrire vos commentaires en majuscules

yvank

Les contradiction du coran ne reflètent-elle pas la mentalité musulmane de la taqiya perpétuelle? Les serpents d’apparence humaine, guides suprêmes? font ressortir du livre des contradictions la poésie de quelques versets. On peut lire sur internet que le coran est merveilleux, en oubliant les versets sataniques, et les horreurs de cette théologie débile pour enculeurs de chèvres. (Les Cambadélis, Joffrin, Tachés, et autres collabos). L’avancée de la oumma, dans ses nuisances, sa réussite à imposer le rituel barbare aux européens qui finiront par bouffer uniquement hallal, s’amplifie par immigration interposée, CAF et la sécurité sociale deviennent leur arme fatale. Majorité oblige nous allons droit vers un gouvernement bouquistant. C’est ça la chance pour la France.

HARGOTT

La seule façon possible: ne plus être musulman, car mon Dieu m’a dit: “la France, c’est ABSENCE de musulman”.

mat blendel

Oui grand merci à vous abbé Pagès . Votre travail est exemplaire et bientôt totalement salutaire . J’ai eu la chance (désolé pour le ‘moi-je)de vous rencontrer lors d’une réunion du SIEL à côté du Louvres ,il y a environs trois ans et la bontée dont vous aviez fait preuve en m’écoutant et me rassurant est inoubliable ..J’avoue éspérer qu’un jour encore cette chance me sera ré.offerte. ÉCRIVEZ PLUS SOUVENT !,

phil hurzi

L’islam est une arme de guerre et le coran en est son manuel. J’avais demandé à un copain qui avait des idées très arrêtées sur l’islam s’il avait lu le coran, réponse :” les religions, c’est tout la même merde!! je ne me suis déjà pas fait chier à lire la bible, c’est pour m’emmerder à lire le coran, d’ailleurs les musulmans en parlent très bien” et voilà comment, par fénéantise et conviction absolue, qui ne saurait être remise en question, l’utopie d’un islam pacifique, tolérant et même d’amour fait son chemin afin de nous endormir pour plus mieux nous détruire, nous les chrétiens, bien sur, mais aussi tous ceux qui ne sont pas muslims. Notre seule chance est qu’il y a plusieurs courant dans l’islam et que chacun prétendant détenir la vérité ils se massacrent parfois entre eux

Georges Favier

mais la réponse est dans le coran : en égorgeant les infidèles… et même sans caricature… c’est ça être musulman n’est ce pas ?

patphil

bravo l”abbé, si tout le monde faisait comme vous, en lisant le coran, ne serait-ce qu’une fois…

straycat

Oui ! C’est paradoxal cette ignorance du Coran de la part des chrétiens… Faudrait qu’on m’explique… Mépris, volonté, peur, juste enfermement sectaire ? (l’Abbé vous citez 47.38 mais c’est 47.35 je pense)

Abbé Guy Pagès

Cher ami, cela dépend des traductions utilisées.

François Desvignes

Qui vient après le Christ sinon l’Antéchrist ?

Quiconque se prétend sauveur APRES le Sauveur est de l’Antéchrist .

Or qui a prétendu sauver après et en dehors du Christ sinon tous ceux qui ont constesté la divinité du Christ ? (St Jean 2 22).

Voici ceux qui ont contesté la divinité du Christ et ont prétendu être “sauveur” à la place du Sauveur :

Mahomet= Marianne = Mondialistes

L’islam, la République, le N.O.M.travaillent ensemble à notre génocide par haine du Christ .

Il vaut mieux mourir pour notre Dieu qui nous ressuscitera
Que vivre sous le joug de ses ennemis qui finiront par nous tuer.

Snac

je ne comprends pas cet article: les Musulmans peuvent aussi interpréter le Coran et ne pas prendre à la lettre ce qui s’est passé au 7ème siècle, me semble-t-il.

Filouthai

Non ils ne peuvent pas. Le Coran est un livre « incréé » (venant de Dieu -d’Allah-) directement., …
donc ni sujet à interprétation, ni sujet à modification.
Voilà pourquoi les musulmans nous « invitent » (a gorge déployée) à vivre comme en l’an 632.

Vincent L.

Effectivement, SNAC a le réflexe d’un Occidental qui confond les Évangiles avec le Coran et qui relativise.

Lire Aussi