Commission parlementaire : Muriel Ressiguier sèchement recadrée par le préfet Pouëssel

Publié le 22 février 2019 - par - 38 commentaires - 4 094 vues
Share

Commission parlementaire contre les groupuscules d’extrême droite : la présidente Ressiguier sèchement recadrée par le préfet Pouëssel.

Si vous vous rendez sur le Facebook de Muriel Ressiguier, vous ne trouverez pas la déclaration exhaustive du préfet Pouëssel, mais un montage des morceaux choisis par Miss Goulag. Visionnez plutôt la vidéo de l’Assemblée nationale dont le lien est ci-dessous.

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7308609_5c6e9eeac5dd9.lutte-contre-les-groupuscules-d-extreme-droite-en-france–m-pierre-pouessel-prefet-de-l-herault–21-fevrier-2019

Une nouvelle fois, dès le début de l’audition du préfet Pouêssel de l’Hérault par la commission, nous constatons que la présidente Ressiguier pose d’emblée le cadre partisan de la traque ad hominem qu’elle a organisée contre nous ; confirmant ainsi la personnalisation que nous avions déjà dénoncée dans notre précédent communiqué.

En réponse, le préfet de l’Hérault la recadre sèchement sur l’absence de trouble à l’ordre public de la part de la LIGUE du MIDI.

Voici ce qu’il expose à la minute 19 :

« manifestement ces groupes ne remplissent pas, notamment la Ligue du MIDI, tous les critères qui pourraient justifier leur dissolution au regard des dispositions du Code de sécurité intérieure. En bref, ils ne me posent pas au jour d’aujourd’hui de vrais problèmes d’ordre public, à la différence des groupuscules d’extrême-gauche très actifs à Montpellier qui se sont illustrés par une extrême violence le 14 avril dernier avec 200 Black Blocs préfigurant la manifestation parisienne du premier mai et qui de samedi en samedi sont en tête des Gilets jaunes pour affronter les forces de l’ordre ».

 Cette déclaration pointe nettement le caractère partisan de la commission alors que les vrais problèmes sont dus aux agissements des groupes ultra violents d’extrême-gauche. Cela est vrai dans le département de l’Hérault, mais aussi dans la France entière, comme on peut le vérifier tous les samedis. En incidence, on peut légitimement se poser la question de l’absence totale de répression de l’État sur ces groupes ultra violents.

Malgré cet exposé, la présidente s’acharne derechef contre la LIGUE du MIDI ; en infraction totale avec les dispositions du rapport instituant la commission.

En effet, celui-ci précise ceci :

« Interrogée par le président de l’Assemblée nationale conformément au premier alinéa de l’article 139 précité́, Mme Nicole Belloubet, garde des Sceaux, ministre de la Justice, lui a fait savoir, dans un courrier en date du 30 novembre 2018, que le périmètre de la commission d’enquête envisagée était « susceptible de recouvrir pour partie plusieurs procédures judiciaires en cours ». La commission devra donc veiller, tout au long de ses travaux, à ne pas faire porter ses investigations sur des questions relevant de la compétence exclusive de l’autorité  judiciaire ».

En infraction avec cette injonction, voici donc ce que déclare la présidente à partir de la minute 20 concernant Olivier Roudier :

« Olivier Roudier a été condamné en décembre 2017 à 1 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Montpellier pour des actes de vandalisme liés à l’association RAIH…  avec des propos d’incitation à la haine raciale…  Donc ce ne sont pas des perdreaux de l’année (sic) ni des gens inoffensifs ».

 Cette affaire citée par la présidente est actuellement en appel et donc entre les mains de la justice. Elle ne peut donc pas être évoquée par cette commission. Par cette irrégularité, la présidente place également le représentant de l’État en porte-à-faux. Néanmoins nonobstant cette difficulté, le préfet prend la liberté de la recadrer une nouvelle fois sèchement :

« s’agissant de cette affaire à laquelle vous venez de faire allusion concernant le réseau d’accueil RAIH qui a fait l’objet d’actes de vandalisme le 30 juin 2017, Richard Roudier et son fils Olivier ont été déférés à justice, monsieur Roudier a été relaxé et son fils condamné à une peine de prison de 1 mois aménageable et 2000 € de dommages et intérêts. S’agissant des désordres sur la voie publique,  je le répète, depuis que je suis préfet de l’Hérault, je n’ai pas eu à faire face à des désordres graves sur la voie publique à l’initiative de la Ligue du Midi ».

 À ce point de son audition, nous ne pouvons que constater l’objectivité du préfet de l’Hérault. Voilà qui met momentanément les choses au point mais qui n’arrêtera pas l’acharnement obsidional de la présidente Ressiguier.

 Confusionnisme du représentant de l’État quand aux victimes de violences.

 Toujours concentrée sur sa traque ad hominem, la présidente évoque la réunion qui s’est tenue l’été dernier à Saint-Just à l’occasion de la fête de la Ligue du Midi. (À partir de la minute 22.)

Voici la réponse du représentant de l’État qui n’est pas sans appeler les commentaires qui vont suivre.

« Au cours de cette manifestation sont apparues quelques figures de l’ultra droite française, à commencer par le général 2e section Piquemal, président de l’association du Cercle des Citoyens Patriotes … et Renaud Camus bien connu, président du Conseil national de la résistance européenne, adepte du Grand remplacement, ainsi que Monsieur Patrick Jardin, père d’une des victimes des attentats du Bataclan du 13 novembre 215 qui était également présent à cette réunion ».

 Patrick JARDIN : victime parmi les victimes du laxisme et de la complaisance de l’État qui a laissé se perpétrer l’attentat du Bataclan où il a perdu sa fille. Patrick Jardin était présent à cette réunion pour faire part de sa douleur et de son désespoir face au laxisme de l’État qui allait laisser le rappeur islamiste Médine donner un concert intitulé Djihad, les pieds dans le sang des victimes du Bataclan. Fort heureusement pour l’honneur de notre pays, ce concert profanatoire, car à la date anniversaire de la tuerie, a ensuite été annulé grâce justement à la protestation nationale qui a pris naissance le jour de cette réunion.

Christian PIQUEMAL : Victime malgré son âge de violences policières et d’acharnement disciplinaire de l’État à l’encontre de sa personne, de son honneur et de ses titres, pour s’être rendu à une protestation contre la jungle de Calais et le sort des migrants parqués dans ce cloaque.

Richard ROUDIER : victime de violences policières lors de sa mise en garde à vue suite à l’affaire du RAIH fermé depuis pour cause de fraude. À cette occasion, le doigt de Richard Roudier a été volontairement broyé par la lourde porte de la geôle qu’un policier a claquée à dessein sur sa main. Une plainte a été déposée, toujours pas classée, toujours pas instruite depuis aout 2017…

Renaud CAMUS : victime d’acharnement judiciaire et de mise au ban social et littéraire. Plus aucun éditeur ne le publie désormais, le privant de moyens d’expression, malgré son très grand talent.

Par conséquent, ces personnes citées par le préfet sont toutes des victimes : soit de violences directes ou indirectes de l’État, soit de mise au ban social de la part de l’État et de ses relais d’influence. En revanche, personne n’a été victime ni de Patrick Jardin, ni de Christian Piquemal, ni de Richard Roudier, ni de Renaud Camus. De quelles violences parle-t-on au juste ?

Le représentant de l’État, lui-même en contravention avec le principe de séparation des pouvoirs et celui de la présomption d’innocence.

À partir de la minute 29, le préfet de l’Hérault évoque l’affaire de la faculté de droit de Montpellier.

Voici ce qu’il dit :

« Il leur est arrivé, au moins pour un des membres de la famille, je pense à Martial Roudier, de participer au commando qui est intervenu dans l’amphi de la faculté de droit de Montpellier dans la nuit du 22 au 23 mars dernier, commando qui est maintenant bien identifié, qui est déféré à la justice et pour lequel une enquête judiciaire se poursuit ».

Il y reviendra plus loin, détaillant derechef les circonstances et les protagonistes de cette affaire entre les mains de la justice. (à partir de la minute 37)

 Comment le représentant de l’État peut-il communiquer devant cette commission parlementaire sur une affaire en cours d’instruction par la justice et sur ses protagonistes ?

Quid également de la présomption d’innocence puisque aucun des protagonistes que le préfet incriminera et décrira minutieusement par la suite n’a encore été condamné.

À ce point de son audition, nous nous étonnons des dérapages du préfet quant aux principes fondamentaux de l’État de droit qui nous surprennent d’autant plus que nous avions précédemment relevé son objectivité et son impartialité. Comment cet homme a-t-il pu à ce point se laisser aller ?

La présidente Ressiguier également en infraction totale

Pareillement, et c’est moins surprenant, sur l’affaire de la faculté de Montpellier, la présidente de la commission commente abondamment en désignant les protagonistes et en qualifiant les faits selon sa propre grille de lecture partisane ; bref, en se substituant au travail judiciaire en cours. (à partir de la minute 41).

Nous pointons là encore une contravention absolue avec les dispositions du règlement de l’Assemblée nationale et avec le principe de séparation des pouvoirs.

En résumé

Nous constatons qu’aux dires du préfet de l’Hérault, la Ligue du Midi ne présente pas les critères qui pourraient justifier d’une dissolution au regard des dispositions du Code de sécurité intérieure.

Qu’en revanche ce sont les groupes ultra violents d’extrême gauche qui créent de très graves troubles à l’ordre public à Montpellier et dans toutes les métropoles de France ; sans que jamais ils ne soient ni réprimés ni freinés dans leur action.

Que par conséquent cette commission partisane est complètement déséquilibrée quant à sa justification ; exonérant totalement d’investigation les groupes de très loin les plus violents, véritables dangers pour la sécurité intérieure.

Que la présidente s’acharne de manière obsidionale dans sa traque ad hominem contre la famille Roudier et la Ligue du Midi et que son impartialité ainsi que celle de la commission s’en trouvent gravement mises en cause.

Que de nombreuses contraventions ont été commises au cours de cette audition…  par le représentant de l’État et par la présidente elle-même quant aux principes de séparation des pouvoirs et à la présomption d’innocence.

Richard Roudier

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Alice

Les dessous de l’histoire… pourquoi une commission d’enquête parlementaire sur les groupuscules d’extrême droite alors qu’il n’y a pas un seul français sans savoir que ce sont les groupes d’extrême gauche qui pillent, cassent et tapent.

JC.P.
JC.P.

On la sent déçue la miss goulag. Elle s’attendait à ce que le préfet tape fort sur ses ennemis. Il insiste et tape surtout sur l’ultra gauche

gertrude

sur l’ultra gauche et les casseurs qui sont les bons amis de miss goulag et avec qui elle défilé, ceinte de son écharpe républicaine, lors des manifs à Montpellier. Grosse Tartuffe la miss.

Enée

Comment en France (pays démocratique et évolué) , est-il possible d’être « JUGE et PARTI » ? Il faut que l’on me l’explique (ou l’expliquer aux juges)… Normalement une commission parlementaire (qui doit rester neutre ,objective et dans la légalité) comment peut-elle être animée par une personne semblant haineuse (à la limite de l’hystérie), ce n’est pas sérieux!… Cette commission devrait être purement et simplement annulée.

Enée

« PARTIE »

François BLANC

Il me semble que les propos de tout ce beau monde pourraient faire l’objet d’un dépôt de plainte

Papy Le Portugais

Plainte qui sera à coup sûr classé sans suite.

Laurent Barre

Muriel Ressiguier est un commissaire politique digne du politburo.

katarina prokovich

elle est folle? dans toute la France les gens ont vu la violence et la casse des blacks blocs et ce n’est même pas pour eux cette commission pour dissoudre les groupes violents qui ont commis des actes sur les voies publiques et contre les commerçants, les voitures? et les anti-fas qui ont commis de la casse, les racailles qui ont commis de la casse et du pilage? ils sont où car ceux dont elle cite, moi je ne les connais pas, jamais entendu parler? donc la casse va continuer? la violence, le pillage, les incendies, la casse vont se… lire la suite

DUFAITREZ

Le schéma est bien connu… Celui de la Démocrature…
Le Pdt exprime sa « Pensée », ses sbires, élus ou non, la suivent, elle devient « officielle ».
Dès lors, tout est permis. Police de la pensée, censure, fake news, « Justice » pour les récalcitrants… voire Goulag et rééducation !
Nous sommes sur la ligne rouge…

pauledesbaux

BRAVO à la LIGUE DU MIDI et AMIS qui le soutiennent mordicus le préfet est entrain de changer l’air du temps, sent-il venir un vent favorable à la PATRIE en danger par le fait de la gauchiasse en question ?
peu importent les raisons l’essentiel en est le resultat….
HAUT LES COEURS !

meulien

chut,ne reveuillez pas les francais,ils sont en vacances scolaires!

Rosa Ire

ça pue à plein nez les procès de Moscou !
Avec Miss Goulag, nous allons rentrer dans une période de « grandes purges ». La nostalgique de Staline va nous organiser l’élimination des patriotes !
Les généraux ont du souci à se faire car ils vont finir par y passer aussi, comme pour l’armée rouge.
Une question qui doit certainement tourmenter Miss Goulag : où a-t-elle l’intention d’organiser les déportations ???

Markorix

Ces images sont invraisemblables mais vraies.
La dérive stalinienne est là. Pauvre France. Je suis dépité.

Daniel Boutonnet

Il n’y a pas à dire mais ce qui caractérise l’extrême-gauche c’est son impartialité, sa passion pour la liberté d’opinion, son honnêteté intellectuelle. Du procès de Marie-Antoinette aux procès staliniens toujours la même ligne de conduite.

Vincent L.

« Non à la tyrannie des pédérastes et des métèques! » Moi je dirais plutôt non à la tyrannie de ces salopards de gauchos favorables à l’immigration. Et si dans mon camp, il y a des homos et des métèques, je m’en fous royalement.

patphil

ce préfet va se faire virer!

Une patriote

De toute façon dés qu’ils ne sont pas politiquement correct ils sont virés, dès que Macron ou sa mafia veut placer un copains il vire, alors ses propos ne changeront en rien les agissement de cette mafia putride !

Fit

400 morts et des milliers de blessés ces cinq dernières années en France dans des assassinats de masse et les attaques au couteau dans la rue, c’est l’essstreeme drooite? Non, les coupables et organisateurs de ces massacres sont justement ceux que la soit-disant essstreeme drooite combat alors que nos chers gouvernants collabos vont les récupérer en Syrie parce qu’ils sont «français» et qu’il se font du soucis pour leur santé et leur avenir.
Il n’existe qu’un danger en France et en Europe, c’est l’islam, les musulmans et toute la pourriture d’extrême gauche qui leur lèche le cul.

senechal

Faut pas être fin pour voter pour des calamités pareilles!.

Dupond

senechal
Elue par des CASSOSS

senechal

Mettre hors d’état de nuire ces gauchistes mortifères est non seulement un droit, mais un devoir pour les patriotes.
Nos Aïeux ne se sont pas battus parfois même au péril de leur vie ou même en y laissant leurs peaux pour ensuite laisser des dégénérés qui n’en ont rien à foutre de la patrie, mettre la France dans l’état que nous connaissons actuellement.
Oui, il du devoir des souverainistes de remettre de l’ordre dans ce fatras anti-français, il y va de nos coutumes, de nos modes de vie que nous avons obligations de transmettre aux générations qui vont nous succéder.
Vive la France!.

Espoir50

« Mettre hors d’état de nuire ces gauchistes mortifères est non seulement un droit, mais un devoir pour les patriotes ». Effectivement il y a un gros boulot de remise en état de marche notre beau pays, mais la France a été contaminée par un puissant cancer, le triste et minable mitterrant, et de nombreuses années seront nécessaires pour guérir son peuple lourdement atteint par cette gauchiasserie.

Colonel de Guerlasse

Bref le préfet Pouëssel l’a carrément envoyé balader. Il est aussi très intéressant pour les résistants et les présidents d’associations et chefs de groupements de fait d’écouter l’audition de Thomas Campeaux, qui a précédé à 9h (voir les liens sur http://www.guerredefrance.fr . Il a fait un brillant exposé sur le cadre juridique de la dissolution des associations et groupements (article L212-1), qui démontre qu’entre les délires de Miss Goulag et le respect de la loi il y a comme un grand écart. D’ailleurs Mr Campeaux conseille les préfets ! Un moment Miss Goulag sort : « on a des listes ». Nous… lire la suite

wika

« encore une illégalité ». mais voyons, ce mot est inconnu dans le vocabulaire de ces gens-là ! Ils sont au-dessus des lois depuis longtemps et aucun politique n’a le courage de leur mettre le nez dans leur caca, afin de ne pas perdre sa bonne place si lucrative

Allobroge

Elle aurait eu son heure de gloire sous certains régimes dictatoriaux bien connus ! Elle est née trop tard sans doute et referait volontiers les procès de l’épuration mais sans risques évidemment !

PIstou

Mais la france est devenue une dictature.

James Watt

C’est plus une commission, c’est une grosse commission plutôt.

Vincent L.

Une commission qui se transforme en grosse commission… bravo ! il fallait la trouver celle-là.

wika

Une grosse commission dans un cabinet qui pue le totalitarisme

Clamp

Elle est elle-même son pire ennemi ; elle est tellement pathétique que ça fera forcément un effet boomerang cette grosse commission.

Jon-Erik Harper

Oh mon dieu ! Elle est affreuse sur la photo ! En plus d’être moche, elle est conne comme un balai de chiottes.

bob

un balai de chiottes sert au moins a quelque chose ! alors qu’elle !

Hoplite

Un balai à chiotte ça nettoie la m… Elle elle l’etale

Allonzenfan

Cette grosse pouf gauchiste poursuit une guerre personnelle envers la Ligue du midi et ses représentants. Qu’elle prenne garde au retour de balancier qui se produira nécessairement un jour…

Joël

Le véritable combat de la république est de recadrer la population blanche Française soucieuse de son avenir dans la nouvelle ligne idéologique de la république immigrationniste qui est la disparition ethnique blanche par lavages successifs métissages via des accouplements avec populations africaines! Ce projet « Satanique » organisé et planifié a été revendiqué avec menaces à la clef devant les récalcitrants à ce projet lors d’un meeting de Sarkozy devant un parterre de militants ! Les GJ doivent intégrer dans son entier les véritables enjeux dans ses moindres détails du combat non seulement économique de 115 milliards/an pour entretenir l’invasion/immigration chez nous,… lire la suite

Fomalo

Pas compris le sens de l’avant dernier paragraphe.. « Que la présidente s’acharne de manière « obsidionale »…??
Qui est donc l’assiégé? Elle ou la famille Roudier?
Ceci dit, la maussade miss goulag est toujours pareille à elle-même, adepte de l’unicité des pouvoirs et de la présomption de culpabilité pour tout ce qui déroge à sa doxa.