Comment une victoire à Top Chef est manipulée par les racistes anti-France

Une vidéo sur le gagnant de Top Chef interpelle tous les amateurs de cuisine, tous les assidus à l’émission Top Chef.

Tout de suite et à titre personnel, je n’aime pas le prénom de ce talentueux cuisinier. Il n’y est pour rien, mais j’aurais préféré que ses parents lui donnent, en premier, un prénom au minimum du calendrier grégorien. C’est dû à la stupidité de ceux qui ont permis cette possibilité de porter des prénoms issus des origines des parents, voire des prénoms abracadabrantesques pour bobos déculturés, comme Cerise, Pomme, Noah, voire Mila qui ne cessent de m’agacer pour leur hors-sol, et le poids inutile que ces parents font porter à leurs enfants dès leur premier contact avec l’extérieur.

Revenons à Mohamed Cheikh, grand gagnant de ce dernier Top Chef. Un homme de talent, c’est une certitude. Il a échappé de justesse à l’élimination dès les premières émissions, mais il s’est bien rattrapé par la suite. Il a de l’humour, de la puissance créative et comprend rapidement. J’aime bien le personnage qui vient des cités et a su s’en sortir autrement qu’en faisant le guet aux coins des rues pour des dealers. Il l’explique bien dans cette vidéo.

Dernier combat pacifique de chefs entre une femme et un homme

Ce qui m’agace, et il n’est pas en cause, c’est le montage de cette vidéo. C’est la chaîne de gauche racisée Melty de  YouTube qui est indigne, ce sont des journalistes comme Julie Dupont et le réalisateur/monteur Kevin Olivereau qui ont fait des choix politiciens que je juge minables, iniques, désobligeants pour ce gagnant talentueux qu’ils instrumentalisent contre son gré, j’en suis bien certain.

La volonté, dès les premières images, de mettre en avant un jeune cuisinier subissant les agressions verbales dans la cuisine d’un chef ne sont pas innocentes. Elle marque le tempo, la couleur, la volonté d’imposer le message victimaire habituel du pauvre fils d’immigrés subissant les quolibets des méchants natifs de la France profonde, de ces Français par essence racistes.

Le début est juste un extrait de l’interview et le reste démontre justement le contraire.

Ce sont bien des Français de souche qui ont permis à cet homme qui en voulait vraiment, de réussir. Le gagnant du Top Chef ne pouvait pas être un « zi-va » un « nique ta mère« , il n’aurait jamais pu être ce cuisinier de talent.

C’est ce qu’il dit par la suite et il va même préciser les raisons de ces agressions verbales. Il faut avoir travaillé dans le milieu de la cuisine, avoir fréquenté les labos de pâtisseries, de charcuteries, les fournils de boulangeries pour comprendre que ce ne sont pas des métiers faciles et qu’il n’y a guère de place à la galanterie, aux effets de manches, à l’obséquieuse politesse. Dans l’action, des mots fusent, les énervements se font et peuvent être bruyants. Cela peut choquer les petits bourges, les bien-pensants, les coincés du cul, mais au fond, ce n’est pas bien méchant. Apprenti, jeune commis, c’est le premier qui trinque, mais c’est aussi le premier qui reçoit de l’attention et qui est poussé vers l’excellence par ses camarades. S’il ne tient pas le choc, c’est qu’il n’est pas fait pour le métier.

C’est ce que Mohamed dit dans la suite de cette vidéo. Il dit les moqueries de ces copains de cités qui le traite de « bouffon ». Melty ne souligne pas cette partie comme il l’a fait en victimisant le candidat gagnant de Top Chef, dès le départ de la vidéo. C’est volontaire, ce serait sûrement trop « taubiresque » de vouloir faire peser sur les copains de cités de Mohamed le poids d’une bêtise pourtant flagrante.

Il y avait plusieurs manières de traiter cette victoire d’un  » issu de l’immigration ».

  • 1/ le présenter comme LA victime qui va de l’avant, dépasse les insultes, travaille comme un fou malgré les obstacles des vilains Blancs, prouve ses qualités et capacités, gagne contre vents et marées.
  • 2/ le présenter comme un homme volontaire, courageux, talentueux, qui se fait remarquer par des chefs cuisiniers français, des restaurateurs qui ne sont pas des racistes comme le pense Melty, et qui lui donnent sa chance et l’encouragent.

Jamais Mohamed n’aurait pu réussir sans ces chefs de cuisine de France qui l’ont encouragé, sans ces patrons de restaurants français qui lui ont fait confiance, et grâce à son travail et son immense talent. C’est un ensemble, un tout.

Tout le reste n’est que du vent destructeur, de la marée d’une boue qu’aiment tant les soi-disant antiracistes qui déversent leur haine raciste anti-France en permanence.

La preuve en est dans l’affirmation entendue en fin de vidéo, que ce qu’il a fait est possible pour tous grâce à la détermination. Qu’il faut lire, apprendre à traire les vaches, aller sur les marchés et qu’il y a de la place pour tous ceux qui sont déterminés. C’est par la fin que cette vidéo aurait dû commencer. C’était sans doute trop demander à notre époque victimaire.

Un beau message pour tous ces jeunes pleureurs qui se lèvent à midi, font le guet, et soutiennent les murs de leurs immeubles dans les cités. Bougez-vous le cul, il y a un million d’emplois dans la restauration qui vous attendent.

Gérard Brazon

MELTY fait partie de ces médias « racisés » et c’est aussi:

🔴 YouTube : http://www.youtube.com/channel/UC1K5y… 🔵 Facebook : https://www.facebook.com/melty.fr 📸 Instagram : https://instagram.com/melty_fr/ 🐦 Twitter : https://twitter.com/melty_fr 👻 Snapchat : « meltyfr » ⚫ Tiktok : melty ► App Store : https://itunes.apple.com/fr/app/melty… ► Google Play : https://play.google.com/store/apps/de

image_pdfimage_print

30 Commentaires

  1. Momo bientôt chef au palais de Macron, au menu coucous, merguez, tajine. Boissons pisse de chameaux et pour finir empoisonnement général volontaire ou pas ?👳 oui je sais je suis pas gentil car j’ai pas envie .bête et méchant 😈me convient tres bien ce soir. Je suis en repos hebdomadaire je me défoule 😆

    • @Camerone

      Vous êtes patdonné: on dira que vous n’avez pas les codes, c’est tout. 😉

    • Si vous-même vous réclamez de la bêtise, qui sommes-nous pour vous contredire…

  2. Oui peut-être que vous avez en partie raison mais pour la chaîne M6 qui est plus à gauche qu’à droite il n’était pas possible que Momo ne gagnât pas car faire gagner la diversité dans ces temps du « en même temps », quoi rêver de mieux. Même s’il est vrai qu’il est très bon mais Sarah mériterait le titre

  3. Mais quelle connerie , tu débités ! Donc, si Mohamed a gagné, ce n est pas grâce à lui même, mais aux patrons français fds qui l ont formé ? Et tu en sais quoi, bouffon ?

    • Et s’il n’avait pas été formé par ses patrons fds il serait comme vous olsen dans un cul de basse fosse.

    • Commencez donc par lire le texte qui dit que s’il a gagné c’est d’abord par son travail, sa ténacité et ses autres qualités.

    • hé le clown ,vous connaissez un seul expert qui n’a appris de personne, même pas d’un livre écrit par un autre ?

      pour sûr qu’avec tes deux neurone,s tu as dû te construire tout seul.
      on voit le résultat affligeant par ce commentaire hors sol !

    • L auteur vient de vous expliquer que c est le talent de Mohammed qui l avait fait gagner. Il souligne les chouineries des pseudos anti racistes qui assurent que les méchants blancs ont tenté de l empêcher d accéder à l excellence. Mais qui donc a donné la chance à Mohammed d arriver là? Je peux vous assurer, moi même ayant été commis de cuisine, que ce monde est très dur, je suis un petit blanc, et je n ai pas eu le courage et la ténacité du vainqueur de top chef. Bref, certains tentent une fois de plus de faire de la victimisation facile, si Mohammed y est arrivé, c est par son talent et grâce aux chefs qui l ont formé. Vous avez lu l article trop vite et avec un prisme déformant, changez le dernier point, vous y gagnerez en intelligence

    • @Olsen Vous êtes ridiculement réducteur. Sans les FDS des cuisines comme vous dites, les chefs, les restaurateurs, ses camarades des cuisines, ils n’aurait jamais pu aller plus loin que commis malgré ses immenses talents. Il se serait heurté à un mur d’exclusion. C’est parce qu’il a se talent créatif, sa persévérance que les FDS lui ont donné sa chance et ont cru en lui. Pas besoin de sortir des cités des bouffons pour le comprendre. Même un connard de dealer des cités le sait.
      Mais vous, avec votre bassesse du plafond, votre stupide idéologie à la con, vous voyez le doigt qui montre la Lune.

  4. On ne va quand méme pas se plaindre de ce qu’un fr d’origine maghrébine explore notre gastronomie et nos savoir- faire culinaires pour les mettre à l’honneur.
    C’est un pas important dans le processus d’identification parce que plus souvent ce sont les fds qui font le chemin vers les traditions culinaires du Maghreb.

  5. Le momo il est bien gentil mais qu’il aille cuisiner dans son pays d’origine mon cher Gérard .
    À l’heure du Grand Remplacement faire l’apologie du colonisateur est tout juste insupportable.

    • Je trouve votre propos indigne mon « cher Christophe ». Il représentent la cuisine Française à l’internationale. A ce compte là, il faudrait interdire le Français à tous ceux qui ne sont pas Français! Interdire de représenter la France! Interdire aux étrangers d’aimer notre pays, interdire Zineb, Sonia, Nadia etc.
      Le grand remplacement ce n’est pas d’interdire à ceux qui honorent la France, la respectent et la pratiquent en la valorisant d’être présent.
      C’est d’évacuer tous ceux qui sont là, uniquement pour en profiter sans rien faire, et lui cracher à la gueule en plus.
      Comprenez la différence si possible.
      La France on l’aime ou la quitte. Ceux qui l’aiment, la valorisent sont les bienvenues. Ceux qui la détestent, la violente, alors la porte est ouverte avec un coup de pied aux culs.

  6. Ou comment on islamisé la France….me Brazin depuis Smaïn jusqu’à débouche… En passant par le chanteur de l Eurovision ou Idriss abekane..ils on Russie a vous inoculer le virus. ..Brazon

    • @Franta. La différence que j’ai avec vous c’est que je suis juste et que je ne fais pas d’amalgame idiot. Cet homme sort des cités, de chez les bouffons par son travail, n’a rien à voir avec les guignols qui se sont fait un nom en passant sous le bureau des producteurs.
      Ce cuisinier s’est fait par des heures de travail intenses et acharnées, souvent plus de 12 heures par jour. Qui êtes vous pour lui nier ses qualités parce qu’il serait d’ailleurs.
      Il fait de la cuisine Française, honore celle-ci, cuisine du porc, et la représente à l’international.
      Je regrette qu’il n’ait pas assez de jeunes Français qui fassent la même chose, se retirent les doigts du cul au lieu d’être fascinés par leurs smartphones, se levant à 10h du matin en faisant la gueule, et en traitant les vieux de connards.

  7. toujours le fantasme exophile, thuram, moreno, obono ne disent pas merci mais continuons, macron, du haut de ses 40 ans, sera content de vous et vous pourrez dire j’y ai participé

  8. la dernière d’un dingo: la tarte aux pommes est raciste !
    (article de dreuz info)

  9. L’Assimilation par Prénom Chrétien qui a été supprimée par Miterrand et les Socialistes au pouvoir avec SOS Racisme.

  10. Ok avec votre commentaire intelligent ! Le plus bel éloge que vous puissiez faire à Mohammed est de le sortir de cette victimisation pourrie et malsaine des minorités racialistes dans laquelle ils veulent l’attirer

  11. Il ne pouvait pas ne pas gagner. Avez-vous observé que pas une seule publicité sans un étranger dans le film ?

  12. Et si pour remercier la France et les français Mohamed demandait à la Raie Publique de changer de patronyme et de prénom….et si en allant au bout du bout il se convertissait à la réligion catholique ? Le geste serait à la hauteur de son talent ! Entre nous son couscous aux boulettes ne doit pas être dégueu…

    • Le couscous boulettes ??? JAMAIS ! Jamais je ne mangerai de cette merde ! JA-MAIS !

  13. Je ne suis pas certaine que le métier de commis soit aussi sympathique que vous le prétendez et la politesse est un code social destiné à faciliter les relations entre les gens. Pas une contrainte.

    • C’est que vous n’avez jamais connu le revers de la restauration. Vous êtes resté en salle, cherchez votre pain, votre gâteau. Ces métiers sont durs, pénibles et sont aussi valorisants pour ceux qui bossent et se perfectionnent et très souvent lucratif pour ceux qui ne restent pas les deux pieds dans les mêmes sabots. Moult cuisiniers, pâtissiers, traiteurs, boulangers sont à l’abri du besoin en France mais aussi à l’étranger en ayant créé leurs entreprises.

  14. Gerard , vous avez oublié Térébentine ( sans « .h  » ) dans les prénoms de bobos déculturés .

Les commentaires sont fermés.