Comment tenir face à la pression des vaccinateurs ?

Comment tenir face à la pression des vaccinateurs pour nous injecter des vaccins anti-covid incomplètement testés ?
Le quotidien « Parisien » du jeudi 25 mars 2021 affichait, en première page, le gros titre suivant : Comment tenir jusqu’aux vaccins ? Si ce n’est pas de la communication anxiogène, de quoi s’agit-il ? Ceci est irresponsable et est à la limite de la mise en danger d’autrui car la médecine nous a justement appris que la peur avait une action sur la diminution des défenses immunitaires ! En ouvrant le journal, à la page 3, nous tombons sur un article de la trop fameuse Karine Lacombe, cheffe du service infectiologie de l’hôpital Saint-Antoine, qui estime que la situation actuelle est « très préoccupante » et qui n’hésite pas à affirmer « Sans nouvelles mesures, on devra trier les patients », n’est-ce pas là ajouter du stress au stress ?

Rappelons que cette infectiologue est très liée à ce qu’il convenu d’appeler Big Pharma et qu’elle a reçu des émoluments très confortables de ce que certains n’hésitent pas à qualifier de cartel mondial de l’industrie pharmaceutique.
Cf. (Juin 2020) Revenus récents versés par l’industrie pharmaceutique à la Pr Karine Lacombe de Paris – Saint Antoine : 212 209 €, dont 28 412 € de Gilead, décorée récemment de la Légion d’honneur par Emmanuel Macron !

https://www.francesoir.fr/societe-sante/top-13-des-revenus-annuels-recents-verses-par-lindustrie-pharmaceutique

Dans une enquête du journaliste d’investigation Philippe Aimar, « Manipulations, vols, meurtres, influences et guerres médiatiques » (Sars-CoV-2- Coronavirus – Covid19-N-CoV-19) il est textuellement énoncé : « La désinformation sape les efforts pour contrôler la pandémie… Il faut donc contrôler l’information au niveau gouvernemental, – et, si nécessaire, couper le flux d’informations ». En lisant ce livre, on est supposé découvrir l’origine du virus ainsi que toute la mise en scène qui aurait été organisée pour arriver à un plan de vaccination global, sauf que deux impondérables sont intervenus :
– la mise en avant des bienfaits de la chloroquine par le Pr Didier Raoult, contrariant ainsi les plans des laboratoires privés (souvent financés par la Fondation Bill Gates),
– les scandaleuses décisions de classer cette substance comme produit vénéneux (utilisé pourtant depuis 70 ans !) par la ministre de la Santé de l’époque ainsi que la destruction de plusieurs centaines de masques chirurgicaux
https://planetes360.fr/la-verite-sur-le-covid19-une-enquete-incroyable-a-lire-durgence/

Toute cette crise aurait été montée pour permettre de vendre 15 milliards de vaccins  et aussi pour faciliter la mise en place d’une véritable tyrannie sanitaire par l’obstination patente à écarter tous les traitements de la maladie, abordables en coûts ; le tout assorti de cette propagande politico-médiatique éhontée sur la saturations des lits de réanimation.

Le Dr Maudrux le dit bien, non sans courage, « On n’a pas écouté les vrais médecins au profit d’études d’expertises ! ».  C’est-à-dire que l’on s’est plus préoccupé de faire confiance à des statistiques discutables et à des études « foireuses » voire même inexistantes (Lancet, Discovery…) que de pratiquer la vraie médecine de terrain qui consiste à observer et à tenir compte des expériences réussies.

Un excellent exemple est celui de l’ivermectine qui n’a pas été pas soutenue par les laboratoires, plus préoccupés de mettre sur le marché de nouvelles formules très onéreuses, comme le remdésivir, même si les risques sont supérieurs aux bénéfices, se désintéressant de médicaments qui ont fait leur preuve mais qui sont pour eux financièrement amortis ; l’État aurait dû prendre le relai de ces fabrications, ou les imposer, mais il ne l’a pas fait…

C’est ainsi que l’on cache les traitements existants (qui sont au moins une dizaine) avec interdiction d’en parler et même d’en prescrire (alors que par exemple l’azithromycine aurait largement fait ses preuves) pour des vaccins aux conséquences sanitaires encore mal évaluées et des durées d’immunité encore inconnues. Le ministre de la Santé vient tout juste de les évoquer du bout des lèvres en parlant d’oxygénation, d’anticoagulants et d’antibiotiques…

Mais le pire a été atteint quand on apprend que la France serait intervenue auprès de l’OMS (Organisation mondiale de la santé) pour que celle-ci minimise les bienfaits de ce traitement à l’ivermectine, en faisant modifier les conclusions du rapport (portant sur une étude de plus de 2 800 cas), qui lui avait été remis ; lequel faisait état d’une diminution par deux de la mortalité, de trois-quarts d’amélioration de survies et de délais de récupération clinique plus rapides obtenus grâce à l’utilisation de ce médicament !

La thèse du Dr Maudrux serait que l’on réserverait les nouveaux médicaments coûteux aux pays supposés riches de l’hémisphère nord et les anciens médicaments très peu chers aux pays de l’hémisphère sud, réputés pauvres ; et de citer les cas de l’Inde qui aurait commercialisé 150 millions de doses d’ivermectine et présenterait des résultat identique en nombre de cas (30 000/jour) pour une population 19 fois supérieure et du Mexique avec des résultats très favorables, pour la seule région qui aurait utilisé l’ivermectine, par rapport aux autres qui s’en seraient détournées…
Cf. le témoignage accablant du Dr Maudrux (contre la ligne officielle mise au rancard) : « Ils font tout pour qu’on ne parle pas des traitements ! »

https://www.youtube.com/watch?v=46yBJdCHfaY&t=6s

De nombreuses autres révélations publiées vont dans ce sens :
Ivermectine : témoignage.
https://planetes360.fr/ivermectine-temoignage/

Pendant cette folie sanitaire, un médicament, véritable alternatif aux vaccins expérimentaux, l’ivermectine, fait parler de lui et semble plus que prometteur, en voici un témoignage.
Lien de la vidéo originale datée du 10 mars 2021 : https://www.youtube.com/watch?v=qanytFQbwW0
Ivermectine : le complotisme de l’Agence européenne des médicaments
https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/ivermectine-le-complotisme-de-lema-par-le-dr-maudrux

Le scandale mondial de l’ivermectine !
https://planetes360.fr/le-scandale-mondial-de-livermectine/

Hector Carvallo est un scientifique argentin qui a mené des études sur l’ivermectine. Le refus de son utilisation contre la Covid-19 en Argentine (seules 6 des 23 provinces du pays l’ont autorisée) ainsi qu’en Europe n’est, pour lui, pas une surprise et il vous explique pourquoi : la cupidité de Big Pharma…
Par ailleurs il existe une polémique sur cette prétendue saturation de lits de réanimation, prétexte à toutes les opérations de confinement, de couvre-feu et de vaccination de masse accélérée.

Elle est menée par le Dr Kron qui affirme que le chiffre de 110 % de saturation, en Île-de-France est faux et ses explications sont les suivantes : dans le dernier rapport paru, concernant ce territoire, le taux de gestion de soins intensifs apparaît comme étant à 51 %, dont la moitié concernerait des soins courants ; ce qui fait qu’il resterait 25 % pour le traitement des covid ! Il complète son propos par l’affirmation selon laquelle la moitié ne faisant pas l’objet d’intubation et de ventilation, l’autre moitié pourrait être parfaitement transportée dans des services où il existe des moyens d’oxygénation et de surveillance attentive ; il prétend que l’on pourrait ouvrir de tels lits de soins dans deux hôpitaux : l’hôtel-Dieu, qui possède le matériel et le personnel adéquats, et le Val-de-Grâce (à rouvrir). Il démolit ainsi la propagande politico-médiatique à propos de cette saturation des lits de réanimation en affirmant que les chiffres faux proclamés le sont pour affoler les populations :
Cf. Le chirurgien Bernard Kron démolit la propagande politico-médiatique sur la saturation des réas

https://www.youtube.com/watch?v=gf8ICMM5ZBM&t=4s

https://www.youtube.com/watch?v=gf8ICMM5ZBM&t=133s

Facturation réanimation > soins intensifs > hospitalisation classique, le chiffre de 110 % de saturation est faux.
Stratégie du gouvernement basée sur le nombre de lits de réanimation ; où sont les 12 000 lits promis par M. Véran ? Et la réserve sanitaire ? Hôpital sacrifié au nom de la rentabilité. On est confiné parce qu’on manque de lits pour mettre les malades sous oxygène.
https://planetes360.fr/dr-bernard-kron-les-chiffres-sont-faux-cest-pour-affoler-la-population/
« Effectivement les hôpitaux avec les Covid sont à la limite de la saturation. Mais les chiffres sont faux, je ne sais pas si c’est pour affoler la population ou si c’est simplement le mouvement qui est au pouvoir qui n’a pas pris les mesures à cause de l’inertie de son administration. […] Le problème c’est qu’en réa, actuellement, 50 % des malades ne sont pas des Covid et les 50 % autres, la moitié seulement sont sous intubation et respiration. ».

https://www.youtube.com/watch?v=gf8ICMM5ZBM

Venons-en aux vaccins :
Commençons par citer quelques extraits de cette parution numérique de « France-Soir » :
« … Revenons à nos thromboses : ce vaccin fonctionne comme une boule de neige. Dès son entrée dans nos tissus, il est enveloppé dans une maille de facteur X, qui en présence de calcium et de phospholipides enclenchera une cascade de coagulation. Chez la plupart d’entre nous, cette cascade sera inhibée par d’autres mécanismes, ou les éléments nécessaires, phospholipides et calcium ne seront pas en présence suffisante, il y aura de légers désordres sanguins, voire vasculaires. Chez d’autres, ceux dont le sang a un taux important d’anticorps anti-phospholipides, la thrombose sera foudroyante et avec les différentes complications envisageables : AVC, embolies pulmonaires, infarctus…

La génotoxicité et la cancérogénicité des virus à ADN est connue. Elle n’a jamais été établie pour les virus à ADN recombiné. En même temps, elle n’a jamais vraiment été recherchée et de surcroît, c’est la première fois que le gène utilisé est celui codant pour la protéine Spike. Il s’agit d’une première, une expérimentation totale, sur l’humain, et sans limite…
Cela est vrai pour tous les prétendants vaccins pour la Covid-19. Les autres vaccins ne sont pas plus efficaces, ni moins toxiques que celui d’AstraZeneca pour certains. Ils évoqueront alors les essais menés. Nous utiliserons bientôt le vaccin Pfizer BioNTech pour montrer un autre aspect de ces expérimentations foireuses : comment faire valider par les statistiques un protocole bidon. »
Cf. AstraZeneca : le facteur X
https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/astrazeneca-le-facteur-x
Cf. aussi cette prestation exceptionnelle du Dr Gérard Delépine qui démonte tous les propos de Martin Blachier avec succès dans TPMP, déjà publiée sur Riposte Laïque.
https://planetes360.fr/prestation-exceptionnelle-du-dr-gerard-delepine-qui-demonte-tous-les-propos-de-martin-blachier-avec-succes-dans-tpmp/

À propos de la mort par thrombose du jeune Antony, mort aussitôt après sa vaccination AstraZeneca, le Dr Gérard Delépine évoque des phénomènes de surréaction du système immunitaire et pose la question du pourquoi il est recommandé ne pas vacciner les moins de 55 ans avec ce sérum (si cette dénomination peut être employée à propos de vaccin) ?

Il précise bien que, d’une manière générale, tous les vaccins anti-covid-19 proposés actuellement sur le marché n’ont pas été étudiés correctement (tests effectués sur des populations insuffisantes d’animaux), que leurs phases 3 de test sont non terminées (pour Pfizer : fin janvier 2023, Moderna : février 2023 et AZ : janvier 2024), et donc qu’ils ne présentent pour le moment que des résultats transitoires !
En réalité ils ont été mis en avance sur le marché, sans attendre la phase 4 d’extension-surveillance, pour des raisons d’urgence liées aux manques de médicaments de soins « rentables » et de lits de réanimation « suffisants ».

Par ailleurs, les États-Unis ont utilisé des informations obsolètes pour essayer de prouver l’efficacité de leur vaccin et le gouvernement anglais reste muet sur le taux de contamination et le nombre de morts depuis le début de la vaccination ; alors qu’aujourd’hui l’OMS avance que la vaccin AZ ne devrait pas être inoculé avant 55 ans et après 65 ans !
Quant au vaccin Pfeizer, sa priorité reste les plus de 75 ans.
Et le docteur Delépine de conclure « qu’on en fait trop » en matière de communication, et que la peur se répand notamment à cause du gouvernement qui n’encourage pas les médecins à traiter la maladie (chloroquine + antibiotique ou ivermectine) et des réactions à l’immunisation qui apparaissent avec des phénomènes de coagulation.

Les mutations en virus plus contagieux sèment aussi l’effroi contagieux alors qu’on oublie de dire que le renforcement de la contagion va de pair avec la diminution de leur dangerosité…
Si Violaine Guérin, endocrinologue, se préoccupe des variants secondaires de coronavirus et des vaccins covid,
https://odysee.com/@Emp%C3%AAchonsleNouvelOrdreMondial:a/-violaine-gu%C3%A9rin-variants-coronavirus-vaccins-covid:c
Alexandra Henrion-Caude, généticienne et spécialiste des micro-ARNs affirme d’une manière renversante que les vaccins causent des variants
https://odysee.com/@bengarneau:4/variants:d
Où va-t-on ?

En attendant, l’inutilité du port des masques à l’extérieur, sans regroupement, ainsi que la nocuité des confinements et l’humiliation des auto-certifications de sortie associée récemment à l’information (à vérifier) selon laquelle les médecins seraient enclins à ne plus prescrire d’arrêts de travail pour le covid font que les citoyens se regroupent de plus en plus pour poursuivre les responsables en justice :

Si cette assignation en référé, récente (23 mars 2021), de la part d’un collectif de 1 361 personnes physiques anonymes sur la base d’un dossier dont le titre est significatif : Stop_mesures_liberticides@protonmail.com
et ce cri d’alarme d’un virologue belge : la vaccination risque de provoquer un monstre incontrôlable.
https://resistancerepublicaine.com/2021/03/17/cri-dalarme-dun-virologue-belge-la-vaccination-risque-de-provoquer-un-monstre-incontrolable/
est vérifiée ainsi qu’est identifiée la localisation d’origine de la pandémie Covid-19 entre deux des installations de guerre biologique de Chine à Wuhan
https://www.francesoir.fr/politique-monde/localisation-dorigine-de-la-pandemie-covid-19-identifiee-entre-deux-des
…, en février de cette année, la Chine a refusé de fournir des données brutes sur les premiers cas de Covid-19 à une équipe de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) sondant les origines de la pandémie.
Il est montré que la plus forte concentration de demandeurs d’aide avant le 18 janvier 2020 se situait entre ces deux institutions de recherche.

Sur la base des preuves scientifiques disponibles, le virus Covid-19 était le produit d’une recherche sur le « gain de fonction » et non d’une transmission naturelle d’un hôte animal à l’homme.
Il est fort probable que la Chine mène, dans le cadre d’un programme de guerre biologique, le développement parallèle d’un pathogène coronavirus unique génétiquement modifié et d’un vaccin pour le traiter.
Alors là, il s’agira de situer tous ces faits dans un contexte mondial plus général :
La guerre invisible de l’État profond contre la France – Le Zoom – Stanislas Berton – TVL

https://www.youtube.com/watch?v=kK5iH7BZrGA&t=3s
et ceci d’autant plus que :

Le Parlement européen vient de voter le passeport sanitaire (un certificat numérique) !
https://planetes360.fr/le-parlement-europeen-vote-le-passeport-sanitaire/
et que Microsoft va gérer tout le « big data » qui va suivre ; le secret médical va sauter ! Quelle sera la suite à ce chantage à la liberté ? De quel droit le peuple français (qui ne veut pas de ce passeport à 70 % !) n’a-t-il pas été consulté sur ce sujet ?

Patrick Verro

image_pdf
0
0

14 Commentaires

  1. le deux avril cabinet medical medecin ne pouvant se procurer des seringues et vaccins personnes venues pour rien fin de la vaccination pour immunite 95:100 DE POPULATION VACCINEE 2030

  2.  » y a pas à tortiller du fion , si il veulent vous vacciner de force défoncer les avec une petite cuillère dans l’oeil ,une fourchette etc ….afin de défendre votre famille voilà tout ! Et surtout comprenez bien qu’il n’y à pas de pandémie autre que celle qu’ils veulent mettre en place en travers les vaccinés . Ce sont des malades mentaux point bar ! KC

  3. « l’inutilité du port des masques à l’extérieur »
    Et même à l’intérieur, vu que les virus passent au travers. D’ailleurs Delfraissy lui-même le sous-entendait lorsqu’il recommandait de s’abstenir de parler dans les transports en commun…
    Pensez à tous ceux obligés de le porter plusieurs heures par jour, et aux conséquences pour leur santé !
    Tous ces prétendus gestes barrières ne servent à rien !

  4. En tenant et acceptant d’ être un paria ….ou en ne cédant pas ….donc la seule devise “ on résiste “de toutes façons j,ai 78 ans et si par malheur je tombe malade ,mon compte est bon ……je serai TRIÉE ….est ce le bon mot ? Je dis zigouiller. Honte à ces gens là …..cela rappelle bien des événements horribles .

    • Prenez vitamines B et D + zinc et si contaminé azithromycine, chloroquine, oxygénation à domicil ou ivermectine ou encore antibiotique et corticoïde et vous avez toutes les chances de vous en sortir…
      D’ailleurs, de mon point de vue (après avoir longuement étudié tous, ou presque, les discours médicaux) vous risquez plus, pour le moment, à vous faire vacciner avec ces produits testés à la va-vite !
      D’ailleurs, au point de folie collective où on en est, j’envisage de porter un carré jaune sur lequel sera écrit : « Attention écartez-vous, je n’ai pas été vacciné ! »

    • Hélas les titres en gras et les soulignements n’apparaissent pas ; de plus il y a plusieurs vidéos qui apparaissent et pourtant tout y est, mais c’est un peu lourd à digérer !
      Courage pour ceux qui lisent jusqu’au bout…

    • Ce qu’il dit ci-dessous est vrai :
      « Ce “vaccin” ne devrait, en fait, pas être nommé ainsi : car il n’est pas élaboré comme un vaccin qui lui est normalement constitué de la maladie atténuée et déclenche l’immunité de notre corps. Ce vaccin ARN est un messager qui va donner un signal aux cellules comme une modification génétique du corps ! »
      « « Pour la première fois dans l’histoire de la vaccination, les vaccins dits à ARNm (bien que l’article oublie ceux à OGM, c’est pareil) de la dernière génération interviennent directement dans le matériel génétique du patient et modifient donc son propre matériel génétique, ce qui équivaut à une manipulation génétique, déjà interdite et considérée jusqu’à présent comme criminelle. »

      Il est évident que c’est de la modification génétique sur des humains.

    • Des thérapies géniques ne sont pas des vaccins. Les vaccins sont des virus atténués dont le système immunitaire va se mettre à attaquer (par contre, avec le temps, les vaccins sont devenus de plus en plus toxiques suite aux adjuvants et aux métaux lourds qu’ils mettent à l’intérieur, il ne faut pas se faire vacciner), ce ne sont pas des thérapies géniques, qui envoient une information génétique dans le génome, qui modifie le génome ! Les thérapies géniques n’avaient été expérimentées jusque-là que lors d’essais sur des patients atteints de maladies génétiques graves ou de certains cancers, tous étaient condamnés à court terme donc ils n’avaient rien à perdre. Ces essais ont été très limités. Alors qu’aujourd’hui, ils injectent des thérapies géniques sur des millions de gens sains !

  5. En complément :
    Ivermectine : “Nous n’avons pas besoin de plus de données, nous avons besoin de plus traiter !”
    https://planetes360.fr/ivermectine-nous-navons-pas-besoin-de-plus-de-donnees-nous-avons-besoin-de-plus-traiter/
    Ivermectin : the BonSens.org association attacks Dr Hill’s meta-analysis as fraudulent science
    https://www.francesoir.fr/societe-science-tech-politique-monde/ivermectin-bonsensorg-association-attacks-dr-hills-meta
    Claude Janvier « Le Virus et le Président » : itinéraire d’un crime presque parfait
    https://www.youtube.com/watch?v=qKEqPdudP3s&t=4s
    La preuve de leurs mensonges !
    https://planetes360.fr/la-preuve-de-leurs-mensonges/

Les commentaires sont fermés.