Comment Trump a mis au pas le dictateur nord-coréen…

Souvenez-vous, on vous avait annoncé qu’en 2018, Trump allait s’occuper de la Corée du Nord.

Une nouvelle fois, votre site préféré ne s’est pas trompé. Que s’est il passé ?

Comme il le fait toujours, Kim Jong un a commencé à menacer, habitué à ce que les dirigeants occidentaux, coréens et japonais recherchent «  l’apaisement » ou dit autrement, qu ils fassent dans leur froc…

Le plus gogo sur ce point avait été Bill Clinton qui avait conclu un accord, que les Usa ont respecté mais pas la Corée du Nord…

C’est toujours comme ça avec les dictateurs tyrans, ils prennent ce qu il y a à prendre et ne donnent jamais rien en échange.

Et en fait, tant que ça marche, on peut, d’une certaine façon leur donner raison…

Cette fois Kim Jong un à voulu faire pareil mais s’est heurté à un Trump !

Il a menacé les USA d une attaque atomique, et notre Donald préféré lui a répondu «  j’ai un plus gros bouton (atomique) que toi ».

Bien entendu, tous les freluquets gauchistes se sont gaussés de ce qu’ils qualifiaient de concours de z… sauf que en fait, Trump a compris le langage pour parler à un dictateur, le seul qu ils connaissent : la force.

Stratège comme un Russe, roublard comme un joueur de poker new-yorkais, Trump est allé voir les Chinois et leur a dit, « soit vous calmez Kim Jong un » , soit c’est vous qui allez prendre… (au plan économique).

Et les Chinois qui sont tout sauf bêtes ont vite compris le message. Ils ont convoqué Kim Jong un, qui ne sort jamais de Corée du Nord, et lui ont ordonné de se calmer et de rencontrer notre grand Donald Trump.

Kim Jong le boudeur est alors rentré la queue basse chez lui. Une rencontre historique a donc été programmée pour le 12 juin 2018. Kim Jong un a bien essayé de se défiler une seconde fois, mais les Chinois l’ont encore rappelé à l’ordre…

La rencontre va donc avoir lieu.

A qui a-t-on affaire ? D’un côté, Donald Trump, l’homme qui a passé sa vie à négocier pour devenir milliardaire, et qui a affronté seul les banquiers requins de Wall-Street quand il a eu des problèmes. Et qui a toujours gagné.

Aucun autre homme politique n’a son expérience dans le monde (et sûrement pas Emmanuel Macron… qui n’a brassé que les affaires des autres, c’est-à-dire du papier…).

De l’autre côté, une saloperie roublarde et fourbe nommée Kim Jong un, héritier fils à papa, d’une dictature qui a passé sa vie à se comporter comme un salaud.

Lui quand il négocie, c’est toujours face à des hommes terrorisés, des condamnés à mort en sursis…

Alors c est sûr que cette fois, à Kim Jong un, ça va lui faire bizarre…

Et il se trompe lourdement s’il croit qu’il va pouvoir rouler Donald Trump.

En fait, je n’ai qu’une angoisse pour cette rencontre, c’est que Trump soit victime d’une tentative d’empoisonnement (une simple poignée de mains peut suffire…) et les Coréens du Nord sont des experts en la matière.

Je les crois capables de tout !

Ce serait une véritable catastrophe !

Albert Nollet

image_pdf
0
0

21 Commentaires

  1. @DUFAITREZ :
    « Débutant contre naïf, on parie ? » – Non, je dirais plutôt un optimiste décidé.

  2. Hector, n’est-ce pas à Riposte Laïque de décider seule de sa vocation ? Si l’auteur ne connaît rien rien à la géostratégie ou à la diplomatie, pourquoi n’écririez-vous pas un article pour nous faire part de vos lumières, je serais ravi d’en apprendre un peu plus. En attendant, je n’ai pas lu, ni même entre les lignes, que Trump serait perçu comme président de l’Occident, mais j’ai savouré l’article qui met quelques pendules à l’heure.

  3. Riposte Laïque n’a pas vocation à traiter des sujets qui ressortent de la géopolitique ou de la politique internationale et des articles tels que celui-ci en apportent une preuve cinglante.

    Son auteur, manifestement, ne connait pas le sujet et n’a aucune idée de ce que sont le jeu diplomatique et la géostratégie.

    Mais ce qui est plus grave encore, c’est de saisir au bond l’actualité pour vouloir lui faire dire ce que l’on veut, à savoir que Donald Trump est le génial président de l’Occident. Ridicule.

  4. @Dufaitrez
    Ça y est, je viens d’avoir une conversation avec le Pentagone qui m’informe que votre information est pour eux capitale. Ils n’y avaient tout simplement pas pensé, figurez-vous…. Non, je rigole. Ce que vous avancez fait probablement partie des hypothèses d’un débutant. Soyez sûr que les Ricains ont plusieurs coups d’avance dans ce type de négociations. Comme avec les deux Allemagnes il est probable que cette fois un traité de paix ne soit plus très loin, suivi probablement d’une réunification des deux Corées. Attendez, vous verrez !

  5. Votre article était « avant » ! Quoi ? « après » ?
    Face à face entre l’un (Trump) rééligible dans 2,5 ans et l’autre (Kim) « éternel » protégé par la bombe.
    « Diner de Cons » ! KIm gagne du temps, comme l’Iran. Attendez ! Vous verrez !

  6. Attendons la suite des événements… Certains commentaires laissent entendre que Trump se fera rouler dans la farine par le dictateur de la Corée du Nord et que la Chine veillera sur son petit frère comme le lait sur le feu. Sauf que la Chine est avant tout opportuniste et est d’un esprit hautement protectionniste… Wait and see.

  7. Il y a aussi une vision optimiste :
    Kim Jong veut sortir son pays de la dictature et réunifier la Corée.
    Kim Jong n’est pas un dictateur par choix. Il l’est par naissance et parce qu’il est dans un pays dont toute la hiérarchie fait partie de la dictature. Il n’avait pas le choix, il ne faudrait pas croire qu’il est le seul maître à bord. Voudrait-il en sortir qu’il ne le pourrait sans doute pas sans aide extérieure. Et cette aide cela pourrait très bien être Trump ! Le jeu des menaces, des réconciliations, tout cela ne sert peut-être qu’à préparer le terrain et à changer les mentalités … A suivre …

  8. Article complètement à côté de la plaque.
    Premièrement cela devient lassant d’entendre parler de « dictacteur » comme sur TF1, BFMWC, ou de « régime ». Moi je parlerais bien du régime de Macron, élu par 24% des Français, et de cette dictature molle qu’est devenue la France.
    Ensuite je vois surtout un gars (Kim Jong Un) qu’on traitait de fou il y a quelques mois et qui discute d’égal à égal avec le président des Etats-Unis, alors que le même président des USA a traité Macron comme un petit enfant il y a quelques semaines. Les essais nucléaires de la CDN sont terminés et réussis, ils n’en ont plus besoin et maintenant ils peuvent se permettre de négocier, voilà la réalité.

  9. Pr Sheldon Cooper tient pour Macron, et il n’a pas digéré le désaveu que lui a infligé Trump.

  10. M’étant réveillé de bonne heure, j’ai suivi sur TF1 un débat sur le sommet Trump/ Kinm Jong Un. Evidemment Trump en a pris pour son grade. Quand il a été question de la fiabilité de la parole américaine sur les traités qu’ils signent, les protagonistes ont donné un tas d’exemples, en zappant toutefois celui de la parole donnée aux Russes de ne pas menacer leurs frontières. On ne peut pas parler de fake news, mais simplement de mensonge par omission de la part des journaleux qui participaient à l’émission.

  11. bien sur que trump a fait pression sur la chine ,oui la chine est une puissance économique mais tout basé sur l’exportation à 90%, la consommation interieur est quasi nulle, les paysans chinois servent de main-d’oeuvre klennex ,une fois rincé dans les usines,ils repartent mourir chez eux !! pourquoi la chine achete du lait ,des terres en europe a votre avis ?? trump a capté le point faible !! les usa s’ecroule ? mais la chine avec !!

  12. Plusieurs intervenants supposent qu’il s’agit d’un succès pour le dictateur coréen, alors qu’il s’agit d’une capitulation. Ses installations à fabriquer et tester ses bombes viennent d’être détruites « naturellement ». Les US pensent n’avoir plus besoin de troupes sur place, ils vont aider leurs supplétifs régionaux à s’armer. Eux, ils ont les missiles et les drones pour bombarder… comme ils ont toujours fait. La Chine parait préférer la guerre économique et le monopoly. Avec ses milliers de milliards de dollars de dette sur les US, engrangés par leurs ouvriers de l’usine du monde, ils ont du répondant. Ils sont en train d’acheter la planète. Là est leur intelligence de Chinois: « La paix mondiale par le commerce mondial » comme avait prédit un grand chef d’entreprise US. Ils ont saisi la formule au bond.

  13. En effet, cet article fait étalage d’une grande naïveté et d’une grande ignorance.
    Les Nord-Coréens ont besoin de temps pour améliorer leurs missiles (fiabilité, précision, etc.) et les moyens de les mettre en œuvre, et ils sont très heureux de constater que les USA ne leur rentrent pas dedans mais que Trump vient les voir pour… discuter avec eux.
    Pas davantage, la Chine n’est impressionnée par cette Amérique qui n’a plus les moyens de la mettre au pas.
    Et la zone Pacifique est en train d’échapper aux USA.
    Je crois d’ailleurs que ce n’est pas faire preuve de beaucoup d’audace que de prédire un rapprochement sino-nippon (dans le genre des accords de Shangaï entre la Russie et la Chine) d’ici un demi-siècle. A ce moment-là, les Etats-Unis se seront fait complètement damer le pion.

  14. Trump, c’est America only! Ce qu’e n’avait pas compris Macron. En roulant à tombeau ouvert contre la République, pour imposer la mondialisation à l’américaine, E Macron pensait grapiller quelques retombées de sa soumission. Erreur! Trump a organisé la forfaiture du G7, réclamant la Russie à un G8, alors que l’exécutif, toujours à coté de ses santiags, maintient les sanctions contre nos paysans et la Russie.

    Avec la Corée, c’est pareil, America first! Trump impose à la Chine une frontière commune avec les US, désormais présents en Corée du nord. Il impose encore la réduction des effectifs de GI’s dans la région, imposant de fait le réarmement du Japon et des puissances locales, contre le tigre chinois. Quant à la désatomisation, les installations du dictateur Nord coréen viennent d’être détruites… par un éboulement de la montagne qui les abritait. K jun Un n’a pas d’autre issue que de se soumettre à Trump. Le village mondial avance vite!

  15. vraiment, ce « papier » est aux ras des pâquerettes et n’a rien compris à l’enjeu asitaique actuel…Bon, c’est la liberté d’expression…

  16. La Corée n’est pas l’enjeu
    La Corée est la marionnette de l’enjeu.

    L’enjeu est de savoir à qui appartient la zone Pacifique.

    Le XX siècle a été le siècle de l’Océan Atlantique, celui qui en contrôlait les voies maritimes contrôlait le monde ; celui-là fut les U.S.A.

    Le monde a changé d’océan au XXI siècle : celui qui veut contrôler le monde doit contrôler aujourd’hui le Pacifique, en faire sa « mare nostrum ».

    La Chine n’entend pas laisser à l’US cette domination. Puissance (comme les USA) autant maritime que continentale, elle a impérativement besoin de la mer pour sa survie et sa sécurité à la différence des USA qui, de ce point de vue, n’ont besoin que de leur isolement pour se protéger.

    Si la question Pacifique ne pouvait se solder que par la guerre, la Corée du Nord serait leur guerre d’Espagne, soit le laboratoire et la répétition de leur affrontement direct : la WWIII.

  17. Quel article de merde écrit par des rigolos !

    Depuis quand la Corée du nord a peur des Etats-unis ?

    Vous pensez un instant que la Chine va laisser la Corée du nord attaquée en premier par les américains pour ensuite y installer des bases. La corée du nord est à quelques km de la Chine. Déjà que la présence américaine au sud ne plait pas à Pékin, l’installation des systèmes anti aériens aussi. Il serait vraiment stupide de croire que les chinois vont laisser tranquillement les américains agréssés la corée, soumettre ce pays militairement avec des infrastructures.

    Petit rappel historique vous semblez avoir la mémoire courte, mais des dizaines de milliers de chinois ont participé directement à guerre de Corée. Dans les années 50 la chine ne disposait pas encore de l’arme atomique (elle l’a possède que depuis les années 60) pourtant elle est intervenue dans cette guerre. Aujourd’hui la Chine a un nombres d’armes nucléaires conséquents. Donc, elle a une capacité de dissuasion. La chine a clairement fait savoir aux américains que s’ils attaquent la Corée en premier elle interviendrait, mais que dans le cas contraire si c’est Pyongyang qui lance les hostilités elle resterait neutre.

    Je n’ai jamais lu un article aussi lamentable. Votre idole Donald Trump n’a mis personne au pas, les américains ont tout fait pour calmer le jeu en sous main pendant que Donald Trump faisait son reality show habituel, ses fanfaronnades et le bluff dans lequel il excelle.

    Croire un instant que la Corée du nord va démanteler son arsenal du jour au lendemain alors que les américains violent le droit international en Syrie (votre idole est le président us) c’est vraiment faire preuve d’une vacuité intellectuelle consternante.

    Votre torchon n’est pas qu’une diarrhée. Vous servez la meme merde que les médias que vous dénoncez sur la Corée du nord. Vous faites du pro américanisme alors que la Corée du nord ne menace personne, encore moins la France.

    Il faut critiquer l’islam pour autant ce n’est pas parce que Trump a eu des positions sur le sujet qu’il faut lui lécher la fente sur tout et n’importe quoi. Vous idolâtrez un type qui fait une guerre de basse intensité à votre pays la France comme les cinglés islamistes…

    Cet article est pitoyable tout simplement !

  18. Je ne serais pas aussi confiant que vous. personnellement, j’aurais fait un article: Comment le dictateur nord-coréen a mis au pas Trump. Trump considère que la gestion d’un état est comme la gestion d’une entreprise. Ce qui est complétement faut. La Chine ne veut pas d’une influence US à ses frontières et aura toujours plus d’influence sur la coree que les usa (par rapport au confusionnisme (trop long à expliquer ici)) la Corée du nord est en quelque sorte une zone tampon entre le sud et la chine. A l’heure actuelle personne ne connait le résultat de cette rencontre (c’est pour cela que je parle au conditinel). Le temps diplomatique est plus long que le temps réel alors évitons de tirer des conclusions trop hâtives surtout avant le sommet. RV dans un an ou deux pour savoir qui a raison: Vous ou moi.

  19. J’ai plutôt l’impression du contraire. La grande puissance s’est écrasée.

Les commentaires sont fermés.