Commentaire sur le fait que Martine Aubry « s’emmerde » si elle n’a pas son quota de maghrébins à Lille…

Publié le 25 juillet 2011 - par - 2 159 vues
Share

Quand Mme Aubry déclare que 35% de maghrébins à Lille, c’est « génial » puisqu’elle « s’emmerde » dans une ville où tout le monde est pareil, outre le fait que les-dits maghrébins apprécieront leur « différence », on ne sait pas trop quoi comprendre. On y perd même son latin. Est-ce simplement la « différence » qui est géniale, le taux (35%) ou la courbe de croissance de ce taux qui nous promet de moins en moins nous « emmerder » dans l’avenir ?

Si c’est la différence, il est quand même un peu maladroit de l’avoir dit dans ces termes et on attend tous que SOS racisme (ou la Licra )s’empare du fait et porte plainte. On peut réver.

Si c’est le taux, très élevé, cela signifierait-il que la seule présence de maghrébins égaye et rend moins « ennuyeux » le quotidien ou plutôt qu’entre quémandages de prestations, demandes répétées de traitements particuliers, dérives communautaires, intransigeance liée à la religion et je passe les incivilités, on n’ait pas le temps de « s’ennuyer » à Lille ? Et d’ailleurs, comment se fait-il qu’il soit possible, au niveau d’une ville, de citer des statistiques ethniques quand c’est strictement interdit par ailleurs, concernant les prisons tiens, par exemple ? Ce qui est certain Mme Aubry, c’est que selon vos propres critères, les directeurs et gardiens de prison « s’emmerdent » dans leur travail au bas mot deux fois moins que vous dans votre ville !

Enfin, si c’est la courbe exponentielle de ce taux qui est si géniale, jusqu’ où doit-elle culminer pour atteindre le nirvana Lillois, avant de retomber dans une uniformité morose et si ennuyeuse ? 40% ? 60% ? Auxquels il faudrait évidemment ajouter 20 ou 30% de noirs et naturellement quelques pourcentages d’autres origines de notre vaste monde pour achever ce joyeux cocktail. Que reste-t-il comme place pour les blancs que nous sommes ? Il est vrai qu’il semble que ça soit nous, les blancs, qui rendions la vie si « ennuyeuse » au quotidien… à se demander d’ailleurs comment ont fait nos ancêtres pour ne pas sombrer dans les pires dépressions psychiques et morales lorsque le pays n’était peuplé que d’originaires d’Europe. Notamment, les grands dirigeants et guides Français, comment ont-ils pu surmonter l’horrible « ennui » de devoir vivre au quotidien avec des blancs partout autour d’eux ? Il faut leur rendre hommage, dans ce contexte de morosité déprimant, d’avoir su faire de la France le grand pays qu’il a été jusqu’à il y a peu ! Mais encore une fois, comment donc ont-ils pu surmonter cet obstacle ? Pour ma part, j’ai un début de réponse qui vaut conseil Mme Aubry : essayez de travailler pour la France et les Français, vous verrez, ça doit largement occuper les longues journées d’hiver au point d’en oublier le terrible « ennui » du à la population blanche de la france !

Un autre conseil Mme Aubry, et c’est dans votre propre intérêt : la vie est courte, n’attendez plus pour en profiter pleinement, partez en Afrique là où vous ne vous « emmerderez » pas une seule minute par jour ! Tout est déjà en place pour vous satisfaire, vous apporter la joie et l’équilibre que vous cherchez ! Couleur locale, obligations religieuses, mise à l’écart des femmes… etc, tout je vous dis, tout est déjà en place pour vous apporter ce monde merveilleux dont vous rêvez ! Alors s’il vous plait, pensez à vous, partez…. le mieux serait avant début 2012 et cette fois, c’est dans l’intérêt du peuple Français !

Bernard Bayle

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.