Comparaison Darmanin-Bousquet : et si le vrai vichyste, c’était Plenel ?

Publié le 4 août 2020 - par - 21 commentaires - 1 363 vues

Plenel-Darmanin. Voilà une affiche qui a du chien. Après le maire de Colombes qui compare la police française actuelle à ses aînés de Vichy qui opéraient par rafles en juillet 1942, monsieur Plenel compare le ministre Moussa Darmanin à René Bousquet.
Les années Vichy sont devenues la référence incontournable pour qualifier l’agitation politico-médiatique de 2020, Macron se disait progressiste, il nous ramène aux périodes obscures.

Je nuance toutefois sur monsieur Plenel en reprenant à mon compte une de ses saillies quand il assène : « À méditer par Gérald Darmanin, actuel ministre de l’Intérieur. René Bousquet était un préfet qui se disait républicain et qui n’était pas fasciste. La catastrophe naît d’une accoutumance au pire ».
« La catastrophe naît d’une accoutumance au pire », voilà bien qui caractérise notre époque qui voit des chauffeurs de bus se faire tabasser à mort, des jeunes filles démembrées par des automobiles folles, un citoyen qui, à la laverie, se fait prendre à partie devant ses enfants par un quarteron d’allogènes de belle couleur ma foi, l’ensauvagement d’une base de loisirs à Étampes.

Vous allez rire, mais quand j’ai vu la vidéo de l’ensauvagement de cette base de loisir, j’ai crié à la fake new. Le film ne pouvait, dans mon esprit, qu’avoir été tourné dans la banlieue d’une grande ville africaine en raison de la qualité des intervenants de la prise à partie. Finalement, j’ai dû accepter la réalité quand les grands médias et la télé en ont parlé, ne pouvant plus passer sous silence le réel français.

Accoutumance au pire quand on voit des multirécidivistes, 30 à 50 condamnations au compteur à 25 ans, se baguenauder sur la voie publique à la recherche de la nouvelle proie, avant de recevoir l’onction du juge rouge qui les remettra en liberté après s’être fait tailler une pipe de bel ouvrage par ledit juge des libertés si par un pur hasard un policier zélé s’aventurait à les déférer.
Parenthèse, juge rouge, en voilà un beau métier, qui permet d’assouvir ses passions pour la pipe et le vice sex, transex et multisex open bar sans avoir à débourser son denier mal gagné.

Accoutumance au pire encore quand on voit le musulman courir dans nos rues, couteau à la main, en demandant au passant s’il est de l’islam, il sera épargné, s’il ne l’est pas, il sera égorgé. C’est en effet devenu d’une telle banalité, cette banalité du mal d’Hannah Arendt, que plus personne ne s’en émeut, le politicien en marche n’y trouve rien à redire, tandis qu’avec le Maréchal et la milice, je vous fiche mon billet qu’on les aurait tous déportés, les musulmans. Ici on voit bien que le parallèle avec Vichy ne tient pas, les jeanfoutres politiques actuels n’arrivent pas à la cheville des politiciens radicaux de l’époque.

Plus loin dans ses prises de position, le gazier Plenel révoque le terme « ensauvagement » utilisé par l’actuel ministre de l’Intérieur, au motif qu’ajouté à sa sensation d’étouffement et de malaise quand il entend parler de violences policières, l’ensemble serait un encouragement aux brutalités policières.
Or il faut raison garder, l’accoutumance au pire, c’est bien ce qui est infligé aux citoyens de ce pays qui voient des quartiers entiers où le droit républicain n’existe plus, où l’on surine et égorge tout ce qui n’est pas musulman ou basané ou noir, où le Blanc ou la Blanche qui y mettrait les pieds est traqué et débouté de ses droits humains pour reprendre l’expression du maire de Colombes quand il évoque la rafle des migrants, où l’habitant historique n’est déjà plus chez lui, volé-dépouillé de ses droits fondamentaux d’être comme il l’entend dans sa maison.

Des violences policières, on veut bien qu’il y en ait, mais comparé aux violences subies par le citoyen de souche ordinaire de la part de l’allogénat indigéniste de toute sorte et de toute couleur, ce ne sera même pas un détail de l’histoire de France, il n’y en aura pas une ligne dans les chroniques du pays comparées à la guerre civile qu’aura dû mener le vrai Français pour se libérer des submersions migratoires haineuses imposées-non voulues.
D’ailleurs, faites un sondage, ces violences policières, curieusement, touchent toujours le même type d’impétrants et les mêmes catégories d’individus ; on serait en droit de suspecter les policiers d’élitisme et de discrimination ; à chaque fois qu’on me demande mes papiers, je les donne et il ne se passe rien ; curieux que, comme au loto, ça n’arrive qu’à certains autres qui refusent d’obtempérer comme s’ils avaient une envie folle du bâton, puis qui jouent les étonnés quand ça leur tombe dessus.

Le maire de Colombes, évoquant les policiers de Vichy, affirmait qu’ils « sont les ancêtres de ceux qui aujourd’hui, avec le même zèle, traquent les migrants, les sans-papiers, les déboutés des droits humains ». L’erreur est tenace, ou relève de la mauvaise foi, véhiculée par des gens sans scrupules comme ledit maire de Colombe ou monsieur Plenel qui inversent sans vergogne les valeurs. La situation bien analysée, après la multiplication des coups de couteau ou de batte de base-ball, ça n’a jamais été le migrant qui a été débouté de ses droits humains, c’est l’habitant historique de ce pays qui n’est plus dans son chez-lui.

La police de Bordeaux ne s’y trompe pas quand elle annonce par la voix de son syndicat Alliance, pourtant pas l’un des plus virulents à colporter la réalité, que « la 𝗺𝗮𝗷𝗼𝗿𝗶𝘁𝗲́ des attaques au couteau sont commises par des 𝗺𝗶𝗻𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗻𝗼𝗻 𝗮𝗰𝗰𝗼𝗺𝗽𝗮𝗴𝗻𝗲́𝘀. Cette explosion de l’insécurité est une conséquence directe de l’immigration massive et incontrôlée » (BFM TV).
Explosion de l’insécurité, immigration massive et incontrôlée, voilà les mots à retenir. La clique politique actuelle, dont l’archétype est le Premier ministre tout à son bougisme vain qui relève plus du déplacement d’air que de la résolution finale des problèmes, est le principal artisan d’une submersion migratoire qui conduit chacun à ne plus se sentir chez soi. Comme à l’époque de Vichy, quand l’Occupant allemand imposait sa loi aux Français.

Mais Darmanin n’est pas Bousquet, il n’est pas de ce genre de bois qui font les impitoyables qui croyaient être les défenseurs du pays dans ses heures crépusculaires ; Moussa, c’est aussi un gentil multiculturalo-mélangiste, comme son maître Macron, et comme Plenel.
De plus, les temps ne sont pas les mêmes, on était aux urgences sous Vichy, les juges étaient aux ordres ou internés, on se moquait du mondialisme, la Cour européenne n’existait pas, etc.

Plenel a toujours le chic pour exagérer, ici comme s’il avait la nostalgie de Vichy tout en essayant de ne pas se l’avouer. Il ne devrait pas, la Milice lui aurait sans doute volé sa plume et éteint sa bougie, autres temps autres mœurs, il n’aurait probablement pas tenu deux ans dans un camp.

Je pense que moi non plus d’ailleurs.

Jean d’Acre

Lire également :

https://www.europe-israel.org/2014/09/plenel-porteur-de-valises-de-lislam/

REVISIONNISME :Policiers et rafle du Vel d’Hiv : Edwy Plenel ose comparer Darmanin… au chef de la police de Vichy

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
joseph d arimathie

ISLAMOFELLATIONISME PRIMAIRE .

François BLANC

comme tous les marxistes antifas, Plenel a la trahison dans le sang

POLYEUCTE

Bousquet, copain de Mitterrand…
Darmanin, celui de Macron….
Qui se ressemble s’assemble !

Françaixaspere

Pour moi,le Plenel est le Beria des médias.Souhaitons qu’il finisse comme son mentor.

Jill

Plenel est à l’Islam ce que Brasillach fût
au nazisme… le talent en moins.

Marnie

Sous Vichy ce sont les allemands qui détenaient le pouvoir. Actuellement nous sommes sous un régime socialiste comme à cette époque-là. Au final on se retrouve dans la même situation de collabos socialistes/communistes avec qui vous savez à la tête de la France. L’histoire se répète misérablement.

jeannot lapin

Comme Aimé Césaire, Plenel est un raciste dde merde !

Mathilde Leseigneur

Plenel est une ordure . Suppôt de l’islamisation de son pays c’est un traître point final. Pour ce qui concerne le port du masque, je constate tous les jours que les contrevenants, dans les transports en commun sont maghrébins et blacks .Il y en a très peu mais ce sont toujours les mêmes ethnies. Personne n’ose leur dire quoi je que ce soit, vu que les couteaux volent bas de nos jours.

Dugenou

Ce personnage porte sur son visage toute sa mesquinerie.

Jill

Oui… il a des airs de paysan roublard.

Joël

Se faire traiter de gauchiste, quelle insulte ! Darmanin devrait porter plainte.

FCC Cercle Légitimiste de France

Le sieur Plenel doit souffrir d’ une forte perte de la vision et du bon sens; Dard malin n’ a rien à voir avec René BOUSQUET et en faire l’ équivalent est injurieux et diffamatoire pour l’ historique. Dard malin n’ est jamais qu’ un gratte-papier de bas étage ayant trahi son député Christian VANNESTE et achetant des prestations tarifiées alors que René BOUSQUET avait sauvé de la noyade de nombreuses victimes des crues du Tarn en 1931 à Moissac et il n’ avait guère besoin de monnayer les charmes des jeunes filles qui lui courraient après, y compris des fortunées. Le sieur Plenel devrait se méfier car René BOUSQUET qui repose dans le cimetière d’ un petit village proche de la Garonne a encore de la famille dans les Trois Provinces qui pourrait lui causer du pays.

Che reviendra !

Pitié! Pas de caricature montrant Plenel lécher une babouche avec une casquette ornée d’une faucille et d’un marteau: c’est un non sens historique!
Relisez l’histoire de la Grande Révolution Bolchevique et la manière dont le camarade Lenine se comportait avec les religions présentes en URSS…
Exemple plus contemporain? Allez demander aux Ouïghours si les membres du Parti Communiste Chinois (réunis sous bannière rouge comportant les mêmes symboles) leurs lèchent les babouches!

Ataraxophile

Là, “Che reviendra”, tu généralises et ce n’est pas bien: tous les ouïghours ne sont pas monothéistes!

Che reviendra !

Pardon, c’est vvrai. À force de vouloir faire court, on commet des amalgames. Mes excuses au Ouïghours marxistes dont certains sont même mmembres du PCC!

Ducalg

Le Parti Communiste Chinois sais détecter la concurrence!

patphil

expliquez nous pourquoi aucun des pays ayant l’islam pour religion d’état ne disent rien au chinois concernant les ouigours? même pas les mollahs iraniens… ensuite vous viendrez les faire plaindre par les français!

Che reviendra !

La RPC sait se faire rrespecter… y compris par la CIA!

yvank

Il faut croire que cette empathie pour la couveuse d’égorgeurs est propre au communisme français. Si le communisme chrétien pouvait paraitre une hérésie, le concubinage P.C.F islam lui, pas tellement, en souvenir du pacte entre Hitler et Staline, dit germano-soviétique qui a ému le P.C.F de l’époque.

Che reviendra !

Concernant le P”C”F, je répondrai dans un second temps… et concernant la géniale stratégie du petit père des peuples (23/08/1939), je ne répondrai pas du tout, l’enseignement marxiste m’ayant appris à, autant que possible, éviter le point dit Goldwyn, cela en tant qu élément actuellement essentiel de la propagande bourgeoise.

Che reviendra !

Quant au P”C”F, on est en droit d’estimer tout bonnement scandaleux qu’un parti frayant avec un quelconque “opium du peuple” ose encore se proclammer communiste!
De même qu’il est vrai qu’avoir renoncé au principe de la dictature du prolétariat l’exclut de fait, ce “parti”, de toute prétention à la moindre part de l’héritage marxiste.

Lire Aussi