Communisme, nazisme, islamogauchisme : tous viennent de la gauche

Publié le 23 février 2019 - par - 221 commentaires - 1 746 vues
Share

Décidément l’avenir appartient à l’est ! Après leur refus de l’immigration sans contrôle, et refusant de perdre leurs identités, nous pouvons nous apercevoir qu’au moins chez eux, la mémoire existe !

De nombreux pays de l’Est ont décidé d’interdire les affiches, les logos et les marquages soulignant un caractère communiste ! Exit la faucille et le marteau, adieu les discours révolutionnaires apportant la haine de l’autre, de celui considéré comme « bourgeois ».

Voici ce qu’en dit une organisation communiste allemande dans un article publié initialement dans le n° 183 (mai 2010) du journal du Parti ouvrier spartakiste (SpAD), section allemande de la LCI, la Ligue communiste internationale (quatrième-internationaliste).

L’interdiction des « symboles communistes » en Pologne s’inscrit dans une série de mesures semblables mises en place, ou qui menacent de l’être, par les gouvernements capitalistes en Europe de l’Est (…). La Hongrie a décrété une interdiction des symboles communistes en 1993, et la Lituanie a fait de même en 2009. Des interdictions similaires sont en cours de préparation en Estonie, en Lettonie et ailleurs. En 2007, le gouvernement tchèque a interdit l’Union de la jeunesse communiste (…) Plus récemment, des réactionnaires tchèques ont demandé également l’interdiction du Parti communiste de Bohème et de Moravie, le troisième parti du pays en nombre de députés

Et en France me direz-vous ? La France reste le seul pays qui n’a jamais condamné le communisme, ni même fait allusion à sa collaboration avec les nazis durant l’occupation jusqu’en juin 1941 en raison du pacte germano-soviétique, les « petits arrangements » entre Staline et Hitler et le partage de l’Europe. Ni fait allusion à Maurice Thorez, qui fut un déserteur en 1939 pour aller se planquer à Moscou. Pire, ce Maurice Thorez, se réfugia d’abord en Belgique, d’où il appella au sabotage de la défense nationale ! Comble de la traîtrise du chef du PCF.  Il fut condamné à mort et gracié par de Gaulle sous la pression de Staline ! Que dire de ces relations amicales entre les communistes français et les nazis. Le terme de « fraternisation » apparaît dans les numéros 59 et 61 de l’Humanité clandestine qui sortirent respectivement le 4 et le 13 juillet 1940. « Les conversations amicales se multiplient entre travailleurs parisiens et soldats allemands : nous en sommes heureux. Apprenons à nous connaître, et quand on dit aux soldats allemands que les députés communistes ont été jetés en prison et qu’en 1923, les communistes se dressèrent contre l’occupation de la Ruhr, on travaille pour la fraternité franco-allemande. »

Il fallut l’opération Barberousse, l’invasion de l’URSS par les nazis pour qu’enfin les communistes français réagissent en faisant des attentats ciblés sur des soldats allemands, quasi désarmés, et dans le dos, comme celui de la station de métro nommée aujourd’hui Colonel Fabien ! Cela provoqua des réactions violentes des nazis et des fusillades d’otages ! C’était le but ! 

Ces pays de l’Est connaissent le goût du sang versé à la fois pour sauver leurs pays envahis par Staline, puis envahis par Hitler ! La Pologne particulièrement, qui fut effacée de l’Europe, et partagée entre ces deux monstres !

 

La Pologne se souvient des massacres de son armée mal équipée par l’Armée rouge, celui de ses officiers à Katyn. Elle se souvient du défilé militaire commun des nazis avec les soviétiques à Brest-Litovsk pour fêter l’élimination de la Pologne ! Elle se souvient des massacres de sa population par les nazis. Elle se souvient aussi de cette Angleterre qui livra des nationalistes polonais qui firent la guerre contre Staline !

De même pour la Finlande qui fera payer le prix fort aux communistes de Staline, idem pour les pays Baltes, la Tchéquie, Slovaquie, Slovénie, Hongrie, etc.

En France, les communistes se déclarèrent « parti des fusillés », y compris de ceux qui le furent grâce à leurs attentats ! Jacques Duclos avait admis que cela avait été le meilleur moyen de secouer la torpeur française !

Le plus efficace finalement, fut le service de travail obligatoire en Allemagne (STO) ! Les jeunes se réfugièrent dans les maquis, sauf Georges Marchais qui travailla pour les avions Messerschmitt !

Ces deux monstres sont issus de la même famille : le socialisme !

Je sais que certains vont hurler et me pourfendre, mais les faits et les actes sont là ! Une différence notable tout de même, qui n’enlève rien aux crimes des communistes, c’est le racisme des nazis, leur antisémitisme virulent, maladif, leur idée de la race aryenne supérieure !

Les camps de concentration des nazis ne doivent, ni ne peuvent faire oublier les Goulags ! L’enfermement, les exécutions de masse, et l’odeur de la mort qui flottait en permanence ! Ni faire oublier les camions à gaz aménagés qui servaient à assassiner les opposants en les entassant dans des camions où les sorties du gaz d’échappement servaient de gaz de la mort !

Pour conclure, et démontrer que le communisme et le nazisme sont des cousins proches, il suffit de lire ce qu’en disaient certains dignitaires nazis !  « Nous sommes socialistes, ennemis mortels du capitalisme d’aujourd’hui, ce système économique exploitant la population économiquement vulnérable, avec ses injustices sur les salaires, son évaluation immorale des hommes, de la richesse et de l’argent, au lieu de la responsabilité et de la performance. Nous sommes engagés à détruire ce système quoi qu’il advienne. » (Adolf Hitler, 1927) 

« Le national-socialisme est la gauche allemande ! » (Joseph Goebbels, 1931)

Qu’en disait Ludwig von Mises un économiste autrichien, puis naturalisé américain : « L’idéologie des nazis, le Parti socialiste national des travailleurs allemands, est la manifestation la plus pure et la plus cohérente de l’esprit anticapitaliste et socialiste. » 

Que dit Bernard Raquin sur les symboles : J’estime que, s’il est sain d’interdire l’idéologie nazie et ses symboles dans les démocraties, on doit faire de même avec le communisme.

Alors, quand vous entendez un communiste vous dire que le communisme est antifasciste, qu’il ne veut que la paix et la justice sociale, ne cherchez pas trop à le convaincre. Ils sont tous, soit de fieffés coquins, de grands naïfs, ou des idiots ! De toutes les façons, de la même engeance que ceux qui pensent que l’islam, c’est de l’amour en barre, de la tolérance en vrac, et de la paix assurée !

Que disait Carl Jung en 1939 « Nous ne savons pas si Hitler est sur le point de fonder un « nouvel islam ». Il est d’ores et déjà sur la voie ; il ressemble à Mahomet. La signification du monde, en Allemagne, est islamique. Ils sont tous ivres d’un dieu enragé. » 

Gérard Brazon (Libre expression)

Print Friendly, PDF & Email
Share

221 réponses à “Communisme, nazisme, islamogauchisme : tous viennent de la gauche”

  1. Natou dit :

    Gérard Brazon excelllent .
    Mais la politique étrangère du III Reich avec le moyen -orient était claire: rencontre avec le Muffi de Jérusalem Mohamed Amin al Husseini entre 33 et 45 : coopérations soudées autour du mépris opposition propagande collaboration fondées sur des hostilités partagées par les nazis et les musulmans : impérialisme britannique , français le colonialisme et le sionisme !

  2. le Franc dit :

    la Svastika n’appartient à personne sauf à ses adeptes Hinduists et Bouddhists ; c’est un idéogramme universel dont il n’appartient pas aux juifs d’en décider l’interdiction ou la validité dans l’espace public……….soit on est mondialiste soit on ferme sa gueule.

  3. Alain B. dit :

    Très bon article. Remontons plus loin dans l’origine des gauches. Ce qui les caractérisent toutes à mon avis, c’est l’anti-catholicisme. Elles s’inscrivent ainsi dans la continuité du protestantisme… portée par les Roses-Croix, les Francs-Maçons et les Philosophes des lumières …. qui appartiennent aux loges, comme les socialistes utopiques (Proudhon, Bakounine etc…). La dialectique Hegélienne vient de là … On pourrait l’utiliser pour analyser l’évolution des gauches : Libéralisme- Socialismes (communisme/Fascisme/National-socialisme/ Gauchisme) et leur synthèse mondialiste actuel.

  4. Spipou dit :

    Monsieur Brazon, tout d’abord, est-il bien nécessaire de savoir si un grand criminel est de gauche ou de droite ? Ce qui compte, c’est surtout qu’il a conçu une idéologie criminelle et qu’il l’a mise en œuvre. Ernst Röhm était d’une certaine gauche, pourrait-on dire, ce qui lui a valu d’être assassiné lors de la Nuit des Longs Couteaux, mais Hitler ne s’intéressait qu’à une chose : le peuple germanique et l’Allemagne. Dès qu’il s’est approché du pouvoir il a entraîné les grands industriels allemands avec lui grâce à ce faible d’esprit qu’était von Papen. Ce sont des faits historiques.

    On a donc de grands criminels de gauche : Lénine, Staline, Trotsky, Mao, Pol Pot…

    Un grand criminel de droite : Hitler

    Là-dedans, c’est le mot « criminel » que je vois avant tout.

    • Spipou dit :

      L’idéologie d’Hitler était « peuple germanique, vermine juive ». J’appelle ça nationalisme et antisémitisme. Ca ne veut pas dire que le nationalisme est condamnable en soit ! Mais l’envisager de cette façon-là est condamnable. J’ai lu Mein Kampf, et j’y ai tout trouvé contre les juifs, mais rien qui soit contre le capitalisme en tant que tel.

      Mussolini, lui, a été d’extrême-gauche dans sa jeunesse, mais je n’appelle pas Mussolini un « grand » criminel ! Un dictateur (de droite, mais peu importe), oui, mais faire boire de l’huile de ricin aux opposants, ça n’en fait qu’un petit criminel.

      Il a été associé aux grands criminels parce qu’il a commis l’erreur d’entrer en guerre avec Hitler, et de se faire battre à plates coutures dès le début. C’est là qu’il a tué le plus de gens…

      • Spipou dit :

        Ah, j’oubliais… Dans son idéologie, il y avait aussi « abattre l’hégémonie de la France ».

        De nos jours, ça fait rêver, comme dirait Riss ! ☺

    • Spipou dit :

      Mais je vous accorde que là-dedans, il y a beaucoup de grands criminels de gauche et un seul de droite.

      Mais si on remonte dans le passé, Gengis Khan, Mahomet et Tamerlan étaient-ils de gauche ou de droite ? Je pencherais plutôt pour la droite ! ☺

  5. Mohamem dit :

    On pourrait dédier ce forum à Josef Franczak , dernier résistant anti-communiste polonais des Hommes des Forêts , tué dans une embuscade du KGB … en 1963 !

  6. DUFAITREZ dit :

    Ecrit 100 fois ici: « Dans une Europe crépusculaire, le Soleil se lève à l’Est » !
    L’Europe de l’Est connait trop les « bienfaits » des invasions pour recommencer !
    Rouge ou Verte ? C’est la même. Tyrannie; pauvreté, morts, etc…
    « Ich bin ein Orbaner « 

  7. Philippe dit :

    Hitler était un socialiste ! La preuve : il l’a dit.
    Gérard Brazon est intelligent ! La preuve : il l’a dit.

  8. mimo dit :

    au niveau de stupidité auquel s’ élève cet article, il sera difficile de l’égaler tant l’auteur fait preuve d’ignorance, de parti pris et d’imbécillité crasse.

    • DURADUPIF dit :

      Hélas pour la France aux heures les plus sombres. Tout est vrai, Le Pacte germano-soviético, Marchais au STO, Thorez parti, l’Huma qui fraternise, Katyn ou le massacre des officiers polonais par les nazis sans que l’Armée rouge à proximité qui ne bouge pas etc..

  9. Alain Carrasco dit :

    Mr Brazon a du etre battu par un Communiste quand il etait petit. Autrement je ne vois pas.

    • UltraLucide dit :

      C’est difficile d’admettre la vérité sur le communisme, n’est-ce pas? Surtout quand on est un français imbibé de culture et de propagande communiste comme le sont beaucoup depuis des décennies. Comme vous visiblement. Ca n’est pas pour autant impossible, mais seulement si on est lucide et honnête intellectuellement. ET pas soumis à une quelconque idéologie!
      Il est vrai que ça fait pas mal de conditions à remplir et ça demande un effort sur soi. Hors de votre portée il semblerait…

      • Denys dit :

        Sauf que vous êtes ultra borné. Le nazisme et le fascisme italiens sont des idéologies de droite qui rejetaient radicalement tout ce qui était de gauche : socialisme, marxisme, communisme. Mais vous êtes tellement endoctrinés que vous rejetez les faits.

  10. François BLANC dit :

    l’idéologie commune à toutes ces nuances d’idées contre nature, c’est le marxisme lequel puise son inspiration dans la révolution française

    • UltraLucide dit :

      Les fanatiques assassins du Club des Cordeliers sont les ancêtres directs de Lénine, Staline, Mao et Pol-Pot.

      • le pote dit :

        les ancêtres de Lénine …. et aussi Hitler sont St Just , Robespierre etc , car en exterminant la  » Vendée  » par tous les moyens – cuire des gens dans des fours de boulangers , créer des tanneries humaines , pollutions volontaires des sources eau , éliminations de ce « peuple » à 25% , cela leur servi de modèle ; Lénine disait :  » je veux des Vendées  » ,,, Les Colonnes infernales furent les précurseurs de la waffen SS , ex : l’ extermination de plus de 400 femmes , enfants – bébés- vieillards dans les églises des Lucs sur Boulogne ; comme plus tard Oradour / Glane …. Hitler = socialisme national ; Lénine /Staline = socialisme international . J’ ajoute que le gouvernement de Vichy était composé de 80% de gens venant de Gauche .

  11. Mohamem dit :

    Hâdolph Hitler , premier envoyé d’Allah incognito !

  12. Alain Carrasco dit :

    Les nombreux Communistes deportes et assassines par les nazis apprecieraient. Pauvre type! Quand je vous lis, je suis encore plus fier de mes idees Communistes. Je n’ai aucune lecon a recevoir de vous.

    • Florence Labbé dit :

      Les millions de victimes du communisme apprécient.

      • Denys dit :

        Sauf que ces victimes n’étaient pas françaises. En revanche les communistes déportés c’était bien en France et Hitler avait aussi fait son galop d’essai en Allemagne. Les communistes allemands ont été parmi les premiers à être persécutés. Ne mélangeons pas tout.

        • Florence Labbé dit :

          J’avoue ne pas saisir votre distinguo. Se revendiquer d’une idéologie qui fait des millions de morts est tout simplement dégueulasse, quelle que soit la nationalité des morts.

          • Alain Carrasco dit :

            Mme Labbe, j’emmerde les reacs, et quand on donne des lecons sur le Communisme, encore faut il savoir de quoi on parle. Mais, a quoi bon, avec des gens comme vous? Allez, fermez le ban.

          • Florence Labbé dit :

            Franchement Carrasco , qu’est-ce qu’il y a de plus réac que le communisme. Et oui, je sais de quoi je parle. Le reste de votre post est bien la marque de ce que vous êtes, un réac qui défend une idéologie criminelle.

          • Alain Carrasco dit :

            Je ne sais si je dois eclater de rire… Oui, tout compte fait, mieux vaut en rire.

          • Alain Carrasco dit :

            On a visiblement pas la même definition du mot « reac ». Moi, je suis revolutionnaire, c’ est a dire exactement le contraire de reac… Quant a vos raccourcis, genre Communiste = criminel, vous savez ce que j’en pense.

          • Florence Labbé dit :

            Vous êtes réac au sens où vous vous cramponnez à vos vieilles lunes qui ont fait la preuve de leur nocivité. Sinon, si vous saviez lire , vous auriez compris communisMe = fléau et non communiste = criminel.

          • Alain Carrasco dit :

            Non seulement je sais lire, mais je m’ amuse beaucoup en lisant tous les poncifs, les raccourcis, les fakes, qui pullulent ici. Encore une fois vous retombez dans vos travers, puisque le Communisme n’ a jamais eu lieu, vu qu’il doit remplacer le capitalisme, à l’ échelle de la planète (sinon relisez les classiques de Marx, Engels,etc). Quand à la subtilité du distinguo : Communisme : fléau et non Communiste : criminel, elle m’ avait bien échappé 😁 …

          • Florence Labbé dit :

            Franchement, Carrasco, relisez les vôtres de poncifs, raccourcis et autres clichés dont sont faits vos posts. Le communisme n’a jamais eu lieu mais toutes les mises en oeuvre qui s’en sont inspirées au plus près ont été des échecs retentissants et criminels. Une théorie ne vaut rien, elle ne vaut que par ce qu’elle donne dans la pratique. Je conçois bien en effet, que le distinguo vous ait échappé : vos raccourcis et surtout vos préjugés en sont la cause.

          • Alain Carrasco dit :

            La réponse était assez prévisible 😀. Échecs? Encore faut il analyser justement tous les facteurs historiques qui font que le processus révolutionnaire enclenché en 1917 n’ a pu déboucher sur la société Communiste. Lénine lui même disait que la Russie montrait la voie et qu’il fallait que cela prenne dans des pays plus avancés. On sait ce qu’il en fut en Allemagne, ou ce furent les socialistes qui assassinerent les révolutionnaires. Isolés, dans un pays encore arriéré, ruiné par au moins 6 ans de guerre (guerre civile entretenue par 14 pays impérialistes), c’ était une gageure.

          • Florence Labbé dit :

            C’est bien le problème des théories : elles ne font intervenir aucun paramètre imprévisible ou pas. Vous ne pouvez juger d’une théorie sur le papier, qui n’est ni bonne ni mauvaise, que le concept vous plaise ou non.

          • Alain Carrasco dit :

            Marx a démonté les mécanismes du système capitaliste, de la société divisée en classes, du développement historique. Ce qu’il nous a légué, c’ est un raisonnement, une boussole. Le propre d’ un militant qui se dit Communiste révolutionnaire, ce n’ est pas d’ invoquer une « bible Marxiste », un manuel des Castors juniors Communistes, mais de comprendre la situation du moment, tout en restant fidèle à la dialectique de Marx, sachant que peuvent intervenir toutes sortes de parametres imprévisibles. Marx et Lénine raisonnaient en tenant compte de ces paramètres.

          • Florence Labbé dit :

            Pas besoin de Marx pour comprendre les mécanismes du capitalisme, ni comprendre la situation du moment. Fidèle ou pas à la dialectique de Marx, qui semblent bien quand même être pour vous l’alfa et l’omega, les paramètres sont imprévisibles . votre fidélité à la dialectique marxiste vous amène donc systématiquement droit dans le mur.

          • Alain Carrasco dit :

            C’ est quand même une référence à laquelle d’ ailleurs bon nombre d’ économistes bourgeois se réfèrent (tout en évitant le Marx militant révolutionnaire, dirigeant de la première internationale, évidemment). Et oui, je reste fidèle au mode de raisonnement Marxiste, lequel inclut évidemment vos fameux paramètres imprévisibles. Je ne vous ferai pas l’offense de vous demander si vous avez saisi le concept de la dialectique matérialiste et de sa complexité.😁

          • Florence Labbé dit :

            Mais ai-je dit qu’on ne pouvait se référer à Marx? il se trouve que votre univers, culture, raisonnement, est borné par lui. Je ne vous ferai pas l’injure de vous demander si vous avez compris le concept de la dialectique matérialiste mais je me permets de vous faire remarquer à quel point votre condescendance est ridicule.

          • Alain Carrasco dit :

            Quand on resume la philosophie Communiste a des millions de morts et a une tyrannie, on peut se demande qui a le raisonnement le plus borne. Oh, vous allez me dire que je vous fais dire ce que vous n’ avez pas dit… A voir.

          • Florence Labbé dit :

            Ben, des millions de morts et la tyrannie, ça ne peut pas se balayer sous le tapis.

          • Alain Carrasco dit :

            Et ca peut s’analyser autrement qu’en crachant sa haine du Communisme et en procedant par raccourcis.

          • Florence Labbé dit :

            Je ne crache pas. Je n’ai pas la haine. L’Histoire a jugé. Tous les systèmes qui se sont inspiré du communisme et de la dialectique marxiste n’ont apporté que mort t désolation. Inutile d’employer un vocabulaire de midinette.

          • Undertow dit :

            Réponds lui au lieu de fermer le ban !!!! Alors pas d’arguments, et c’est fermez le BAN ?? Oui, vous êtes bien communiste …et fier de l’être ….

          • Alain Carrasco dit :

            Crois tu vraiment que je vais perdre Mon temps avec des gens anticommunistes, racistes, etc? Franchement?

          • Deavman dit :

            Etre anticommuniste est un trait de caractère absolument louable. L’insulte « Raciste! » Est jetee à tout vent et donc ne veut plus rien dire. A vous donc de le prouver.

          • Denys dit :

            Pourquoi pensez vous qu’Alain se revendique de cette idéologie (le stalinisme) alors même que le PCF a rompu avec elle ? Les communistes d’aujourd’hui ne sont pas ceux d’hier. Et ces derniers n’ont tué personne. Ils ont plutôt été victimes quand ils ne collaboraient pas.
            On refait systématiquement l’histoire avec nos connaissances d’aujourd’hui sur ce qu’étaient réellement le nazisme ou le stalinisme. C’est un biais majeur.
            Ce que vous pourriez reprocher aux communistes c’est le temps qu’ils ont pris pour condamner le stalinisme, une fois informés.

          • Florence Labbé dit :

            La rupture du PC avec le stalinisme n’a jamais convaincu personne. Le jour où le PC a officiellement rompu avec le stalinisme – bien longtemps après que toute personne honnête ait compris de quoi il retournait – le PC était déjà mort. J’avoue ne pas voir de quoi seraient victimes les communistes d’aujourd’hui, s’il en reste. Je ne porterai pas de jugement sur une personne en particulier même si cette dernière, dans son effrayante et minérale certitude , se croit autorisée à juger et condamner les autres, ce qui me renvoie à la première phrase de mon post. Sinon, de manière plus générale, le communisme est une utopie, chaque génération la réinvente , la dernière est , curieusement ou pas, une version athée du christianisme. Mais elle reste une utopie et chaque application avec toutes ses variantes locales de cette utopie n’a donné que mort, désolation et privation de liberté.

          • Denys dit :

            Florence je ne suis pas communiste. Et effectivement on parlait d’Alain qui sait d’ailleurs très bien s’exprimer tout seul, même si on aimerait un peu plus de développement, au-delà de ses imprécations ;-)
            Je crois que toutes les idéologies quand on les prend pour des vérités absolues sont des utopies qui nous promettent des lendemains qui chantent. Les idéologies ne sont jamais que de nouvelles formes de religions pour leurs fanatiques. C’est vrai à droite comme à gauche. Il faut surtout juste se méfier de tous ces discours qui nous annoncent la fin du monde et nous promettent un sauveur. En général, c’est là qu’on abdique sa volonté et sa liberté pour plus de « bonheur ».

          • Florence Labbé dit :

            Je partage totalement cette opinion.

          • Denys dit :

            Merci Florence.

          • Alain Carrasco dit :

            DENYS, MARX n’a, Jamais parle de fin du monde. Il a analyse les choses de facon scientifique (la dialectique materialise, la lutte des classes) et il en a notamment deduit que le capitalisme a produit les forces qui le detruiraient. Il n’ y a pas de sauveur supreme, évidemment, juste une classe sociale qui n’a que ses chaines a perdre, ce sur quoi on peut developer, bien sur.

          • Alain Carrasco dit :

            Ce qui sme la mort et la desolation, c’est le système capitaliste. Quant au Communisme, il n’a encore Jamais ete experiment. Il eut fall pour cela que le processus revolutionnaire fut mene a l’ echelle planetaire, hors, il fut mis en echec, en Allemagne, en 1919, en Hongrie, en Finlande. C’est l’isolement de la Russie qui favorisa staline et ses monstrosites. Si s’est une utopie, comment une utopie peut elle faire des morts?

          • Florence Labbé dit :

            Oui, oui, on dit toujours ça : ce sont toujours les lendemains qui chantent. ça ne mange pas de pain. Une utopie peut bien sûr , faire des morts.

          • Spipou dit :

            Elle peut même en faire beaucoup.

            Le nazisme était une utopie, la grande différence étant qu’elle était réservée au peuple allemand : « Il vaudra mieux être balayeur en Allemagne que roi dans un autre pays. »

          • Spipou dit :

            Et Lénine et ses camps des Iles Solovki ? Le Bielomorkanal ? L’autorisation faite aux agents de la Tchéka de tirer à vue sur les suspects ?

          • 1143919 dit :

            Aucun argument en X messages et là les seuls qui tombent sont d’une énormité affligeante…je me marre à défaut d’en pleurer

          • Alain Carrasco dit :

            Je n’appartiens pas au courant stalinien mais Trostkyste, lequel fut le premier a denoncer la dictature stalinienne, cette negation du Communisme.

          • Denys dit :

            Alain. Trotskyste. Je suppose que ça devrait suffire à Florence pour ne pas vous soupçonner de connivence avec le stalinisme ;-)

          • Spipou dit :

            Excellent, Denys ! ☺

          • Le suisse dit :

            Vous n’y connaissez apparemment rien au communisme vous vous affichez ici en parangon de vertu en vous disant trotskiste….je vous invite à lire l’excellent ouvrage « le livre noir du communisme ». Trotsky est issu d’une famille bourgeoise et il a été tout aussi sanguinaire que Staline et s’il n’a que quelques millions de morts à son actif – contre une vingtaine de millions pour Staline – c’est uniquement parce qu’il a disposé de moins de temps.
            Les méthodes de Trotski sont radicales :
            Trotski a été l’instigateur de la Terreur Rouge qui visait à l’extermination totale de la bourgeoisie. Trotski a également été la main armée du massacre des cosaques du Don. La « décosaquisation » répond largement à la notion de génocide, merci trostsky. Et vous vous réclamez de ce salopard ?

          • Alain Carrasco dit :

            J’ en sais assez pour vous dire que vous racontez des âneries. Quant à votre livre noir, c’ est un moneau de conneries.

          • Spipou dit :

            Trotsky ? Ce criminel qui eût sans doute été pire que Staline s’il n’avait pas raté le train du pouvoir ?

            Je me suis toujours demandé, d’ailleurs, du point de vue strictement idéologique et au-delà des rivalités de personnes, quelle pouvait bien être la différence entre Staline et Trotsky.

          • Alain Carrasco dit :

            Pour le comprendre, il faut lire des lives, et surtout, il faut un outil qui permette de comprendre, un cerveau.

          • Spipou dit :

            Ah bon ?

            Alors je vais essayer de m’en procurer un. Pas trop cher, si c’est possible, j’ai peu de moyens.

            Ce sera un cerveau de femme : ils sont vendus au rabais parce qu’ils ont déjà servi.

            Ca se lit, des lives ?

          • Alain Carrasco dit :

            Vous pouvez en trouver des pas cher, d’ occasion.😁

    • François BLANC dit :

      La caractéristique du marxiste est de se croire supérieur à tous ceux qui ne partagent pas ses idées de débile profond et le nez dans la merde prétendre de ça sent bon s’il en a décidé ainsi

    • Mohamem dit :

      … et si Hitler a combattu enfin vos copains russes , Staline a aussi combattu ses copains trotskos , ça ne fait pas des trotskystes des petits saints !

      • Denys dit :

        Le PCF n’a jamais fait de victimes. Et il a fait son aggiornamento concernant le stalinisme depuis belle lurette. En revanche, il se trouve encore des pétainistes au sein de l’extrême droite française.

        • UltraLucide dit :

          Si le PCF avait pris le pouvoir, il aurait fait des victimes. Comme tous les partis communistes au pouvoir. Il est très doux d’être communiste en pays capitaliste. Il est également très absurde d’être encore communiste quand l’ensemble de la planète l’abandonne, Russie, Chine, Cuba, Vietnam, Cambodge, même en Corée, on n’en trouve plus en Europe de l’Est et du sud, mais sauf en France semble-t-il…….un dernier carré d’irréductibles gaulois. Encore un effort camarades! Quand aux pétainistes de l’extrême-droite, il reste pas mal de gens de gauche parmi eux, et cette dernière, on doit la chercher..Un nom de grand leader d’extrême-droite svp? (JMLP exclu..)

          • Denys dit :

            « Pétainistes d’extrême droite … gens de gauche ». Quand le confusionnisme est à son comble ! De « grand » leader d’extrême droite je n’en vois pas. De leader : MLP et MMLP si vous considérez qu’elle reste toujours dans la course. D’autres questions faciles ? ;-)

          • UltraLucide dit :

            Les pétainistes d’aujourd’hui sont des collabos soumis à la mondialisation, à l’UERSS, au neo-IVème Reich bismarckien, à l’Islam et à l’immigrationnisme fanatique. Ils sont partisans des transhumanistes futurs marchands de l’humain, et le socialisme mondial est leur credo. Sont-ils plutôt de gauche ou de droite? Ces caractéristiques ne semblent pas coller avec votre extrême-droite totalement phantasmée. On se réveille, cher somnambule gauchiste…

          • Spipou dit :

            Certes, mais il ne l’a pas pris, le pouvoir.

            J’ai connu des communistes de la base, gens honnêtes et peu agressifs, qui rêvaient d’un monde plus juste pour eux et pour leurs enfants.

            J’ai même connue une dame qui m’a raconté qu’en 1917, elle-même et d’innombrables petites gens ont ressenti un immense espoir, l’espoir d’un monde juste !

            J’ai connu aussi des cocos qui étaient des vrais cons, c’est vrai.

            Quant aux victimes du léninisme (ne l’oublions pas) et du stalinisme, c’étaient pour beaucoup des révolutionnaires de la première heure.

            Soljénitsine, il le raconte lui-même dans l’Archipel du Goulag, était un communiste convaincu !

          • Alain Carrasco dit :

            Non, les révolutionnaires de la première heure n’ ont pas été victimes de Lénine, elles l’ ont été de Staline. Staline a frappé un coup a droite (koulaks), un coup à gauche, pour avoir le champs libre et régner en maître.

          • Spipou dit :

            UltraLucide, je n’ai aucune sympathie pour le communisme après le mal qu’il a fait, mais l’argument du nombre (l’ensemble de la planète l’abandonne) ne tient pas. A supposer que ce que vous dites soit vrai (le mouvement des gilets jaunes tendrait à prouver le contraire, même si le mot « communisme » n’est pas utilisé), la majorité peut se tromper et la minorité avoir raison.

          • Denys dit :

            Absolument Spipou ! La vérité n’est pas forcément du côté du nombre. Toutes les découvertes scientifiques l’attestent d’ailleurs. Il faut même parfois penser contre son siècle comme disait Nietzsche.

    • Paskal dit :

      Ces « communistes » étaient plutôt des staliniens. Les communistes sans guillemets ne se sont pas impliqués dans une guerre interimpérialiste. Ils n’ont ni saboté des avions ou des chars pour le compte des nazis, ni résisté pendant la dernière heure avec des viols collectifs.

    • Le suisse dit :

      Demandez au communiste Doriot…..vous devriez vous acheter un labrador…..

    • UltraLucide dit :

      Restez comme vous êtes, suivez les ordres du Parti (il y en a plusieurs de nos jours), acceptez l’Islam et les migrants. Faites payer les riches. Imposez la pauvreté pour tous, et allez demander aux gens de l’Est, russes compris, ce qu’ils en pensent.
      Comme vos prédécesseurs ont accepté les Nazis d’Aout 1939 à Juin 1941. Le parti des fusillés a commencé d’exister après l’invasion de l’URSS. Katyn et ses martyrs polonais, c’était avant. Besoin d’un calendrier?
      https://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1413/files/2014/05/Image1.jpg
      Restez dans votre somnambulisme.

    • Undertow dit :

      Les victimes du communisme apprécient également.

    • Undertow dit :

      De toutes façons, partout ou la gauche passe, elle n’emmène que pauvreté et privation de liberté. Citez moi un seul pays communiste ou les gens sont heureux ????
      Je préfère ma Ford à une Trabant……

      • Alain Carrasco dit :

        Aucun, car le Communisme n’ a jamais eu lieu nulle part. Pour comprendre ce qu’il est le Communisme (pas le stalinisme), il faut lire Marx, Engels, Lafargue, Lénine, Trotsky, etc.

        • Spipou dit :

          J’aime bien Lafargue, mais vous croyez qu’à son époque, ses idées auraient pu prévaloir ?

          Pensez-vous même qu’elles pourraient prévaloir à l’avenir sans des bouleversements inouïs dans l’humanité ? Sans dictature mondiale ?

  13. patphil dit :

    le plus navrant c’est quand même cette droite molle , ces bourgeois qui s’allient à la véritable peste noir-rouge-verte

    • UltraLucide dit :

      C’étaient les mêmes qui dans les années 30, aux USA et en Europe, ont copiné avec les nazis. Mous en apparence, très opportunistes en réalité.
      Cette droite dite pacifiste ou modérée qui n’a rien fait qui puisse fâcher les nazis, jusqu’à la catastrophe finale, car elle espérait au fond d’elle-même qu’un affrontement des nazis contre l’URSS éradiquerait le communisme et finirait par affaiblir le parti nazi. Ensuite tout rentrerait dans l’ordre, leur ordre. Ca ne s’est pas passé tout-à-fait comme prévu.

  14. Eric des Monteils dit :

    La vérité nue apparit tôt ou tard ; mais il faut bien avouer qu’il reste encore dans beaucoup d’esprits, de quoi réfuter ces évidences. Nous pouvons, et avons le devoir d’en parler autour de nous pour casser tous les clichés accumulés depuis si longtemps. La dictature de la pensée de gauche se voulant le »Bien » exclusif, finira bien par disparaitre.

  15. cadichon dit :

    Excusez moi mais la déclaration d’Hitler sur le capitalisme vaut celle de Hollande sur la finance. Au pouvoir, ils ont fait le contraire. Hitler n’a jamais été anti-capitaliste lorsqu’il a été au pouvoir.

    • Paskal dit :

      Les bolcheviks non plus. Ils ont mis en place un capitalisme extrêmement brutal et étatiste.

      • Alain Carrasco dit :

        En expropriant les capitalistes, en mettant la main sur les banques pour en faire une seule, au service de la population, ils auraient mis un capitalisme extrêmement brutal? Vous confusion de, Pascal…

  16. rpima dit :

    les deux plus grands états totalitaires et dictatoriaux etaient a la base fixé sur l’égalité et le social:
    le parti nazi, parti national SOCIALISTE , le parti communiste russe de Staline: union des république SOCIALISTES soviétiques les échecs majeurs du mot socialiste qui ne fut a l »époque que l’enfumage et la soumission des peuples , ajoutons a ça la misère et la ruine , tout y est !
    ou les socialistes passent tout trépasse , ils sont pire qu’Attila!

    • Denys dit :

      Sauf que le nazisme était le contraire du socialisme au final

      • François BLANC dit :

        Comme hitler a pris staline pour modèle, il n’apparaît pas vraiment de différence entre les deux idéologies, mis à part qu’en France formatée par le marxisme depuis 1945 il est de bon ton de vilipender la croix gammée et afficher la faucille et le marteau

        • Denys dit :

          Hitler a pris modèle sur plein de « penseurs », y compris Nietzsche. Ca n’en fait pas un « nietzschéen » pour autant. Et Hitler était on ne peut plus antimarxiste.

          • François BLANC dit :

            Entre Goulag et camp de concentration je vois quand même des méthodes similaires ne vous en déplaise

          • Denys dit :

            Il ne m’en déplaît pas ;-) C’est le propre de toutes les dictatures d’éliminer les oppositions. Mais le contenu idéologique diffère et ne prend son sens et sa force qu’en un lieu donné et à un moment donné de son histoire. Le nazisme allemand ne peut donc être réduit au stalinisme russe de ce point de vue, à mon sens. La droite ne peut être réduit à la gauche. Sinon on finit par dire tout et son contraire.

      • Paskal dit :

        Le bolchevisme aussi.

  17. Le suisse dit :

    Lisez « Epstein » et le « Paradoxe Français »….tout est vérifiable…la collaboration est pricipalement de gauche, le regime de Vichy et les pleins pouvoirs à Pétain, voté par les socialistes, Papon et bousquet, radical socialiste et socialiste revolutionnaire pour l’autre, Laval, socialiste, les deux grande figure de la collaboration, Déat et Doriot, socialiste pout l’un et communiste pour l’autre. Je ne parle pas du reste….l’extrême droite de l’époque était déjà aux premières heures de l’occupation à la manoeuvre de la résistance, avec notamment Georges Loustaunau Lacau et son réseau « l’alliance », premier réseau de résistance en France, torturé par les nazis, il fit les 11 jours de marche de la mort. 50 ans de mensonges et personne ne le dénonce.

    • Denys dit :

      La droite a voté à l’unanimité pour Pétain le 10 juillet. Les seules oppositions et abstentions significatives viennent de la gauche. Laval était à droite depuis un bail. A la rigueur ok pour Déat même s’il n’était plus non plus à la SFIO. Doriot était devenu anti-communiste depuis plusieurs années. Le « colonel Fabien », communiste, reste le premier a avoir commis un attentat contre les allemands. Sur les 8 mouvements de résistance au conseil national de la résistance, 3 gaulliste / nationaliste, 5 « gauche » et syndicaliste ». Oui la gauche a collaboré, pour des motifs « pacifistes » notamment après la Grande Guerre. Mais la droite et l’extrême droite encore plus largement. Et c’est Pétain surtout qui a fait entrer la France dans la voix de la collaboration et avec beaucoup de zèle.

      • Denys dit :

        la VOIE de la collaboration

      • Spipou dit :

        Et Jean Moulin ? Il était très à gauche, me semble-t-il ?

        Et Léon Blum, jugé lors des procès de Riom, il n’était pas à gauche ?

        Je crois qu’à gauche ou à droite, il faut surtout juger les individus sur les actes !

        Je m’amuse beaucoup avec le HTML ! ☺

        • 1143919 dit :

          Hors sujet : en espérant qu’on ne puisse pas entrer des lignes de codes malveillants via les commentaires puisque j’apprends par vous que le html fonctionne 😲

          • Spipou dit :

            Ca je ne sais pas ! Pour le moment j’en suis seulement aux caractères gras ! ☺ Et je ne sais pas faire d’autres émoticons que celui-ci : ☺

            Comment avez-vous fait le vôtre ?

  18. Tony dit :

    Très intéressant. Il faudrait creuser un peu plus quand même. J aurais aimé avoir les sources exactes des citations pour plus d’impacts. Bon travail en tout cas.

  19. Jeanyemar dit :

    Revenons à nos ( macrons ) ! L’histoire se répète , en apportant toujours de nouvelles stratégies de la part d’hommes ou de Partis politique pour utiliser le peuple et ainsi conforter leur idéologies
    On est en plein dedans

  20. André Léo dit :

    Un peu facile d’associer « socialisme » et national- socialisme.
    Certes, le mot « socialisme » lui-même se prête à toutes les outrances opportunistes, mais l’URSS est née d’une révolution, pas d’un coup d’état judiciaire fomenté par des milliardaires « socialistes ». Ce sont les ambitions personnelles… et beaucoup les agissements de la CIA , qui ont tué l’URSS.
    De la « sociale » des communards de Paris en 1871, en passant par Jules Guesdes, Jaurès, la Section Française de l’Internationale Ouvrière – pas moins-, puis Bloume, les pleins pouvoirs à Pétain en 40, puis guy Mollet, Mitterrand et pour finir le hollande-Théo-léonarda-qui-n’aimait-pas-les-riches, il aura fallu un siècle de manipulation du Peuple avant qu’ils ne tuent eux-mêmes leur poule aux œufs d’or et rejoignent le mondialisme.

    • Phil dit :

      La vraie révolution russe fut celle de Fevrier 1917 qui a vu l´abdication du tsar et l´installatiion d´une république avec un gouvernement provisoire dirigé par Kerensky . Les choses auraient pu en rester lá et le Russie comme d´autres pays serait passée de la monarchie a une république  » normale  » .
      Si… il n´y avait pas eu la soit disant  » révolution d´Octobre 1917 « , en réalité un coup d´état bolchévique appuyé par les allemands qui ont fait transiter Lenine de Suisse ou il était en exil jusqu´á Petrograd pour qu´il puisse réaliser son coup .
      En échange, Lenine a promis aux allemand d´arreter la guerre et de leur céder le controle de l´Ukraine et des pays baltes . Ce qu´il a fait par le traité de Brest-Litovsk .

    • UltraLucide dit :

      La gauche a trahi le peuple, la droite a trahi la nation. Tous les français sont à poil mais refusent de le voir. Quand au marxisme et au socialisme, il serait temps de réaliser que ce sont des idéologies comme les autres et qu’elles n’apportent plus de solutions pour le présent.

  21. Patrick Granville dit :

    Le dictateur Maduro qui affame son peuple et empêche par la force militaire les convois d’aides alimentaires de Colombie de passer c’est aussi du communisme pire que Staline. Je souhaite pour le peuple Vénézuélien que ce régime tombe le plus vite possible.

  22. Julien Martel dit :

    « Une différence notable tout de même, qui n’enlève rien aux crimes des communistes, c’est le racisme des nazis, leur antisémitisme virulent, maladif, leur idée de la race aryenne supérieure ! »

    Antisémitisme virulent aussi en URSS :
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Antis%C3%A9mitisme_stalinien
    https://fr.rbth.com/histoire/79960-juifs-urss-purges-staline

    • rpima dit :

      les deux sont a mettre dans le même panier , on a moins parlé des crimes raciste des communistes question de politique et de guerre froide, mais d’après certains historiens ils auraient éliminés racialement entre 15 et 20 millions de personnes morts de faim et d’épuisement dans les goulags!
      mais ça on l’a tu .notre Jupiter a actuellement les droits de l’homme de l’ONU pour son laisser faire vis a vis de la répression des manifestants.quand ils sera définitivement haï et rejeté du monde entier ce ne sera plus qu’un kleenex usagé a mettre a la poubelle (de tri pour éviter la contamination)

  23. Arpetin dit :

    Quel plaisir de lire ces évidentes vérités que la propagande socialiste a réussie à inverser auprès des gens manipulables ( et malheureusement ils sont très nombreux).
    Le parti créé par Hitler pour arriver au pouvoir est le « Parti socialiste national des travailleurs allemands »: le parti est socialiste, national n’est qu’un qualificatif de socialiste.
    Bravo M. Brazon Gérard.

    • Denys dit :

      C’est vous qui êtes manipulable

      • UltraLucide dit :

        Relisez ce qu’en a dit une grande dame du journalisme, Oriana Fallacci, résistante dès sa prime jeunesse contre le fascisme. Vous finirez peut être par comprendre les liens souterrains entre tous ces mouvements. Lisez donc « La force de la raison », par exemple.
        C’est pas gagné, mais sait-on jamais.

    • Spipou dit :

      Ce n’est pas lui qui l’a créé, et il était un illustre inconnu lorsqu’il y a adhéré.

  24. Dupond dit :

    C’est a mourir de rire d’entendre les cocos et les bics dirent qu’ils ont libéré la France du nazisme !!!
    http://prisons-cherche-midi-mauzac.com/varia/le-sabotage-dans-les-usines-daviation-et-le-pcf-entre-mythes-et-realites-925

    • rpima dit :

      forces engagées en provence , car tres peu de nord africains chez leclerc qui debarqua en Normandie .
      sur 5 divisions d’infanterie 1 marocaine, 1 algérienne, une africaine

      3 divisions blindés
      4 groupements de tabors marocains
      1 bataillon de choc
      1cdo d’afrique (pieds noir et ffl a 98% )
      15 groupe atillerie 105 hm 1
      6 regiments de tanks detroyer
      4 regiments de reconnaissance
      3regiments de genie
      14 groupes AA
      2 div d’infanterie+ 1div d’inf alpine
      nous ne retrouvons donc que 3 division composées de troupes autochtones +4 tabors sur l’ensemble des forces mises en oeuvres , je ne nierai pas le courage des tabors et de ces troupes qui méritent tous les honneurs par le sacrifice consenti mais de la a dire qu’ils ont gagné la guerre, c’est l’industrie Us qui a gagné la guerre !

      • Dupond dit :

        rpima
        +1000000000000000000000000000000000
        Malgré tout j’ai un profond respect pour ceux qui ont combattu pour la France et ceux qui y ont laissé leur vie !!! toutefois il ne faut pas oublier qu’ils étaient français (beaucoup regrettent de ne plus l’etre) et que le renard du desert Romel ne leur aurait surement pas distribué des RSA s’il n’avait pas été éjecté d’AN par la légion et les anglais . En résumé : il fallait que tout le monde s’y mette pour vaincre le nazisme sans se penser indispensable
        5000 Français de la France libre prete main forte aux anglais !!!
        https://www.herodote.net/23_octobre_1942-evenement-19421023.php

  25. mickael dit :

    Ne vous inquiétez pas le rêve communiste est mort.

    Vous allez pouvoir continuer à être exploité et exploité vos semblables dans un monde où seul le fric compte.

    Tout est bien qui finit bien.

    • Denys dit :

      Je ne sais pas mickael. J’ai toujours pensé que les GJ étaient une forme de reprise de la lutte des classes. On verra s’ils choisissent une solution de gauche ou s’ils se feront duper par une solution d’extrême droite. Mais bon ce qui reste déterminant c’est la bataille pour l’opinion. Car le peuple ce n’est pas les GJ.

      • Undertow dit :

        Et dans l’histoire du monde, qu’est-ce que la gauche a apporté au peuple, a part la pauvreté, la restriction de liberté ???

        • Denys dit :

          Des tas de chose. Et encore plein d’autres à venir avec la Chine.

          • UltraLucide dit :

            Lisez Lucien Bodard et vous comprendrez quel cauchemar sanglant a été la Chine de Mao pour des millions de chinois. On se réveille, Denys du réel……on affronte le réel et la vérité. Allez, encore un effort, camarade!

          • Undertow dit :

            La chine ??? Faire travailler des mineurs ! Utiliser des produits dangereux pour la santé ! Une paye de misère ! Un enfants par couple ce qui a entraîné des millions de fille abandonnée !! Argumentez donc !!! Qu’est ce que les pays à gauche ont apporté pour le bien du peuple ???

          • CHANTAL SENDILLON-NERI dit :

            denys je vous enjoint vivement d’aller faire un petit tour dans tous ces pays que sortent tout juste du communisme en Asie vous seriez édifié, quant à la chine à ne pas louper surtout !! je suis sure que vos commentaires seraient tout autre à votre retour j’en reviens

          • Denys dit :

            Chantal. Vous ne voyez pas que je me moque ? Vous croyez que je veux aller vivre en Chine ?

        • Spipou dit :

          Bah, le droit de vote ?

      • mickael dit :

        Je l’espère aussi Denys, car il est beaucoup trop facile de taper sur plus faible que soi. La lutte des classes est totalement occultée alors qu’elle est toujours d’actualité.

        Maintenant vous avez peut-être dû le remarquer dans certains de mes commentaires mais je ne suis pas un farouche anti-macroniste.

        J’irai même jusqu’à dire que sa politique est celle du moins pire. Il n’y a, en pratique, pas de solution miracle.

        • Denys dit :

          mickael je suis parfaitement en phase avec vous ici comme ailleurs, jusqu’à présent ;-) Je pense comme vous que Macron est le moins pire.

      • Spipou dit :

        Oui, c’est un peu ce que je me disais : les gilets jaunes sont une reprise de la lutte des classes…

    • Patrick Granville dit :

      La société future que souhaite créer Michel Onfray est viable entièrement gérée par le peuple. C’est loin d’une utopie post capitaliste et socialo islamo communiste. Écoutez le plus souvent c’est bon pour le moral. La guerre civile se prépare contre Maduro. À bas les dictatures.

      • CHANTAL SENDILLON-NERI dit :

        ok pour la guerre civile contre Maduro, malheureusement dirigée par la C I A Le petrole mon ami !!pas le peuple

    • Lucie dit :

      La gauche mondialiste nous propose quoi? Elle travaille main dans la main avec la droite ultralibérale mondialiste. Ce sont des traîtres.

    • Phil dit :

      La blague qui circulait en URSS : Le capitalisme c´est l´exploitation de L´Homme par l´Homme, le communisme c´est le contraire .
      Allez donc demander aux survivants de ces millions d´esclaves morts d´épuisement dans les goulags, ce qu´ils en pensent .

    • Paskal dit :

      Il est mort avant d’avoir vécu.

  26. Phil dit :

    On peut etre écoeuré a juste titre quand on voit L´Humanité, cette Pravda a la Francaise qui a chanté la gloire du tortionnaire Staline pendant des années, défendu becs et ongles toutes les dictatures communistes … et voir que ce torchon mendie l´argent de l´Etat et donc du contribuable pour continuer a exister .
    Jaurés le fondateur de ce journal, honorable a l´époque, doit se retourner dans sa tombe !

  27. Denys dit :

    Le nazisme n’était pas une forme de socialisme mais un nationalisme, plus précisément un impérialisme raciste. Le capitalisme industriel s’est en effet fort bien porté durant le nazisme. Hitler a ainsi servi la bourgeoisie allemande. Il dénonçait surtout le capitalisme financier … aux mains des juifs bien entendu. Lisez cet article extrêmement bien documenté Gérard et vous m’en direz des nouvelles : https://progreshumain.wordpress.com/2013/07/08/hitler-netait-pas-socialiste/

    • OCTAVE dit :

      « le capitalisme financier … aux mains des juifs bien entendu » : Surtout quand on voit les films d’epoque sur le ghetto de varsovie, c’est vrai, qu’ils avaient l’air tres riche ces gens là.

      • Denys dit :

        Pourtant encore aujourd’hui il y a des imbéciles pour tenir le même genre de raisonnement

      • OCTAVE dit :

        Quelles erreurs ? Les banques ne sont pas tenues que par des juifs, me semble-t-il. Le système bancaire a été inventé en Italie du nord plus précisément en Lombardie. Votre position revisioniste ne tient pas la route en déclarant que la judée juive declare la guerre à l’allemagne nazie ???

    • Gérard Brazon dit :

      Vous voulez faire d’Hitler un anti socialiste ? A l’opposé de ce qu’il a hurlé dans ses discours! Il était et l’a dit depuis le début, un socialiste, un nationaliste, un antisémite et il profita de la lâcheté des dirigeants des pays européens comme ceux de France, et d’Angleterre! Seul Mussolini s’interposa à Hitler pour l’empêcher d’envahir l’Autriche, mais devant le manque de réaction des « démocraties », il lâcha prise pour le plus grand malheur de l’Italie!

      • Denys dit :

        Il faut toujours juger les hommes sur leurs actes et pas sur leurs paroles Gérard. Regardez donc ce qu’il a fait. Hitler était antisocialiste et ultra capitaliste

        • Eric des Monteils dit :

          Hélas, Denys, c’est bien en inversant les mots que le socialisme pourrit la pensée, d’où nait une idéologie criminelle. La pensée de droite est toujours rivée aux réalités.

          • Denys dit :

            @Eric. Pourtant le nazisme comme le fascisme italien sont des idéologies de droite qui n’ont rien à voir avec le socialisme. Pour le nazisme, lire les échanges initiés par Thorgal ci-dessous. Mussolini comme Hitler étaient anti-socialstes. Hitler a utilisé le mot « socialisme », à la mode à ce moment-là, pour vendre son nationalisme raciste.

  28. Vermisseau dit :

    Et nos présidents aussi viennent tous de la Gauche ! .. cherchez l’erreur, l’erreur on la connait mais chuuuuut.

  29. thorgal dit :

    Hitler issu du socialisme, c’est du pur délire historique. Il a choisi d’appeler son parti national-socialiste juste pour récupérer le vote ouvrier. Pour lui, le marxisme était l’œuvre des juifs. L’alliance entre Staline et Hitler était purement stratégique pour l’un et l’autre. Churchill et Roosevelt n’ont pas hésité aussi à s’allier avec Staline.

      • thorgal dit :

        C’est typique de la rhétorique nazi mais ne le croyez pas un seul instant. C’était pure récupération. Dans l’Allemagne de 1920, les plus puissants partis étaient de gauches, se prétendre socialiste c’étaient une façon pour les nazis de récupérer le vote ouvrier. Les Nazis pour la libération du monde ouvrier ? vous y croyez vraiment ? Propagande !

    • mickael dit :

      En même temps difficile de se faire élire sans un volet socialiste au programme.

    • François BLANC dit :

      pas un délire, seulement un Fait, tout comme l’est la prise de staline pour modèle par hitler
      Votre déni de réalité ressemble furieusement au rejet du massacre de katyn sur les allemands alors qu’il a été reconnu 50 ans lus tard perpétré par les bolcheviques ou au rejet de la collaboration de 39-45 sur la droite alors qu’elle a été reconnue 70 ans plus tard être essentiellement le fait des marxistes

      • beretvert dit :

        Marxisme communisme islamisme il faut détruire les deux restants cela pue la mort , à quand le Nuremberg
        du communisme et l’interdcitions de l’islam en France

      • thorgal dit :

        Encore du grand n’importe quoi. Pétain, Darlan, Doriot, Céline des marxistes ? Certes, Doriot a été au partie communiste mais par la suite il devenu férocement anti-communiste. Les socialistes et les communistes allemands ont été les premiers dans les camps.Il faut arrêter la ré-écriture de l’histoire pour dédouaner la droite française antisémites de ses responsabilité dans la collaboration. Même si des hommes de gauche ont collaboré, cela reste des démarches individuels et non collectives
        Hitler ne croyait pas à la lutte des classes mais celles des races, il ne faut pas confondre.

        • Denys dit :

          Absolument thorgal. On nous ressortira aussi Laval qui n’était plus à la SFIO depuis au moins 1922, a rompu définitivement avec la gauche en 1926 se faisant traiter de « renégat socialiste » et qui a travaillé avec la droite bien avant Vichy. Mais Pétain reste le point noir de toute cette mascarade destinée à faire de la gauche le bouc-émissaire collaborationniste. Pétain que certains à l’extrême droite s’évertuent à réhabiliter. Pourquoi le faire s’il était soutenu seulement par la gauche dans sa collaboration avec les nazis ? Une réponse plausible : sauver la droite et l’extrême droite qui étaient à ses côtés.

    • Favre dit :

      Hitler était un nationaliste pangermaniste , il avait la haine du bolchevisme .Cela n enlevé rien aux 100 millions de morts attribues au communisme au 20 ème siècle . Les deux , ( Staline et Hitler étaient des tyrans a peu près de même veine .Hitler a organiser des massacres abominables dans les camps de la mort , Staline lui , en voyait les gens dans les goulags en Syberie pour y mourrir .Il a également organiser les famines d Ukraine qui ont tues des millions de pauvres gens .. Sans doute les deux plus grands monstres de l histoire.

      • Gérard Brazon dit :

        En ne parlant que de Staline, vous esquivez la responsabilité de Lénine, le fondateur du socialisme soviétique, dénommée communisme par la suite puisque le but était le communisme total après la victoire internationaliste du socialisme! Ce en quoi ne croyait plus Mussolini qui choisit le socialisme national en créant son mouvement fasciste.
        Ex: « Je suis convaincu que l’écrasement des Tchèques de Kazan sera d’une impitoyable exemplarité. » (Oeuvres complètes, Lénine, 2e édition, tome 29, p 495)
        « Il faut étendre l’application de la fusillade. » (Oeuvres complètes, Lénine, 5e édition, tome 45, p 189)
        Tant que nous n’appliquerons pas la terreur par des exécutions sur place, nous n’arriverons à rien. Il vaut mieux exterminer 100 innocents que de manquer un coupable (Lénine-14 janvier 1918)

    • Phil dit :

      Lisez donc le bouquin Mon Combat de votre camarade Adolf vous verrez qu´il est parfaitement clair concernant ses positions anti-capitalistes . Pour lui le capitalisme c´est l´oeuvre des juifs .Je ne vous fait pas de dessin… vous connaissez la suite .

      • Denys dit :

        @Phil. Sauf qu’Hitler a fait le contraire de ce que vous dites. Il a juste séduit les masses avec ses discours pour les asservir et les mettre au service d’un capitalisme en crise. Il a été soutenu par la bourgeoisie industrielle qui le lui a bien rendu. Et il était surtout viscéralement anti-communiste. Bref le nazisme c’est la droite la plus extrême que l’on ait connu jusqu’ici.

        • Patrick Granville dit :

          Pour s’en convaincre il suffit de lire le Goncourt de 2017 d’eric Vuillard: l’ordre du jour. Bonne lecture.

        • Jigsaw dit :

          Tout a fait, le nazisme est avant tout nationalise.

          • Gérard Brazon dit :

            Avant tout nationaliste? Et après socialiste? Le nazisme était un National-Socialiste et sa politique social et nationaliste en est la preuve. Sur le dos des juifs, et au nom de la race Aryenne. Son discours à la jeunesse hitlérienne est assez clair.

          • Denys dit :

            Vous avez raison de réagir Gérard : le nazisme était purement nationaliste. Pour Hitler, socialisme = nationalisme.

          • thorgal dit :

            Si vraiment Hitler le pensait, il n’avait rien compris au socialisme mais je pense qu’il était plus malin que ça.
            Ce qui est difficile avec les nazis pour comprendre leur vision, c’est le mélange de confusion mentale et de propagande qui se dégage de leurs écrits

          • Denys dit :

            Absolument thorgal.

          • Denys dit :

            @thorgal. Pour être explicite, Hitler dévoie le mot « socialisme » en prétendant que le nationalisme est le « vrai » socialisme car celui-ci avait le vent en poupe en l’époque. Du coup il réussit à escamoter la lutte des classes en alignant tous les allemands sur la cause nationaliste et à sauver le capitalisme. La vérité on la trouve sans doute dans cet écrit du nazi Werner Best, général SS et personnage clé des forces armées nazies : « Nous reconnaissons la lutte des classes, mais la lutte des classes par « en haut », menée par les maîtres contre la masse insurgée. » L’état et la bourgeoisie sont les maîtres. Le peuple leurs serviteurs.

          • thorgal dit :

            Confondre politique social et socialiste et confondant !

          • Denys dit :

            Gérard. Hitler s’est surtout approprié le capital des juifs au profit de la classe bourgeoise « aryenne ». Vous croyez donc que c’est par socialisme qu’il a spolié les juifs ? Non ça c’est le discours de façade. Mais à l’oeuvre c’est le nationalisme qui lui a d’ailleurs permis d’instaurer un racisme d’état.

        • Gérard Brazon dit :

          Où comment tordre les faits pour les mettre à la sauce gauchiste. D’où sortez vous, contrairement à Mein Kampf, à ses discours qu’Hitler n’était pas socialiste, mais juste nationaliste ! Il a été un monstre socialiste ET nationaliste! C’est si dur que ça de l’admettre et de changer vos paradigmes?

      • thorgal dit :

        L’anti-capitalisme n’est pas un marqueur spécifique de la gauche. d’ailleurs par certains aspects De Gaulle était anti-capitaliste.

        • Denys dit :

          A l’époque du nazisme c’était un marqueur … capital ;-) De Gaulle en a tiré les conclusions pour proposer une 3ème voie. A présent que le capitalisme est à nouveau en crise, certains proposent d’ailleurs le gaullisme social comme une alternative. En attendant, le capitalisme survit sous différents avatars et il est effectivement devenu compatible avec toutes les idéologies, y compris de gauche. Voilà peut être pourquoi les GJ sont dans la rue.

      • rpima dit :

        tout a fait il faut lire ce livre en traduction de l’original pour comprendre certaines manipulations et la ligne de prise du pouvoir des nazis .le seul hic il est long a lire et a analyser , beaucoup en parlent mais combien l’ont lu , il pourraient peut être faire certains parallèles avec la période actuelle.dans la façon d’endoctrinement , et de cibler une parti de la population , l’accusant de tous les mots pour que le commun des mortels fasse une fixation et en oublie l’essentiel !

      • Spipou dit :

        J’ai lu. Il est anti-juif, pas anti-capitaliste.

    • Jigsaw dit :

      Hitler est surtout issue du catholicisme.

    • Paskal dit :

      L’alliance entre Hitler et Staline était tactique et non stratégique.